Total : 1203
En attente : 5

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (490)
Entre hommes (76)
Entre femmes (34)
Transexuelle (52)
Premiere fois (44)
A plusieurs (376)
Jeune adulte (14)
Mature (8)
Soumis,soumise (94)
Inclassable (20)

Chez le docteur
BIEN BOURREE DANS LE PARKING
MON CHÉRI ME BOUFFE LA RAIE PLEINE DE FOUTRE
les voraces
DU SPERME PLEIN LA RAIE DES FESSES






BRANLETTE AU CHANTIER

Ecrit par CHANTALOUETTE
Parue le 31 octobre 2012
Il n'y a pas de commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 1589 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


BONJOUIR

Je prends le métro,j'ai le string en feu,mes lèvres gonflées ont avalé la ficelle,mes seins sont lourds de désir contenu.Je trouve une place assise,avec en face de moi un gamin,quinze ans environ,
puceau surement,donc plein de sève juvénile,tout ce que j'aime..

Il me mate les cuisses,ça me rend folle,je croise les jambes bien haut,il découvre que je porte des bas,puis je les décroise lentement
en les écartant bien pour lui montrer ma petite culotte,son regard se pose sur mes seins généreusement exhibés,puis il retourne à mes cuisses.Je lui envoie des sourires ravageurs à exploser les braguettes,je passe ma langue sur mes lèvres,la bouche entr'ouverte..
Que c'est bon l'exhib,surtout infligée à des hommes timides ou inexpérimentés,je suis en nage,je sens mes lèvres palpiter...

Je sors de la rame,mon jeune mateur me suit,sur l'escalator,je me penche pour essuyer mes chaussures,il doit avoir une belle vue sur
ma fente trempée,je suis une belle salope....

J'arrive vite au chantier,je suis sortie à la station la plus proche,
j'avais de l'avance sur l'horaire,mais la pipe faite à Karim sur les escaliers me fait arriver juste à l'heure.Je vois la camionnette,le mec arrive vers moi,je me jette dans ses bras,je me frotte à lui,mes seins écrasent son torse,il m'embrasse rapidement:
"S'il te plait,monte dans la voiture,ils vont tous partir,je reviens te chercher dès que possible"

Je m'asseois sur le siège passager,d'où je suis,je peux voir la sortie des ouvriers,je m'imagine les sucer tous au fur et à mesure de leur sortie,je me touche la chatte,ils sont nombreux,une bonne trentaine,je triture mon clitounet en feu,ils sortent un par un ou parfois par petits groupes de trois ou quatre,je me vois bien les arrêter et les pomper tous en même temps,je suis brûlante,j'ai le minou en fusion,je me branle sans chercher à savoir si l'on peut me mater,je m'en fous totalement,ma chatte hurle,c'est trop bon...

La porte du chantier s'ouvre,et le mec vient me chercher,il ouvre la porte,je descends en écartant mes cuisses au maximum,je me lève et me serre contre lui.En l'embrassant,je vois mon jeune suiveur assis sur un banc à cinquante mètres environ de là,je me tourne un peu et demande à celui qui caresse déjà mes seins:
"Touche moi le cul en soulevant ma jupe,je veux lui montrer mes fesses à ce gamin"
Je l'embrasse en enfonçant ma langue le plus loin possible,il me pelote le cul,je deviens folle de me savoir matée en train de me
faire toucher,j'adore ça.
Je caresse sa queue,il bande,je tortille mon cul pour bien exciter le gamin.
Il m'attire dans le chantier,on passe la porte,à peine refermée,je me jette sur lui et remonte son tee shirt,je le lèche de partout,les joues,le cou,les oreilles,puis le torse et sous les aisselles,son odeur musquée de mâle ayant transpiré me rend folle de désir,il est peu poilu,mais ça me plait bien quand même.Il ouvre mon chemisier et caresse mes seins,je descends doucement vers son ventre,je défais sa
braguette et sors sa queue,elle est de bonne taille,rien de super,
mais une belle bite confortable qui doit bien tenir la route.

Je la lèche puis je remonte lècher ses abdos,je mordille ses tétons,
puis je retourne sur son visage,j'ai envie de le bouffer ce mec,de le sucer et le lècher et de le faire fondre comme un glaçon,je le branle,je passe derrière lui et lui et j'embrasse sa nuque,ses épaules tout en continuant de le branler énergiquement.Je passe ma
langue sur sa colonne vertébrale en descendant et remontant .
Après plusieurs va et vient,une fois en bas,je lèche ses fesses musclées,il adore,sa queue durcit entre mes doigts,je titille son trou du cul avec ma langue pointue,je me régale de ces odeurs mâles,
je passe ma main gauche entre ses cuisses et lui caresse ses couilles,il n'en peut plus:
"Plus vite,branle moi plus fort,c'est bon!!!"
Je fais de mon mieux,je vais de plus en plus vite sur sa tige en malaxant ses grosses couilles,je le sens soudain se vider,son sperme épais s'étale sur la palissade à grandes saccades.
Je le laisse un instant pour jouir en paix,puis je repasse devant lui pour sucer sa queue et savourer les dernières gouttes de son sperme,je me régale,il a bon goût,il m'en faudra un peu plus tout à l'heure...

On se reprend en fumant une cigarette,sa queue pend sur sa cuisse,
beau morceau qui donne envie de la sucer.
On discute un peu,le temps qu'il se retape,je m'inquiète:
"Ca va,tu as aimé?"
"Super,ça me rappelle ma jeunesse"
"Moi aussi,quand je branlais les gars de mon vilage,j'adorais sentir
ce membre chaud qui grossissait dans ma main avant de cracher son venin,en en laissant un peu dans les doigts parfois que je suçais
avidement"
"C'est quoi ton prénom?"
"Chantal,et toi?"
"Yvon,origine bretonne"
On rentre dans l'abri qui sert de bureau...


A BIENTOT CARESSES A TOUS CHANTAL LA SALOPE


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.


Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !