Total : 1909
En attente : 8

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (669)
Entre hommes (113)
Entre femmes (50)
Transexuelle (60)
Premiere fois (108)
A plusieurs (649)
Jeune adulte (68)
Mature (17)
Soumis,soumise (142)
Inclassable (41)

EXHIB SANS CULOTTE SUR LE PORT
CONSEIL DE FAMILLE
Les dames me fatiguent .
Bon et mauvais souvenir de vacances 2
Bon et mauvais souvenir de vacances






J’adore me faire enculer (3)

Ecrit par micheljean
Parue le 27 février 2015
Il y a 2 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 4135 fois | Cette histoire erotique a une note de : 9.88235/20

Noter ce récit erotique !


J’arrive chez Jean prêt à subir les assauts de Pierre, je me suis bien préparé, du gel sur les parois internes, je suis bien décidé de commencer directement par l’énorme chibre de Pierre, à ma grande surprise mais aussi grande joie Alain est là, je demande à Jean si c’est ma surprise il me répond que non, bon je verrais bien. Pierre arrive suivi de Serge, et c’est toujours pas ma surprise, tout ce petit monde se congratule et je me rends compte qu’ils ce connaisses tous. Je sens que je vais charger, tout le monde à poil nous demande Jean, en quelques secondes on se retrouve tous les cinq complétement nus, je dis à Pierre que j’aimerais que ce soit lui qui me baise en premier, les trois autres qui connaissent la taille du sexe que je veux prendre en premier me regardent d’un air interrogateur, je m’explique, j’y ai déjà gouté la veille et je voudrais savoir si je suis capable de prendre cette énorme bite sans que l’on m’ai fait le passage auparavant, Pierre acquiesce et tout le monde se retrouve dans la chambre, je prends la bite de Pierre et je la gobe, je la suce jusqu’à ce qu’elle devienne bien raide, je me met à quatre pattes sur le lit, je prends le traversin et je demande à Pierre de m’enculer, je sens son gland appuyer sur ma rondelle et progressivement s’enfoncer dans mon cul très ouvert, le gel fait son effet, quand je sens ses couilles contre mes fesses j’ai un grand soupir et là j’ai compris que je pouvais prendre n’importe quelle bite, Pierre s’est activé, Alain est venu se mettre à mes côtés dans la même position que moi et Jean l’a enculé, Serge pour ne pas rester sans rien est venu devant moi pour que je le suce, à ses yeux j’ai vu qu’il enviait la taille de la queue qui me bourrait le cul, Pierre s’en donnait à cœur joie, il me labourait le cul par de grands coups de rein, quand il s’est crispé j’ai compris qu’il allait se vider en moi et là j’ai reçu des flots de sperme chaud et gluant, à son tour Serge s’est vidé les couilles dans ma bouche, j’ai dégusté son jus avant de l’avaler, de son côté Jean en avait terminé avec Alain et ce petit malin qui avait de la suite dans les idées est venu se positionner derrière moi, j’ai cru qu’il voulait prendre le relais mais non il a chuchoté quelque chose à l’oreille de Pierre et quand ce dernier s’est retiré, il m’a écarté les fesses j’ai entendu les déclics d’un appareil photo, il avait dit qu’il le ferait et voilà s’est fait dit-il, ce soir je vais les développer et je vous les montrerait demain pour ceux qui viendrons les autres les verrons à leur prochaine visite. Alain est venu me voir et m’a demandé si ça faisait mal de prendre une aussi grosse queue je lui ai répondu que oui mais que j’avais pris un énorme plaisir une fois qu’il avait commencé à me pilonner la douleur a disparue pour faire place à un énorme bonheur, je lui ai confié que je ne pourrais plus me passer de cet énorme gourdin. J’ai demandé à Pierre s’il voulait bien essayer de baiser Alain, pour lui c’était ok avec beaucoup de gel ça devrais le faire, j’ai mis Jean au courant, il m’a dit être sceptique sur la capacité d’Alain à prendre ce sexe hors normes, mais si c’est ce qu’il veut qu’il essaye, le feu vert donné Alain s’est mis à quatre pattes sur le lit le cul bien tendu vers l’arrière, Pierre s’est enduit de beaucoup de gel et moi j’en ai mis une bonne rasade à l’entrée et dans le cul d’Alain, et là nous avons retenu notre respiration pendant que cette grosse queue s’enfonçait dans ce beau cul, Alain grimaçait de douleur je lui ai dit de mordre dans le traversin, nous avons suivi la progression de ce gros manche qui s’enfonçait lentement mais inexorablement dans l’anus dilaté d’Alain, quand il eut rentré toute la longueur et que ses couilles lui battaient le cul, Pierre a commencé à l’enculer par de longs va et viens, Alain gémissait en serrant les dents, excité par cette vision Serge est venu se coller derrière moi et m’a enculé pendant que je suçais Jean, ils ont tous les deux éjaculés presque en même temps, j’ai senti le sperme de l’un m’envahir le cul pendant que je recevais une bonne quantité de foutre dans la bouche que j’ai avalé avec plaisir. Nous avons entendu un grognement c’était Pierre qui se vidait dans le cul d’Alain, ce dernier dandinait du postérieur pour recevoir au maximum de sperme. Alain est venu m’agacer le cul, il avait envie de m’enculer, je me suis laissé faire, ce fus rapide, quand il a senti qu’il allait éjaculer il est venu me déverser son suc dans la bouche, j’ai bien entendu tout avalé. Apres avoir changé de partenaires pour que tout le monde ai bien participé, nous avons fait notre toilette, Pierre et Serge sont partis les premiers, Alain les a suivis de prêt, il ne restait que Jean et moi, il me dit tu vas enfin avoir ta surprise, je m’absente un moment et je reviens avec la surprise. Je suis resté dubitatif mais bon je verrais bien ce que c’est, une dizaine de minutes après il arrive avec une jeune femme d’une trentaine d’années, il me présente Sylvie une amie, je ne comprenais pas ou il voulait en venir, il lui dit comme je t’ai expliqué je suis sûr qu’il n’a jamais toucher une femme, elle me regarde enlève le chemisier et je vois apparaitre deux superbes seins j’ai senti la chaleur sur mes joues tellement j’ai rougis, elle a défait sa jupe a enlevé sa petite culotte, m’a fait signe de la rejoindre sur le lit, tout ce temps je ne m’étais pas rendu compte que je n’avais que mon slip, Jean avait un regard amusé, il m’a dit fait comme avec Alain mais ce n’est pas dans le même trou, elle était la couchée les jambes écartées je ne voyais que sa chatte mais pas de poils, devant mon étonnement elle m’a dit qu’elle s’épilait pour que ce soit plus doux, devant ce spectacle j’ai eu une forte érection, je me suis couché sur elle j’ai cherché l’entrée et c’est elle qui a guidé ma bite, je l’ai pénétrée et je lui ai fait quelques va et viens, elle a repris les choses en main et c’est surtout elle qui s’est baisée, je me suis enhardis et je l’ai pilonnée comme je fais avec Alain, j’ai éjaculé, elle s’est levée et allé se laver, avant de partir elle m’a dit maintenant tu n’es plus puceau, la prochaine fois je te montrerais ce qu’il faut faire à une femme pour la faire jouir, la prochaine fois ?
Elle est partie me laissant dans l’expectative, Jean reviens après l’avoir raccompagnée, je lui pose la question et sa réponse me sidère, tu vas apprendre à faire l’amour a une femme avec l’aide de Sylvie, c’est une nièce à moi, je l’ai souvent baisée plus jeune, elle adore le sexe et quand je lui ai parlé de toi elle a tout de suite été d’accord, quand je l’ai raccompagnée elle m’a dit que tu lui plaisait beaucoup et qu’elle s’occupera de ton éducation aussi longtemps qu’il faudra, avec une petite tape sur les fesses il m’a traité de petit veinard, cette conversation l’a émoustillé, j’étais toujours à poil, il a enlevé son pantalon et son slip je me suis penché et j’ai gobé ce sexe que j’aime tant, je ne me suis pas agenouillé car je voulais qu’il me caresse l’anus en même temps, ce qu’il a fait avec dextérité, sa queue ayant pris du volume il m’a pris par les épaules m’a fait pivoter, il ma enculé tout debout, une position qu’il affectionnait tout particulièrement, il m’a embrassé je me suis lavé, habillé et je suis parti content de ce merveilleux après-midi.
Le lendemain j’y suis retourné, il me tardait de voir les photos, Pierre était déjà là, les photos étaient étalées sur la table, après avoir embrassé mes amants, je me suis penché pour voir à quoi ressemble mon cul après avoir été enculé, je n’en ai pas cru mes yeux, un énorme trou bien rond, et sur certaines on voyait bien un liquide que en sortait, le sperme de Pierre, pendant que j’étais penché pour voir les clichés Jean en a profité pour ouvrir mon pantalon, le faire descendre sur mes chevilles, je n’avais pas de slip aussi il s’est mis à me caresser le cul en insistant sur mon trou que je n’oserais plus qualifier de petit, j’ai senti monter en moi le désir de me faire enculer par ces deux beaux males, je me suis débarrassé du pantalon qui entravait mes chevilles et je me suis dirigé vers la chambre suivi par ceux qui allaient me régaler, ils se sont déshabillés pendant que je m’agenouillais au bord du lit, Pierre s’est positionné devant moi me taquinant le visage de son gros chibre que j’ai englouti non sans mal, pendant ce temps Jean a mis du gel dans mon cul et s’est introduit d’un seul coup jusqu’au fond, j’ai bien senti ses couilles me battre les fesses, je m’occupais de la bite en la suçant de bas en haut sur toute sa longueur et je redescendais pour m’emparer de ses belles couilles que je devinais bien pleines, je l’ai reprise en bouche et je l’ai sucée de plus en plus vite, pierre dans un râle a soudain éjaculé, j’en avais plein la bouche, j’ai tout avalé et j’ai léché sa queue qui était toujours raide pour la nettoyer, pendant ce temps Jean continuait à me bourrer le cul, il s’est crispé et m’a rempli le cul de son bon sperme chaud et onctueux. J’ai pris la bite de Pierre et je l’ai taquinée pour la faire grandir et surtout durcir, je voulais qu’il profite que mon cul était encore ouvert pour qu’il puisse s’introduire facilement, comme il avait la capacité de bander rapidement, et avant qu’il me prenne j’ai récupéré le mètre tailleur que j’avais emmené, j’ai mesuré la circonférence de sa queue 14 cm j’ai divisé par pi (3.14) un diamètre d’environ 4.5 cm, longueur 21 cm, vraiment énorme, il m’a retourné sur le dos a bien écarté mes jambes et ses introduit lentement mais jusqu’au bout en une seule poussée, j’ai eu mal mais tellement excité d’avoir cette énorme bite en moi que le plaisir a pris le pas sur la petite douleur, il m’a chevauché d’abord lentement puis de plus en plus vite, je sentais ses couilles me frapper les fesses, j’ai adoré, il s’est arrêté laissant son chibre bien au fond de moi, il n’avait pas éjaculé, et soudain il a recommencé avec violence, à ma grande surprise j’ai aimé et je lui ai demandé d’aller plus vite, plus fort, plus profond, il m’a dit pour les deux premières demandes oui mais plus profond non car il était déjà au max, la violence de ses coups de bite me faisait reculer sur le matelas, et quand il a jouis j’ai eu l’impression que mon cul s’inondait de son bon foutre. Il est parti après avoir fait un brin de toilette, il avait un rendez-vous professionnel.
Je suis allé sur le bidet me vider de ce liquide qui commençait à couler entre mes cuisses Jean s’est approché et m’a présenté sa bite devant la bouche je l’ai gobée et quand il a eu une bonne érection, je me suis levé, essuyé, j’ai récupéré le mètre, longueur 19 cm, diamètre environ 4 cm (13 cm de circonférence), j’ai mesuré la mienne beaucoup plus modeste L 15 cm diamètre 3.5 cm, j’ai demandé à mon hôte de garder le mètre car j’avais envie de mesurer celles de Serge et d’Alain, il m’a demandé de me coucher sur le dos s’est placé entre mes cuisses, a posé mes deux jambes sur ses épaules et m’a pénétré violemment, il m’a dit tout en me pilonnant avec force « tu aimes les grosses bites et bien tu vas en avoir Pierre va venir presque tous les jours et j’ai un pote qui est monté aussi bien que lui et qui te fera ta fête sois en sur » et il s’est mis à jouir en grognant de plaisir, moi j’avais l’impression agréable de jouir du cul, on s’est levé, je suis retourné me laver sur le bidet, un jus coulait mais il était plus fluide et plus clair que d’habitude, j’ai vraiment pensé que j’avais jouie du cul. Je suis rentré chez moi dubitatif.





Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !