Total : 1909
En attente : 10

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (669)
Entre hommes (115)
Entre femmes (50)
Transexuelle (60)
Premiere fois (108)
A plusieurs (649)
Jeune adulte (68)
Mature (17)
Soumis,soumise (142)
Inclassable (41)

EXHIB SANS CULOTTE SUR LE PORT
CONSEIL DE FAMILLE
Les dames me fatiguent .
Bon et mauvais souvenir de vacances 2
Bon et mauvais souvenir de vacances






HERVE MA SALOPE

Ecrit par CHANTALOUETTE
Parue le 21 mai 2011
Il y a 1 commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 8726 fois | Cette histoire erotique a une note de : 13/20

Noter ce récit erotique !


BONJOUIR

Je rentre chez moi,Olive a laissé un message,il ne pourra pas venir ce soir,Hervé va être déçu..Il rentre peu après,je lui annonce la nouvelle,tant pis,une autre fois..
Il va se doucher,je le rejoins,je le branle un peu,en principe il adore ça,là,pas de réaction,il a du mal à bander,je ne reconnais pas mon chéri:
"Tu veux que je te maquille?ma petite pute"
L'effet est immédiat,sa bite se raidit,il sort de la douche et s'asseoit sur mon siège où tous les matins je me pose les questions existentielles de la salope:je mets quoi pour les faire bander?culotte ou chatte à l'air?seins nus ou soutien gorge?etc etc...

Tout en le maquillant,je lui enseigne quelques petits trucs pour se faire les yeux,les lèvres,mettre le fond de teint pour camoufler sa peau de mec malgré sa douceur.Je le réussis bien,il est magnifique mon amour...

Il hésite devant ma garde robe,une vraie petite salope,il enfile une culotte noire moulante pour serrer ses couilles et sa queue,il reste sur ses talons hauts,il met des dim up,un soutien gorge noir qu'il remplit avec ses ballons de baudruche,un long pull qui descend sous les fesses et sa perruque rousse.Il est sublime.
"Je te sers l'apéritif"

Il part en tordant son petit cul,il sait y faire,on croirait une vraie femme,il a vite appris le petit cochon.
En sirotant notre apéritif,il me propose:
"Chérie,si on sortait demain matin de bonne heure,on prend la voiture,on revient en métro,on ira rechercher la voiture plus tard"
"Allez d'accord"

La nuit d'Hervé fut agitée,il s'est levé plusieurs fois,il tournait dans le lit,enfin qutre heures arriva,il etait déjà réveillé.Je me lève et me prépare,maquillage rapide,noir aux yeux,rouge aux lèvres.
Je prépare ensuite mon amour,c'est plus long,il met des bas auto fixant,les mêmes dessous qu'hier soir,une robe pull,bleu nuit a manches longues,il met collier et bagues,des boucles d'oreilles,parfait..Je rajuste sa perruque et nous partons.
Nos talons claquent dans le parking souterrain,ce bruit me fait toujours mouiller.Nous sortons,il y a peu de monde dans les rues,nous arrivons à un parking a dix minutes environ d'un métro,Hervé tire sur sa robe,je réajuste mon string et en avant.
Nous marchons dans la nuit de ce dimanche matin,j'ai une robe pull grise comme celle d'Hervé mais avec un décolleté très profond,je n'ai
pas mis de soutien gorge,mes beaux seins suivent le rythme de mes pas,
mon chéri s'applique à marcher comme il faut,nous allons côte à côte,on dirait deux copines qui sortent de boite sans avoir réussi à ramener un mec.
On arrive au métro,il y a des places assises,on s'asseoit à côté l'une de l'autre,on remonte nos robes à la limite des bas,on doit voir
me culotte rouge trasparente,mes tétons pointent,personne pour nous mater,mais on mouille quand même.
Un gars sort avant nous et mate ces deux salopes,il ne sait laquelle regarder,je lui fais un sourire de salope,mais il sort quand même.

nous sortons et nous dirigeons vers chez nous un peu déçus,pas un mec nous a branchés,on se rendra compte plus tard qu'un mec seul ,hésite beaucoup avant de brancher deux salopes,il vaut mieux y aller seule.
Arrivés en bas de chez nous,Hervé en veut plus:
"Je retourne chercher la voiture en métro,mais j'y vais tout seul,je veux me rendre compte de l'effet que je produis"
J'hésite beaucoup,mais comment le retenir?
Il repart,je rentre chez nous,je ne me déshabille pas,je reste éveillée,je uis inquiète pour mon petit chéri,je vais sur la terrasse pour guetter son arrivée,il n'est partu que depuis dix minutes,je fume une cigarette,je bois un café,je tourne en rond,le temps ne passe pas vite,il y abientôt une heure qu'il est parti,il devrait être là,je suis folle d'inquiétude,je vais descendre pour aller le chercher...
Soudain j'entends l'ascenseur arriver,mon chéri arrive,la perruque un peu de travers et le sourire béat de la salope qui vient de se prendre un bon coup de bite entre les fesses,il me raconte:

"J'ai repris le métro,un gars est venu vers moi,pas mal,la cinquantaine,j'avais confiance,il m'a baratiné,j'avais remonté ma robe,il matait mes cuisses,je frissonnais,de désir et de trouille,puis je me suis lancé,je lui ai dit que je n'étais pas une vraie femme,il l'a bien pris,je lui plaisais bien et n'avait pas d'apriori sur les travestis.On est sortis et nous sommes allés à la voiture,il me tenait par la taille et caressait mes fesses,j'étais en plein rêve,je l'ai sucé dans la voiture,il a une bonne queue,je me suis appliqué comme jamais,il a aimé je lui ai fait comprendre que j'avalais,il ajoui presque instantanément,j'ai pris une bonne dose dans les gencives,je l'ai gardé en bouche et l'ai nettoyé comme tu sais si bien le faire..Je me suis relevé puis on a un peu discuté,il m'a dit que je suçais mieux que beaucoup de femmes,il ne te connait pas..."
"C'est tout ce que vous avez fait?"
"Non,il m'a demandé s'il pouvait m'enculer,j'ai sauté sur l'occasion,je lui ai montré "l'usine",là je l'ai sucé à nouveau,il a vite rebandé,puis je me suis tourné,il a mis sa capote et m'a enfilé sa queue dans le cul,elle était dure,il m'a bourré le cul pendant au moins dix minutes,c'était bon,il ne débandait pas je faisais ma petite Chantal,je bougeais les fesses,il a finalement joui,j'ai retiré sa capote et je l'ai fini dans ma bouche,c'était superbe,je me suis régalé...."
"Pour une première,c'est réussi,bravo l'artiste!!"
"Il m'a demandé si on pouvaut se revoir,je lui ai proposé de passer chaque dimanche matin,je tacherai d'y être,il est d'accord,vivement dimanche prochain"
"Tu lui as parlé de moi?"
"Bien sur,il n'est pas contre de baiser avec toi,il aime aussi les vraies femmes"
"C'est bien,il s'appelle comment ta perle?"
"Je ne lui ai pas demandé,on verra dimanche"

Je lui explique mon anxiété,mes inquiétudes,il a vite trouvé la solution:
"Dans la semaine,on prend un téléphone portable chacun"

Voilà comment nous avons eu notre premier portable.

BAISERS CARESSES A TOUS VOTRE CHANTAL


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !