Total : 1951
En attente : 241

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (717)
Entre hommes (158)
Entre femmes (52)
Transexuelle (64)
Premiere fois (154)
A plusieurs (696)
Jeune adulte (106)
Mature (32)
Soumis,soumise (155)
Inclassable (58)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






Baisé a la piscine avec des inconnus

Ecrit par cori
Parue le 04 janvier 2015
Il y a 2 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 20797 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


Corinne j'avais 16 ans au moment de cette histoire j'étais du cul. En sortant du lycée A 13 heure. Je décide d'aller à la piscine pour faire quelques brasses. J'entre dans une grande cabine pour me déshabiller et soudain une idée de salope me prends. Je laisse tomber mes vêtements et je m'installe confortablement sur un banc. J'écarte les jambes et je commence à me titiller le bouton. Comme j'ai toujours un mini-gode dans mon sac, je ne résiste pas longtemps à l'idée de l'empoigner. Aussitôt, je le glisse dans ma fente trempée et le fais coulisser. C'est alors qu'un homme de 19 ans débarque dans ma cabine. J'avais oublié de fermer la porte ! « Oh, excusez-moi ! Je croyais que c'était libre. » Alors qu'il allait ressortir, son regard se pose sur mon corps. Il regarde le gode enfoncé dans mon clito prêt à exploser. « Joli spectacle » me dit.Je lui fait signe d'avancer il referme la porte derrière lui. « tu peux rester à me regarder ? » Je lui répond sans faiblir : « Pourquoi pas ! ».

Il s'installe juste en face de moi accroupi, scrutant avec délice mon entrejambe. Voyant qu'il apprécie le spectacle, je soulève mon bassin et pose mes pieds de chaque côté de lui. Il a désormais une vue plongeante sur mon terrain de jeu. Je fais naviguer le gode délicieusement d'une main tandis que l'autre je continue de me titiller le clito. L'homme se relève et s'approche irrésistiblement, de plus en plus comme ensorcelé. Il se fout vite a poils et commence à se branler tout en me regardant. En voyant sa queue de 18 cm et 15 cm de diamètre se gonfler, je ne peux m'empêcher de passer ma langue sur mes lèvres.

Je lui dit : « Approchez vous. » Il s'exécute en continuant de s'astiquer le jonc. Sa queue à quelques centimètres de moi. Elle est superbe. Le gland vire au rouge brique signe d'une grande excitation. Je passe ma langue sur mes lèvres une seconde fois. « Plus près encore ». Il avance d'un pas. Sa queue touche maintenant ma frange et je lève le menton pour mieux l'avoir dans mon champs de mire. Je tire alors la langue pour la toucher et lui envelopper le gland. L'homme gémit. Je lâche mon clito il commence à me branler en cadence avec le gode qui me fourrage toujours le trou. Je lui lance : « Vous aimez ?». De sa hauteur, il peut voir en superposition sa queue que je branlé et le gode qui me branle. « Humm... C'est délicieux ! Continuez ! » Je lui réglisse alors ma langue sur le gland. Je sens la queue se durcir. Je me l'enfourne jusqu'à la moitié. Il me regarde faire avec plaisir.

On entend une portes se fermer et plus rien. L'homme est pas intimidé. Il recule pas, je dégustais toujours sa queue. Mais je le cramponne ses deux fesses avec mes deux main et il continue a mastique la bouche. Il me paniquer pas. J'accélère le rythme et il pousse un soupir profond sous l'effet de mon astiquage d'experte. Le gode glisse toujours énergiquement dans un gentil clapotis. On entend la personne ressortir de la cabine. Je l'avais toujours tout entière et je le suce délicieusement. Il râle de plaisir. Je veux faire durer ce moment exquis et je lâche sa queue prête à exploser. Il ouvre les yeux, implorant. C'est alors que je lui montre du regard le gode qui est toujours planté dans ma moule. « je lui dit a toi maintenant ! »

Il s'accroupit entre mes jambes et saisit le gode. Il l'enfonce et l'enlève, le renfonce. Je reprends ma danse tactile sur mon clito. Je mouille comme une folle et comme une salope. Il s'assoit maintenant par terre, tout près de ma chatte et commence à me lécher le bouton tout en continuant ses va et vient avec le gode. C'est irrésistible ! J'oublie une minute que nous sommes dans une cabine de la piscine municipale. Je râle de plaisir. oui....oui...aaaooouuuiiii.....On entend des pas au dehors. Par l'interstice sous la porte, je vois des chaussures d'un homme marquer un temps d'arrêt devant la cabine. La porte s'ouvre subitement et un homme de très grande taille 200 cm dans les 19 ans s'avance d'un pas. Il nous regarde envieux ! Mon suceur s'est redressé immédiatement avec le menton barbouillé de ma mouille. Il ne sait plus quoi faire. Juste sous moi, sa queue bandée raide fait comme un étendard. Je lui dis un peu sur ma faim : « Bah alors, continue ! » L'homme dans la porte sourit : « Je vous en prie poursuivez ! » Il avance d'un pas et referme la porte de la cabine a clé est exigüe et je sens sur mon genou le frôlement du jean du type. Il se penche et attrape à son tour le gode qu'il fait coulisser délicatement dans ma moule

L'homme assit suit le geste du regard. Irrésistiblement, il plonge son regard dans ma chatte brulante. Il se fout a poils aussitot je saisit alors son manche juste au-dessus moi et s'astique. L'homme au gode se relève en retirant l'engin de mon antre. Je râle d'impatience et m'enfile un doigt. « Bouffe là ! Elle ne demande que ça cette chienne ! » Sans se faire prier l'autre plonge son visage dans ma chatte. Il me perfore de sa langue tout en continuant de se branler. Je lève les yeux et voit une queue j'approche. Il me présente une grosse queue magnifique juste sous mon nez. Comme tout à l'heure, une envie irrésistible de le lécher me prend. J'empoigne cette bite appétissante elle sens fort de gout, mais bientôt sous mes coups de langue,pour la nettoyé elle va sentir un autre gout Mon suceur m'arrache des râles de plaisir. De sa main libre, il me flatte ma rondelle et me fourre un doigt dans l'anus. A oui que c'est bon. L'homme debout se demande ce qui se passe. Il se penche pour voir, et découvre l'index de l'autre gars fiché dans mon petit trou.

A ce que je vois, mademoiselle aime aussi la lime anale. Qu'est ce que tu penses deux queues dans tes trous salope? » Je relâche la bite du bavard je lui répond dans un souffle. « J'en penses que du bien » Les deux hommes se concertent : « Tu préfère quoi ? » L'homme assis est assez tenté par mon cul tandis que l'autre accepte l'autre orifice. L'homme assis se lève et me retourne. Il me penche pour mieux préparer son affaire. Il m'écarte les fesses et replace son doigt dans ma rondelle direct.A oui, je me cabre. L'autre se penche pour suivre les opérations. « Elle a l'air d'aimer ça cette garce ! » souffle-t-il. « Mets lui deux doigts ! » L'homme ressort son index et ajoute son majeur. Il me défonce dans l'anus et je crie sous la décharge. un dit tes toi salope et pour étouffer mes cris, l'homme devant moi me fourre sa queue dans la bouche. « Elle avale tout cette salope ! On va voir si elle fait toujours la fière avec ton pieu dans le cul. » L'homme derrière retire ses doigts et présente son gland à l'entrée de ma rondelle. Il pousse et je sens mon cul exploser sous le calibre. Il commence à me limer sur quelques centimètres et s'enfonce plus loin à chaque coup de rein qui me donner. « Bourre la profond ! je commencer a me déchaîne sur cette tige, << un dit elle doit aimer ça ! ».

D'un mouvement de rotation, l'homme dans mon cul me tourne et s'assoit sur le banc. Il est totalement en moi et me fais coulisser sur sa queue raide. Je m'écrie : « C'est l'enfer ! » Il me laboure les entrailles à grands coups de rein. L'homme toujours debout s'est accroupi entre mes cuisses pour suivre la chose de très près. « Explose-la ! » Et l'autre me pistonne frénétiquement. Un orgasme me prend. « La chienne, elle jouit comme une vraie salope ! » Il me fourre un doigt dans la chatte et s'amuse à quelques va et vient. « Levez vous tout les deux que je l'enfile aussi ! » L'homme derrière se dresse en me portant toujours planté dans mon cul. L'autre se colle par devant et me place les jambes autour de ses hanches. Il est un peu grand pour être à l'aise. Il plie les genoux et écarte mes lèvres. Il s'enfonce d'un coup jusque au fond. Je sens les deux queues en moi me ramoner en cadence. Un second orgasme me prend. Je m'écroule coincée entre les deux poitrines. Mon inaction passagère les excitent. Ils me bourrer la chatte et le cul. Les deux mecs toujours en moi continuent de me pistonner et éjaculent presque en même temps dans un silence de plaisir. L'un deux s'exclame. « C'est fini La demoiselle en a eu pour son compte ! »elle et remplir pour l’après-midi oui mes j'avais toujours envie.

J'enfile mon maillot bain deux pièce et je vais vite sous la douche j'avais mal au cul je me lave et je voir les deux hommes passé devant moi en me sourient.Je plonge dans la piscine, je fait des longueurs de bassin et après je retourne sous la douche. Un black arrive sous la douche me sourit il sort sa queue de son maillot bain pour la lavé je voir un gros morceau queue et il la ramasse.
Mais ça n’allait pas tarder, quand le black il avait 19 ans lui aussi .N’invite allée dans le sauna Il faisait au moins 1m90, large d’épaule et plutôt musclé, en croire les muscles il viens se collé contre moi ses mains posées sur mes fesses, mes mains touchaient son torse, oui, il était vraiment très musclé.
Il me dit tu veux teste bien ma marchandise dans ta chatte ON rente dans le sauna. Puis il vient se coller derrière moi, il enlève mon soutien et et mon maillot bain me caresse mon ventre puis ma poitrine, en me complimentant.
Je laissa un soupir de plaisir s’échapper.
Je senti également une belle bosse contre mes fesses…
Je me retourna pour goûter à ses lèvres, notre baiser fur long et passionné, je baladais mes mains partout sur son torse nu, il fit de même, les laissant sur mes fesses, remontant à mes petit seins…
Puis, j’ose. Une de mes mains glissa vers son maillot bain, et je toucha ce que je pris plus tôt pour une bosse, dans son maillot bain c’était vraiment très long et se poursuivait le long de sa cuisse…Mon dieu…
Je m’agenouillai devant lui et défis son slip de bain, très moulant un véritable gourdin Je jeta un œil vers ses yeux, il sembla très sur de lui, me disant que j’étais bien curieuse,
Je lui souris, et retira son maillot bain !
Mon dieu !! Je n’avais jamais vu ça !! ÉNORME !
Une véritable matraque noire s’échappa de son maillot bain.
J’étais stupéfaite, je n’osais plus rien faire, ni toucher, ni bouger.
« Tu n’as jamais vu ça ? si … mes … pas si énorme …
N’ai pas peur, touche la, touche la comme est douce
Je posais mes doigts sur sa queue, et la caressa. Il avait raison, elle était douce, et durcissait doucement sous mes caresses. Je n’arrivais pas à faire le tour avec ma main !
Je ne pus m’empêcher de lui demander combien elle faisait.
Il me répondit, 26cm, et plus de 17cm de diamètre.
Je ne savais que faire avec un tel engin, ça allait me déchirer ma petite chatte …
Son énorme gourdin était maintenant tendu vers mon visage, Je n’allais pas me dégonfler, malgré la peur que cette monstrueuse queue me faisait. Je me décida à la lécher, je passa ma langue de la base de sa queue, et remonta tout le long vers son gland majestueux. Je fis plusieurs aller retour, mais je senti que il en voulait plus car il me dit : Suce là, goûte la
J’ouvris ma petite bouche et tenta de prendre son gland, qui me déforma la bouche comme jamais.
Je tenta de prodiguer une belle fellation , et petit à petit je pris la mesure de ce gourdin.
Je sentis le black prendre de plus en plus de plaisir, ses mains dans mes cheveux, ses encouragements, ses gémissements, Je me lâchais moi aussi.
J’avalais progressivement un peu plus son sexe, à son grand plaisir…
Tu vois, tu y arrives…
C’est vrai qu’une telle queue me faisait peur, mais m’excitait terriblement aussi.
Je remonta légèrement afin de glisser sa queue entre mes seins, pas la peine cette fois de les serrer, je compris qu’il appréciait mon petit 75 C.
-Humm, t’es parfaite, suce la en même temps.
Ce que je fis aussitôt. Son gourdin glissait entre mes seins et son gland s’enfonçait dans ma bouche.
Puis il me souleva, une fois installé sur un banc le sauna, Il me fis écarter les cuisses et s’installa entre mes jambes pour me lécher ma petite chatte, qui mouillait déjà beaucoup…
Ses mains sur mes seins, titillant les pointes, sa langues gourmandes me léchant, me pénétrant … hmmmm je ne tardais pas à avoir mon premier orgasme…
Puis il glissa un doigt, puis deux, il me fit grimper une seconde fois, avant de me présenter son gland à ma chatte j'étais allongé sur le banc.
- Ne t’inquiète pas, je vais venir doucement …
Je serrai un peu les dents, mais ne put retenir un cri de plaisir quand sa queue me pénétra.mes main autour de son coup HAAANNNN !!!!
Il s’enfonça doucement, puis s’arrêta, comme pour me laisser le temps d’apprécier de me faire à la taille de son sexe.
Puis il reprit le rythme, s’enfonçant, et se retirant… A chaque aller retour, je poussais des cris de plaisir, son sexe me remplissant complètement, le black était si craquant que je me laissa faire.
Il s’installa derrière moi, mes main sur le banc en me cambrant le cul, et me pénétra un peu plus vite mon minou pas t’arrière . Il pouvait ainsi agripper mes seins et jouer avec.
Je senti un bras musclés écarter mes cuisses, sa mains puissantes malaxer mes petit seins. T’es super bonne, salope…
Hummmm, continues,… prends moi… avec ta bite ….
Ne t’inquiète pas. il et pas encore 18h pour ton cars
Hummm oui, prends moi fort… Il se retira, m’attrapa par les hanches j'ai compris qu’il voulait que je m’empale sur sa queue… mmmmm je le chevaucha, cette belle bite coulissait en moi, ce fut à la fois tendre et puissant.
Ces coups de queue me faisaient prendre un pied incroyable, la grosseur de son gourdin me limait comme jamais.
Le rythme s’accéléra, je ne pouvais tenir, je criais de plus en plus, ses mains accrochaient mes fesses, me forçant à accélérer, sa queue me pénétrait complètement, Je sentis qu’il allait venir, moi, j’allais de jouissance en jouissance. Il se retira pour me faire mettre à genou et éjacula sur mes gros seins ainsi que dans ma bouche. Je pris son sperme comme une offrande…
Je repris un peu mes esprit, la tête posée sur ses pectoraux, je passa ma main sur son ventre …
je suis ton premier black ? Oui… c’est vraiment impressionnant …
Pourtant on a été sage…
En effet, les pénétrations n’étaient pas violentes, seulement la taille de son sexe avait fait le reste !
Merci, mais tu sais, tous les blacks n’ont pas ça. J’ai de la chance alors…
Oui, moi aussi.
Tu as une poitrine magnifique et un cul de rêve….
Oui… tu vas comprendre un peu plus tard …Dis moi une nana comme toi, ça a un mec ? Non j'ai pas de mec comme tu dit
Je caressais doucement son sexe qui malgré la période de repos était toujours d’une taille impressionnante. Son sexe bandé devant mon visage.
elle est vraiment très bonne Tu aimes ma queue ?
Oh oui !!! ça se voit tant que ça
Relâches là. Suce la encore… je repris sa queue entre mes mains, puis dans ma bouche, son gros gland me déforma de nouveau la bouche et les joues.
Suce la… oui …comme ça… tu aime les sexes noirs…Mmmppffffff
Oui…occupe toi de mon sexe, je vais m’occuper de ton cul…après Puisque tu aimes en profiter, tu vas être servie ! Mmmmppppfffff
Son ton avait changé.le black avait maintenant une main dans mes cheveux, ne me laissant que la possibilité de le sucer.
Tu vas voir que les blacks savent baiser les blanches. Suces moi prends ma queue dans ta petite bouche.
Son gland s’enfonça plus loin, j’étouffais, je bavais mais il ne lâcha pas son emprise en tenant par les cheveux.
Que faire face à cette montagne de muscles ? Rien sinon abdiquer…
Il me déforma les joues, me tenant le plus longtemps possible, son large gourdin dans la bouche.
T’es vraiment une bonne cochonne, une suceuse de bite ! MMMMMFFFF
Son sexe se retira enfin, mais il me tenait toujours les cheveux, le me relève en me collant mon ventre contre le mur écarte des jambes salope il passa derrière moi, sa queue vient se frotter à mon minou, toujours trempé du dernier assaut.
Maintenant que tu es habituée à la taille, on va passer la vitesse supérieure.
Et il me pénétra d’un coup ! OOOHH !!
Je crus m’évanouir …le salop !

Et la trois hommes rente dans le sauna et nous voir tout nu le black leur dit fauté vous a poils en surveillent l'entrer du sauna.Il leur regardé bien comment je la baise cette salope les trois hommes avait retire leur maillot bain il savait des belle eu aussi ;
Je vais te baiser comme une salope, une grosse salope de blanche. Hein, t’es une cochonne ? Oui, je suis une … mmmm…cochonne…mmmmm
Parfait, tu apprends vite. Prends ça ! Et il me fessa violemment les fesses !
Ses assauts étaient violent, son bassin cognait violemment contre mes fesses, Je hurlais véritablement sous ses coups de butoir.les trois homme se branlé regarder cette salope ! OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !
Je sentis ses doigts glisser entre mes fesses, et titiller mon petit trou, il retira son gourdin de ma chatte, j’étais toujours à quatre pattes, entre deux je sucée des queue des trois hommes mes fesses dressées, il passa une main son mon sexe gonflé et trempé, l’enfonça sous mes gémissements.
Je n’avais jamais pensé que jamais être manipulée et dirigée,comme çà mais depuis quelques temps, j’aimais de plus en plus être soumise…
Il continua ses vas et viens et cracha entre mes fesses, humm quel plaisir, quels frissons !
Je sucée des queue en les aspirant, le mouillant de ma salive… Puis il vient titiller mon petit orifice avec ce doigt, enfonça une phalange, puis deux… Un soupir de plaisir s’échappa de ma bouche. Hum, j'avais un des ces doigt dans la cul.Il me ramona entre mes fesses avec son doigt, puis en colla un deuxième. Oui, je voulais qu’il vienne en moi !
Viens, encule moi, prends mon cul !Je vais te défoncer ton cul de salope,
J’avais oublier un instant la taille de l’engin, mais le black me le rappela en tapotant mes fesses avec son gourdin.
Toutes les femmes rêves d’avoir ça dans leur cul, t’es une sacrée chanceuse, toi
Il força l’entrée ..OOOOOOOOOOOHH !!
Il plaqua ses mains sur mon dos, j’avais les mains sur le sol,En sucent des queue des trois hommes et sa queue la queue du black s’enfonça dans mon petit cul… Alors ? ça fait quoi ?
Encore sous le choque, je ne put répondre tout de suite…
Tu pourras te vanter à tes copines d’avoir pris une belle queue bien noire dans ton cul,
Le black s’enfonça un peu plus, sa queue me remplissait complètement, mon petit trou complètement ouvert, mon cul offert à cette grosse matraque.
Les vas et vient furent plus puissants, , entre les râles de plaisir, de douleurs, les fessées et les mots crus, je perdis à la fois pied et la notion du temps.
Sentir son corps musclé, ses mains fermes, ses coups de marteau piqueur au plus profond de moi me rendaient chienne et soumise. Jouissance sur jouissance Viens toi, tu vas t'empaler, me dit il en se retirant, laissant un trou béant entre mes fesses.
Il s'allongea sur le dos, mais au moment ou je me présenta de face, il m'ordonna de me retourner pour le chevaucher. Je ne sais pas si certaines d'entre vous ont fait cette position avec un pieu énorme en elle, mais c'est pour moi une position les plus délicates. La pénétration fut plus difficile, et surtout je fatiguais … alors tenir sur ses jambes, à aller et venir sur une si grosse queue, j'avais vraiment mal... mais mon partenaire n'en avait cure. Il me demandait d'aller plus vite, de bien faire glisser sa queue dans mon cul de blanche. Je du me laisser complètement aller, j'étais épuisée par cette position et cette chevaucher.Le black me pris alors sur le côté, pour me pilonner avec fureur comme pour m'achever, les cris de plaisir s'échappait de mes lèvres dans un flot ininterrompu.
J'étais ballottée telle une poupée, il agrippait tantôt mes fesses, tantôt mes seins, me les malaxait, ou bien me fessait suivant ses envies.
Malgré la violence des assauts, j'en redemandais :
Achève-moi, je suis ta cochonne...mmmmfff, ouii, BAISE MOI... OUIII... !!!
T'en veux encore ma cochonne ? OUIIIII !!!
Prends ma grosse queue dans ton cul, salope !
Mes mots avaient peut être provoqué quelque chose, mais il accéléra puis se retira subitement, machinalement, comme par habitude, je m’agenouillai, présentant ma bouche ouverte,en me tenant mes seins à deux mains pour recevoir son offrande.
Il se masturba frénétiquement devant moi, mon regard allait de son visage à sa queue... Je vais lâcher la sauce ma cochonne ! Ouvre ta bouche !!!
Je reçu une nouvelle fois de puissants jets sur mon visage, ainsi que sur mes seins T'es trop bonne !! Oui !!!!deux mec mon envoyé leur purée sur mon corps j'étais couverture de sperme le dernier ma rallongé sur le banc les jambes écarte il dit ta rien reçu dans ta chatte jute des coup de bite moi je vais de foutre tout ma semence au font de ton ventre il rente sa belle dans moi il me donne dix cour de queue dans ma chatte et il l’ache tout sa semence, je santé le sperme sortir de sa vierge en grand cadence quand ces retiré dans moi le trop de sperme ressortez de ma chatte il son repartir tout les quartes en me lancent comme çà sur le banc jambes écarté je me suis relevé j'ai remis mon maillot bain pardessus leur sperme et je suis allais sous la bouche pour me lavé je suis vite rhabillé pour prendre mon cars quand le cars et arrivé je suis assise au font du cars jambes écarté ma main dans mon pantalon entrain me caressé mon bouton. Quand je suis arrivé chers moi j'ai reprit une douche.

Corinne


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !