Total : 1092
En attente : 2

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (456)
Entre hommes (63)
Entre femmes (34)
Transexuelle (52)
Premiere fois (37)
A plusieurs (322)
Jeune adulte (12)
Mature (8)
Soumis,soumise (93)
Inclassable (17)

L'infermiere jalouse
dérive de ma femme
En VTT dans le bois direction la plage
maman en redemande encore !!!
PAPY AU MAGASIN






DANS LA RUE COMME UNE CHIENNE

Ecrit par CHANTALOUETTE
Parue le 20 08 2012
Il y a 1 commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 4606 fois | Cette histoire erotique a une note de : 13.5/20

Noter ce récit erotique !


BONJOUIR

On part tous les deux,Luigi me tient par la taille,sa main glisse parfois sur mes fesses,je les tortille un peu plus pour le rendre un
peu plus fou de sa salope.On prend un bus,tout le monde mate dans mon décolleté,Luigi me serre de près,il est heureux de se montrer avec la femme que tout le monde regarde,mais lui seul touche,il en est fier mon bel amant italien...

On se promène un peu dans les rues commerçantes,on flane,on s'arrête de ci de là.Luigi me serre contre lui,il me propose de boire un verre,j'accepte,on choisit une terrasse.Il s'asseoit à côté de moi et passe une main entre mes cuisses,que j'écarte légèrement,il est juste au dessus de mes bas,en haut de mes cuisses,là où ma peau est si douce et si fine que je mouille dès qu'on me la touche avec les mains ou la bouche ou bien d'autres choses encore.

Je deviens brûlante,je pose ma tête dans le cou de Luigi,je l'embrasse en laissant du rouge sur sa joue,je tripote sa queue,il bande à nouveau...


Le serveur arrive afin de prendre notre commande,pour tout arranger,il est brun et très poilu,j'en ferai bien mon quatre heures,il a le type hindou ou pakistanais,il a les traits très fins,
des doigts minces et longs,j'adore..Il mate la main de Luigi entre mes cuisses et vient poser son regard sur mon sourire béat de femelle en chaleur..On passe la commande,il revient peu après,j'ai remonté ma robe au maximum,il peut voir mes cuisses nues au dessus de mes bas,les petits pois de ma culotte,et la main de Luigi qui s'active sous la dite culotte qui torture mon clitounet.

Je bois mon café puis mon verre d'eau,ça me donne envie de faire pipi,je vais à l'intérieur,il faut traverser tout le bar en longeant le comptoir pour y arriver.C'est un exercice que j'adore,frôler les mecs ébahis alignés au zinc,je mouille à chaque fois..

Je vais lentement en tortillant mon cul de salope,les mateurs m'excitent,je baigne dans mon jus,ma chatte affamée mange le fond de ma culotte et la dentelle irrite mon clito hyper tendu,c'est intenable,j'ai envie de gueuler et de quitter ma culotte tant ça me brûle,je tiens quand même jusque au wc.

Je retire vite ce bout de tissu qui torture ma fente,je fais pipi et m'essuie avec le fond de ma culotte.Quand je vais faire respirer cela à mon Hervé chéri,il ne me demandera pas si j'ai passé une bonne journée,il me sautera dessus pour me faire subir les dernIers outrages,il sait que j'aime tant ça...

Je repasse devant le bar,et je croise le serveur,je lui décoche un regard et un sourire langoureux de salope lubrique,puis après l'avoir croisé,je me retourne,il me mate le cul,c'est bon,il est accro...

Je rejoins Luigi,il constate que je n'ai plus de culotte:
"Tu peux me la faire sentir?"
Je la sors de mon sac et lui passe sous le nez:
"Quelle bonne odeur de salope,ça donne envie de te bouffer le cul"
"Sois patient.."

On appelle le serveur pour payer,je remonte ma robe,il ne peut ignorer que je n'ai plus ma culotte et que je ne me rase pas le minou,Luigi a un doigt dans ma chatte,notre serveur n'est pas gêné et me mate la chatte,j'écarte mes cuisses autant que je peux,il y a peu de monde sur la terrasse,seul un gamin peut nous voir,sa mère nous tourne le dos.

Je vois les bras poilus du serveur,je mouille comme une folle,je ne peux pas en rester là:
"Avez vous une carte du bar?"
Il sort un bristol de son gilet:
"Voila madame"
Je m'en empare et la retourne:
"Il y a un numéro personnel qui va avec?"
Il écrit son numéro sur le dos de la carte et y rajoute son prénom,il s'appelle Sammy.
Je prends la carte:
"On peut vous appeler n'impore quand?,pas de contre indication?"
"Aucune"

Il est debout près de moi,son sexe est a vingt centimètres de ma bouche gouemende,je vois une bosse sous son pantalon,je caresse l'endroit pour évaluer l'ampleur du phénomène,ça va,il bande bien...
Nous partons:
"A bientôt madame"
"A bientôt Sammy"

Luigi est scié:
"Tu es vrament une salope,tu as vu comme tu as allumé ce mec?"
"Il me faisait trop mouiller,tu as vu comme il est poilu?j'adore ça,je vais le rappeler dès que possible et j'espère bien me le taper,il a l'air d'avoir une bonne queue"
"Salope!!!"

On reprend notre chemin,Luigi veut rentrer à pied,il y a un quart d'heure de marche environ,il me tient par la taille,je me colle à lui,je suis chaude,ma chatte hurle de désir,j'ai envie de le sucer,je caresse sa bite en marchant,on n'avance pas vite.Tous les cent mètres je veux qu'il m'embrasse,il caresse mes seins pendant que je passe ma main sous son slip pour tâter sa bite bien dure.

On arrive dans une rue calme,il n'y a pas de commerces et peu d'habitations,je m'appuie contre la portière d'une voiture et attire Luigi contre moi,on s'embrasse,il passe sa main dans ma fente poilue et détrempée,un vrai marécage.Je sors sa queue,puis après avoir regardé à gauche et à droite si quelq'un venait,je me penche sur lui et le suce à fond,il caresse mes cheveux tout en faisant le guet,je
m'astique le clito,je suis en folie,je me relève et m'adosse à l'aile de la voiture,je fléchis un peu les jambes pour ouvrir ma vulve en grand:
"Baise moi,donne moi ta queue!!"

Il passe sa bite sur ma fente,puis s'enfonce au fond de mon vagin,il lime dans ce cratère en fusion,je suis toute excitée de me faire prendre dans la rue,j'aimerais tant qu'il y ait un voyeur qui nous surprenne..
Je me retourne et lui offre mes fesses,il préfère prendre ma chatte par derrière,je sors mes seins et me pince les bouts,Luigi est déchaîné,il me défonce le minou violemment,heureusement qu'il ny a pas d'alarme à la voiture,c'est ma hantise à chaque fois que je me fais prendre ainsi...

J'en veux plus;
"Luigi,mon amour,encule moi,éclate mon cul en me frappant,je t'aime mon chéri!!!"
Il se retire de ma chatte pour aller quelques centimètres plus haut,mais à peine est il sorti qu'il décharge tout entre mes cuisses et mes fesses,il y avait une bonne dose en plus:
" et bien,on ne tient plus la distance?"
"C'est le mec qui nous mate en face,ça m'a trop excité,je deviens exhibitionniste moi aussi,je n'ai pas pu tenir"

Dans le feu de l'action,je ne l'avais pas remarqué,il est toujours à nous mater,il ne peut pas voir grand chose,mais nos mouvements étaient explicites,il a ¨dû bien voir mes seins,dommage que je n'ai pas pu l'inviter,il se serait régalé...

On se rajuste et l'on repart,je suis dans un état,ma chatte ne miaule plus,elle rugit..
J'appelle mon chéri:
"Tu es loin de la maison?"
"Je suis encore au boulot,j'arrive dans une demie heure s'il le faut"
"Arrive,il y a urgence,je veux jouir ,viens vite mon amour,au secours!!!"

A SUIVRE CARESSES A TOUS CHANTAL LA PUTE


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.


Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !