Total : 1951
En attente : 93

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (698)
Entre hommes (137)
Entre femmes (51)
Transexuelle (60)
Premiere fois (120)
A plusieurs (673)
Jeune adulte (79)
Mature (23)
Soumis,soumise (149)
Inclassable (54)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






Grande soeur soumise 2

Ecrit par mumu
Parue le 04 janvier 2016
Il y a 1 commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 7578 fois | Cette histoire erotique a une note de : 11.8333/20

Noter ce récit erotique !


Nous sommes au printemps, mon histoire commence aux quarante ans d’une cousine. J’ai 17 ans et ma grande sœur le double. Quand ma nièce de 15 ans doit partir, je demande à ma sœur de m’emmener aussi.
Nous partons tous les trois, Muriel conduit, malgré qu’elle a trop bu, sa fille est à coté d’elle et moi derrière.
_ Tu me laisses devant la poste. Lui dit sa fille.
_ Y’a quelqu’un qui vient te chercher, je ne te laisse pas toute seule dans cette tenue là.
_ Mais oui il arrive dans dix minutes.
_ T’as vu Juju ( C’est le surnom que ma sœur m’a donné), tu trouves pas ça trop provoquant comment elle est habillée ?
_ Ben, vous êtes toutes les deux assez sexy.
_ Ha, tu vois toi aussi tu t’habilles comme une allumeuse avec ta jupe qui t’arrive raz la moule et ton pull où on voit tes seins quand tu te baisses. Avec tes talons et ton maquillage, tu es plus provocante que moi !
_ Je ne mets pas des bas avec une minijupe. Et j’ai pas ton age.
Ma nièce remonte sa jupe et la laisse haute pour montrer sa petite culotte noire.
_ Si tu restes comme ça je ne te descends pas devant la Poste.
Elle rajuste sa jupe et lui dit :
_ Mais oui maman je vais faire attention. Et il arrive dans cinq minutes. Toi aussi t’es très jolie habillée comme ça. Hein, Julien ? Me prend-elle à parti.
Elle lui caresse une cuisse en lui remontant sous la jupe.
_ Toi par contre t’as mis des collants.
_ Ca me va bien des habits comme ça, hein Juju. Je ne fais pas salope ?
_ Non, non, t’es sexy voila. J’aime bien et il n’y a pas que moi qui aime.
_ Comment ça ?
_ Hier, tu étais habillé pareil et à Intermarché il y avait deux petits vieux qui se sont bien rincés l’œil quand tu t’es accroupi.
_ Ah oui, j’avais remarqué qu’ils me suivaient dans les allées. Je les ai trouvé tous penauds quand je les ai surpris en train de me reluquer sous la jupe et mes seins. J’ai trouvé ça marrant.
_ Maman t’as trop bu, ça se voit tu dis n’importe quoi et t’es toute excitée.
_ Peut-être mais hier il y’a deux vieux qui sont rentré chez eux content de m’avoir croisé. Et puis j’ai bu quatre verres de pétillant alors il ne faut pas que je me fasse arrêter par les flics sinon je suis bonne !
_ Bonne à quoi ? Je lui demande.
_ A l’amande sauf si ma tenue leurs convient !
Sa fille descend de la voiture. Nous n’attendons même pas deux minutes et son copain vient la chercher alors nous partons à Chez moi pour que Muriel me dépose.

Je lui pose une main sur les cuisses et lui caresse.
_ Tu ne portes jamais de bas avec cette jupe, c’est dommage.
_ Je ne porte quasiment jamais de bas puisque je mets presque tout le temps des minijupes. Ca te plaît de me caresser les cuisses comme ça. J’ai l’impression que ma tenue te plait beaucoup. Ta grande sœur sexy a remarqué que tu la mattes souvent. Ca t’excite que je sois en petite jupe et talons ?
_ Je ne peux pas dire le contraire. T’es vachement mignonne comme ça. T’as de très belles cuisses et de jolis petits seins.
_ C’est gentil mais comment tu sais que mes seins sont un peu petits ?
_ Je les ai déjà vu .
_ Ah oui une fois à Chinon. Après tu voulais me peloter dans la voiture.
_ Oui c’est vrai et maintenant, une fois que t’as un peu bu, je peux ?
_ Profite de regarder c’est déjà beaucoup. Et moi, dès que j’ai un peu bu, ça m’excite qu’on me déshabille du regard.
_ Oui, oui d’accord. Lui dis-je en bafouillant et en devenant tout rouge.
J’arrête de lui caresser les cuisses. Muriel se concentre tellement à regarder la route qu’elle ne voit pas la camionnette à coté de nous avec les trois hommes qui la matent.
Puis nous arrivons chez moi, je descends et je demande si elle veut un café.
_ OK pour un café. Ca va peut-être me faire du bien car, là, je me sens partir.
Alors elle gare sa voiture et m’accompagne dans la maison. Elle a un peu de mal à marcher droit. Elle rentre et s’assoit sur une chaise de la salle à manger, croise les jambes et appuie ses coudes sur ses genoux me laissant ainsi la vue dégagée sur ses seins aux pointes dressées. Elle s’allume une cigarette et la fume lascivement.
_ Dis donc, toi aussi t’es excité, Juju. T’es tout rouge et t’as un gros truc dans le pantalon. Je te fais pas mal d’effets. Je suis belle, non ? T’as un truc dans les cheveux, je te l’enlève.
Elle se lève, colle sa poitrine sous mon nez et fait semblant de m’enlever quelque chose des cheveux. Puis s’écarte.
_ Oui, oui t’es un vrai canon.
Muriel pose sa main sur mon pantalon et me caresse. Je me laisse faire. N’en pouvant plus je me lève, je la prend par les bras et lui attache, avec les écharpes qui traînées sur la table, les bras écartés à chaque coin en haut de la fenêtre.
_ Qu’est que tu fais, détaches moi.
_ Tes escarpins à talons affinent encore plus tes jambes musclées, ta minijupe raz la moule avec tes collants te rendent hyper sexy. Tes seins nus avec juste un pull dessus sont affriolants.
Je prends l’appareil photo du buffet et la prend photo de haut en bas.
_ Tu me donneras la photo !
Ensuite je tire un peu sur pull pour agrandir son décolleté et lui vrille les tétons pendant une bonne dizaine de minutes. Elle se débat légèrement avant que sa respiration change. Puis je reprends une photo. Muriel, les bras écartées en l’air, perchée sur ses talons, les tétons en feu qui poussent sur la laine fixe l’objectif de façon soumisse.
Je lui remonte la jupe sur les hanches, lui glisse une main sous sa petite culotte, lui atteint sa chatte et lui caresse entre les lèvres.
_ Arrêtes, je ferai se que tu voudra. Détaches moi !
_ Après ! Mais tu es toute mouillée, ça t’excite à ce point là de te montrer et d’être attaché ?
Muriel ne dit rien mais pousse de longs râles. Je lui ôte ses collants, sa petite culotte et lui remets ses talons. Je la reprend en photo elle fixe toujours l’objectif. Je règle l’appareil pour prendre des photos toutes les cinq minutes. J’enlève mon pantalon et mon slip, laissant sortir mon sexe en érection.
Non, pas ça Juju, non !
Alors je m’accroupie devant elle, lui tient en l’air une jambe et lui léche entre les deux lèvres. Je lui glisse la main de libre sous son pull et lui pétris un sein. Puis je m’absente une minute pour revenir avec une corde et je lui attache une cheville avec et lui met la jambe à l’équerre attachée au montant de la fenêtre. L’appareil photo fait toujours son devoir.
Je me colle à Muriel lui pelote les seins et lui branle le clitoris.
_ T’avais envie de baiser j’ai l’impression, enfin t’avais envie que je te viole ma petite salope !
_ Ah, arrgh oui, non, euh….
Puis je lui tiens la tête par les cheveux et la force à lui rouler une longue pelle. J’en profite qu’elle ne peut pas crier pour la pénétrer doucement. Muriel tente de se libérer mais les trois liens lui en empêchent. Je jouis en elle assez rapidement et mon sperme coule le long de sa cuisse. Je m’écarte tout de suite me rhabille et la libère.
_ Je suis désolé de t’avoir fait ça !
_ Tu peux mais je t’avais cherché. Je me remaquille et j’y vais.
Elle part dans la salle de bain et ressort habillée mais sans collants et trop maquillée.
_ J’ai pas remis mes collants, il fait trop chaud. Je pense que je vais rentrer directement chez moi, tu m’as usé. Je ne t’en veux pas. J’aime qu’on me regarde quand je m’habille sexy, eh bien c’était une réussite aujourd’hui. A bientôt.
_ A bientôt, Muriel.




Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !