Total : 1951
En attente : 240

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (717)
Entre hommes (158)
Entre femmes (52)
Transexuelle (64)
Premiere fois (153)
A plusieurs (696)
Jeune adulte (106)
Mature (32)
Soumis,soumise (155)
Inclassable (58)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






CLARISSE II

Ecrit par Monsieur P
Parue le 01 décembre 2007
Il n'y a pas de commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 6118 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


CLARISSE II




Dix secondes après ses amies entrèrent dans la chambre. J’eu la surprise de ma vie en les voyant arriver, elles n’étaient pas nues comme son fameux principe l’énonçait. Béa était habillée tout en jean : pantalon, chemise et blouson. Les cheveux courts, et le corps plutôt androgyne, on aurait pu la confondre avec un garçon. Quand à Dominique c’était le monde à l’envers, je m’attendais à voir une fille, et en fait c’était un garçon aux allures féminines. Maquillé comme un top modèle, il portait un ensemble que j’aurais fort apprécié chez une fille : un pantalon blanc hyper moulant, et une chemise totalement ouverte laissant apparaître sa poitrine sur laquelle brillait une formidable collection de collier que lui aurait envié Mister T. Le plus drôle fut lorsqu’il se mit à parler d’une voix super aiguë, et bouger avec les même manières qu’une folle de chez Michou. J’avais l’impression de rêver, jamais je n’avais été aussi mal à l’aise.



- Qu’il est mignon ce beau jeune homme, annonça Dominique de sa voix de fille, tu aurais pu nous le présenter bien plus tôt.



Il s’avança pour me faire la bise, et en profita pour laisser traîner sa main sur mes parties intimes.



- Qu’est ce qu’il est gros et dur, dit il pour flatter mon ego. Je ne peux pas résister à l’envie, prends moi en photo pendant que je lui fait un petit bisou.



Sur ce il se mit à genoux, et en fait de bisous, il commença une véritable fellation. Après quelques minutes, Clarisse l’arrêta :



- Attends un peu, je n’ai pas fini de faire mes photos, laisse moi terminer.



Je n’arrivais pas à savoir si elle se doutait que cela se passerait ainsi, ou si elle était complice de son ami.



- Reste dans la même position, mais retourne toi que je te prenne de dos.



Une fois dans la position demandée, j’entendis Dominique susurrer :



- Il est encore plus beau de dos.



Après quelques photos dans cette position, Dominique s’approcha de moi et me dit :



- Tu veux bien te mettre à 4 pattes mon chou.



- C’est une excellente idée, fais moi plaisir, annonça Clarisse en se positionnant pour me prendre de trois quart avant.



A peine en position, je sentis une main de Dominique se glisser sous mon ventre et prendre doucement possession de ma virilité, et l’autre me caresser les fesses puis aller doucement vers le reste de mon service trois pièces.



- Ne bouge surtout pas, vous êtes superbes tous les deux me glissa Clarisse.



Je dus subir les attouchements de Dominique sans broncher, même si je devais reconnaître chez lui un certain talent pour ce type de caresses.
Lorsqu’elle eut pris suffisamment de photos, Clarisse vint alors se mettre cuisses ouvertes devant moi et me demanda :



- Je n’en peux plus d’attendre je suis trop excitée, je t’en prie Raoul occupe toi de moi.



Sur ce elle attira mes lèvres vers son ventre. Après plusieurs minutes que ma langue la fouillait, elle intervint de nouveau.



- Regarde Dominique, il est aussi beau que toi, tu ne voudrais pas lui faire plaisir ?



Pris par le désir de donner du plaisir à Clarisse, je ne m’étais pas aperçu qu’il avait cessé de s’occuper de moi, et qu’il était entièrement nu, son sexe fièrement érigé tout près de mon visage. Il attendait que mes lèvres délaissent Clarisse pour s’occuper de lui, il n’en n’était évidemment pas question. Clarisse sut une nouvelle fois se montrer persuasive.



- Tout à l’heure tu n’as rien dit lorsqu’il t’a fait un bisou en arrivant, cela n’avait pas l’air de te déplaire, tu pourrais lui faire plaisir à ton tour. Tout ce que tu lui fais, je te le ferai aussi. Tu lui fais d’abord un petit bisou, et ensuite tu le laisses te diriger.



N’attendant pas ma réponse elle rapprocha davantage mon visage du ventre de Dominique, qui se colla lui aussi à me toucher. Vaincu, je rendis sa caresse buccale à Dominique.



Béa qui s’était fait aussi discrète que possible depuis le début, avait l’appareil photo en main, et n’attendait que cela pour immortaliser cet instant particulier. Après avoir pris plusieurs photos, elle posa l’appareil et vint se mettre derrière moi pour me prendre dans sa bouche.

Dominique s’écarta, laissant Clarisse prendre mon visage derechef et le plaquer à l’endroit où il était auparavant. Je sentis alors la langue de Béa délaisser ma verge, et perçus quelques secondes plus tard celle-ci s’insinuer entre mes fesses pour me pénétrer plus intimement. Clarisse me bloqua la tête plus fermement, je sentais venir sa jouissance.



Au même moment je sentis quelque chose de doux et chaud me pénétrer, en même temps qu’une douleur bizarre m’envahir: c’était Dominique qui avait repris la place de Béa et me pénétrait par derrière. Clarisse me maintenait toujours aussi fortement pour que je ne puisse m’échapper, mais je sentais les tressaillements de mon corps qui bougeait d’avant en arrière. Béa avait repris l’appareil photo et ne cessait de nous prendre tous trois sous tous les angles.



Après quelques secondes qui me parurent une éternité Clarisse et Dominique jouirent de concert. Béa, bonne fille, n’attendit que cet instant pour me rendre heureux à mon tour.



Clarisse me donna des explications plus tard dans l’après midi, quand nous fument de nouveaux seuls. Elle était véritablement amoureuse de moi, mais encore plus de Dominique.



Etant donné les mœurs un peu particulières de celui-ci, elle savait qu’elle ne pourrait jamais avoir de relations physiques avec lui. En me prenant comme intermédiaire elle avait l’impression que c’était aussi avec lui qu’elle faisait l’amour.



Tout cela avait été combiné d’avance, et pour que ne sois pas déçu, Béa avait été chargée de s’occuper de moi.



Je me souviendrai longtemps de ce premier rendez-vous galant avec Clarisse.



Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !