Total : 1951
En attente : 82

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (696)
Entre hommes (133)
Entre femmes (51)
Transexuelle (60)
Premiere fois (120)
A plusieurs (670)
Jeune adulte (79)
Mature (23)
Soumis,soumise (148)
Inclassable (53)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






3 un beau petit cu qui attire

Ecrit par rycame
Parue le 03 janvier 2014
Il y a 1 commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 2509 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


Une semaine plus tard je commence à travailler avec M.Paul, quatre soirs par semaine après la fermuture, je vois M.paul le premier soir, il m'explique ce que j'ai à faire, il me donne un costume qui me surprend, c'est une jupe, il voit mon regard :

J'ai toujours travaillé avec des femmes et je n'ai rien pour les homme, ne vient pas me dire que tu n'aime pas, le patron paye ton épouse pour trois jours et la quatrième tu tavaille pour moi et c'est bénévole ton épouse est d'accord, tu amène ton costume chez toi et tu dois le laver, il doit toujours être propre. Il y a des caméra partout je vais te surveiller, fais attention à toi.

Le soir j'amène mon costume chex moi et le matin je le mets pour me regarder dans un miroir, le haut a un filet devant le torse et je vois mes seins qui pointent, il va un gilet en dessous mais M.Paul ne me l'a pas donné, la jupe n'est pas serrée mais elle est assez courte, en me penchant je vois mes fesses et la même chose si je suis à quatre pattes, je ne suis pas certain que les femmes portaient cela, Lou m'a vue me regarder dans le miroir et elle a rit sans parler, après le repas elle va dans les magasins avec une amie et elle revient avant que je parte, elle me donne un sac qui est plein de bobette, dans ma chambre je les regarde et je suis content car il y a toute les couleur et tout les modèle, je choisis une très petite qui tient mon sexe serré, un filet passe entre mes fesses, je part travailler avec le costume dans un sac. M.paul m'attend pour entrer, dans sa pièce d.équipement je sors mon costume, j'enlève mon pantalot mes souliers ainsi que mon gilet, je prend soin de me placer pour qu'il me voit bien, je met le gilet la lupe et je termine par les souliers, je me penche pour attacher mes souliers, je vois son regard figé sur mes fesses et je prend mon temps, je commence à travailler et si je dois me pencher je me place toujours les fesses en direction de la caméra, sans savoir si il regarde.

Le quatrième soir je sais que je travaille pour M. Paul et je me demande si il va décider de me pénétrer, ce jour là je me donne un lavement si jamais cela arrive. Je vais au bureau mais là j'embarque avec lui et je comprend que je vais chez lui, en entrant il m'ordonne de mettre nu, il ne me lache pas des yeux et je prend mon temps. Il me laisse au salon et quand il reviens il est nu, son pénis long lui pend entre les jambes, il est comme lui grand et maigre, il prend le fauteuil et me regarde sans dire un mot, mon regard est figé sur son pénis alors je me place à genoux à ses pied, je prend cette queue molle et je passe ma langue sur le bout, il n'a aucune réaction, je l'avale lentement en la caressant avec ma langue, ma main prend ses testicules, son sac pend entre ses jambes, je sens son pénis grossir et mes lèvres travaillent encore plus, je suis content elle gonfle lentement, cela est très long avant de le vider mais je ne m'en plein pas car je passerais la soirée à le sucer. Je vais lui chercher une bière, debout devant lui il ne dit rien, je voudrais faire caresser mes fesses mais je n'ose pas le dire, il sourit en me voyant me caresser les seins je les pince comme il a fait et je ne peux me retenir mais main descend sur mes fesses et je les caresse, il a toujours son sourire alors mon autre main descend sur mes testicules et j'écarte les jambes pour pouvoir passer mes deux mains entre les fesses, une par en avant et l'autre par l'arrière, je vois son pénis grossir, je veux sentir son pénis toucher à mes fesses mais j'ai peur de le choquer, je me retourne lentement et doucement je descend mes fesses qui touche à son pénis, il ne bouge pas mais je ne crois le facher, je sens cette grande queue toucher à mon pénis et je bouge encore plus les fesses, je recois un claque sur les fesses ce qui me fait lever, cela a fait très mal. Il se lève et d'une voix sec il m'ordonne de me pencher, à paine plié je sens son pénis sur mes fesses et il le dirige directement sur ma rondelle, un liquide coule de son gland et il pousse pour entrer, cela me fait mal car il ne m'a rien mis, il me tient les hanches et pousse encore, cela me fait crier de douleur mais il continue, cela est trop sec.

Lamente toi charogne, c'est ca que tu voulais tu l'as, tu as vraiment un petit cu et serré comme ca c'est le vrai bonheur, c'est moin sec tu commence à aimer et moi aussi.

Il a raison cela me fait moin mal et le plaisir vient, je m'entend me plaindre et je ne me retiens pas, il sort presque au complet et me défonce jusqu'au fond à chaque coup, je sens ses testicules frapper mes cuisses, il n'y a rien de comparable avec M.Rom, lui il aurait finis avant ca, quand il se retire la douleur revient et je suis décu qu'il s'arrête, il va prendre une douche après c.est moi.
En sortant il m'ordonne de mettre mon costume, lui est habillé et je dois le suivre à sa voiture, nous entrons dans une autre maison, il y a deux hommes qui me dévisage.

Je suis venu vont montrer ma nouvelle chienne, je l'ai recontré au chalet de mes patrons qui s'occupaient de son épouse qui se promenait nue, cela n'a pas pris une hrs qu'il était à genoux à me sucer,( enlève tout) très obéissant il va vider cela ne sera pas long.

Très vite ils se retrouvent nus et en voyant ces pénis bander je me place à genoux près du premier et avale cette queue qui veut se faire vider, cela fait rire M. Paul mais je sais que c'est ca qu'il veut, je donne un petit coup à l'autre pour lui montrer que je vais m'en occuper apès, j'y vais lentement pour bien le faire jouir et que M.Paul soit fière de moi. Je sens la main de M.Paul qui caresse mes fesses et je comprend qu'il m'encourage, je garde mes fesses bien haute et les jambes écartées pour qu'il continue. Bien vider je me retrouve debout nu à me faire examiner et à écouter.

Il travaille trois jours et la quatrième journée il m'appartient avec l'accord de son épouse, c'est la première salope que j'ai qui aime sucer avec autant de plaisir et vous ne l'avex pas vu comment elle se tortille pour se faire enculer, une vrai chienne en chaleur, c'est très serré et il va faloir y aller lentement, à la travailler nous allons trouver ce qu'elle aime. Son seul défaut c'est une queue ridicule qui ne sert à rien.

M.Paul caresse toujours mes fesses et un gars prend mon pénis entre ses doigts, il joue un peu et sans avoir une érection je me vide, pas un jet mais un filet qui coule entre ses doigts, ils partent à rire. Plus tard je dois remettre mon costume sans ma culotte qui va avec mes vêtements, il me ramène chez moi, il exige que j'entre chez moi comme ca. Lou est là avec une amie et en me voyant elle m'ordonne de lever ma jupu, je le fais avec honte,

Lou: M.Paul est-il content de toi ? oui
Ta bobette est ou ? dans mon sac
Es-tu content de travailler avec M.Paul ? oui

Elles rient toutes les deux, je vais dans ma chambre, Lou adore me faire honte devant le monde, cela ne me choque pas mais c'est gènant.










Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !