Total : 1164
En attente : 8

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (477)
Entre hommes (74)
Entre femmes (34)
Transexuelle (52)
Premiere fois (44)
A plusieurs (356)
Jeune adulte (13)
Mature (8)
Soumis,soumise (94)
Inclassable (20)

Claude et ma grosse bite
Claire découvre mon énorme bite
Claire perd son pucelage sur mon énorme queue
suite de mon fantasme
En vacances en Ardèche






EXHIB ET SODOMIE

Ecrit par CHANTALOUETTE
Parue le 03 novembre 2009
Il y a 5 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 3613 fois | Cette histoire erotique a une note de : 13.3333/20

Noter ce récit erotique !


BONJOUR

Nous partons,Michel et moi,je me serre contre lui en lui caressant
doucement la queue à travers le pantalon:
"Tu connais beaucoup d'endroits comme ça?"
"Oh,je navigue pas mal dans la région et comme je suis un oiseau de
nuit un peu obsédé,je trouve parfois des coins sympas et comme je
passe bien,je suis accepté un peu partout.Un soir,si tu veux,on ira
avec ton mari dans un restau échangiste,tout est permis,rien n'est
imposé,ça devrait vous plaire à tous les deux.
"Et puis il y a ta bite qui doit bien t'aider,les femmes doivent en
être folle"
"Ca va,je n'ai pas à me plaindre"
En tout cas,moi je ne m'en plains pas.J'en voudrais encore un peu.

Nous arrivons sur une aire d'autoroute,il n y a que des toilettes et
des tables pour pique niquer,à cette heure là,elle semble déserte
mais il ne faut pas se fier aux apparences,tout au bout,il y a des
voitures garées,nous nous arrêtons près d'elles..

Michel stoppe la voiture et allume le plafonnier,je ne vois personne:
"Attends un instant,ouvre ta robe et caresse toi,ça va les attirer"
J'obéis,ouvre en grand ma robe et me caresse les seins en guettant
les buissons.Au bout de trois minutes,je vois approcher quatre mecs
se dirigeant vers nous,j'ai un mouvement de recul..
"Ne crains rien,je les connais,laisse toi aller"
Encouragée,je me caresse la chatte en rentrant mon doigt dans ma
fente poisseuse de mouille,les boules de geisha ont fait leur effet,
j'inonde.Mes voyeurs ont la queue à la main et se branlent en me
regardant me donner du plaisir,quel bonheur de se faire mater en
toute impunité,ça me plait bien,je commence à sentir monter le désir
en moi ,mais je veux faire durer,c'est extra comme sensations quand
on est exhibitionniste comme moi..Merci Michel..

Mon clito est dur,je le fais vibrer sous mes doigts,j'enlève les
boules de geisha de ma chatte,lentement,en faisant durer le plaisir,
une par une,les trois boules sortent de mon trou en feu,j'ai
rarement été excitée comme maintenant.Y'a pas,l'exhib,c'est vraiment
mon truc...
Je me tourne vers Michel,toujours au volant et exhibant mon cul caché
seulement par la ficelle de mon string,je retire les boules anales
en cambrant et agitant mes fesses pour la joie de mes spectateurs,
Michel commente,car je ne les vois plus:
"Ils n'en peuvent plus et moi non plus,suce moi salope,tu es la reine
des putes,il vont jouir sur la portière!!!!
Je prends sa queue et suce son gland,mais j'ai envie de voir mes
admirateurs,ils n'en peuvent plus.
"Tu crois que je peux les sucer,je ne risque rien?"
"A part un peu de sperme par ci par là,tu peux y aller sans souci"
J'ouvre la vitre et tends ma bouche affamée à ces queues bandantes,
je prends la plus proche,et l'embouche à fond,il ne tient pas une
minute à ma succion et décharge son flot de sperme en ralant:
"Quelle belle pute tu fais,salope"

Je prends tout ça pour un compliment.

Les autres approchent et je les pompe alternativement,par instant,
j'ai deux queues dans la bouche pendant qu'un mec me caresse les
seins et Michel me doigte le cul ou la chatte selon mes mouvements
à l'intérieur de la voiture,ma chatte est un cratère...
J'ai en vie de sortir,Michel me donne son approbation,je quitte ma
robe et je sors sur mes escarpins avec seulement mes bas,mon porte
jarretelles et mon soutif,mon petit string est tombé au champ
d'amour,il gît vaincu dans la voiture.
Michel sorti lui aussi,installe une couverture sur la table la plus
proche,je m'y allonge et une queue investit de suite ma chatte,il a
une capote,Michel veille à tout,je mets mes jambes sur ses épaules
pour faciliter la pénétration,il me lime tandis qu'un autre tend sa
bite à hauteur de ma bouche,je suce en me faisant prendre mon petit
minou qui ronronne de désir,c'est super comme impression...
Un petit groupe,trois ou quatre sort des buissons,il y a une femme
parmi eux,ils viennent vers nous,la femme,retire l'homme qui me
baise et se met à me brouter la chatte,que c'est bon,elle suce bien,
mais trop court à mon goût....

Je fais signe à Michel que je voudrais une bite dans mon cul en plus
des deux déja en moi,il stoppe l'élan de mes amants et étend la
couverture par terre,un mec s'allonge sur le dos,je m'empale sur sa
queue raidie,je la sens bien et me serre contre lui,je l'embrasse,il
est un peu surpris,mais moi j'aime embrasser en faisant l'amour.

Derrière moi,je sens qu'ils se bousculent au portillon pour prendre
mon cul,une bite se faufile et me sodomise bruyamment,un autre vient
se faire sucer avec un collègue,je prends ces deux bites en bouche,
record battu,quatre queues en même temps dans mes trous,jamais je
ne ferai mieux,ils sont tous très excités et ne tardent pas à jouir,
celui dans mon cul est le premier à partir,suivi de ceux dans ma
bouche,j'avale les deux,je sors de celui sous moi,enlève sa capote
et le suce en aspirant,il jouit tandis que la femme me lèche la raie
des fesses,je m'astique le bouton et je jouis en hurlant comme une
folle,heureusement que l'endroit est désert.
Un par un je reçois les compliments de tous ces mecs,un glisse à
Michel:
"Tu peux la ramener quand tu veux,une telle cochonne,c'est rare"
Je suis flattée de tant de reconnaissance:
"Vous me reverrez,je reviendrai avec mon mari,il va aimer ça"

Nous repartons,Michel et moi,il s'inquiète:
"Ca va,il te reste un peu de courage,car après avoir assisté,j'espère
pouvoir te montrer mes talents"
"Je vais faire un effort,ce n'est pas tous les jours qu'on a un tel
engin sous la main,je vais m'occuper de toi"
Je le suce un pendant qu'il conduit,il va doucement,sa bite garde
la grande forme.

Chez nous,je bois un grand verre de jus de fruit pour faire descendre
tout le sperme avalé.J'entraine Michel sur le lit,je veux sa queue
entre mes seins,il vient sur moi et me lime,je serre bien mes gros
seins,son sexe glisse bien et en fin de course,je peux le sucer,son
gros gland luisant laisse perler une fine goutte,je la lèche.
Il veut me prendre en levrette,comment refuser?Il me baise bien en
me prenant par la taille,je vais et je viens sur cette queue
fabuleuse,je la sens bien,le désir monte,j'ai une envie folle:
"Michel,essaie de m'enculer!!!"
On ne doit pas souvent lui proposer:
"Tu es sure?"
"Essaie toujours,si ça ne va pas,on arrêtera"
Je prends dans la table de nuit,un gel lubrifiant qui facilitera bien
l'intromission de ce sexe hors norme,je m'en enfonce un bon paquet
dans l'anus,en allant le plus profond possible...Je le suce en lui
laisant sur le gland le plus de salive possible.
Il se présente doucement et force un peu le passage,je m'écarte les
fesses au maximum avec les mains,c'est un peu douloureux,mais quand
les sphincters seront passés,le plus dur sera fait,sa queue avance
centimètre par centimètre,mon anus accepte ce corps de moins en
moins étranger,il arrive en butée,il ne peut plus aller plus loin,
Michel ne bouge plus et savoure ce moment rare,je comprends ce que
signifie:"être bien remplie",nous restons immobiles un instant puis
il revient en arrière,puis s'enfonce à nouveau,en allant un peu plus
vite,mon cul accepte non sans douleur,mais avec un réel bonheur.
Il prend un rythme et lime sans trop de problème,c'est supportable.

A un moment,je pense à Hervé et je ne sais pourquoi cela déclenche en
moi un désir fou,je pars en vrille et commence à tortiller mon cul
dans tous les sens,je ne me maitrise plus,j'ai mal,c'est bon je sens
venir mon premier orgasme anal,je pince mes tétons à m'en faire mal,
je les écrase sous mes doigts,je gueule mon plaisr dans la nuit,les
murs sont insonorisés heureusement,mais quand même.Michel jouit en
ralant,il sétend de tout son long sur mon corps écartelé et murmure
à mon oreille:
"Tu es bonne,j'ai rarement pris une femme par le cul,avec toi,c'est
le super panard assuré"
C'est ma légion d'honneur à moi.Je pense à mon chéri,je vais en avoir
à lui raconter demain,il aurait tellement aimé voir sa chérie se
faire défoncer par ce chibre démesuré,je pense que ce n'est que
partie remise.Michel semble d'accord.
Nous nous endormons dans les bras l'un de l'autre,pas lavés,je suis
trop crevée.La nuit va nous faire du bien.

A BIENTOT CHANTAL

BAISERS A TOUS.PENSEES A ODILE ET JACQUES







Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.


Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !