Total : 1951
En attente : 241

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (717)
Entre hommes (158)
Entre femmes (52)
Transexuelle (64)
Premiere fois (154)
A plusieurs (696)
Jeune adulte (106)
Mature (32)
Soumis,soumise (155)
Inclassable (58)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






BONNE PIPE MATINALE AU BOULANGER

Ecrit par CHANTALOUETTE
Parue le 04 janvier 2015
Il y a 10 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 2993 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


BONJOUIR

Le lendemain matin,je me réveille à quatre heures du matin,déjà toute excitée.Je mets un ensemble porte jarretelles,soutien-gorge seins nus ettanga blanc transparent en dentelle,on peut voir mes poils sous ma culotte.J'accroche des bas gris clair fumés.Je me regarde dans la glace,simplement vêtue de ma lingerie,je me trouve superbe sur mes talons hauts fuschia.
Je mets un chemisier rouge transparent,on voit mes tétons pointer à travers.Par dessus,je mets un tailleur fuschia,la veste me serre bien à la taille et assez échancrée pour laisser voir ma fabuleuse poitrine.La jupe arrive à mi cuisses.

Comme me l'a conseillé Nadine,je ne fais pas pute,mais plutôt belle femme BCBG sexy.
Je descends dans la rue pratiquement déserte,il fait un peu frais.
Je vais au métro,je m'assois à mon endroit habituel.Au bout de deux
stations,mes admirateurs matinaux entrent dans le wagon,ils se dirigent vers moi,l'un deux s'adresse à moi:
"Peut on s'asseoir en face de vous?"
"Je vous en prie,faites"
Ils se mettent en face de moi,ils me matent plus ou moins discrètement.
l'un deux engage la conversation:
"Vous allez travailler de si bonne heure?"
"Non,je suis au chômage,mais j'adore me promener dans la ville de grand matin"
"Vous devez souvent vous faire importuner?"
"Je ne me plains pas,ça arrive mais ça ne m dérange pas,j'adore la compagnie des hommes"
"Et nous,on ne vous dérange pas trop?"
"Sans problème,vous êtes charmant tous les deux"
"Merci,vous êtes charmante vous aussi!!"
Je sens de la chaleur entre les jambes,les compliments me font toujours de l'effet.
Je me lève pour partir,je me penche pour prendre mon sac à main,ils ont alors une vue imprenable sur mes seins,je sors du wagon et leur fais un petit signe de la main avec un sourire de salope qui ferait fondre toutes les braguettes lorsque le métro redémarre..

J'ai décidé de rejoindre le parking où j'espère retrouver Lionel ou Maxou par un autre chemin.
Je prends une rue transversale,je marche doucement en tordant mon petit cul.J'aime le petit matin,silencieux,sauf le claquement de mes talons sur le trottoir...

Je ne l'avais pas vu de loin,mais en arrivant dessus,je vois un homme sur le pas de sa porte en train de fumer une cigarette,il est en maillot de corps,je suis surprise,je frémis un peu,je me rapproche et me rends compte qu'il s'agit d'un boulanger qui prend un peu de repos.

Quand je passe,il plonge son regard dans mon décolleté,ça me fait mouiller un peu plus ma culotte.La boulangerie est située à l'angle de cette rue et d'une autre un peu plus importante.Je tourne dans cette rue et je constate qu'elle est fermée,je fais demi tour et retourne le voir dans la petite rue,le boulanger est encore là,je
m'approche:
"S'il vous plaît,le magasin ouvre à quelle heure?"
"A six heures,encore vingt minutes environ"
"Tant pis,merci"
"Vous vouliez quelque chose?"
"J'aurais désiré deux pains au chocolat"
"Venez,entrez,il fait meilleur ici,je vais voir où ils en sont"
Il fait chaud grâce au grand four où cuisent encore quelques pains.Je me sens à l'aise,je laisse ma veste s'entrouvrir.
J'attends quelques minutes,puis le boulanger revient avec deux pains au chocolat tout juste cuits,il les met dans un sac et me les tend,j'ouvre mon sac à main pour sortir mon porte monnaie,il arrête mon geste:
"Pas la peine,c'est cadeau pour vous,le magasin n'est pas ouvert"
Il mate mes seins à travers le tissu de mon chemisier,pour moi le magasin est ouvert,j'ai déjà levé le rideau et il se délecte:
"Merci de votre gentillesse,je ne sais comment vous remercier"
Avoir son regard,je pense qu'il a bien une petite idée,ça tombe bien,moi aussi.Je m'approche de son visage et murmure à son oreille
"Tu veux que je te suce?"
"Pourquoi pas?"

Je commence à l'embrasser sur le visage,dans le cou,je soulève son maillot de corps,il quitte ma veste et ouvre mon chemisier,il caresse un moment mes seins:
"Qu'ils sont beaux,un vrai régal!!"
Je descends ma bouche sur son torse,il est raisonnablement poilu.Je lèche son ventre en dégrafant son pantalon,je le baisse d'un coup sec
avec son slip,sa queue jaillit,déjà toute droite,je m'en empare et la jauge,taille normale,un peu épaisse.Je joue avec en la promenant sur mes joues et dans mon cou,je murmure à son attention:
"Qu'elle est belle"
Il faut toujours flatter les hommes sur leur sexe,ils aiment tous ça,un vieux et bon conseil d'une vraie salope:ma soeur Brigitte....

Je lèche longuement sa tige,puis son gland,avant de plonger dessus et de l'avaler tout en entier,d'un seul coup,il est surpris:
"Putain c'est bon,tu suces bien,continue comme ça"
Je reste un moment sans bouger,le nez dans ses poils en caressant ses couilles,puis je remonte doucement sur sa hampe avant de replonger sur cette bonne queue bien dure.Je m'active un long moment,sa bite reste bien dure,il ne donne aucun signe d'une proche éjaculation,tout en le suçant,je plaque mes mains sur ses fesses et les caresse,il a l'air d'apprécier,je passe un doigt dans sa raie:
"C'est bon,continue!!!"
Mon doigt titille son anus,il me laisse faire,il me plaît bien celui la.Je stoppe ma pipe et remonte jusqu'à son oreille:
"Ca te plaît,tu aimes?"
"C'est trop bon,continue"
"Je voulais simplement te dire que quand tu jouiras,vide toi dans ma bouche,j'avale tout,j'adore le sperme..."
Ca excite toujours les mecs de vider leurs couilles dans la bouche des femmes,vieux fantasme masculin...
Je redescends doucement sur son corps,au passage je saisis sa queue que je place entre mes seins,il lime mon sillon,j'essaie de le lécher mais je n'y arrive pas.Je reprends sa queue en bouche,je le suce à fond en passant ma main entre ses cuisses pour le caresser de l'anus
aux couilles,je monte et descends sur sa tige en lui envoyant un regard de salope amoureuse en chaleur folle de sa queue tendue,ça le fait craquer,il envoie toute la purée au fond de ma gorge,je laisse
s'écouler le doux nectar masculin,il est épais et chaud...
Je le laisse se vider,puis j'appuie sur le canal sous sa bite afin de lui soutirer les dernières gouttes.Je le nettoie et lui rend sa bite toute propre,il apprécie l'attention:
"C'était bon,tu suces comme une reine,ma belle!!"
On se rhabille,je me frotte un peu à lui:
"Tu ne t'attendais pas à ça en te levant ce matin?"
"Ca non,c'était grandiose!!!"
Je remets du rouge sur mes lèvres:
"Tu t'appelles comment?"
"Chantal,et toi?"
"Bruno"
"Ma belle,tu vas repasser un de ces matins?"
"Sans doute demain,je viendrais plus tôt,tu pourras me baiser et même
m'enculer si tu veux!!"
"Je pourrai te bouffer la chatte?"
"Bien sur,même si je ne reviens pas demain,ne t'inquiète pas,je passerai plus tard,mais je reviendrai,tu peux en être sur,j'ai bien aimé ta queue..."
"Chantal,peux tu aller chez le marchand de journaux au bout de la rue,
je lui fais porter tous les jours deux croissants,il sera ravi d'être livré par une femme super sexy,"
"Bien sur,j'y vais,au fait,tu es marié?"
"Oui"
Je viens vers lui et sort sa queue et je lui fais trois galons de pompier sur la bite,et je me relève:
"N'oublie pas de nettoyer avant de voir ta femme"
Je le quitte sur une dernière caresse:
"Reviens vite ma belle!!!"



A SUIVRE CHANTAL LA PIPEUSE PERVERSE A LA CHATTE BAVEUSE CARESSE


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !