Total : 2243
En attente : 17

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (723)
Entre hommes (161)
Entre femmes (55)
Transexuelle (64)
Premiere fois (171)
A plusieurs (706)
Jeune adulte (114)
Mature (33)
Soumis,soumise (170)
Inclassable (63)

Une tournée qui coûte cher
Le pêcheur 2
Le pêcheur
érection génante
Une défonce mémorable






Comblé comme jamais

Ecrit par ryc
Parue le 26 décembre 2012
Il y a 1 commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 4909 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


Durand un mois je vais dans une halte trois soirs par semaine pour me promener nu et sucer au moins un pénis et parfois deux si j' ai de la chance, ce soir je suis dans un sentier nu quand une voiture arrive et je vois les lumières qui tournent, ce sont les gardiens du stationnement, je me couche sur le sol et je tremble de peur, leur lumière éclaire partout durand près de dix minutes avant de partir, aussitot que je suis certain qu'ils ne sont plus là je retourne chez moi, j'abandonne cette place. Depuis quelque semaines il y a un homme (M. Paul) qui travail au même bureau que moi, n' arrête pas de fixer ma crack de fesse , il ne m'attire pas car il est grand et assez gros, il a plus de cinquante ans, je n' ai plus de place pour me promener nu et je suis en manque, comme je n' ai pas de bobette je sais comment bouger pour fare descendre mon pantalon, ce soir je suis certain qu' il est seul dans la batisse, je demande la permission pour laver mon camion car c' est lui qui ferme, j' ai sa permission, avec la brosse je frotte très fort et cela fait descendre mon pantalon lentement, il s' est approché et me fixe sans parler, je sens descendre mon pantalon sur mes cuisses et sur mes pieds je dois faire attention pour ne pas tomber quand sa voix sec me dit de l' enlever ainsi que mon gilet, cela me prend deux secondes . Je prend mon temps mais cela passe trop vite, il a tout vu j' ai tourné très lentement et je me suis penché avec les fesses en l'air pour laver les roues, il a tout vu et je suis content quand il dit une courte phrase (suis moi avec ta voiture). Je sors le camion et aussitot je le suis chez lui . Avant d'ouvrir la porte il me dit de tout enlever, j'obéis et le suit, il me fait placer à genoux sur la table de cuisine et il se met nu , son pénis est énorme et très long certainement de vingt deux à vingt cinq cm , je n' ai jamais vu une poche si grosse. Il m'approche et ses grosses mains prennent mes fesses qu'il caresse je ferme les yeux, il a les mains très douce, sa langue caresse mes seins avant de les sucer , je n' ai jamais connu autant de plaisir, il suce et mordille très fort et cela me fait mal mais je l'oublis car ses mains me font aussi mal sur mes fesses, je sens son doigt s' approcher de mon anus et en sentant la pression qu' il y met j' oublis toutes les douleurs. Je ne veux pas qu'il s'arrête je place mes bras près de mon corps et je confle le torse pour faire grossir mes seins, en même temps j'écarle les jambes en faisant une pression vers le bas pour lui faire comprendre que j'aime cela, le souffle me coupe quand il suce plus fort etr je sens dents mordre mes bouts .

Il s' arrête d'un coup et me couche sur le dos , il est vraiment fort,il prend mes pieds et les ramène sur mon épaule, il me passe un frisson en sentant sa langue passer entre mes fesses et pousser sur mon anus, ses mains me soulèvent, je passerais la nuit comme ca mais la peur me prend quand il avale mes testicules , si il les mord comme mes seins il va les arracher . Il se relève mais son doigt pousse sur mon anus, son autre main caresse un peu mes seins avant de les pincer , il me pénètre lentement et il voit la résistance , il mets son doigt dans ma bouche et je passe ma langue avant qu' il retourne à mon anus , il le pousse au fond et en voyant ma douleur il le ramène à ma bouche , c' est amer mais je suce pour mettre beaucoup de salive avant qu' il y retourne, il entre d' un coup et je n' ai aucune douleur , je ne veux pas penser à ce gout que j' ai dans la bouche, mon pénis veut exploser à chaque coup que son doigt me donne . Quand il se retire et ramène son doigt à ma bouche, je dois le nettoyer car c' est ma merde et non la sienne , je le fais avec honte et dégout . Il m'ordonne de prendre une douche et de me laver la bouche , je reviens et je le vois assis avec le pénis qui pointe , sans le regarder je me place à genoux et ma langue commence à le combler , je prend mon temps et quand il se vide je vois qu' il est content .

Je passe une bonne nuit chez moi .


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !