Total : 1951
En attente : 129

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (704)
Entre hommes (142)
Entre femmes (51)
Transexuelle (60)
Premiere fois (137)
A plusieurs (674)
Jeune adulte (83)
Mature (24)
Soumis,soumise (151)
Inclassable (54)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






AVEC NADINE ON SE GOUINE

Ecrit par CHANTALOUETTE
Parue le 27 mars 2010
Il y a 3 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 13293 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10.5/20

Noter ce récit erotique !


BONJOUR

A 16h,je quitte le bureau,je n'ai pas été très performante aujourd'hui,
je vais à un magasin de tissus proche de mon travail pour acheter du
tissu imprimé panthère très souple,je ne sais combien prendre de
longueur,elle me donne pour une robe.
En feuilletant un catalogue,j'ai pensé faire une robe selon mon goût,je
la voulais serré ,moulante arrivant à mi cuisses,avec une large
ouverture en V à la ceinture qui laisserait apparaître le début de la
raie de mes fesses.En haut,je voulais simplement deux larges bandes
réunies derrière mon cou par un anneau et qui couvriraient chacune
un de mes seins et se raccrocheraient à la ceinture,je me voyais
déjà sortant ainsi vêtue,quel spectacle!!!Ma nouvelle décision a un
peu précipité le mouvement.
J'étais bien incapable de réaliser cette robe,je suis nulle en couture,
mais je connaissais une femme,Nadine qui était d'une remarquable
habileté en couture.Elle avait été longtemps la compagne de l'un de
mes frères.Ils s'étaient séparés quand mon frère a commencé de faire
la fête,et à sortir sans arrêt avec ses copains.
J'avais son numéro,je l'appelle et nous convenons d'un rendez vous
chez elle vers 16h30mn à la sortie de mon boulot.
Elle habite à proximité de chez nous,je sonne,elle ouvre et nous tombons
dans les bras l'une de l'autre,il y a un bon moment que nous nous
sommes vues.On s'embrasse,ravies de se revoir,nous avons toujours
eu de bons rapports entre nous,elle habitait un village voisin du mien
et avait une petite réputation de fille coureuse et allumeuse,j'étais
dans le même cas,alors on se comprenait...

Nous prenons un café,nous discutons un peu sur nos vies respectives.

Lorsqu'elle a largué mon frère,celui ci,beau joueur,lui a laissé son
appartement,alors qu'ils n'étaient pas mariés,je reconnais bien là
le sens de l'honneur de la famille....Ils ont eu une fille qui a
maintenant de dix neuf ans et qui vit à Londres.Elle a rompu les
ponts avec sa famille et ça n'a pas l'air de la déranger plus que ça.

C'est une femme,la quarantaine,cheveux longs châtains,les yeux verts,
elle est très mignonne,nous avons à peu près la même morphologie,
mais si moi,je peux être à juste titre fière de mes seins (et je le
suis)elle peut se vanter d'avoir un cul magnifique,on ne voit que
lui au premier abord,il est sublime,o dirait deux ballons de hand
ball posés côte à côte et séparés par une raie profonde,elle peut
se mettre en pantalon,elle fait craquer tout le monde.Récemment mise
au chômage,elle cherche un emploi,elle se démène et a plusieurs
places en vue.

Après diverses futilités,elle me demande ce qu'elle peut faire pour
moi.Je lui explique mon désir de robe super sexy,je lui fais un
dessin maladroit pour lui montrer ce que je veux,elle comprend quand
même et s'étonne un peu:
"Une robe pareille,tu ne pourras la porter qu'avec ton mari!!"
"Avec mon mari,oui,mais aussi avec mes amants"
Elle s'inquiète un peu:
"Tes amants??????!!!!3
Je lui explique notre manière de concevoir le couple à mon petit chéri
et moi,elle apprécie:
"Ca doit être bien de vivre ainsi,sexuellement,tu dois être comblée"
"C'est sur,j'ai de gros besoins,j'ai toujours envie de sexe,je suis
exhibitionniste,j'aime ça,je ne m'en prive pas,j'ai un mari amoureux
de moi comme je suis folle de lui,il est merveilleux,c'est lui qui
m'a rendue comme ça,je le remercie tous les jours de son amour,et
toi de ton côté,tu dois avoir pas mal de prétendants,belle comme tu
es?"
"Oui,mais je me méfie,j'ai été trop déçue,ils viennent pour se caser
et côté cul,c'est plutôt pas terrible,il y a longtemps que je n'ai
pas pris mon pied avec un mec"

Elle doit prendre mes mensurations,je quitte ma robe,je me retrouve
en porte jarretelles,bas nylon,petite culotte,et soutien-gorge,elle
s'active autour de mon corps,elle mesure tout,bras,taille,hanches,
poitrine....
Elle remarque que nous avons le même tour de poitrine à deux cm près:
"Tu as de très beaux seins,tes amants doivent en être fous amoureux"
"En général,ils aiment!!!"
De sentir quelqu'un tourner autour de moi,me toucher,me frôler,sentir
son parfum,commence à m'émoustiller,mes tétons durcissent,elle le
voit.
"Dis donc,tu as de la belle lingerie,tu portes toujours ça?"
"Oui,j'adore,et crois moi,les hommes en sont malades quand ils voient
que je porte des bas ou qu'ils voient mes poils à travers le nylon
de ma culotte,souvent les braguettes enflent.Je suis une cochonne,ça
me rend dingue,le contact du nylon et le regard des mâles,je suis
folle!!!Et toi,tu ne portes pas ça?"
"J'en ai pas mal de la belle lingerie,ton frère adorait ça,c'était un
bon baiseur,il me faisait souvent jouir,sexuellement,je le regrette"

Mon minou se trempait doucement,son parfum me tournait la tête,j'avais
envie d'elle,elle était en robe d'intérieur décolletée et moulant
son sublime postérieur,quelle belle femme,dommage de se négliger
ainsi quand on a tout pour rendre les hommes heureux.

Elle s'accroupit devant moi,pour mesure la hauteur de mon entrejambe,
elle devait voir la petite tache sur ma culotte,et sentir les odeurs
emmagasinées depuis ce matin sur la bande de tissu,elle semblait un
peu troublée,je sautais sur l'occasion:
"En ce moment,tu as quoi sous ta petite robe d'intérieur?"
"Un petit string noir"
"Fais voir"
Elle enlève sa robe,son string aussi est mouillé,je l'aborde de front:
"Déçue par les hommes,tu n'as pas essayé les femmes?"
"Je n'ai pas eu l'occasion,et toi?"
"J'ai essayé ,j'ai aimé,c'est diffèrent,mais c'est bon"
Je l'attire contre moi et presse ses fesses en cherchant sa bouche qui
ne se dérobe pas,nos langues s'enroulent,et se mélangent dans un
baiser d'amour fabuleux,j'enlève sa robe,elle est seins nus,ils sont
beaux aussi,je les suce,en la caressant sur tout son corps a la peau
douce,elle me rend la pareille,en m'entrainant sur son lit.On se fait
un 69,je la bouffe,elle me suce le clito,pour une novice,elle est
douée,je lui doigte le trou du cul,elle réclame un autre doigt,elle
prend un pied terrible,elle jouit son plaisir en soufflant très fort,
ma langue insiste sur son petit bouton en feu,elle ne supporte plus
la caresse et m'expulse de son entre cuisses...

Nadine récupère,elle a les joues en feu:
"C'était bon,ça faisait longtemps que mon clitounet n'avait pas été à
pareille fête,je te remercie Chantal,tu es vraiment une belle
cochonne!!!"
"Bienvenue au club!!!"
Nous nous rhabillons,car je dois rentrer.
"Pour la robe,je vais faire un modèle avec un tissu quelconque,on se
tient au courant,téléphone moi,"
"Ok, je t'appelle demain"
On s'embrasse tendrement,la séparation est difficile,surtout pour
Nadine...

Je sors,contente de moi,je viens de dénicher un nouveau talent,elle
est chaude,je crois que les mâles vont être ravis,Hervé en tête,je
vais lui offrir la primeur,du cul de Nadine,il va aimer le petit
mari adoré à sa Chantal adorée.....

A BIENTOT CARESSES A TOUS

CHANTAL







Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !