Total : 1951
En attente : 222

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (717)
Entre hommes (156)
Entre femmes (52)
Transexuelle (64)
Premiere fois (147)
A plusieurs (692)
Jeune adulte (103)
Mature (29)
Soumis,soumise (155)
Inclassable (58)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






EXHIB ET BAISE A LA PLAGE

Ecrit par CHANTALOUETTE
Parue le 12 janvier 2017
Il y a 1 commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 2865 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


BONJOUIR


J'ai pris un menu à base de poissons,c'était délicieux.Je demande à Henri pourquoi Michelle n'était pas là,il m'a tout expliqué:
"Elle est partie à la montagne pour mieux récupérer,elle sera suivie par des médecins,l'air lui conviendra mieux,elle suivra un régime alimentaire très strict pour qu'elle guérisse totalement,ça va durer au moins trois semaines"
"Et après,elle revient là?"
"Non,car on a décidé depuis quelques mois de se séparer,mais je en veux pas la laisser tomber en ce moment délicat pour elle"
"Vous ne vous entendez plus?"
"Non,sa maladie n'a rien arrangé,elle est devenue d'humeur changeante,on ne fait plus l'amour,c'est elle qui a voulu partir la première,elle n'est pas la rue,elle a un bon boulot et un appartement
à elle,je ne me fais pas de souci pour elle"
Moi je lui raconte ma vie sexuelle avec les gars de mon village,ça le fait sourire:
"C'est pour ça que tu suces si bien,tu as beaucoup d'expérience malgré
ton jeune âge"
"Rien ne vaut les queues des adultes,tu sais,c'est ce que je préfère
et de loin"

On finit le repas et l'on s'en va,on remonte le marché.Je suis chaude,je me frotte à lui,je sens ma robe remonter sur mes fesses,mais
je m'en fous,j'ai envie que tout le monde puisse voir mon cul.
J'ai un peu trop bu,ça me chauffe,je me colle contre Henri,je l'embrasse dans le cou tout en marchant:
"Chéri,j'ai envie!!"
"Moi aussi j'ai envie ma chérie"
On arrive sur le parking,entre deux voitures on se caresse,il passe une main entre mes cuisses pendant que je joue avec sa queue sous son bermuda,je m'accroupis pour le sucer,mais des gens arrivent,on monte dans la voiture,Henri me demande où je veux aller:
"J'ai envie d'aller à la plage,un bon bain nous fera du bien"

On arrive à la plage,on pose nos serviettes un peu plus bas que l'autre soir,je m'allonge,Henri souhaite aller se baigner,je lui tends les bras:
"Viens près de moi un instant!"
Il vient à côté de moi,je me serre contre lui et je l'embrasse en le caressant,je passe ma main sur son torse velu,je me régale dans ses poils,il a une épaisse toison,j'ai l'impression de caresser un mouton
noir,je passe ma langue dans cette forêt soyeuse.Henri adore,je passe mon visage sur son torse,son ventre,jusque vers sa belle queue,sans la toucher,il n'en peut plus,il a envie de se faire sucer,je fais durer le plaisir,je remonte pour l'embrasser et le lécher de partout,
sur son visage,dans son cou et sous les aisselles,je suis trempée,cet
homme me rend folle de désir,tout comme lui,il est au bord de l'explosion:
"Chantal chérie,s'il te plaît,suce moi,c'est si bon,ta bouche de salope est diabolique,suce moi mon amour!!"
J'ai pitié de lui,je prends sa grosse queue dans ma main,je le branle lentement,très lentement...sa bite durcit sous ma caresse,il me supplie:
"Avale moi chérie,bouffe moi la queue!!"
Je le fais encore patienter un instant avant de poser mes lèvres sur son gland et donner des petits coups de langue sur sa hampe,il bande comme un âne.Je le prends dans ma bouche,je m'enfonce au maximum sa bite,je n'arrive pas à le prendre en entier,mais Henri est heureux,il y a peu de femmes vont aussi loin que moi sur sa tige,il me caresse les cheveux:
"C'est bon ma belle,tu suces comme une reine ma chérie!"
Après l'avoir sucé un moment,sa queue est bien raide,bien tendue,je m'asseois sur lui et prends sa queue pour me l'enfiler dans la chatte,
je me laisse descendre sur ce membre avant de remonter,puis de redescendre,je coulisse de plus en plus vite sur ce pieu de chair,je
chevauche Henri qui trouve cela très à son goût,il m'attire à lui,il m'embrasse dans le cou:
"Tu sens bon Chantal,tu sens bon la femme ma belle,je t'adore mon amour"
Je continue de coulisser sur son sexe,on se régale tous les deux,Henri
suce mes seins,je remue mon cul dans tous les sens,sa queue suit le mouvement,il me compresse contre lui,j'ai du mal à respirer,je le sens jouir:
"Saaaaalope!!!!!!!!!!!!"

Je ne bouge plus,je reste allongée sur mon amant,sa queue désenfle doucement dans ma chatte,je l'embrasse amoureusement,il semble repu,
apaisé:
"C'était bon mon amour,je t'aime"
"Moi aussi je t'aime mon amour"

Henri se lève et va se baigner,je le suis,on nage un moment dans la mer encore chaude,c'est excitant de nager nue,Henri me rejoint,on s'embrasse en se caressant.Henri reste flasque,il a beaucoup donné aujourd'hui le pauvre chéri,et l'eau,même tiède,n'incitre pas trop à la raideur du membre adoré.On décide de retourner aux serviettes.
En remontant,on voit sur notre gauche un attroupement difficilement visible en descendant à la mer,ils sont à moitié camouflés par une très grosse rocher.Henri me prend par la main et nous nous dirigeons vers ce groupe.On s'approche,il y a sept ou huit mecs à poil,debouts en train de mater une femme en train de se faire prendre par deux mecs,un sous elle qui lui prend la chatte et un autre par derrière qui la sodomise violemment,il y met tout son coeur.Elle a l'air d'aimer ça la salope,car on l'entend gémir de plaisir.
Autour du trio,tous les mecs à poil se branlent,nous nous joignons à eux,Henri se positionne derrière moi et pose une main sur mon ventre,
l'autre sur mon sein droit en m'embrassant dans le cou.
Les mateurs branleurs quittent parfois le trio pour mater la jeune salope qui vient d'arriver.Leurs regards pleins de désir me font mouiller,je prends la main droite d'Henri et la pose sur ma chatte en feu,il passe un doigt dans ma fente,je remue mes fesses dans tous les sens,j'espère le faire rebander,je suis toute exc itée de me faire branler le minou devant des mecs la queue à la main qui se branlent en
me matant.Mes seins sont durcis par le désir,mes tétons pointent.
Un voyeur quitte le groupe et vient proposer son sexe à sucer à la salope en train de se faire défoncer la chatte et le cul,elle le suce
avec appétit,c'est une gourmande,elle doit avoir la quarantaine,encore
très belle et désirable,elle se fait limer la bouche et précise:
"J'avale tout,jouis quand tu veux!!"
Cette précision accélère les choses,on voit le mec se crisper et maintient la tête de la salope,on voit qu'il se vide les couilles,elle
avale consciencieusement avant de laisser tomber cette queue molle,
elle en réclame une autre,un candidat vient se proposer,elle l'avale
immédiatement.Elle pompe pendant que son enculeur la pistonne sans faiblir.Une légère brise marine rafraîchit nos corps mouillés,je frissonne un peu:
"Viens chéri,retournons aux serviettes"
On se sèche avant de s'allonger,on se fait de douces caresses,je mouille toujours autant,je remarque qu'un mec qui nous matait tout à l'heure a rapproché sa serviette des notres pendant que l'on se baignait.Henri s'en est rendu compte lui aussi:
"Tu as vu,il y a un mec qui te mate,tu veux l'exciter un peu?"
"Pourquoi pas,il a l'air bel homme"
"Je vais me baigner,je te laisse,fais toi plaisir!"
Il m'embrasse avant de me laisser seule"

Mon mateur se trouve en dessous de moi,à moins de dix mètres,la nuit est claire,on se voit bien.Il est grand,la soixantaine environ,il est un peu dégarni,il lui reste quelques cheveux tirés en arrière,il ressemble à un ancien acteur allemand,Curd Jurgens,ce genre d'homme me fait craquer,je suis trempée.Il se tourne vers moi,il a le torse aussi velu qu'Henri,mais lui est tout blanc,ça m'excite d'autant qu'il
se caresse la queue,elle a l'air magnifique,bien droite,il se branle doucement en me regardant fixement.
Ma main droite descend toute seule sur mon bas ventre et joue avec mes poils,mes cuisses s'ouvrent pour lui offrir la vision de ma chatte béante.Ca l'excite,il redouble d'intensité sur sa bite,il me sourit en me voyant me branler le minou,je me triture le clitoris,que c'est bon de s'exhiber devant un beau mâle qui se branle.
Le mec me edmande par signe s'il peut venir vers moi,je lui réponds que oui.Il se lève et se dirige vers moi,c'est un monument,il doit mesurer deux mètres environ,il a une démarche assurée,il impressionne,
il a le port altier,il vient vers moi la queue à la main,il est bien monté,un peu comme Henri,mais avec un gland un peu plus gros et bien rond.Je m'agenouille et je le prends en bouche,j'en avale le maximum.
Sa bite a bon goût et me remplitbien,elle est plus épaisse que celle d'Henri,si un jour il m'encule,je vais la sentir passer....
Je soupèse ses grosses couilles poilues tout en léchant sa tige de bas en haut,je l'enfourne et pompe sa belle queue,elle est bien raide.
Il caresse ma chevelure:
"C'est bon,tu es douée ma belle ,tu suces bien"
Il a un fort accent,allemand dirait on,je me déchaîne sur cette belle tige,je me l'enfonce au maximum,il apprécie mon obstination,je le bouffe comme on déguste une glace à deux boules.
Au bout de dix minutes,il me plaque la tête,je ne peux pas avaler tout ça,je me retire:
"Excuse moi,je ne voulais pas te faire mal"
"Redonne la moi et jouis dans ma bouche!!"
Je le reprends en bouche,il gicle presque tout de suite,son sperme est bon,il est chaud et épais,comme je l'aime..
Je le suce encore un moment pour le nettoyer,puis je me relève lentement en passant mon visage dans sa toison blanche en le léchant de partout,ça m'excite énormément,j'apprends à apprécier les hommes poilus,ça ne me quittera plus,les hommes poilus me rendentfolle de désir et me font mouiller.Je lui fais un petit baiser,il a un grand sourire:
"C'était super ma belle,tu es vraiment douée"
Je baisse les yeux,feignant l'humilité:
"Merci,je suis flattée"
"Ton ami n'est pas jaloux?"
"Non,tu peux rester si tu veux"
"Merci,mais je dois partir,vous venez demain?"
"Sans doute,tu seras là?"
"A partir de seize heures"
"Je pense que l'on va venir"
Il m'embrasse en caressant mes gros nichons:
"Tu as de très beaux seins,tu t'appelles comment?"
"Chantal,et toi?"
"Wilfried,mais ici tout le monde m'appelle Hans,j'habite à cinq kilomètres d'ici,allez à demain!!"

A SUIVRE CHANTAL LA DEVOREUSE DE BITES BIEN DURES


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !