Total : 1951
En attente : 241

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (717)
Entre hommes (158)
Entre femmes (52)
Transexuelle (64)
Premiere fois (154)
A plusieurs (696)
Jeune adulte (106)
Mature (32)
Soumis,soumise (155)
Inclassable (58)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






Baisée par le père de ma copine

Ecrit par cori
Parue le 05 janvier 2015
Il y a 2 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 9083 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


Je m’appelle Corinne L'histoire que je vais vous raconter est arrive il y a des années alors que je venais d'entrée au lycée ma première année.Je n'avais que 17 ans
Ce soir là je devais passer la soirée avec une copine chers Gwendoline qui habite chez ces parents à 5 km du lycée .
Ces pas la premier fois que je passé une nuit chez Gwendoline .Nous connaissons donc bien connaitre ses parents Pierre et Brigitte,que l'ont trouvaient très sympathique .Il avait tout les deux dans la quarantaine.
A 17 ans mes hormones me travaillé il était en ébullition constante,mon regard sur les garçons et les hommes que j'avais une vision différentes sur les hommes mure,comme sur le père de Gwendoline comme un homme expérimenté mais çà faisait des semaines que son père m'inspirait beaucoup plus que de la sympathie.Avec des cheveux tout noir bouclè avec une musculation d'homme de 40 ans quelque dissimulé sous la pilosité de son torse, toujours en tenu de plage après le bureau Je ne lui étais pas plus indifférente.
J'aimais aguicher par les petite tenues que je porter sexy et courte a chaque fois que je passais a coté de lui et je m'arrangeais a chaque fois une partie de mon anatomie le plus souvent mes seins ou mes fesses le frôle,et lorsque mon regard croisait avec le sien dans ces instant j'y voyais des pensée pour lui.
Se soir je fini mes devoir avec Gwendoline et on parle de sexe ensemble on a même été sur internet regarder un film porno je lés doigté la chatte avec mes doigt et elle a fait pareil sur moi face à face tout nu sans retenu et on ces embrassé en pleine bouche en se caressent les seins.
On ces couché tout les deux dans le même lit tout nu elle ces vite endormir.
Je n’arrivè pas a trouver le sommeil et je savais que je ne pas arrivé sans apaiser les émotion qui me perturbaient dans mon bas ventre.
Il était plus de 23h lorsque j'ai sortir du lit de Gwendoline qui dormait a point fermé. je prit la direction de la salle de bain tout nu, avec l'intention de me satisfaire moi-même. dans la salle de bain fermé a clé, j'ai prit place sur le bord du lavabos et une jambes relevé ,et pour commercer mon travaille avec mon pouce et mon auriculaire,j’écartais mes petite lèvre de ma petite chatte toute propre et rode de désir et je mes deux autre doigt, je titillais ma fente et j'ai lâché un petit soupir en pensant a un homme qui n'avait déjà sauté. J'essayais de ne pas faire trop de bruit,et je suis fait alerter par d'autre bruit je ressort de la salle de bain pour savoir plus sur ses gémissement.
C'est ainsi que j'ai remarquer qu'ils venaient du salon; j'ai commencer a descendre les escaliers tout nu et c'est en bas des marches que je voix la télévision était allumé,avec un faible son et que une scène cochonnes passait a la télé.
Pierre été allongé dans le canapé la bite a la main en train se branlé doucement ,le bas des escaliers été pas éclairè il me voyait pas, j'avais le cœur qui s’emballait très fort à cause de la situation.
Je me suis dit quelle dommage de ne pas profiter de cette vision ,je ne pouvais pas faire marche arrière devant un tel situation.Alors doucement j'ai ouvert ouvert les jambes et j'ai reprit mon activité de la salle de bain .mes cette fois je voulais pas perdre ce beau morceau de chair;
Il me donner un spectacle, Pierre prenait régulièrement de la salive sur sa langue et enduisait sa queue bien noir qui donnait un aspect brillant entouré pas sa main et dans un mouvement régulier, j'étais très excité, je faisais des petits cercle sur mon clitoris sans trop chercher a jouir car je voulais profiter se spectacle.
Je voulais allée plus loin une idée folle mes hormone me travaillé encore plus je suis dirigé vers le salon tout nu; lorsque je suis arrivé au niveau de Pierre.IL ne fut pas été surpris de ne voix là je ne suis installé dans le fauteuil en face de lui.Dans le même élan ,j'ai replié mes jambes?mis mes pied dans le fauteuil ma main caressé la chatte j'étais d'une façon installé pour Pierre et une vision direct de mon entre cuisses,j'étais devenu sa salope dans un état jamais encore atteint jusqu’à maintenant il avait délaissé la télévision et me fixait au niveau de ma chatte J'ai écarté plus les cuisses en me caressant mon clitoris et en apprécient sa queue comment j'allais la rentrée dans ma chatte tellement quelle été grosse ce morceau de 21 cm et de 16 cm de diamètre tellement j'étais excité, je dégoulinait de mouille sur le fauteuil,mes doigt rentrer dans mon vagin et en ressortait.
En fixant plus la queue de Pierre de plus prés elle était encore mieux J'adorais voie les grosses veine sur sa queue qui la parcourait, c'était une belle queue bien raide qui dégageait du vécu.
Ma chatte coulait encore plus ,je faisais tout mon possible pour ralentir cette échéance.
Je me tortillais dans tout les sens je me mordait les lèvre en lui fixant dans les yeux que j'étais prête à l’accueillir en moi.
je m’en peux plus là, amène ton pieu et baise moi ! Ce sont des mot qui tourner dans ma tête,
bien décidée à ne penser qu'a on plaisir. J'avais la tête basculé en arrière lorsque Pierre se décida de s'approcher de moi,quand me suis redressée,il était debout devant moi j'ai eu une grosse montée d'adrénaline qui fit battre mon cœur.
Il prit mes jambes par les chevilles et les écarté,je savais qu'il allait me pénétrer et j'étais entièrement ouverte et offerte a lui .Je n'attendais que çà il s'est penché sue moi en douceur,le poids de son corps n’écartait davantage les jambes,sa queue bien droite est venu se posé sur ma chatte .Elle était encore plus grosse.Je n'avais yeux pour cette queue qui allait dans les secondes me perfores ma moule débordante de mouille.
C’est a se moment qu'il s'est enfoncé en moi, je senti les parois de ma chatta se détendre à l'avancement de cette bite,dans moi et chaque millimètre carré de mon intérieur avant de venir se loger au font de moi,je me contrôlais plus plus rien et j’allais crier lorsqu’il et venu colle ces lèvre sur ma bouche et quand il est ressorti en parti dans un mouvement ample et soutenu .
Il m’empêchait tout mouvement par le poids de sont corps oui...oui....aaaahhhhuuuuooooiiii.... j'étais en train jouir réellement toujours en m'embrassant il est venu se collé contre moi en me lâchent mes jambes,passa un bras derrière ma nuque, l'autre sur mes fesses, sans changer son va et vient. je l'ai entouré de mes jambes pour le serrant davantage contre moi et l'incitant à aller encore plus loin en moi.
Soudain j'ai senti un liquide très chaud se rependre au font de ma chatte.Pierre éjacula en moi en m'embrassant ans le creux de coup. Il continuait quelques va et vient qui son estompé en même temps que ma jouissance. Nous sommes restés collé corps contre corps plusieurs minutes? lorsqu’il ces relevé nos regards lui avait gardé son regard vicieux d'homme mure, moi j'avais j'avais un regard heureuse d'une femmes de 17 ans de se faire saute par un homme mure et bien monté et satisfaite mais surtout comblée par un homme de 40 ans que sa été encore dans ma chatte. Je lui et fait un dernier baisé avant qui se retire dans moi? la bite toute dégoulinante. Son dernier geste avant de disparaitre fit de me mettre deux doigt dans ma chatte ,il y cueillit un peu de sperme que coulé au long de mes cuisses, il porta ses doigts vers ma bouche et m'invitant à la dégustation. Je lui et léché ses doigts soigneusement avant qui se dirigeait vers la cuisine en lui offrant un sourit de salope pour la prochaine fois...après un brin de toilette j'ai rejoint Gwendoline dans lit.
Au petit réveil du matin Gwendoline ma dit tu et souriante je les embrassé en belle bouche en caressant son corps et elle a fait autant sur moi ces dommage qui fallait se levé;
J'ai rien dit a Gwendoline que j'ai fait l'amour avec son père cette nuit.
( Elle là sur après je et tout avoué au bout 10 jour elle été encore vierge elle a perdu son pucelage avec un homme dans ces bras et moi a côté d’elle sera dans un autre récit )

Au petit déjeuner s'est déroulé normalement,Pierre et moi n’échangeâmes quelque regard et quelque sourit, sans que personne ne puisse imaginer nos pensée. Avant de repartir au lycée Pierre a l’écart de tout le monde a soulevé ma jupe et glissé un papier dans mon string .le lisant un plus tard j'étais son numéro de son portable pour un autre rendez-vous que je lui et téléphoné dans la semaine pour qu’ont se voir.
Corinne


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !