Total : 1951
En attente : 71

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (696)
Entre hommes (130)
Entre femmes (51)
Transexuelle (60)
Premiere fois (120)
A plusieurs (665)
Jeune adulte (78)
Mature (23)
Soumis,soumise (148)
Inclassable (51)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






Agent A première partie

Ecrit par Titanonymemale
Parue le 15 décembre 2010
Il n'y a pas de commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 3082 fois | Cette histoire erotique a une note de : 15/20

Noter ce récit erotique !


Nom de code: Angela

Rapport avec le gouvernement américain: Officiellement aucun

Rapport officieux: agent spécial d'exécution des personnes que la justice n'a pas su condamner pour telle ou telle raison

Rôle de l’agent : L’agent Angela (Gabriella Mendez de son vrai nom) est un agent qui aux yeux du gouvernement américain n’existe pas, elle fait partit d’une agence ultra secrète que le gouvernement a formé pour exécuter des personnes qui ont su profiter des failles de la justice comme les vices de procédure ou bien par manque de témoin concret. Angela est brune aux yeux marron, mesure 1 mètre 75 pour 60 kilos. Nous avons aussi pu constater que Angela est aussi très apprécier par la gente masculine et aussi par la gente féminine. Pour son travail, savoir attirer la personne sans qu’elle se doute de quoique ce soit, c’est une très bonne chose.

Comment elle reçoit les instructions : Par un sms, venant d’un portable qui, une fois le message envoyé, est détruit.

Mission 642578412 : Le pervers

Angela était assise sur une terrasse à New York, dans Brooklyn, elle boit son café matinal comme toujours. Le café est le seul moyen qu’elle a pour se motiver à tous ce qu’elle doit faire, c’est sa seule raison pour qu’elle se lève le matin. Allume une cigarette prend une bouffé profonde et l’expire devant elle avec un plaisir non dissimuler. Elle reprend une gorger de café et repose la tasse devant elle. Angela connaît bien les quartiers de Brooklyn, elle y a grandit, mais elle effaça vite ses pensées nostalgique, son portable vient de vibrer sur la table, elle le prend :

« 1 NOUVEAU MESSAGE »

Chouette un boulot pensa-t-elle, elle ouvra le message et vit apparaitre une photo. Un homme brun et juste après ça description toujours aussi protocolaire classer par poids, taille, habitude et la raison de sa mission. Et tout au bout de se message un nota bene en rouge « N’EST PAS SUR LA LISTE DES PRIMES, AFFAIRE PAR UN PRIVE, LE VEUT MORT, RECOMPENSE 50000$ ». Angela referma son portable, prit une grosse bouffé de sa cigarette, recracha la fumé et souris. Elle adore les exécutions.

Peu de temps après, elle rentra chez elle pour préparer ses affaires et Angela relit une dernière fois la rubrique habitude et la raison. La personne se nomme Vincent Galord, il a été arrêté pour viol, attouchement et attentat à la pudeur sur des jeunes filles âgées de 14 à 16 ans. Il fut relaxer car son avocate à sur trouver une faille, une sois disant preuve qui aurait était falsifié. Angela continua sur la rubrique habitude : l’homme fréquentait beaucoup les boites de nuit où les jeunes personnes peuvent rentrer sans trop problème même si ils n’ont pas l’âge l’égale. Ce soir, il sera probablement au « Private School ». Boite tenu par un véreux qui pense plus aux frics, qu’à la sécurité de ses clients. Donc, Angela avait conclu sur une mission assez facile, elle regarda sur internet les plans du bâtiment et vit une pièce sur le coté de la boite qui pourrait bien faire affaire pour le travail.

22h00

Angela se dirigea vers la boite de nuit en question, elle était habiller très court, elle devait attirer la personne et le col roulé : pas top. Elle avait un top blanc sur lequel on voyait son soutien 85c rouge ressortit un peu, une mini-jupe blanc et un string rouge. Elle se gara pas loin de l’entrée de la boite de nuit vérifia une dernière fois si son matériel était bien en place. Non, n’imaginais pas le pistolet dans la jarretière, c’est trop clicher mais plutôt des pics, l’une cachée dans son chignon et l’autre cachée dans la couture arrière de son soutiens gorge.

Elle se dirigea vers l’entrée, les videurs la siffla mais elle fit mine de rien et entra dans la boite de nuit. Ce qu’elle vit fut assez consternant, elle vit que des ados en rut dont certains copulèrent gaiement sur les sièges, les tables et même contre les murs… Cela fit sourire jaune Angela, mais trêve de vision post érotique, elle s’avança vert le bar et commanda une téquila frappé. Elle bu son verre d’une traite et demanda au serveur ou on pouvait se procurer de l’héro, le garçon en sortit de sa poche et Angela acheta une fiole pour injection qu’elle coinça sur la couture de son soutiens juste à coté de son pic. Elle se dirigea vers la piste et se laissa entrainer par la musique et commença à se déhancher sur la piste, plusieurs males en chaleur vit à se moment une occasion pour si vider les couilles, elle se laissa approcher et un jeune d’une vingtaine d’année se plaça derrière elle, Angela se dit que si il voulait prendre son pied, il sera servit, elle se cola contre lui et plaça ses mains dans son dos et, tout en se déhanchant, ouvrit la braguette du garçon et frotte le sexe déjà tout dur. Angela avait à peine commencé que le slip du jeune s’humidifia immédiatement, elle se retourna et vit le garçon grimaçant se retourner et se dirigea vers les toilettes. Déjà pensa-t-elle.

Elle s’éloigna un peu de la piste central pour aller vers les sièges sur le cotés, et là, juste en face d’elle, Vincent, son objectif, assis discutant avec des jeunes filles sur les façons de combler les filles comme elles. Angela s’avança vers eux et l’appela, le type releva la tête et demanda ce qui ce passait, elle lui proposa une danse car elle le trouvait à son gout. L’homme bondit vers elle et se laissa accompagner vers une petite pièce ou son ranger caisses et cartons. L’homme protesta un peu car l’entrée de cette pièce était interdite et que la piste n’était pas là, Angela lui fit comprendre le type de danse qu’elle voulait vraiment. L’homme sourit et s’avança vers mais Angela le repoussa sur une chaise et lui glissa dans l’oreille qu’elle dominait, l’homme lui répondit que ça l’excitait et se laissa attacher avec du scotch sur la chaise. L’agent sous couverture, une fois que l’homme fût bien attacher, baissa le pantalon de Vincent qui n’ait pas de sous vêtement et déjà presque droit. L’homme lâcha qu’il était déjà exciter comme jamais et que c’est pour ça qu’il est presque droit, Angela lui fit comprendre que si il bandait trop vite il n’aurait pas droit à une gâterie. Elle se mit à genou et comment ça à déposer quelques bisous sur le sexe de l’homme puis lui malaxa les couilles doucement et, d’un coup, goba le sexe de Vincent qui gémissait de plaisir. Elle pompa de plus en plus vite et 2 minutes après elle reçu au fond de sa gorge un jet violent de sperme dans la bouche, elle se retira en suffoquant et le reste du jet continua et alla se disséminer au alentour de la chaise de Vincent. Angela l’insulta, le gifla puis le branla de nouveau en lui criant qu’elle aussi elle veut avoir un orgasme.

Faut comprendre que l’agent Angela est une perverse fini qui viol c’est victime. Une fois Vincent le mou était redevenu Vincent le dur, elle retira son string et s’empala sur le sexe droit de l’homme et commença c’est va et vient sur lui. Mais Vincent éjacula de nouveau, elle se remit à genou, sous les excuse de l’homme plus embêter qu’autre chose. « Je veux un orgasme » pensa-t-elle. Elle pompa de plus belle se sexe déjà rouge de chaleur et de plaisir. Mais après quelque coup de langue plus tard, elle était à nouveau droite et fière. Angela s’empala de nouveau et alla de plus belle, de plus en plus vite, elle scotcha le visage de l’homme contre son soutien et puis l’explosion, elle jouie, elle se cambra, se plia et se relâcha sur Vincent. Vincent lui dit que c’était la meilleure baise de tout les temps. Angela, alors, avoua sa véritable identité et le pourquoi de sa venue ici aujourd’hui. L’homme paniqua et supplia l’agent de l’épargner, mais Angela aime encore plus le fric que le sexe. Elle dégaina ses deux pics tourna autour de l’homme qui s’est mit à pleurer et les planta sur le haut du crane et l’homme mourut instantanément. Angela sortit la fiole et la seringue, fit une bulle d’air et pique l’homme et injecta l’héro et la bulle d’air et pour finir, elle nettoya toute la pièce et s’enfuit le plus vite possible.

Le lendemain : 9h00

Angela était sur la terrasse avec son café et son journal, elle lut qu’un homme avait été retrouvé mort d’une overdose dans une boite de nuit où l’on pratiquer de drôle de jeu sexuelle. Angela sourit, mission accomplit.


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !