Total : 1909
En attente : 9

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (669)
Entre hommes (114)
Entre femmes (50)
Transexuelle (60)
Premiere fois (108)
A plusieurs (649)
Jeune adulte (68)
Mature (17)
Soumis,soumise (142)
Inclassable (41)

EXHIB SANS CULOTTE SUR LE PORT
CONSEIL DE FAMILLE
Les dames me fatiguent .
Bon et mauvais souvenir de vacances 2
Bon et mauvais souvenir de vacances






Changement de passeport

Ecrit par Lopesa
Parue le 25 avril 2007
Il y a 1 commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 15881 fois | Cette histoire erotique a une note de : 13/20

Noter ce récit erotique !


Tout d'abord je tiens a me présenté et vous dire que jusqu'à ce jour j'étais hétéro à 100%, j'ai 48 ans et suis marié depuis 22 ans à une femme a qui je ne peux strictement rien reprocher et qui me satisfait totalement sexuellement, du moins je croyais connaître le plaisir total.


Tout à commencé par mon passeport qui était périmé et je devais m'en refaire un, aussi je voulu avoir de très bonne photos pour aller le refaire et je décidais d'aller voir un photographe, et c'est ce jour que tout changea pour moi.


A peine arrivé dans le studio que le photographe me dit que je serais un modèle parfait pour ses cours de photos et que si je voulais il m'en parlerais après la séance, et j'acceptais, sans comprendre pourquoi j'avais dit oui, la séance se passa très bien et il me mis en confiance par quelques remarques agréable, puis il me dit que je serais un super modèle pour les 2 styles de cours qu'il propose et qu'il était certain que je serais le meilleure qu'il a eu jusqu'à ce jour pour autant que j'accepte de lui obéir, et je ne sais pourquoi, mais je me sentais bien, très bien, en sa compagnie, et lorsqu'il me dit, je suis fermé demain après-midi et je souhaiterais faire un bout d'essai avec toi dans différentes tenues et positions, et encore sans réfléchir je répondit OK pour demain, en sortant je me demandais ce qui m'avait poussé à accepter de me faire photographié par cet homme sans poser la moindre question sur le genre de photos qu'il ferait, mais je me sentais tellement bien en y pensant que je me disais qu'il pourrais tout me demander et que j'avais une confiance aveugle en lui.
J'ai demandé congé pour le lendemain après-midi et mon chef accepta.
Le lendemain je suis arrivé avec un peu d'avance et le photographe (dont je ne connaissais pas le prénom, et je m'en fichais) me flatta pour mon avance et me dit encore une fois que je serais le meilleure qu'il a eu, et me demanda de me mettre totalement nu, je répondis, ici au milieu du studio, il me dit un peu sèchement, Oui obéis, et je me suis déshabillé sans opposition, une fois nu il me tourna autour et dit, c'est que je pensais, une petite bite et j'aime pour ce que tu devra faire, et il me parla en me donnant des ordres pour que je prenne les poses qu'il souhaitait, et je fis absolument tout comme il m'ordonnais.


Les poses étaient de plus en plus osées et mon corps entier vibrait de plus en plus, j'étais comme sur un nuage, dans un autre monde et plus les flash crépitaient, plus je ressentais du plaisir, j'aimais m'exhiber devant un appareil de photo, et lorsqu'il m'ordonna de me pencher fortement en avant en gardant les jambes tendues, et d'écarter mes fesses pour qu'il puisse bien photographier mon cul, je le fit en poussant de long soupir de plaisir, vu que je lui tournais le dos, je ne vit pas qu'il se déshabillait, et lorsque je me suis retourné sur son ordre, je l'ai vu nu comme moi et mon regard ce fixa immédiatement sur son sexe en demi-érection et ne le lâchai pas, après une bonne heure de prises de vue, il me dit maintenant on va passer à l'autre style.

Maintenant que tu dois obéir et te soumettre comme une salope, ces mots m'ont fait trembler de plaisir, et quand il m'ordonna de me mettre à genoux devant lui je l'ai fait en disant, oui Monsieur avec plaisir, il me répondit:

Tu ne dois pas penser à ton plaisir mais au mien, car lorsque tu sera là pour les cours tu devra faire tout ce qui te sera demandé sans jamais ouvrir la bouche, juste t'exécuter, c'est bien compris, et je redit, Oui Monsieur, et il dit :

depuis ton arrivée je te film en plus des photos, c'est ce que tu veut, et je lui redit, Oui Monsieur, je veut que vous me filmiez et je ferais tout sans rien vous refuser, il renchéri en disant, aujourd'hui tu m'obéi, mais lors des cours tu devra obéir aux élèves, ils sont entre 8 et 14 plus moi, ils ont tous entre 35 et 70 ans.

Et n'oublie pas que c'est à eux que tu devra obéir pour leurs demandes, en attendant je suis certain que tu veut me sucer, et lui dit, Oui Monsieur, mais je ne l'ai jamais fait, svp donner moi des conseils, et il m'en donna qu'un, et ce fut:

Fait attention à tes dents, ça fait mal, pour le reste je sait que tu sais y faire, puisque tu réagis comme une salope soumise, alors commence à me sucer.
J'ai pris sa bite dans une main et donnais de petit coup de langue quelques instant avant de me l'enfoncer avec gourmandise au fond de ma bouche et j'ai commencer à le sucer en pensant comment j'aimais me faire sucer par ma femme, et pu voir que j'adorais avoir une bite dans ma bouche, je me suis bien appliqué et très vite en moins de 2 minutes, il me dit :


Je savais que tu serais une bonne salope, tu apprends très vite et tu commence à sucer comme une pute, c'est bien, continue, n'arrête pas tant que tu ne recevra pas mon sperme au fond de ta bouche, et tu avalera, rassure toi je suis sain, allez vas-y salope fait moi jouir, et je l'ai sucer pendant environ une bonne dizaine de minutes avant de recevoir son sperme dans ma bouche et pour ne pas le décevoir, j'ai tout avaler.

Et c'est à ce moment précis que je me suis mis à jouir comme jamais, c'était d'une intensité et une force que je n'ai jamais eu, une fois ses esprits en place, il ouvrit une valise et m'ordonna de m'enfoncer un gode qu'il me tendait dans mon anus, toujours sans rien dire je me suis exécuté et la sensation de plaisir qui commençais à diminuer, remonta instantanément, et malgré la douleur de cette première pénétration, je gémis devant l'objectif et une fois bien enfoncé je commençais un lent va et vient, et entre les insulte et les flashs, le plaisir augmentais constamment.

Je criais mon plaisir, surtout quand il me traitais de salope, de chienne ou de pute, au bout d’une bonne demi heure, il m’ordonna de le sucer, et une fois bien dur, il m’ordonna de retiré le gode pour qu’il puisse prendre ma virginité, et depuis le début, je me suis mis à parler un peu et dit:

Ohhh Ouiiii Monsieur, prenez mon cul vierge, mais avec douceur ou lenteur, merci, je reçu une forte paire de claque sur les fesses et il dit, tu ne dois pas parler grande salope, juste obéir aux ordres qu’on te donne, compris espèce de pute, et pour réponse je fit signe de la tête que OUI, et me suis positionné pour qu’il puisse me sodomiser, je sentis sa bite se poser contre ma rondelle et commencer à pousser, une douleur très acceptable lors du passage de son gland et la douleur s’estompa vite pour faire place aux plaisirs et à la jouissance, je giclais une seconde fois après moins de 2 minutes, et le plaisir ne s’arrêtait pas, bien au contraire, il montait et je hurlais de plaisir comme la salope, la pute ou la chienne, les mots qu’il aimais me donner pour que je fasse signe de la tête que j’aimais ce qu’il me faisait, il m’a limer pendant un long moment et lorsqu’il lâcha tout son sperme au fond de mon cul, je jouis encore une fois, j’étais totalement épuisé.

Une fois nos esprits revenu sur terre, il me dit:

tu es bien la salope que je recherche pour mes cours, mais tu devras être plus endurante, car les cours se font avec du monde et tous veulent leurs plaisir, tu devra aussi porter avec certain cours des sous-vêtement de femme, en bref te travestir comme une pute, maintenant tu peut me répondre si c’est ce que tu veut, moi c’est ce que je veut, alors je lui dis, Vu le plaisir que je vient d’avoir, je vous assure d’une totale obéissance et soumission, je ferais et obéirais sans parler à toutes les demandes, mais il me faudra peut-être d’autres séances pour que je devienne la salope endurante que vous souhaitez, et je vous parie que vous ne serez pas déçu, dès le 5ème cours vous n’aurez rien à me reprocher, et espère que j’en aurais encore envie de plus, comme une bonne chienne soumise à son Maître.

Il m’ordonna encore de lui laver avec ma langue sa bite pour qu’elle soit bien propre, et me donna rendez-vous pour le lendemain à 15 heures pour le premier cour, et il me dit :

il n’y aura que 6 participants et moi, tu as intérêt à être en forme, je ne te laisserais pas partir tant que tous ne seront pas satisfait de leurs jouissance, mais au fait, il y aura 4 hommes et 2 femmes et tu sera et agira comme une poupée gonflable demain, c’est compris salope de chienne?

je fit juste signe de la tête pour confirmer que oui.

Et depuis je suis devenu la salope de ce photographe 3 jours par semaines et lui obéi totalement sans jamais rien refuser et mon plaisir et à chaque cours différent et intense, jamais je n’aurais pu imaginer atteindre une telle jouissance.

Si vous voulez que je vienne passer un weekend à votre disposition, je le peu, les weekends ou ma femme est chez ses parents j’ai quartier libre. Mais le photographe non.


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !