Total : 1164
En attente : 3

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (475)
Entre hommes (74)
Entre femmes (34)
Transexuelle (52)
Premiere fois (44)
A plusieurs (353)
Jeune adulte (13)
Mature (8)
Soumis,soumise (94)
Inclassable (20)

Claude et ma grosse bite
Claire découvre mon énorme bite
Claire perd son pucelage sur mon énorme queue
suite de mon fantasme
En vacances en Ardèche






BRANLE A LA GARE

Ecrit par CHANTALOUETTE
Parue le 22 08 2009
Il y a 1 commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 11838 fois | Cette histoire erotique a une note de : 14/20

Noter ce récit erotique !


BONJOUR


Pour sa dernière nuit chez nous,je vais dormir avec Eric,je me serre
contre lui,j'aime le contact de sa peau,je le caresse,il s'endort
plein de rêves...
Dans la nuit,il est venu trois fois me sauter,il faut dire qu'à
chaque fois je l'ai réveillé en le suçant.Je suis triste de le
voir partir.C'est la vie?et ma soeur Brigitte va se régaler,ça reste
dans la famille....Mais tout de même,quelle belle queue!!!

J'ai la chatte remplie de sperme,Hervé qui travaille aujourd'hui
vient me dire bonjour discrètement pour ne pas réveiller Eric.

Je me lève,mon chéri me met la main à la chatte s'étonne:
"Tu as dû en prendre un bon coup,c'est un marécage!!!"
"Pas un mais trois,il est crevé le petit jeune"
Ca met Hervé dans un état pas tenable,il me présente sa bite tendue
comme un arc:
"Tu ne vas pas me laisser partir comme çà,moi qui me suis sacrifié
pour que ma chérie puisse se faire bourrer la chatte...
"Il est craquant dans son rôle de mendiant de la bite,je le suce,
mais lui a une autre idée,il me retourne et m'encule sans douceur,
j'ai un peu mal mais de voir Hervé prendre son pied atténue la
douleur,il se vide les couilles en râlant:
"Quelle bonne salope tu fais ma chérie,je t'aime!!!!"

Hervé parti,je fais ma gym,me douche et je vais réveiller Eric,j'ai
envie de le voir le plus possible avec moi aujourd'hui.
Je le suce,il bande vite,sa queue sent le sperme et la mouille de nos
ébats nocturnes,je lui lèche les couilles,je sais qu'il aime çà,je
le branle en même temps,son gland se congestionne et il décharge,je
me précipite pour avaler et je me prends une bonne giclée sur le
visage,heureusement je n'étais pas maquillée,je lui fait son petit
nettoyage que j'aime tant,il apprécie.....

Ma soeur Brigitte m'appelle pour savoir à quelle heure le récupérer
à la gare puis s'informe:
"Cette semaine s'est bien passée?"
"Super,rassure toi il est bien monté et je l'ai éduqué,il baise comme
un dieu,tu vas te régaler,prépare ton cul,il va lui faire sa fête!!"
Eric sort de la salle de bains nu,sa belle queue pendant entre ses
jambes,je le contemple,il me fait envie ce gamin:
"Brigitte veut te parler"
Il prend le téléphone et pendant qu'il discute,je suce sa bite,il
adore,je l'entends dire à ma soeur:
"Elle est en train de me sucer,quelle salope.."
Il raccroche,je viens près de lui:
"Elle m'a promis une nuit de folie,je sais que c'est une cochonne,je
l'ai souvent entendu jouir quand elle baisait avec mon père,et je me
suis souvent branlé en pensant à elle,elle laissait la porte de la
douche ouverte pour que je la mate et me laissait voir sa culotte
quand elle s'asseyait en face de moi,je suis sur qu'elle aussi est
une sacrée cochonne,çà vient de famille,"
"Non je pense qu'il n y a que nous deux à être ainsi"

Après déjeuner,il faut se préparer à partir,Eric fait ses bagages:
"Comment veux tu que je m'habille pour t'accompagner à la gare?"

"En salope et surtout sans culotte"

Je mets une guèpière transparente noire seins nus,échancrée avec des
jarretelles accrochéees très haut,des bas résille qui montent jusqu'
en haut des cuisses,ce qui permet de mettre des jupes très courtes.
Un mini kilt rouge et noir et un pull lycra blanc sans rien dessous,
des bottines vernies de 12 cm,je ressemble à une pute,pour aller à
la gare il y aura Eric,mais pour revenir je serai seule,je vais
attirer pas mal de regards,j'en mouille d'avance...Je mets par
dessus tout çà et aussi pour camoufler un peu mon décolleté et mes
tétons qui pointent déja,une légère veste en cuir.

Dans le métro,Eric me serre dans ses bras,je sens sa queue contre mon
ventre,je mouille énormément,tout les mecs nous matent plus ou moins
discrètement,Eric me caresse les fesses et soulève un peu ma jupette
certains doivent voir mon cul,ça m'excite encore plus,je suis une
vraie salope en chaleur et plus rien ne compte que de m'exhiber,que
des mâles se branlent ce soir en pensant à moi.

Pour accéder aux quais,il faut prendre un très long escalator,Eric se
place derrière moi et passe sa main entre mes cuisses,il caresse mes
poils et met un doigt dans ma chatte gluante de désir,il excite mon
clitounet et finit par me mettre un doigt dans le trou du cul,je ne
tiens plus,je me retourne lui faisant face,et je vois un mec ,trois
marches plus bas qui ne perd pas une miette du spectacle proposé.

J'ouvre ma veste et remonte ma jupe,il se tripote la bite,
je le regarde et les yeux mi clos je passe ma langue sur les lèvres
outrageusement rougies,en entrouvrant ma bouche d'une manière plus
qu'équivoque.Eric,tout à ses explorations n' a rien vu de mon petit
manège.

Sur le quai,Eric me coince contre un pilier et continue de me peloter
outrageusement,j'ouvre sa braguette et caresse sa queue à travers
son slip,il me décharge dans les doigts,je les suce avidement.

Son train va partir,nous nous embrassons une dernière fois:
"J'espère te revoir bientôt"
"Baise bien Brigitte ce soir et appelle moi demain"
"Ok,bonjour à Hervé"

Voilà,il est parti,je me retrouve seule,la chatte en feu qui veut de
la bite,je suis trempée.

Mon voyeur me suit,il n'a rien perdu de nos ébats sur le quai,je le
voyais du coin de l'oeil et faisais tout pour lui montrer le plus
possible.
Que faire?Je n'ai pas envie de rentrer chez moi,je flane dans les
rues en faisant les vitrines,il continue de me suivre mais n'ose pas
m'aborder,pourquoi ne me drague t'il pas?il est pas mal,blond grand,
la quarantaine séduisante...Un mec m'accoste,je le remballe tout en
le fixant pour lui faire comprendre que c'est lui que je veux.

Je rentre dans un bar,pose mes fesses nues sur le skai marron de la
banquette,la fraicheur me comble de désir,je mouille de plus en plus

Il rentre dans le bar,je remonte ma jupe jusqu'à la taille,s'il a
encore des doutes sur mes intentions....
"Vous permettez?"
Et avec mon plus beau sourire de pute,et une voix chaude après avoir
passé ma langue sur mes lèvres:
"Volontiers......."
Nous racontons des banalités,je sens que l'on perd du temps.Soudain,
je pars dans un grand fou rire:
"C'est à cause de moi que vous riez?"
"Non,je pensais que n'ayant pas de culotte,ma chatte pourrait faire
ventouse et je ne pourrai plu me lever,voila pourquoi je rigole
autant"
"Et bien vous êtes directe"
"Tu nous suis depuis les escaliers,et j'ai une envie folle de baiser,
alors trouve un endroit que je te suce la queue"
"J'habite à côté,je rentrais chez moi quand je t'ai vu avec ton mec,
ta tenue m'a bien plu alors je t'ai suivi...
Il habite un petit immeuble au troisième étage sans ascenseur,je
monte devant lui en tordant mon cul,le plaisir commence dans
l'escalier...
A peine chez lui,je le débraguette,et enfourne sa queue,elle est
douce,je le pompe par quelques va et vient sur la hampe,accroupie,
les cuisses écartées,je me branle le clito,j'ai une telle envie de
jouir.
Au bout d'une minute,il me jouitdans la bouche une giclée abondante
et de très bon gôut.
"Excuse moi,je n'ai pas pu me retenir"
"Tu pars toujours aussi vite?"
"Oui,je suis éjaculateur précoce"
"Dommage car ta queue me plait bien"
"Si tu veux,je peux te sucer la chatte,j'adore ça et je sais y faire"

Il m'entraine sur son lit,je quitte ma jupe et mon pull,il s'installe
entre mes cuisses,lèche ma fente gluante de mouille,il suce mon
clito et remonte jusqu à mon petit trou adoré de mon petit chéri.
C'est vrai qu'il est habile de sa langue,je l'incite à me doigter le
cul,je caresse sa bite,elle est douce,longue et fine,idéale pour la
sodomie...
Sous ses caresses ,mon corps commence à vibrer,mes seins durcissent,
mon clitounet devient immense et dur,le plaisir vient,je le sens
frémir au fond de moi.Sa queue semble durcir:
"Attends,allonge toi sur le dos"
Je m'installe sur lui et nous entamons un fabuleux 69,il aspire mon
bouton d'amour tout en accélérant le rythme de son doigt dans mon
cul,je l'avale à fond et sa queue vient buter au fond de ma gorge.
L'orgasme arrive soudainement,je crie,je gesticule comme un pantin
désarticulé:
"C'est bon suce moi à fond,encule moi salaud déchire moi le cul!!!"

Je m'écroule à plat ventre sur le lit en tentant de reprendre ma
respiration,il vient vers moi,me caresse les fesses en m'embrassant
de partout sur mon corps recouvert de chair de poule:
"Tu es bonne,ta peau est douce,petite cochonne,tu me plais beaucoup"

Il passe sa langue entre mes fesses,elles sont humectées puis il y
passe sa bite qui coulisse aisément,il active le rythme et moi
pour le rendre fou,j'ondule des fesses en les écartant au maxi avec
mes mains,il ne tarde pas à envoyer la purée sur le cul,je suis une
vraie salope.
Après mêtre lavée,il me sèche le dos et les fesses en me caressant,
il est trop gentil ce mec:

"On pourra se revoir,j'ai trop envie de ta chatte elle est si bonne
et tu suces si bien.."
"Si mon mari est d'accord,pourquoi pas"
"Tu es mariée et ton mari est au courant?"
Je lui explique Hervé,Eric,le sex shop avec Guy,Gianni etc...

"Ca me plairait de faire partie de ta cour,tu es si gentille,et ton
mari doit avoir de la chance..Ma femme m'a quitté quand je lui ai
simplement suggéré de baiser avec un autre mec,elle m'a traité de
tout,dépravé,obsédé,pornocrate....De toute façon ça n'allait plus
entre nous,elle ne voulait plus rien faire avec moi,elle était
belle pourtant.J'envie ton mari,il doit être comblé,tu pourras me le
présenter un jour?"
"Je n y vois aucun inconvénient et s'il est d'accord..."

Je quitte Alain(c'est son prénom) prends son téléphone et je rentre
chez moi apaisée mais un peu frustrée,je rêvais d'une bonne queue
dans ma chatte et mon cul..Tant pis ce sera pour ce soir,nous avons
rendez vous avec Gianni et sa belle queue,j'en salive d'avance.

Je rentre tranquillement à pied,je me regarde dans les vitrines des
magasins,je me trouve belle et désirable,les hommes me regardent,je
mouille,je suis bien,je suis une femme amoureuse et aimée de son
petit chéri adoré,je vais le rejoindre pour tout lui raconter,il
va encore bander c'est sur.


BAISERS CHANTAL












Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.


Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !