Total : 1174
En attente : 9

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (477)
Entre hommes (75)
Entre femmes (34)
Transexuelle (52)
Premiere fois (44)
A plusieurs (366)
Jeune adulte (13)
Mature (8)
Soumis,soumise (94)
Inclassable (20)

l'invitation
l'invitation 2
enculage de Claire
Une inconnue adore ma grosse bite
valerie et rose






ENCULEE AVANT UN BON 69

Ecrit par CHANTALOUETTE
Parue le 03 09 2013
Il y a 5 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 1276 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


BONJOUIR

Après déjeuner,je mets des bas résille noirs auto fixants,une jupe en jean à ras la touffe et un petit pull blanc en lycra hyper moulant
et transparent.Pas de culotte,pas de soutien gorge,des talons hauts de dix centimètres,par précaution,je prends un parapluie,le temps est à l'orage.J'aime le pluie fine,les hommes ont une âme protectrice
pour la pauvre créature en jupe courte qui marche difficilement sous la pluie.

Ca ne manque pas,sur environ trois cents mètres pour arriver chez Gérard,j'ai dû avoir une dizaine de sollicitations,il faut dire que j'y mets du mien,je tords mon cul de salope,ma chatte se trempe,j'ai
envie d'un mec,je me connais,Gérard ne me suffira pas,je veux des caresses,des baisers sur mon corps.Gérard est plus direct,il bande,
je le suce un peu,il m'encule,il jouit et au revoir madame..

Parfois,j'aime bien,mais aujourd'hui,je veux beaucoup plus...

Me voila chez Gérard,il m'ouvre:
"Ma belle Chantal,entre"
"Bonjour,je viens cher cher un ticket de train"
"Il faut le mériter madame"
"J'ai compris"
Je m'accroupis,je dégrafe sa braguette et délivre son engin,je le prends dans la bouche,il bande bien,je me l'enfonce dans la gorge,je caresse ses couilles,je lèche un peu sa tige,mais lui ne pense qu'à une chose,m'enculer...
Je me retourne et m'allonge sur sa table,il passe sa queue dans ma raie avant de s'enfoncer lentement dans mon petit trou,je le sens passer,il me tient par la taille et me défonce à toute vitesse,il est surexcité,il y a au moins une semaine que je ne suis pas venue lui rendre visite,il est en manque de mon petit cul serré...
"Ah salope,il est trop bon ton cul,tu me fais bander,petite cochonne,
tu la sens bien ma queue dans ton cul de salope!!!"
Je la sens bien en effet,il est en moi jusque à la garde,je remue mes
hanches en serrant mon anus sur sa queue,il adore.Je suis très excitée moi aussi:
"Vas y chéri,encule ta salope,défonce moi la rondelle,fais moi mal,je
suis ta pute,éclate moi fort mon amour!!"
C'en est trop,il me lime encore un peu,puis il se vide dans mon anus,il se retire et essuie sa queue sur mes fesses et dans ma raie,il est satisfait:
"Ca fait du bien un beau cul comme le tien,tu es super ma belle Chantal adorée!!"
On s'embrasse un peu,je suce son gland pour le nettoyer,je vais laver succintement ma raie et mes fesses,il me donne mon ticket:
"Bernard est comme un fou,il me demande sans arrêt des détails sur toi,tu vas prendre cher ce week end,il est remonté!!!"
"J'espère bien qu'il sera en forme!!"

Je repars dans la rue,,j'ai envie de m'exhiber,je prends un autre parcours qui me rallonge,j'ai envie de traîner un peu.Je marche
lentement pour me faire mater.J'ai envie de baiser,mes lèvres sont gonflées,mes tétons pointent sous le fin tissu transparent,je croise quelques mecs qui me regardent de travers,mais pas un ne m'aborde,
tant pis pour eux,je ne peux pas remonter plus ma jupe,mes bas montent en haut de mes cuisses,et quand je marche,on voit la bande noire élastique qui serre la cuisse.

Je continue de marcher langoureusement,je m'excite toute seule,quand
d'un seul coup,en moins de dix secondes,arrive un gros orage ,des grosses gouttes poussées par un vent violent que je prends en pleine
face,j'arrive à peine à tenir debout,mon parapluie est vite devenu
inutile.Il y a eu un éclair,j'ai la trouille,je ne sais pas quoi faire,je me sens perdue.J'avise un abribus à environ cent mètres,je
vais essayer d'y aller,je serai déjà à l'abri...
Je cours dans sa direction,mais en talons aiguilles,je n'avance pas vite sur le sol mouillé,je reçois des trombes d'eau,mes cheveux bouclés ne sont plus qu'un souvenir...

J'arrive enfin sous l'abribus,je dégouline de partout,je ne sais pas
ce que je vais faire,je suis obligée d'attendre une accalmie,je vais
avoir très froid,mais que faire d'autre?je me regarde dans le plexiglas de l'abri,c'est pas la joie,mes cheveux coulent sur mon pull,je ne sais pas où aller,quand j'entends un bruit métallique contre la vitre,je me retourne et je vois un mec,un blouson sur la tête qui me fait signe de le suivre en me montrant une allée ouverte.
L'entrée est au moins à cinquante mètres,je cours dans sa direction en faisant attention de ne pas tomber,je prends une bonne rincée,j'y
arrive quand même,mon sauveteur m'y a précédée.Il me regarde avec des grands yeux:
"Entrez,venez chez moi,je suis le gardien de l'immeuble,c'est ma loge.Je le suis,je laisse mon parapluie devant la porte,j'entre,il fait bon,mais je tremble de froid malgré tout,mon hôte vient vers moi:
"Quel temps!venez vous sécher à la salle de bains"
Je le suis,il me tend une serviette:
"Tenez,si vous avez besoin de quelque chose,appelez moi,je vais vous
chercher des vêtements secs"
Je me regarde dans la glace,je comprends son regard exorbité de tout à l'heure,on dirait que je viens de faire un concours de tee shirt
mouillé,on voit mes seins à travers le nylon de mon pull,mes tétons
qui pointent sont près de transpercer le fin tissu.
Le gars revient avec une veste de survêtement et un short:
"Désolé,je n'ai rien d'autre à vous proposer,ça n'est pas très sexy"
"Ca ira,en tout cas merci beaucoup"
"Si vous voulez prendre une douche chaude,ne vous gênez pas"

Il me laisse seule,je me déshabille,j'ai du mal à quitter mon pull,il
colle à mon corps,j'y arrive enfin,je quitte ma jupe et mes bas,tout est trempé,je pose le tout sur le radiateur puis je me douche,l'eau chaude me fait du bien,je me frotte vigoureusement pour faire circuler le sang,je vais mieux,une fois lavée,je me sèche en me frictionnant de partout,il me reste les cheveux à sécher,je ne vois pas de séche cheveux,j'ouvre un peu la porte et appelle mon hôte:
"S'il vous plait,avez vous un séche cheveux?"
"Vous vous moquez?"
Je réalise qu'il est quasiment chauve"
"Excusez moi"
"Je ne m'en sers pas beaucoup,il est au dessus du placard"
"Merci"
Sous l'impulsion de la chaleur,mes boucles se reforment petit à petit,j'en fais profiter les poils de ma chatte,puis je me remaquille,mon moral remonte peu à peu,je me regarde dans la glace,je me trouve belle,j'enfile la veste et le short,mes seins remplissent la veste et je nage dans le short.je sors une paire de dim up couleur chair de mon sac et les enfile,je regagne mon sauveur
dans le salon:
"Merci,ça va mieux,je ne sais pas comment j'aurais fait sans vous"
"Je vous ai vu passer en courant vers l'abribus sur vos talons,j'ai eu peur de vous voir tomber,je me suis senti obligé d'intervenir"
"C'est très gentil à vous en tout cas"
Je me dis quand même que la longueur de ma jupe et la hauteur de mes
talons ont plus été déterminants que sa soudaine vocation de saint Bernard:
"Vous voulez boire quelque chose de chaud,thé,café ou chocolat?"
"Je prendrai volontiers un chocolat,ça me rappellera mon enfance"
Il revient peu après avec un bol fumant:
"Merci,merci qui au fait?"
"Daniel,et vous?"
"Chantal"

Je bois mon chocolat,la chaleur m'envahit,je sens mes joues rougir,je
me détends enfin après ces aventures mouillées.
Chaque fois qu'il m'arrive quelque chose que je ne maitrise pas,d'inattendu,de pas ordinaire,je stresse,j'ai la trouille,mais dès que l'alerte est passée,je reprends le dessus et il me vient une
irrésistible envie de baiser.J'ai remarqué cela surtout dans le cadre médical,j'ai une trouille énorme avant l'examen,mais une fois terminé et que tout va bien,j'ai la chatte qui réclame,c'est ainsi d'ailleurs que je me suis tapé mon gynéco,je raconterai bientôt cette histoire.

Je regarde Daniel,la grosse quarantaine,presque chauve,grand,mince,
ses bras sont très poilus,il est mal rasé,comme j'aime,j'ai le feu au bas ventre,je baisse un peu la fermeture éclair de ma veste pour
qu'il puisse mater mes seins,j'ai la chatte en feu,il faut que je baise,je ne peux pas partir,il pleut encore.Ce sera lui...

Je me lève et vais à la fenêtre,je flotte dans mon short:
"Ca n'est pas très sexy tout ça"
"C'est sur que ça ne vaut pas votre petite jupe,mais je vous trouve très belle en short.N'ayant pas de culotte,il me rentre dans la raie des fesses,je l'ai laissé ainsi exprès,Daniel vient à côté de moi,on regarde tomber la pluie,c'est moins violent mais toujours soutenu,je
me tourne vers lui et lui fais mes yeux de chatte salope,et de ma voix la plus chaude,la bouche entrouverte:
"Je ne sais pas comment vous remercier"
Je pense qu'il a une petite idée,mais je le devance,je m'approche de
lui et pose mes lèvres sur sa joue tout près de ses lèvres,ça rape un
peu,j'adore,je me plaque contre, lui,mes seins contre son torse,puis je continue de l'embrasser sur son visage,tout y passe,le nez,le front,les oreilles,tout quoi..
Je descends dans son cou et lui fais comprendre de quitter son tee shirt,il est bien poilu,je vais me régaler,je le léche de partout sur
le torse,sous les bras,il est un peu étonné mais apprécie.
Ma bouche descend petit à petit vers son ventre,il enlève ma veste,je passe mes seins sur son torse,j'arrive à sa ceinture,je la défais et baisse son pantalon en même temps que son slip,sa queue jaillit,elle est bien tendue,assez longue et d'une bonne circonférence,ça va être bon,je pense....

Je me régale dans ses poils,il a cette barre très fournie de poils qui va du nombril à la baise du sexe,pour moi,c'est un délice rare,un
morceau de roi,je m'en délecte avant de prendre sa bite dans la bouche,je l'avale tout juste en entier,je caresse ses couillles velues,puis je léche sa hampe avant de replonger sur sa tige,il
caresse mes cheveux en murmurant:
"C'est bon,continue,suce moi bien,tu es une bonne pipeuse!!"
Je m'applique en plaquant mon visage dans ses poils,je le bloque en le tenant par les fesses,elles sont musclées,je les pince assez fort,
ça le rend fou:
"Pince moi fort,c'est bon"
Je continue un moment,je suffoque un peu car je ne peux respirer que
par le nez,j'ôte ma bouche pour prendre sa bite et la passer entre mes seins,il me lime,j'arrive à attraper son gland pour lui faire une rapide succion,je le regarde par dessous avec un regard de chienne,ça le met hors de lui:
"Viens dans la chambre,je veux te sucer moi aussi"
On se retrouve sur le lit en 69,j'ai quitté mon short,je n'ai que mes bas sur moi.Je me mets sur lui et m'occupe de sa queue pendant qu'il me bouffe la chatte,il est doué,il fait ça bien,sa langue se
promène de mon clitounet à mon petit trou,il me caresse les seins,il a une bonne technique,sa queue est raide,je le sens proche de jouir,
je le préviens:
"Si tu veux,tu peux décharger dans ma bouche,vas y,j'adore!!"
J'ai remarqué que quand on propose ça à un mec,il se vide dans la minute qui suit,les hommes aiment ça,moi aussi.

Daniel n'échappe à la règle,il m'arrose les amygdales,son sperme est
bon,épais et goûteux,j'avale ce doux nectar,je garde sa bite dans ma
bouche afin de nettoyer son gland pour lui rendre propre et net..
Daniel pousse des petits cris en jouissant,son gland est hypersensible ma langue est une torture,mais je serre bien ma bouche
et l'empêche de la quitter..
Je le libère peu après,il se met sur le dos,je m'allonge près de lui,
et,chose que je fais rarement,je me glisse sous le drap,je suis encore chaude,je passe ma jambe au dessus de sa cuisse et frotte ma
vulve béante comme une chienne en rut contre sa cuisse,je suis trempée,il va falloir qu'il rebande où qu'il cesse de pleuvoir....

A SUIVRE CHANTAL LA PIPEUSE


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.


Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !