Total : 2243
En attente : 12

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (723)
Entre hommes (160)
Entre femmes (54)
Transexuelle (64)
Premiere fois (169)
A plusieurs (705)
Jeune adulte (114)
Mature (33)
Soumis,soumise (170)
Inclassable (63)

Une tournée qui coûte cher
Le pêcheur 2
Le pêcheur
érection génante
Une défonce mémorable






Bonne baise

Ecrit par morane
Parue le 05 décembre 2015
Il y a 1 commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 2976 fois | Cette histoire erotique a une note de : 14/20

Noter ce récit erotique !




Morane 21 ans actuellement je vie encore chers mes parents, je travaille à la ferme de mes parents à l'entendent d'avoir moi aussi ma ferme !

Quand j'ai u cette aventure que vais vous raconter j’avais 20 ans sa ces passé un après-midi au mois de janvier !

Depuis le jeudi je me masturbe deux à trois fois pas jours et le soir sous ma couette et j'avais un copain qui venez à la maison, quand il me saute il arrivé pas à me faire jouir avec sa petit quéquette, mais à partir de samedi matin j’étais en bouilli son mes hormone me travaillé !

Le samedi matin, je dis à mon copain de rentrer chers lui, et qui me laisse tranquille tout le weekend !

J'avais seulement une idée derrière la tête de sortir et d'avoir des grosses bites en moi !

Samedi début après-midi, je me suis habillé don d'une jupe mini qui n’arrivai à ras de la moule, porte jarretelle rouge et bas noir, un soutien-gorge très mini qui caché mes bout de seins un chemisier blanc transparent, j’étais ainsi très sexy, avec un maquillage qui me donnait un aire de pute sur les bords, c’était parfait comme ça !

Souvent mes copains ou les hommes que je fréquenté jute un soir que j'ai u jusqu’à maintenant, il me disait, j'avais une paire de seins magnifique, il ce n’était pas gros mes bien rembourré et je possédé des tétons qui doucisse très vite quand on les touché !

Je mes mon manteau long et je téléphone a un taxi pour qui vienne me cherche au bout du chemin de la ferme, au bout de 15minute, il était là le taxi, je dis au chauffeur me déposée près des quais du port de Caen !

Dans mes s'habille provocante et un peu vulgaire, je rentre dans un bar, je savais ici que des hommes chercher des femelles, comme moi, je n'assoie sur un tabouret haut avec mon manteau ouvert en grand et je commande un grand cognac pour me réchauffé et surtout me donnée du courage !

Je bois mon cognac pas loin a cul sec, et un homme dans les 40 ans s'approcha moi et me demanda si je voulais un autre cognac je lui et il commande deux cognac un pour moi et un pour lui, tout en parlent il me demanda si chercher pas d'autre chose !

C'est des grosses bites que j'ai besoin plutôt, un peu surprit il me demande combien je prenais, il a dû me prendre pour une pute !

Je cherche des beaux calibre de 20 à 25 cm de long et plus mes un diamètre de 17 cm à 18 cm çà sera gratuit, je le fixe droit dans les yeux en écartent les cuisses !

Sur ce il m'embrasse en pleine bouche sa langue s’enfonça bien au fond de ma gorge et me dit tu roules bien les patins !

Je bois mon cognac, il demande au patron du bar, s’il pouvait utiliser la petite salle derrière le bar !

Il me prit simplement pas la main et m'emmena dans une petite salle en me disant je te promets tu vas en avoir plein le cul et tu en redemander encore après !

On rente dans la salle et il ferme la porte à double clé !

Il me déshabille littéralement, il me resté jute mon jarretelle et mes bas, putain, comme çà tu me fais bander !

Comme il avait une grande table au milieu de la salle il me fit n’assoir, il n’écarta bien les jambes et mis autour de sa taille et m'embrassa comme un sauvage, putain ta chaud au cul ma grande, il baise son pantalon et son boxer il me dit regarde que tu vas l’avoir dans ta chatte, avant il enfonce son index dans ma chatte putain elle mouille comme une salope !

Il me reprendre pour la deuxième fois son mandrin énorme qui pointe l'entrer de ma chatte !

Il me redit, tu la veux hein, tu vas l'avoir bien au fond de ta chatte !

Il n’écarta bien les jambes il posa ces main sur mes hanche sa grosses queue à l'entrée de ma chatte, il donne un grand rein en me tirant vers lui, j'ai sentir sa queue qui me remplissais entièrement ma chatte et ces couilles qui voulais rentrer avec ! Il me pilonna sans ménagement et je jouis en criant ma joie d’être une salope, Il retire sa queue dans ma chatte et me retourna comme une crêpe sur la table pour me prendre en levrette avec ces il n’écarta mes petit fesses pour trouver l'entrer de ma chatte et il enfonce d'un seul trait sa queue dans ma chatte jusqu’à la garde ces couilles si il pouvait rentrer dans ma chatte il l’aura fait, déjà sa queue buté sur mon utérus à chaque coup queue qui donnée !

Il me prit les fesses a deux mains, me les malaxa, et il m'introduit un doigt dans le cul en me disent que j’étais une bonne salope et que j'allais réjouir sans tardé, il me donné des coups de queue dans ma chatte Oui ...... Oui ...... je vais jouis Oui ... Oui ..... Encore je joui Oui..... Oui il bloc sa queue au fond de ma chatte et il vide a grand de sperme au fond de ma chatte il resta emboité dans moi un bon moment il temps qui sa vide même âpres !

Il retire sa queue ma chatte il me déplace sur le côté de la table et il me dit surtout me bourge pas je reviens, dix seconde après il revient avec trois autre type aussi baraquer que lui il leur baisé là le temps quelle nettoie ma queue et les couilles j'ai ressentie une belle queue rentrer dans ma chatte le temps que je nettoyer sa queue de haut en bas avec ma langue sans oublié sa belle paire de couille, l'autre me pilonne a grand queue ma chatte il se retire en m’envoilant des jet de sperme sur mon dos et il finit essuyer les dernier goute de sperme en frottent son gland sur mes fesses, et un autre a pris sa place mes sa pas durer longtemps il ces vidé vite fait lui il est resté emboité en moi un bon moment le temps qui faut, quand il ces déboîté dans moi son sperme ressortait de mon vagin et dégouline au long de mes jambes mais le troisième il est venu devant avec grosse mandrin, il me dit tu la veux hein, oui ou non, si tu peux la mettre dedans << ma salope tu vas la sentir >> il prend appuie avec ces main sur mes fesses, il me l’enfonça d'un seul trait dans ma chatte et il me pilonna en douceur tellement quel étais grosse et longue, je lui dit je vais jouir encore se serre les dents Oui .... Oui ..... Ouiiiiiiiii ...... je jouir Oui ........ Oui ...... va si vide toi dans moi, je n’ai pas u le temps, lui aussi il a ploquer sa queue complètement au fond de ma chatte et j'ai son sperme a grand cacarde sortir de vierge alors ta u ton compte aujourd'hui salope, il fait, putain sa fait du bien se vide dans une chatte d'une salope !

Ces vrais j'ai u mon compte !

Il mon donnée un coup main a me redressé, il mon assis sur une chaise les cuisses écarté il c’était huit autour de moi avec le patron du bar, il me dis tu vas me taillé une pipe pour la location de la salle, il sort jute sa bite de son pantalon, je les prise en main pour le branler et avec ma bouche et me langue, je lui taille une belle pipe lui-même en revenez pas, il m’a craché tout sa semence sur mon visage et dans mes cheveux lui il avait les couille pleine et j'ai passé au suivant et pour les plus vite j’avais une bite dans la bouche, et une dans chaque main il son tousse craché leur semence bien blanche sur moi, j'en m'avais partout de sperme !

Le patron m’a donné un essuie tous pour n'essuyer, j'ai remis ma jupe et mon chemisier mon manteau le dos et j'ai quitté le bar !

Je sors mon portable de ma poche pour appelle un taxi, un homme sort en même temps que moi, il me propose de me ramener chers moi que j'ai par refusé son service !

En lui inquiétant la route il me demande mon prénom moi ces Morane et vous moi ces Pierre il me demande si il pouvait me posé une question par problème, ta un copain oui et non, je matin << je lui et dit qui pouvait rentrer chez lui et me laissé tranquille, avec sa petit bite il n’arrivait à me faire jouis >> Pierre me dit ces mon fils qui était avec toi et quand il va apprendre çà il sera par heureux, il sera rien, je veux put le voix, je lui envoyer un SMS ces fini entre nous !

Pierre laisse-moi au bout de ce chemin, pour le prix du taxi, j'ai droit de sauté encore une fois, oui prend se chemin et gare doit ici sous l'arbre, on descend de la voiture, il n’enlève mon manteau, il me positionne en levrette les main sur le capot de la voiture mon chemisier en grand ouvert ma jupe remonte sur mes rein, il se met sur le cote du capot et il me dit regarde que tu vas avoir, il déboutonne son pantalon qui tombe au sol et il baise doucement son boxer et un très gros mandrin a paré sous mais yeux, il approche son gros gland a l'entrer de ma bouche, je tire ma langue pour le léché le tour du gland et le frein et j'avale sa queue dans ma bouche, il fait des va et viens, ces vrais tes une bonne salope, il retire et se positionne derrière mon petit cul, avec une jambes a lui il me fait écarter mes jambes, avec une main il élargi ma raie des fesses et présente son gland a l'entrer de mon vagin, en me donne des petit rien pour qui rente en moi quand j'ai met u la moitié rentrer, il a mis une main chaque côté de mes fesses, il a commençait son pilonnage en douceur à chaque coup bite qui me donné son gland tapé sur utérus qui n’excité de plus en plus Oui..... Oui ...... Oui ...... encore baise ta salope Oui ...... Ouiiiiiiii ......... ces bon d'avoir un gros morceau dans moi Oui ...Oui .... Je jouis AAAAOuiiiiiii ....... AAAAAOuiiiiii ....... baise moi encore ..... AHHHHHHH je jouis c'est trop bon lui il me donne cinq grand de queue dans ma chatte et se vide, sa queue bloquer au font de ma chatte les jets sperme atterris sur utérus en cacarde et il bourge pas, sa queue sursaute dans mon vagin, il se vide encore et encore !

Quand il ces retire dedans, il m'a fait mettre a genou aussitôt, il m’a présenté sa queue pour je la nettoie, en lui nettoyant il me dit ces pas mon fils, toréé baisé comme çà ces vrais que tu baise bien pour ton âge, j'aurai par truc çà de toi, putain tu fais bien les pipes toi, mieux que ma femme et mieux des putes que je connais Aoui suce moi encore salope Ahhhhhh oui sa viens oui... oui sa vient, je le branle vite fait et il n'envoie six bonne giclé de sperme sur mon visage sa même atterris dans mes cheveux, suce moi les derniers goutes voir là encore et fini me lèche les couilles, ces bien ma grande tu obéi bien toi, tu voix Morane on peut se revoir un jour oui pourquoi par, reste encore a genou, il recule deux pas en arrière, il me prend en photo avec son portable, il tiens sa queue dans une main, il me demande ouvrit en grand mon chemisier en grand que j'ai fait et il n'arrose avec sa pisse, il pisse bien blanc je lui t’en ma main lui pressé ces couilles, je ces pas combien de litre qui avait et il a film la senne !

Avant de nous quitter, il m’a donné son numéro potable !

Une fois fini, j'ai pris mes s'affaire dans une main, et je suis rentre chez moi heureusement que mes parents été là, j'ai mis mes s'affaire dans la machine a lave a tourné aussitôt !


Morane





Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !