Total : 2243
En attente : 17

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (723)
Entre hommes (161)
Entre femmes (55)
Transexuelle (64)
Premiere fois (171)
A plusieurs (706)
Jeune adulte (114)
Mature (33)
Soumis,soumise (170)
Inclassable (63)

Une tournée qui coûte cher
Le pêcheur 2
Le pêcheur
érection génante
Une défonce mémorable






IELA et sa bande II

Ecrit par Monsieur Pat
Parue le 01 juin 2007
Il y a 1 commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 4796 fois | Cette histoire erotique a une note de : 9.5/20

Noter ce récit erotique !


IELA ET SA BANDE ( II ).
( Le repas d’anniversaire )

Après le jeu du petit train, et quelques trop rapides minutes de répit, elle enchaîna.
- Bien maintenant je vous propose un petit en-cas, est ce que un petit hamburger comme au Mc Do svous conviendrait ?
Sans attendre de réponse, elle enchaîna.
- Comme vous êtes deux fois plus de garçons cela ira impeccable. La moitié des garçons vont s’allonger côte à côte, et les filles iront s’empaler sur eux.
Une fois qu’ils furent en place, elle inspecta les couples ainsi formés.
- Maintenant, les garçons qui restent, vous allez prendre ces demoiselles par derrière, cela fera d’agréables sandwichs. Essayez de bouger en cadence messieurs, et tâchez de bien honorer vos compagnes.
Après un bon moment, et sans se préoccuper des résultats escomptés, elle enchaîna.
- Un anniversaire ne vaut rien sans gâteau, et comme j’adore cela je vous ai préparé de la confiture et de la crème chantilly. Vous allez bien tartiner vos voisines avec la chantilly et vos voisins avec la confiture, en insistant bien sur le service trois pièces de ces messieurs, j’en ai déjà l’eau à la bouche.
Il fallu aller rechercher d’autres pots de marmelade, chacun ayant à cœur de faire plaisir à Iela, et tous attendaient avec empressement de la voir déguster toutes ces curieuses pâtisseries.
- C’est très bien, maintenant vous allez vous mettre deux par deux, et me faire de jolis 69, toujours en respectant vos numéros naturellement.
Déçus, ils donnèrent une nouvelle fois le meilleur d’eux même. Ils étaient à peine chauds qu’Iela enchaîna :
- C’est assez maintenant, je vous donne 10 minutes pour qu’il ne reste plus rien, et que vous soyez à nouveau propres.
Les garçons la trouvèrent mauvaises, ils étaient en majorité accouplés à un autre garçon. Ce fut un nouveau concert de fellations et de cunnilingus, et une nouvelle désillusion pour tous. En moins de temps que prévu, ils furent plus nets que s’ils étaient sortis du bain.
- Sur un gâteau d’anniversaire il y a toujours des bougies à souffler, j’en ai apporté bien sûr, mais elles ne sont pas très belles et peut être un peu grosses, mais je n’avais que celles là. Vous allez en prendre chacun une, et vous mettre à quatre pattes, vous la placerez dans votre voisin, précisément dans le petit trou que vous avez tous identique. Je les allumerai quand vous serez tous en place, n’hésitez pas à les enfoncer bien profond, je ne veux pas en voir une seule tomber.
Lorsque toutes furent bien placées dans leurs fondements d’accueil, elle les alluma une par une en prenant son temps. Ce fut alors une nouvelle séance de photo, il fallu parfois faire plusieurs prises, car ceux qui n’avaient pas assez écarté les cuisses, se tortillaient lorsqu’ils recevaient de la cire chaude sur leurs cuisses. Après les photos, elle souffla les cierges un à un en flattant gentiment quelques unes de ces croupes si bien offertes. Il était temps car certains commençaient déjà à sentir la chaleur se rapprocher dangereusement.
- Vous voyez que c’est pratique de ne pas avoir de poils, vous auriez pu vous brûler. Avant de finir l’après midi, il me reste deux petites choses à faire. On va d’abord faire une belle photo de famille, allongez-vous l’un et à côté de l’autre. Pour que cette photo soit réussie, il vaudrait mieux que vous soyez un peu plus présentables messieurs. Alors vous allez gentiment vous prendre en main, et secouer votre petit morceau de peau, pour qu’il ne ressemble plus à un escargot.
Cela pris un certain temps avant que tous n’obtiennent une belle vigueur en même temps.
- Bien, ne bougez plus, le petit oiseau va sortir. Vous avez tous été formidables messieurs, et comme je suis gentille, je vais vous laisser terminer ce que vous aviez commencé avant la photo. Pour ne pas vous tâcher, vous recueillerez votre semence dans vos mains, et vous viendrez ensuite me les présenter.
Là encore l’épreuve fut assez longue, après toutes celles qu’ils avaient passées avant, certains eurent quelque peine à arriver à leur terme pour satisfaire Iela. Ils vinrent ensuite présenter leurs mains à l’inspection.
- Avant de continuer, vous allez bien lécher vos doigts, qu’il ne reste plus aucune trace.
Tous avaient l’air dégoûté en s’exécutant, en venant à cet anniversaire aucun n’aurait pensé qu’ils en seraient amené à goûter leur sperme.
- Comme je suis satisfaite de vous, et que j’ai déjà récompensé Gwela pour les filles, je vais faire une faveur à l’un d’entre vous. Celui qui sera choisi, pourra rester avec Gwela et moi pour la nuit.
Elle ne demanda pas bien sûr s’il y avait des volontaires, ses désirs étaient des ordres.
-Les garçons, vous allez vous mettre l’un à côté de l’autre, et les filles à genou devant eux. Comme vous êtres moins nombreuses mesdemoiselles, vous vous occuperez de plusieurs d’entre eux. C’est très facile, les filles vous avez deux minutes pour redonner un peu de vigueur aux garçons, tous les moyens sont bons. Une fois qu’ils seront en pleine forme, les filles vous vous arrêterez et vous laisserez faire la nature, le vainqueur sera celui qui restera bien dressé le plus longtemps possible.
Facile, il fallait le dire vite, ils n’avaient eu guère de temps pour reprendre des forces entre chaque « jeu ». Moins de dix minutes après, seul un garçon prénommé Marc était encore vaillant, qui affichait une demi satisfaction. Il était très fier d’être le premier, mais à la fois il redoutait la nuit qu’il allait passer avec les deux filles, sachant qu’Iela était capable de tout.
- Merci à vous tous pour cette superbe fête, hormis Gwela et Marc, vous pouvez tous rentrer chez vous, je pense que nous nous reverrons très bientôt pour une autre fête dans ce style.
Tous reprirent le chemin du retour, en espérant retrouver leurs vêtements qu’ils avaient cachés à l’extérieur de la propriété. Les garçons compatissants pensèrent à détacher Régis, ils auraient pu être à sa place. En ayant vu tout ce que les autres avaient du subir, ce dernier estima que sa place n’avait pas été la plus mauvaise.
Pour Gwela et Marc, la fête ne faisait que commencer.



Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !