Total : 1951
En attente : 241

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (717)
Entre hommes (158)
Entre femmes (52)
Transexuelle (64)
Premiere fois (154)
A plusieurs (696)
Jeune adulte (106)
Mature (32)
Soumis,soumise (155)
Inclassable (58)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






C'est bon de revoir ses copains

Ecrit par bicangel
Parue le 08 avril 2008
Il y a 5 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 12918 fois | Cette histoire erotique a une note de : 14/20

Noter ce récit erotique !


Juin- je rentre du lycée et mes parents m’annoncent que les parents de benji viendront passer 15 jours de vacances au mois d’aout et que si je veux je peux aller chez lui à Nantes.


Je suis en ce moment avec une nana genre la plus belle du lycée mais qui commence à me brouter sérieusement.


Moi c’est David je suis bi plutôt mignon et un peu exhibe sur les bords avec de gros besoins sexuels. J’ai pas mal de succès avec les nanas mais aussi avec les mecs, disons que mes jambes fines mon ptit cul ma bonne petite tête de racaille ont l’air d’attirer pal mal les mecs. En tout cas je me dis que ça fait pas mal de temps, trop longtemps peut-être, que ma bouche et mon cul n’ont pas été en contact avec une belle queue.


Benji, rien que d’entendre son prénom me donne la trique. Il a été mon meilleurs pote jusqu’à l’âge de 13 ans date à laquelle nous avons déménagé pour le sud de la France. Nous nous sommes revus que 2 fois depuis mais à chaque fois ça a été bref, bien que la dernière fois j’ai pu remarquer que je ne lui étais pas insensible.


Bref, après avoir largué la chieuse et un peu plus d’un mois de branlette en pensant à Benji, me voilà dans le train pour Nantes. Une demi-heure avant d’arriver je remarque un type sur les banquettes d’à coté qui me matte sérieusement. Un peu âgé pour moi, je décide tout de même de l’allumer un peu. Mon wagon est presque vide je peu me lâcher. Je passe une main sous mon short en coton et commence à me branler doucement en le regardant. Il vient s’installer en face de moi. Il s’avance commence a me caresser le genou et remonte vers la cuisse, je le laisse faire. Il soufflait comme un marathonien en palpant mes couilles puis il essaye d’atteindre mon petit trou. Je me laisse glisser sur mon siège, son doigt rentre en moi et commence a faire des va et vient, j’ai un gaule terrible mais malheureusement Le train arrivait en ville et commençait à ralentir, je me lève d’un bond en lui disant que ce sera pour une autre fois. Je récupère mon sac au dessus et là je sens la main du mec remonter mon short et me pétrir les fesses, je le repousse un peu à contre cœur et vais attendre près de la porte déjà à la recherche de Benji. Je le repère, il a changé, assez costaud, il a un an de plus que moi, mais ce que je remarque le plus c’est la black qui est a coté de lui en espérant qu’ils sont ensemble. Je m’approche de Benji il me présente son pote Jérémy.


Je m’éloigne de la gare avec les 2 racailles quand le mec du train vient me dire merci en me donnant une carte de visite. J’ai un peu la honte, Benji me questionne sur le mec je lui dis que c’est un pédé qui a essayé de me brancher dans le train. Jérémy me propose de lui mettre une tête je lui dis de laisser tomber. Ca commence mal !


Arrivé dans le pavillon de benji, il me propose une douche, il fais super chaud et mon t-shirt commence a coller. Il me dit de faire comme chez moi, je lui réponds que chez moi il fait tellement chaud que je me promène à poil, ils me répondent par un sourire un peu déconcerté.
Une fois sorti de la douche je me branle en me matant devant la glace en doigtant mon petit trou. Une fois terminé j’enfile mon boxer et un t-shirt et je les rejoints dans la chambre. Ils étaient tous les 2 torse nu en jogging, Je m'allonge entre les 2 sur le ventre et ont se fait quelques parties de console en fumant et en déconnant.
Au bout de 2 heures Jérémy rentre chez lui pour manger en disant qu’il reviendrait peut-être plus tard dans la soirée. On continu à discuter et au bout d’un moment.


Benji me dit


- Tu n’a pas peur de te promener dans cette tenue devant Jérémy

- Non pourquoi ?

- Je crois que tu lui as fait de l’effet j’ai remarqué qu’il bandait comme un cheval en te matant le cul.

- Pourquoi, il est pédé ?

- Je crois pas mais bon !!!

- Quoi bon

- Faut dire que bien des nanas aimeraient avoir un cul comme le tiens

Je matte son entre-jambe et je remarque une grosse bosse

- Il n’y a pas que Jérémy qui a l’air d’apprécier mon ptit cul

- T’est con ou quoi ?


La il m’agrippe et on commence à se bagarrer. Mes 8 ans de pratique de judo me donnent assez vite l’avantage malgré mes 60 kg. Je suis sur lui, il ne se débat plus trop, là je sens mon cul s’appuyer contre sa queue bien dure. Je cale mes fesses entre sa tige et commence à faire des va et vient. Il ne dit rien. Je lâche une de ses mains et ne peux résister à venir lui palper les couilles. Il m’attrape la tête et viens me rouler une grosse pelle en me palpant le cul de son autre main. Je ne pensais pas que mon plan se réaliserait aussi rapidement.
Il me dessape complètement je lui retire son jogging et commence à le sucer comme une petite salope jusqu’au fond de ma gorge. Il ne résiste pas très longtemps et m'envoi de longues giclées dans la bouche. Son sperme à bon gout j’avale tout en continuant à le pomper pour qu’il reste dur.


Il me plaque sur le ventre et commence à lécher mes cuisses imberbes en remontant vers mes fesses. Il salive sur ma rondelle puis y introduit sa langue. Il me remonte les hanches je suis a quatre patte et m’enfonce sa queue d’un seul coup, je gueule de plaisir


- Je vois que tu n’es pas pucelle ma petite salope

- Ta gueule et baise moi à fond

Il me lime pendant de longues minutes dans tous les sens et fini par me lâcher la purée au fond des intestins.
Il se relâche sur le lit je m’allonge sur lui et on s’endort très vite.

La sonnerie de la porte nous réveille.

- Merde c’est Jérémy, rhabille toi vite

On se ressape rapidement et lui ouvrons.

- Alors les filles on se fait des câlins ?

Benji lui réponds en balbutiant

- Non non on a trop fumé on s’est endormi.
Jérémy nous regarde en hochant la tête en affichant un large sourire.
On se refait quelques parties de console et au bout d’un moment je vais pisser.

A mon retour je vois Jérémy seul dans la cuisine
- Tu veux une bière

- Ouhaïs

Il me matte avec insistance en me tendant la bière, quand je la prends, il m’attrape le poignet violament


- Alors tu fais la nana des fois

- Pourquoi tu dis ça

- Je t’ai vu à poil sur benji en regardant par la fenêtre tout a l’heure, et ton caleçon a une grosse tache de sperme au niveau de ton trou du cul.

Il me laisse pas répondre et sort sa queue à moitié bandée de son jogging.

- Et celle là ça te branche de t’en occuper

Il a vraiment une bite de cheval le salop, a part dans les films j’en ai jamais vu une si grosse. Je la prends en main en le branlant doucement et l’embrasse sur la bouche. J’adore ses grosses lèvres de black je lui leche ses grosses babines et lui dis

- Si j’arrive à la rentrer dans ma bouche je devrais pouvoir te soulager

Sa bite est maintenant bien dure j’arrive juste à faire le tour avec ma main, je m'accroupi et commence à le sucer quand Benji arrive dans la pièce

- Eh dis donc t’es un vrai petite pute toi, je peux pas te laisser 2 minutes sans que tu suce une queue. T’a vraiment le feu au cul.

J’ai senti dans ses propos un peu de jalousie (il m’avoua plus tard qu’il aurait souhaité me garder rien que pour lui)

- Sympa ton pote tu m’avait rien dit, lui dit Jérémy

- Je savais pas

- On m’a jamais aussi bien sucé, je crois que tu va être notre petite femme pendant 15 jours.

- Je serai votre petite salope

Sur ces paroles il m’envoi de grandes giclées dans la bouche, il relâche tellement de purée que j’ai failli m’étouffer, j’en ai plein le visage. J’avale tout ce que je peux.

Pendant ce temps Benji s’était placé derrière moi pour me lécher la raie puis me sodomise.

Au bout d’un moment Jérémy le repousse en lui disant que c’était son tour.

Je suis toujours à quatre pattes, Il vient plaquer son gros gland contre ma rondelle et se met à pousser mais ça ne veut pas rentrer. Après quelques essais je lui dis de s’allonger sur le dos avant de me déchirer le cul. Je prends une bouteille d’huile d’olive pour en enduire sa queue et mon trou, puis je commence à m’assoir sur son manche. Une fois son gros gland passé, je me laisse glisser de tout mon poids le long de son manche jusqu'à ce que mes fesses viennent buter contre ses couilles. Je suis obliger de m’arrêter un instant pour prendre ma respiration, ma queue est super raide, une goutte de sperme vient perler sur le dessus. Benji me prends la tête a 2 mains et me roule des grosses pelles baveuses, je le branle. Jérémy m’attrape les fesses et commence à aller et venir dans mon cul. Au bout de quelques aller-retour, je lui décharge de grandes giclées de sperme sur le ventre et le torse sans même toucher a ma queue. Il a continué a me baiser pendant que je m’appliquais à sucer Benji. J'en ai pris pleins mes orifices cette nuit là comme tout le reste de mes vacances. Jérémy est resté dormir avec nous pendant toutes les vacances On arrêtait pas de baiser. Jérémy avait même pris des vêtements sexy à sa petite sœur et ils s’amusaient à me travestir. J’étais leur petite femme qui adorait jouer la salope.


De retour chez moi j'ai repris mes bonnes vieilles habitudes mais le sexe avec des nanas m’a paru un peu terne et monotone pendant un bon moment. On s’est donc revus pendant 2 ans presque toutes les vacances scolaires pour le plus grands plaisir de mon petit cul.


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !