Total : 1951
En attente : 145

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (706)
Entre hommes (144)
Entre femmes (51)
Transexuelle (62)
Premiere fois (140)
A plusieurs (677)
Jeune adulte (85)
Mature (24)
Soumis,soumise (153)
Inclassable (54)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






1ere experience

Ecrit par james
Parue le 09 octobre 2013
Il y a 5 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 8310 fois | Cette histoire erotique a une note de : 15/20

Noter ce récit erotique !


Je m'appelle James et je vais vous raconter mes débuts dans ma féminisation. J'ai 30ans, attiré par le monde du sm depuis mon adolescence, je me suis toujours senti soumis dans l'ame. Par de nombreuses rencontres, j'ai pu ainsi avoir plusieurs expériences dans le domaine, que ce soit avec des femmes dominatrices ou des femmes soumises, car il m'est arrivé de dominer aussi. Ceci dit mon plaisir est décuplé lorsque c'est moi qui suis dans le rôle d'esclave. J'ai pu au fil de toutes ses années, trouver un certain équilibre dans ma sexualité. Par chance, j'ai rencontrer une femme avec qui je pouvais partager tout cela, pendant quelques années notre vie amoureuse était pimentée de petits jeux sm, j'alternais entre le role du Maître et celui de soumis, le tout dans une entente et une complicité parfaite, nous allions aux bouts de nos fantasmes.
Cependant, dans ma tête trottait une idée depuis plusieurs années. A vrai dire, cela trottait dans ma tête déjà bien avant de connaître le monde du sm, mais cela est resté enfouis en moi depuis toujours. Jamais je n'en avais parler, pas même à ma compagne ou à toutes mes partenaires de jeu. Je rêve depuis longtemps de me sentir femme, porter de beaux sous vêtements sexy, de belles bottes ou chaussures à talons, être bien maquillée, porter des bijoux et autres accessoires, bref mon fantasme le plus secret est de devenir une soumise travestie permanente. Appartenir à un Maître ou une Maîtresse qui ne me tolèrerait uniquement sous l'apparence d'une femme...
Apres une nouvelle déception amoureuse, libre de tout engagement que ce soit amoureux ou professionnel, et après de longues semaines de reflexion je me suis décidé à aller au bout de ce fantasme ultime.
Ayant une situation financière plus que confortable, du temps libre à volonté et une très grande motivation, je me réinscris sur le site sm ou j'ai fais tant de rencontres. Mon annonce est simple:
"homme soumis de 30ans, bonne experience du sm, souhaiterait rencontrer personne de confiance, pour m'aider a débuter et ensuite évoluer dans ma féminisation afin de devenir une bonne chienne soumise sans tabous ni complexes"
Bien évidemment, les réponses ne tardent pas à arriver en masse. De tout, du pervers illettré qui ne veut que baiser, au simple fantasmeur en passant par d'étranges propositions en tout genre, des plus nazes au plus absurdes, après quelques heures passées devant l'écran, je discute enfin avec une personne intéressante.
Un homme, la cinquantaine, qui recherche une soumise, voir un trav.
Nous parlons de nos envies, nos attentes, nos expériences. C'est qqn de très intelligent, très cultivé. Après deux bonnes heures de discussion, nous pensons être sur la même longueur d'ondes et convenons d'un prochain rdv sur le site le lendemain, afin de voir si effectivement, après réflexion, nous pourrions envisager de voir plus loin. Je lui envoie ma photo par mail, il fait de même pour que nous ayons au moins un visage sur nos mots. C'est un homme assez grand, plutot bien entretenu, cheveux grisonnants et un air bcbg. Un homme d'affaires à ce qu'il m'avais dit plus tôt dans la soirée. Je me couche dans la foulée mais lutte pour m'endormir malgré l'heure avancée, il est 3h du matin, la tête pleine d'images, je me vois déjà soumise et l'excitation monte assez rapidement...
Le lendemain matin, nous sommes dimanche, il est environ 11h lorsque je me connecte à nouveau sur le site. Pas de messages de mon Maître potentiel donc j'en profite pour relire la longue conversation de la nuit. Je me dis que c'est effectivement très intéressant et que je me verrai bien essayer avec lui. Il inspire confiance. Mais bon, sur ce genre de sites on est jamais sur de rien... 11h30, toujours pas de message, il n'est même pas connecté encore et les messages en tout genre recommencent à bombarder ma boite. Pareil que la veille, beaucoup de "tordus" qui sont mal polis, même des insultes quand pas de réponse, bref ça ne vole pas haut! Quand enfin, vers midi, ma boite de tchat s'ouvre. C'est lui.

-bonjour, bien dormi? (Maître Peter)
-bonjour Monsieur, oui très bien merci. et vous?
-ca va, tu as un peu repensé à notre discussion?
-oui Mr, beaucoup, j'ai eu du mal à trouver le sommeil tant j'y ai pensé!
-et? que penses tu de tout ça?
-je pense que vous et moi aimons les mêmes choses en matière de sm et qu'avec votre expérience je pourrais apprendre beaucoup de choses
- bien. tu m'as parlé de ton désir d'être féminisé totalement, es tu vraiment sur de vouloir aller au bout de ce fantasme? si c'est le cas, sache que je suis prêt à t'aider dans ta requête, je pourrais faire de toi la soumise que tu rêves de devenir.
-oui Mr, je suis sur de vouloir aller au bout de mon fantasme
- très bien. donc nous allons continuer à faire connaissance afin de bien te préparer à tout cela. A partir de maintenant tu devras m'appeller Maître c'est d'accord?
-oui Maître, c'est d'accord

Nous discutames ensuite pendant quelques jours, de tout et de rien, sans trop parler de notre future éventuelle complicité afin de bien nous connaître, du moins connaître nos gouts en tous genres, nos passés, lui aussi vivait seul depuis son divorce, il était devenu un peu comme un confident virtuel.
Environ une semaine plus tard, un soir, il m'avait donné rdv à 21h précises sur le tchat. Evidemment très ponctuel, je suis à l'heure devant mon écran:
- bonsoir, comment vas tu? (Maître)
- bonsoir Maître, ca va très bien et vous?
- ca va merci, je crois qu'on va commencer ta féminisation ce soir qu'en penses tu?
- il me tarde de vous voir Maître
- patience, quelques jours et tu seras prête à me rencontrer, on va te préparer

C'était la première fois qu'il parlait de moi au féminin et je dois dire que ce petit détail m'a fait bizarre, pas desagréable, loin de là, mais étrange...

- bien Maître, j'epère être à la hauteur et ne pas vous decevoir
- je suis sûr que tu seras parfaite, on va tout faire pour que tu sois crédible au maximum
- je m'en remet entièrement à vous Maître
- bien! pour commencer, il te faut un prénom. j'ai pensé à Jennyfer. un bon nom pour une chienne, non?

La encore, un sentiment étrange m'envahi, il n'y a pas de doutes, le premier pas vers l'aboutissement vers un fantasme ultime est fait. Le chemin semble certes long, mais j'attends avec impatience de l'emprunter...

- oui Maître, c'est un beau nom et il me plait
- parfait Jennyfer, il va falloir que dès demain tu fasses un peu de shopping, normal pour une fille me diras tu, mais tu as besoin d'un certain nombre de choses pour commencer. quel est ton budget?
- illimité Maître...
- formidable, ta féminisation se fera d'autant plus rapidement! je vais t'envoyer une liste par mail, dessus il y a tous les élements que tu dois te procurer. je te laisse le choix, soit tu vas faire les boutiques soit tu achète en ligne, tu te débrouilles comme tu veux mais il te faut tout pour le week end prochain, car on se voit vendredi soir. tu as donc 5jours, c'est largement suffisant puisque tu as du temps libre.
- j'aurai tout acheté pour vendredi Maître, je suis contente de vous rencontrer enfin.

Voilà que moi aussi je parle de moi au féminin! Ma réponse spontanée constitue une nouvelle preuve de ma motivation et de mon implication dans mon nouveau moi, Jennyfer...

- moi aussi j'ai hate de te voir ma soumise, je t'envoi la liste et te donne rdv sur le tchat demain soir même heure
- bien Maître, je vous souhaite une agréable soirée
- merci, bonne soirée à toi aussi Jennyfer, à demain

Après cette discussion je me sents vraiment bien, en confiance, apaisé de tous ces soucis récents. Une nouvelle vie s'ouvre à moi, une vie palpitante pleine de découvertes, bref je suis très troublé.
Quelques minutes plus tard, la fameuse liste arrive sur ma boite mail, on voit une fois le plus le sérieux de mon Maître, il a minutieusement conconcté une liste digne d'une vraie nana! Avec consignes à respecter, en quelque sorte, ses premiers ordres:

LISTE DU MAITRE

Jennyfer, tu as choisi de devenir ma chienne soumise et j'en suis très honoré. Je saurais te guider à travers ta transformation pour que tu sois réellement une belle femme, attirante, sexy et salope...
Pour vendredi soir, il faut que tu te procures:

* une trousse de maquillage complète: rouge a lèvres bien foncé, fond de teint, far à paupières violet, crayon noir, mascara noir assez épais, vernis a ongles rouge vif, crème épilatoire, démaquillant, coton, etc.


* une perruque, de preférence brune voir auburn pas trop long, au carré serait l'idéal...

* une tenue comprenant une mini jupe et un haut en vinyl, des bas résilles avec string, porte jarretelles et soutien gorge. des escarpins noirs, talons d'au moins 10cm.

* une cage de chasteté en inox, qui se ferme par un cadenas dont moi seul aura la clé.

Voila le minimum que je te demande, libre à toi de rajouter des choses pour améliorer ton look, boucles d'oreilles par exemple, mais tu devras porter une tenue comme cela, je te laisse la choisir.
Tu as jusqu'a vendredi pour t'entrainer à te maquiller, libre à toi de te faire conseiller par une amie ou un guide du net. Tu devras être totalement épilée aussi. Entraînes toi aussi à marcher en talons, car nous serons amenés à faire des sorties quand tu seras prête.


Voici donc la tâche qui m'attend. Impossible de décrire ce qui se passe dans ma tête à ce moment là. Beaucoup de flash dans mes esprits, je me vois déjà porter tout ça, je m'imagine soumise, offerte pour la première fois à un homme, humiliée, attachée, fouettée, baisée... Devant l'excitation trop forte, je m'offre une petite séance de masturbation.
Une fois calmé, ma liste imprimée je commence mon shopping sur le net, vu que de toute façon je suis bien trop excitée pour dormir.
Je trouve effectivement tout ce que mon Maître exige, du maquillage à la tenue, je prends même plusieurs accessoires, boucles, bracelets, sac a main et même une veste en cuir pour mettre par dessus ma tenue vu le froid (nous sommes en novembre).
Voilà, tout est commandé, je préfère cette option là, plus discret que de faire les boutiques mais le soucis est que je ne serai livrée que mercredi au mieux... Ce qui ne sera peut être pas suffisant pour m'entraîner, 2jours ça passe vite et je veux être prête pour vendredi midi, c'est mon objectif.
Après une courte nuit, je décide le lundi matin d'aller faire quelques courses. Il me faut du maquillage en plus pour que je puisse m'entraîner et que ce soit parfait, du moins le mieux possible! Je me dis que si je mélange les produits de beauté aux courses classiques cela passera inaperçu, la caissière se dira sans doute que c'est ma femme qui m'a fait une liste et ne pensera rien d'autre...
Une fois rentrée, je me met en recherche d'un site de travestis pour voir les techniques de maquillage, cela semble compliqué mais après quelques essais, je dois dire que le résultat n'est pas trop mal. A voir avec la perruque, ça devrait le faire. J'ai hate de recevoir ma commande, que je puisse voir le résultat final.
Le soir arrive, je me connecte donc à l'heure du rendez vous de mon Maître:

- bonsoir Jennyfer
- bonsoir Maître, comment allez vous?
- ca va très bien, alors dis moi, comment se passe le shopping?
- bien Maître, j'ai commandé ma tenue complète, la cage, la perruque et le maquillage.
- commandé? donc tu n'as rien encore. ça arrive quand? j'espere pour toi avant vendredi, ne gaches pas tout sinon tu vas le regretter...
- ne vous inquiétez pas Maître, je serai prête. j'ai acheté du maquillage pour m'entraîner, j'y ai passé une bonne partie de la journée
- très bien ça, le résultat est comment?
- pas mal du tout Maître, avec la perruque je pense que ce sera bien. je me suis entièrement épilé aussi
- je vois que tu avances bien Jennyfer, je suis content. je ne t'écrirai plus avant jeudi soir, je pars à l'étranger et je n'aurai pas beaucoup de temps pour moi. donc continue ton entraînement, tâche d'être prête pour vendredi soir, tu seras mon invitée et si tu veux tu pourras rester tout le week end.
- bien Maître, je serai prête soyez en convaincu. ca va me manquer de ne pas avoir de vos nouvelles pendant 2 jours. j'ai hate d'être à vendredi
- moi aussi j'ai hate, je te dis à jeudi soir, 22h. bye
- au revoir Maître


Après une nouvelle journée d'entrainement maquillage, je commence à bien maitriser mes gestes, le résultat étant de plus en plus crédible. Toujours pas de reception de la commande, nous sommes mardi soir, j'ai encore du temps, mais je commence à stresser et par la force des choses me pose certaines questions. Serais je prête? Dans quoi je m'embarque finalement? Qui est cet homme que je ne connais pas qui me veut? Que va t il me faire? Je commence à douter. Qui suis je? James? Jennyfer? Elle n'existe même pas encore réellement, il serait encore temps de faire machine arrière... Tout s'embrouille dans ma tête, j'ai besoin d'air. Je ne peut même pas en parler à des amis, personne ne sait ce que je compte faire et je veux rester discret. Je décide de sortir malgré l'heure tardive, nous approchons minuit, au moins pour marcher un peu.
L'air frais de la nuit me fais un bien fou, j'arpente les rues desertes de la ville, éclairée faiblement par les lampadaires et les phares des voitures passantes. Je réfléchi sur le fait que je suis sur le point de réaliser un grand fantasme mais que ce serait un tournant important de ma vie. Ce serait egalement la première fois que j'aurai une relation bisexuelle, j'ai souvent sucé ou été penètré, mais cela restait des godes ou des plugs, c'était artificiel. Là ce serait bel et bien réel, mais au final, suis je gay ou hétéro? J'aime les femmes, c'est certain, mais les aimerais je tellement que j'aurais envie moi même d'en être une? Que de questions sans réponse, cet homme m'a troublé. Après 2 bonnes heures de marche, je me décide finalement à rentrer chez moi pour me coucher. La nuit porte conseil, je verrai bien mon état d'esprit demain matin.

Mercredi matin, 11h. Réveil brutal à cause de la sonnette. C'est un livreur de colis qui me ramène un grand carton. Ca y est, tous les élements de ma première féminisation sont enfin là. Encore un peu endormi, j'en oublie presque le livreur. Je signe le bon et le remercie. Voila, le grand carton est posé sur la table basse du salon. je déballe tous les petits sachets, fais l'inventaire de ma commande. Tout est bien là, la tenue, la perruque, la petite cage, les chaussures... Je me dis que je vais m'y mettre de suite, une douche et j'attaque! Debout devant tous mes achats, j'ai un moment d'égarrement, repense à mes doutes de la soirée passée quand brusquement la sonnette me sort de mes pensées. Un peu surpris j'ouvre la porte, c'est le facteur cette fois ci, qui m'apporte un petit colis. Une fois la porte refermée, j'ouvre avec hate le petit carton, c'est bien ce que je pensais, le maquillage est la aussi.
Bon, plus question de tergiverser, je file à la douche et je vais donner vie à Jennyfer, je verrai déjà le résultat et j'aviserai pour la suite, après tout on est pas encore vendredi.
Direction la salle de bains, je commence par étaler la crème épilatoire sur tout mon corps, histoire d'enlever les poils restant. Je laisse agir puis je passe à la douche. Voilà, une fois bien sec je commence à me maquiller, le résultat est quasi parfait, comme le Maître me l'a demandé. Le fond me donne un teint légèrement bronzé, le maquillage bien souligné et le mascara font ressortir le vert de mes yeux qui contraste avec le violet sombre du far à paupières. Le rouge à lèvres rouge vif plus le contour au crayon me surprend tant ma bouche paraît sensuelle. Je m'empresse de chercher la perruque pour voir le résultat. Une fois bien ajustée, je vois enfin dans le miroir le visage de Jennyfer. Et la, agréable surprise, j'ai en face de moi une jolie brune aux traits faims, cheveux auburn au carré, très bien maquillée et sexy en plus de ça! Vite, passons à la tenue maintenant. J'enfile pour la première fois des bas résilles, un string, un soutien gorge. Douce sensation je dois dire, très apréciable. Le porte jaretelles est en place, j'enfile ma mini jupe en vinyl, un bustier décolleté avec des lacets sur le devant, en vinyl egalement, puis les escarpins à talons de 10cm. Après quelques instants de lutte pour réussir à tenir debout, je parviens à me stabiliser et faire quelques pas. Pas evident...
Je complète ma tenue par des boucles d'oreilles créoles, quelques bracelets en argent, montre de femme en argent un collier chainette et pendentif, quelques bagues. J'enfile ma veste en cuir, je prend mon sac à main et me dirige vers le grand miroir de ma chambre pour voir le résultat final. Les premiers pas sont difficiles, mais il me reste 2jours pour m'entrainer à marcher. J'arrive enfin dans la chambre, je vais voir le resultat final, Jennyfer existe désormais.
Et je dois dire qu'en la voyant, je suis resté tout ébahi. Vraiment beaucoup de mal à croire que c'est moi qui refletais le miroir. Une très jolie femme finalement. Je suis assez fin, 1m78 pour 68kg donc les vêtements féminins me vont plutot bien.Petit détail qui m'interpelle, la poitrine. 2préservatifs avec un peu d'eau feront l'affaire, je les glisse dans les bonnets du soutif et la c'est vraiment très crédible! Je suis prête. Il ne reste plus qu'à m'entrainer à marcher et ce sera tout bon. Je suis vraiment très contente de mon travail et ne me lasse pas de me regarder dans la glace pendant de longues minutes. Mes doutes de la veille se dissipent, j'ai repris confiance en moi.
Je suis restée en Jennyfer toute la journée, je me sentais vraiment bien dans mon nouveau moi. Le soir arriva, je dois dire que niveau démarche j'avais bien progressé et il me restait quasiment 48h à attendre le fameux rdv de mon Maître. Vu que le Maître ne serait pas connecté avant le lendemain soir, je décide de m'accorder une soirée entre amis pour me changer les idées en attendant la suite des évenements. Jennyfer redevenait James, pendant quelques heures...

Jeudi soir, 21h. J'ai passé une grande partie de la journée dehors à flaner en ville, rentré en fin d'après mmidi j'ai remis un peu mes escarpins pour marcher chez moi, je crois que je me debrouille pas mal, même si j'ai un peu mal aux pieds. J'attends avec impatience un message de mon Maître. Celui ci ne tarde pas à se manifester:

- hello Jennyfer
- bonsoir Maître, que je suis contente de vous lire, j'espère que vous allez bien?
- oui je vais bien, merci, un peu fatigué. et toi? ca avances?
- je suis prête à vous voir Maître
- c'est vrai? tout est ok?
- oui Maître, tout est ok.
- parfait! je vais t'envoyer mon adresse par mail, avec mon téléphone, au cas ou tu te perds. je te donne rdv demain soir chez moi à 19h précises.
- bien Maître, je serai là à l'heure
- je te le souhaite, ce serait dommage d'entamer la soirée par une punition...
-oui en effet...
- tu seras bien assez punie lors de ton dressage, mais je préfère commencer tranquillement autour d'un bon repas.
- c'est vous qui décidez Maître
- bonne réponse ma soumise! je ne veux pas me coucher tard, donc si tu as encore des questions à me poser avant demain c'est maintenant
- j'en aurais un tas Maître, mais je n'ose pas trop vous en poser
- t'inquiètes pas, laches toi il n'y a pas de soucis
- comment voyez vous évoluer notre relation?
- déjà, je pense que nous avons un certain feeling, une certaine confiance et recherchons à vivre nos fantasmes. si effectivement notre entente se confirme, pourquoi pas entamer une liaison Maître - Soumise sur la durée. Tu vivrais chez moi en fille et tu serais ma soumise permanante, qu'en dis tu?
- présenté comme cela, c'est allechant je l'avoue. Mais le fait que je ne sois pas une vraie femme ne vous fait rien? ca me fait un peu peur
- ne t'inquiètes pas pour ça, j'ai toujours été bi et pour moi cela ne change rien. c'est dans la tête et dans le coeur que ça compte et toi tu as l'ame d'une soumise, je l'ai senti tout de suite
- bien Maître, je vous fais confiance et attend de voir demain soir
- exactement, laisse faire les choses sans stresser, on fera que des choses que tu aimes faire
- j'ai hate Maître
- d'autres questions?
- non Maître, je ne veux pas vous retarder et j'attendrai de voir comment cela se passe
- parfait, je te souhaite donc une bonne soirée Jennyfer, a demain soir, n'oublie pas que c'est moi qui te posera la cage de chasteté donc ne la mets pas tout de suite, pour le reste, tu sais comment t'habiller.
- merci Maître, bonne soirée à vous aussi, à demain soir.


Voila, les dés sont jetés, rendez vous est prit. Je me sent toute excitée, la nuit va être courte. Je décide d'aller me coucher quand même, histoire d'être en pleine forme demain. Les lumières éteintes, allongée dans mon lit les yeux fermés, je pense avec émotion aux derniers jours. Que de changements et ce vieux fantasme, le plus fou pour moi qui est sur le point de se réaliser, dans même pas 24heures.
Je m'imagine dans ma tenue, si jolie et si attirante? Que va t il penser en me voyant? J'espère ne pas avoir l'air trop gourde perchée sur mes talons et certainement un peu mal à l'aise. Qu'est ce qui m'attend? Que va t il me faire? Est je je ne vais pas être dégoutée et m'enfuir? C'est risqué finalement de partir vers l'inconnu comme ça... Et puis marre des doutes! Pensons positif, demain soir je serai Jennyfer! Il me tarde d'y être... Je m'endors paisiblement.

Vendredi 13h30. J'ai raté le réveil! Je comptais me lever à 10h mais j'ai tellement bien dormi que je n'ai rien entendu! Moi qui voulais être prête vers midi c'est rapé. Mais bon, rien de grave j'ai tout le temps, il faut que je parte à 18h au plus tard pour arriver à l'heure. Donc après un rapide petit déjeuner, je décidais de prendre un bon bain bien chaud, histoire de me relaxer. Quelques huiles parfumées et de la mousse pour en faire un bain de fille complètent le tout. Je recommence à imaginer la soirée qui arrive, me voyant dans différentes postures, humiliantes, l'excitation ne tarde pas...
Mais il faut vite reprendre mes esprits car l'heure tourne, donc je me sèche vite, je vais d'abord m'habiller. Quelle joie de retrouver ces vêtements si sexy, cette texture du vinyl, des résilles...
Passons au maquillage, je m'aplique bien, il me faut bien une heure mais le résultat est superbe, jamais je n'avais si bien réussi à le faire. La perruque posée, revoici Jennyfer!
Plus qu'à mettre les chaussures et les bijoux, ranger le maquillage dans le sac a main et j'y vais! il est 17h45 je suis dans les temps. Aie! Comment conduire avec les talons?! Bon, je mettrais mes baskets pour conduire et je changerai sur place...
Maintenant, s'y rendre sans être vu ou se faire remarquer. Par chance mon garage communique avec la maison, pas besoin de sortir comme ça. Mais une hantise, soudain, si il y avait un contrôle de police ou quelque chose? De quoi j'aurais l'air?? Surtout qu'il y à une bonne heure de route... Bref, on verra bien. Je prend la route vers l'adresse indiquée, le trajet se passe sans embûches, heureusement. Mais durant le voyage, quand je me voyais dans le retro, un sentiment d'excitation intense m'envahissait, j'étais vraiment bien! Ca y est me voici arrivée devant une grande maison, avec un grand mur tout autour. Une fois garée, je change vite de chaussures et sort de la voiture. Me voici dehors, vêtu en fille, en plus en vinyl dans une rue heureusement deserte. Je m'approche de la grille d'entrée et sonne. L'interphone s'allume:

- oui?
- c'est Jennyfer
- super! t'es pile à l'heure, je t'ouvres

La grille s'ouvre, j'entre dans une allée d'une dizaine de mettre où j'aperçois au bout une porte éclairée, sous un patio. Les talons claquent sur les pavés du petit chemin, ça fait vraiment bizarre de me dire que c'est moi qui fait ce bruit! J'arrive devant cette porte et je toque timidement.

- entre Jennyfer, c'est ouvert!

J'entre donc et me retrouve dans un couloir avec un escalier en face de moi. Le sol, les murs sont en marbre, il y a un lustre, bref, c'est plutot classe. Au fond du couloir j'aperçoit une pièce éclairée, on dirait la cuisine sur ce que je vois.
Et puis, sans avoir le temps d'aller plus loin, je le vis en haut de l'escalier. Je restai la sans bouger, ne trouvant aucun mot, terrorisée par la peur. Lui était comme sur la photo, bel homme de la cinquantaine quia visiblement réussi dans la vie, très classe, en costume cravate de grande marque. Il me salue en descendant les marches avec un grand sourire et me tend sa main.

- bonsoir Jennyfer, enchanté de faire ta connaissance
- bonsoir Maître,répondis je timidemenent, enchantée
- allons ne sois pas timide, on se connait un peu quand même. tu es ravissante, joli travail
Ce compliment me fit sourire et me mis un peu plus à l'aise.

- merci Maître, je suis contente que cela vous plaise, j'angoissais tellement
- mais le résultat est vraiment très bien! même mieux que je ne pensais. viens, enleve ta veste et va t'asseoir dans le salon.
- oui Maître

La nous avons un peu discuté, il m'a servi un verre pour me détendre car je stressai un peu, nous sommes passés à table, tout se déroulait très bien, je me sentais de plus en plus en confiance car il me complimentait souvent du résultat de ma transformation et du choix de ma tenue de chienne. Puis il me fit visiter sa grande maison, vraiment luxueuse, le jardin avec piscine et petite dépendance au fond du jardin. Il m'a dit que dans cette dépendance, il avait aménagé un studio et en avait fait son donjon après son divorce. Il me proposa de le visiter, j'acceptais bien evidemment et je découvrais l'endroit avec emerveillement. Un deux pièces avec petite cuisine, une chambre avec un lit à barreaux, une petite cage, une croix de Saint André, un chevalet, un carcan, pleins d'accessoires accrochés au mur, des menottes, des chaines, des cordes, des fouets, des baillons... Un paradis du soumis en somme. L'autre pièce faisait office de salon avec écran géant, home cinéma, un bar, un canapé en cuir rouge, une autre cage dans le coin de la pièce. Puis une salle de bains avec une baignoire d'angle et une douche. Un très bel appart.

- si jamais notre relation évolue, c'est ici que tu vivras, quand tu ne seras pas de service dans la maison

Un peu surprise par cette nouvelle, je ne sus pas trop quoi dire...

- c'est un endroit magnifique Maître
- nous allons y passer un moment tu veux bien?
- avec plaisir Maître!
- mais j'ai encore quelques coups de fils a passer pour mon travail, j'en ai pour une demi heure maxi, tu vas m'attendre ici
- oui Maître, je vous attends ici

Maître se dirige vers l'autre pièce et en ressort avec dans ses mains deux paires de menottes, un baillon, un collier et des chaines.

- tu m'as dis que tu adorais te faire attacher, tu vas être servie! moi aussi j'adore jouer à ça, tu le sais. donc on va commencer comme ça, je vais t'attacher et tu vas m'attendre sagement le temps que je règle mes affaires
- bien Maître

Il commence par me mettre un collier en inox, qu'il ferme avec un cadenas. Il y a un anneau pour y accrocher une laisse.
Il me menotte ensuite les mains dans le dos et me fais assoir sur une chaise. La chaîne des menottes est attachée au barreaux de la chaise avec une autre chaîne. Pareil pour mes chevilles, menottées aussi et reliées au pieds de la chaise. Maître me fixe alors une chaîne autour de la taille pour bien me cadenasser au dossier. Il fini par me mettre un baillon boule dans la bouche, me voilà dans une position que j'aime beaucoup...
Me voilà seule, attachée solidement à cette chaise en tenue de salope soumise, à la merci de mon Maître. Je suis envahie par un sentiment de peur, mais aussi par une forte excitation. D'ailleurs je sent mon sexe se gonfler dans mon string, pourvu que j'arrive à me calmer avant qu'il ne revienne.
Au bout d'une heure environ, j'avais ma montre mais les mains dans le dans impossible de la consulter!, mon Maître reviens enfin dans le donjon.

- désolé ça m'a pris plus de temps que prévu. ca va Jennyfer?

Ne pouvant répondre à cause du baillon je fis oui de la tête.
Il me regarda un moment, fit le tour de la chaise plusieurs fois, contemplant le spectacle en souriant.

- tu es vraiment très jolie comme ça. ca va le baillon te fais pas mal?

Je fis non de la tête.

- alors comme ça, tu n'as jamais sucé de vrai queue?

Un peu surprise par cette question, je fis timidement non de la tête.

- mais tu es consciente qu il va falloir t'y mettre j'espère.

Encore un oui de la tête.

- bien, donc si je te l'enlève la maintenant tu vas me sucer la mienne n'est ce pas?

Ne sentant que de toute façon je n'y couperai pas, je lui fis comprendre que oui.
Il commenca à se déshabiller tranquillement, profitant de ce moment de première approche avec sa nouvelle soumise puis vient se placer devant moi, le sexe en erection. Il m'enleva le baillon, ce qui me fit un bien fou car cela faisait plus d'une heure que je l'avais en bouche.

- ca va? pas trop mal?
- non Maître, ca va
- regardes comme tu m'excite petite chienne

Il vint se mettre juste devant ma bouche, me présentant sa queue toute dure.

- autant savoir tout de suite si tu aimeras ça, en plus je suis sur que tu meurs d'envie de la prendre en bouche.
- oui Maître, j'en ai envie
- alors vas y, suce moi bien ma chienne

Je pris alors sa queue en bouche, puis commenca à le sucer comme je le faisais d'habitude avec des godes. Quelques coups de langues sur le gland variés avec de grands vas et viens dans ma gorge je sent que ça lui plait beaucoup. A moi aussi je dois dire, c'est moins dur que je ne pensais et le gout n'est pas si désagréable.

- mais tu es douée salope! tu m'impressionnes! continue plus vite, je vais bientot jouir!

Je le sucais ainsi une petite demi heure, en essayant de ne pas penser à son éjaculation, car ça aussi j'avais peur d'en être écoeurée mais bon, il faudra bien que j'aprenne à aimer comme toute chienne qui se respecte.

-hmmm tu es vraiment une bonne suceuse, j'ai trouver une vraie petite pute on dirait, continue salope je veux jouir dans ta bouche, ce serait dommage de salir tout ton maquillage

J'eu une grosse erection quand il m'a traité de pute et de salope, j'ai cru que j'allais jouir sur le moment! Je m'applique donc à le sucer de plus en plus vite, je commence à avoir des crampes mais je dois arriver à le faire jouir comme ça. Je ne peux même pas le branler pour que ça vienne plus vite, mes mains toujours liées dans mon dos. Après plusieurs minutes je le sent de plus en plus excité et la, en poussant un grand cri de plaisir, mon Maître se vide entièrement dans ma bouche.

- avale tout chienne!

Je m'exécute, la aussi je suis surprise car c'est presque bon, j'avale tout son sperme en lechant bien mes lèvres.
J'ai la bouche en feu mais je suis contente de moi, je suis evidemment très excitée par ce qui vient de se passer. Mon maître s'approche lentement car il a lui aussi remarqué mon excitation. Il s'approche de moi et commence à me masturber tout en me parlant:

- alors, t'as aimé ça Jennyfer?
- oh oui Maître, c'était vraiment super, ça m'a plu!
- j'en suis content car tu devras boire mon sperme à chaque fois.
- j'ai adoré votre jus Maître, un délice!
- je vois que toi aussi tu vas exploser bientôt, attends...

Il se dirige dans la cuisine et en ressort avec une petite assiette.

- tu vas te purger aussi ma chienne, avant que je te mette ta cage de chasteté
Puis il commence à me branler, vu ma posture je vais pas mettre longtemps à jouir. au bout de 5min, ca y est, je jouis très fort vu l'excitation que je viens d'avoir. Mon Maître a pris soin de récolter toute ma semence sur la petite assiette. Ayant compris pourquoi, je sors ma langue pour lui montrer que je veux lecher mon sperme.

- mais tu lis dans mes pensées salope! oui tu vas pouvoir lecher! allez vas y, avale moi tout ce sperme.

Il me présente l'assiette afin que je puisse bien tout lecher, je m'applique à essayer de paraitre bien chienne, lui montrant dans mes regards que j'aime ça... Visiblement, il à l'air d'aprécier.


- j'ai vraiment fait une trouvaille formidable la! je vais bien m'amuser avec toi. je pense que tu es d'accord vu l'entrain que tu montres
- oh oui Maître je suis d'accord! je suis à vous
- bien, je vais te détacher et te poser la cage sur la queue, dorénavant c'est moi qui décide quand tu prends ton pied c'est compris salope?
- c'est compris Maître.


Il me libère de mes entraves et me place ensuite la fameuse cage, dont la clé sera en sa possession uniquement.
Chienne Jennyfer etait bien née, et prête a devenir la totale esclave de Maître Peter.






A suivre..........



























































































































Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !