Total : 2243
En attente : 12

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (723)
Entre hommes (160)
Entre femmes (54)
Transexuelle (64)
Premiere fois (169)
A plusieurs (705)
Jeune adulte (114)
Mature (33)
Soumis,soumise (170)
Inclassable (63)

Une tournée qui coûte cher
Le pêcheur 2
Le pêcheur
érection génante
Une défonce mémorable






AUTO STOP

Ecrit par ARCAY
Parue le 08 février 2015
Il y a 1 commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 4345 fois | Cette histoire erotique a une note de : 13/20

Noter ce récit erotique !


Il y a quelques années j'avais l'habitude de me déplacer en auto stop.
C'était un moyen économique de me déplacer et aussi de rencontrer des gens sympathiques.
En plus étant très optimiste, j'espérais rencontrer une automobiliste pas farouche, ce qui ne s'était encore jamais produit,

J'avais quelques jours de vacances et décidait d'aller au bord de la mer.
A cette époque, j'habitais à 200 km de la côte et j'avais pris l'habitude de me rendre dans une petite station agréable,
Généralement le trajet me prenait entre 3 et 4 heures.
Pour tout bagage, j'avais un sac à dos.

Je me postais au début d'une ligne droite à l'entrée d'un parking ce qui permettait aux voitures de s'arrêter facilement.
J'avais repéré cet endroit qui était propice à l'auto stop.
En ce lundi estival, la circulation était assez dense mais les voitures étaient bien chargées et personne ne s'arrêtait.
J'attendais depuis presque une heure lorsqu'un semi remorque ralentit en me voyant.
« Zut, ce n'est pas aujourd'hui que je ferais une rencontre » pensais je.

Le camion mit son clignotant et s'engageât sur le parking.
Je ramassais mon sac et couru jusqu'à la cabine et annonçais ma destination.
La voix du chauffeur me fit sursauter : c'était une femme d'environ 35 ans.
Avec la chaleur elle portait un short court et une chemise largement ouverte.
« Monte, je te déposerai à 5 km de la mer. »
Le camion se remit en route et j'observais mon chauffeur.
Elle avait les cheveux très courts et sa peau était brune.
« Tu te balades souvent en stop ? »
« Oui ça me permet de voyager à ps cher »
« Tu as raison et en plus tu peux faire des rencontres agréables »
« C'est vrai en général les gens sont sympas »
« Et tu n'as jamais eu de problèmes ? »
« Non tout s'est toujours bien passé »

Le camion, lourdement chargé, avançait lentement et j'avais tout le temps de regarder le paysage.
Elle reprit la parole :
»Tu n'es pas étonné que ce soit une femme qui conduise un 38 t ? »
« Un peu »
« Tu sais c'est mon métier depuis plus de 10 ans et j'aime beaucoup rouler »
« Tu n'as pas peur de faire du stop ? »
« Non pas du tout et puis je sais me défendre » dis je riant.
« Ne t'inquiète pas tu ne risques rien avec moi »

Je ne répondis rien
« Tu es pressé ? »
« Pas du tout je suis en vacances »
« Moi non plus je suis en avance, je dois aller charger à SAINT NAZAIRE et le bateau est en retard , on a donc le temps devant nous », me dit elle avec un grand sourire.

Je me demandais ou elle voulait en venir mais, étant assez timide je ne répondis rien.
« Tu veux bien prendre la bouteille d'eau dans la glacière derrière le siège, s'il te plaît »
« Bien sur »
Je me retournais et du me mettre à genoux sur le siège et me pencher pour atteindre la glacière.
« Tu as un beau petit cul, on te l'a déjà dit ».
Je me mis à rougir et ne répondis pas.
Je lui passais la bouteille d'eau et elle en but une grande gorgée.
Elle la reposa à côté d'elle et sa main vint se poser sur ma cuisse.
« Allons ne soit pas timide, approche toi »
Je me glissais près d'elle sans oser trop bouger.
Sa main remonta sur ma cuisse et vint se poser sur mon entrejambe.
Je sentais que je commençais à bander.
« Dis moi ça te fait de l'effet » dit elle tout en pétrissant mon sexe »
Elle glissa la main dans mon short et pris ma queue à pleine main.
« Tu as l'air d'avoir une bel engin bien en forme, baisse ton short que je voie ça »

Je n'hésitais pas et fis glisser mon short sur les chevilles.
Ma bite se dressa entre mes cuisses.
Elle émis un sifflement.
« Tu bandes déjà fort, je vais m'arrêter et m'occuper de toi »
Elle ralentit, cherchant un endroit propice pour stationner.
Tout en conduisant, elle continuait à me caresser la queue qui tressautait entre ses mains.

Elle trouva enfin une aire dégagée et s'y engageât doucement.
En quelques instant elle avait retiré son short et sa chemise et se jetait sur moi.
Elle prit ma bite en bouche et commençât à la sucer. Sa langue allait et venait, descendait jusqu'aux couilles qu'elle prenait dans la bouche.
Je n'étais pas en reste et caressais ses petits seins dont les tétons durcirent.
Elle me fit allonger sur la banquette et écarter les jambes pour bien profiter de mon sexe.
Sa main glissa entre mes fesses et un doigt vint titille ma rondelle qu'elle pénétrât doucment.
C'était la première fois que ça m'arrivait et je gémissais de plaisir.
Puis elle se releva et vint s'asseoir sur mon ventre.
D'une main que je devinais experte, elle pris ma bite et la planta dans son sexe béant déjà trempé de cyprine.
La tête légèrement relevée, je voyais mon pieu s'enfoncer jusqu'aux couilles dans sa grotte.
Elle commençât des va et viens de plus en plus rapides.
Je me retenais pour ne pas jouir trop vite.
Elle commençait à gémir puis se mit à crier : « Fais moi jouir avec ta grosse bite, je la sens bien profond en moi »
Je me mis à onduler du bassin pour bien la pénétrer et rapidement je sentis mon foutre qui montait.
Je lâchais tout dans sa chatte ouverte.
Elle se laissât tomber sur moi.
« Tu m'as faire jouir comme il y a longtemps, ta bite me plait beaucoup, j'ai encore envie que tu me prennes »
« Il va falloir attendre un peu »
« T'inquiète, j'ai ce qu'il faut

Elle se relevât et pris une petite boite dans le vide poche.
« Prends un cachet, ne t'inquiète pas , c'est sans risque »
J'en avalais un et effectivement au bout de quelques minutes, je sentis ma bite qui commençait à durcir et se redresser.
Il faut dire qu'elle m'aidait bien à bander, tantôt avec la main, tantôt avec la langue.

Ma queue avait vite repris une bonne taille.
« J'ai envie que tu m'encules, j'adore ça, tu l'as déjà fait ? »
« Non jamais »
Elle se mit à genoux, les cuisses écartées m'offrant son cul.
« Prends le tube de lubrifiant pour que ça glisse bien »
Je lui passais du lubrifiant sur la raie et entrais un doigt dans son cul déjà palpitant.
Puis je pris position derrière elle et posais mon gland contre sa rondelle.
Je la pénétrais tout doucement, enfonçant mon pieu centimètre par centimètre.
« Qu'elle est grosse tu m'écartèle, vas y c'est bon, enfonce la bien jusqu'aux couilles »
Je m'enfonçais en elle jusqu'à la garde et elle se mit à onduler pour mieux sentir mon membre dans son ventre.
Je commençais à limer ce cul magnifique, d'abord lentement puis de plus en plus vite.
Elle accompagnait mes mouvements en gémissant de plus en plus fort.
Mes couilles s'écrasaient sur ses fesses ce qui m'excitait terriblement.
« Je sens que ça viens je fais jouir »
« Vas y remplit mon cul de foutre »
Je sentis le jet partir et l'inonder.
Après quelques va et viens je me retirais de ce cul superbe.
Elle pompa avidement les dernières gouttes de liquide.
« C'était super, mon mari bande trop mou pour m'enculer comme il faut, tu as une bite d'acier »
« Bon il va falloir y aller »
Elle attrapa ses vêtement qu'elle remit rapidement.
« Reste la queue à l'air, je te ferai une petite pipe tout à l'heure »

Pendant le reste du trajet, elle jouât avec ma queue et avant d'arriver à SAINT NAZAIRE je bandais de nouveau comme un âne.
Elle était de parole et me fit la pipe promise, prenant bien soin de tout avaler.

Elle me déposa à l'embranchement vers la zone portuaire en me laissant son numéro de teléphone.

Par la suite j'ai eu l'occasion de la revoir et bien entendu ça a été l'occasion de baises,



Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !