Total : 1951
En attente : 50

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (693)
Entre hommes (126)
Entre femmes (51)
Transexuelle (60)
Premiere fois (119)
A plusieurs (661)
Jeune adulte (77)
Mature (20)
Soumis,soumise (145)
Inclassable (49)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






J'AIME LES QUEUES DES PETITS JEUNES

Ecrit par CHANTALOUETTE
Parue le 25 08 2016
Il y a 3 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 1153 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


BONJOUIR

On descend dans la cour,sur le banc,il n'y a plus qu'un jeune,il nous regarde en souriant,il interpelle Seydou:
"Alors,ça a été bon?"
Seydou se marre,je m'informe:
"Tu as l'air de bien les connaître?"
"Oui,ce sont des jeunes sympas,j'ai été leur entraineur de foot,des bons gars qui galèrent un peu,ils sont une bonne dizaine dans le quartier"
Tout en parlant,il passe sa main sous ma robe en la remontant:
"Mais tu lui montre mes fesses"
"Dis moi que tu n'aimes pas ça?"
"Si bien sur,ça me fait mouiller"
"Tu voudrais lui faire une petite pipe vers la voiture?"
"Pas une petite,une bonne grosse pipe bien baveuse!!"
Je regarde où je suis garée,un peu à l'écart,près d'un mur au bout du parking,on pourrait être tranquilles,après tout pourquoi pas?
"Va lui dire de nous rejoindre"
Je rejoins ma voiture,les fesses à l'air en tortillant mon petit cul.
Je m'installe sur le siège passager,c'est le plus proche du mur,les jambes hors de la voiture et j'attends.
Je vois le jeune en train de téléphoner à quelqu'un tout en se dirigeant vers moi avec Seydou.
En me voyant assise,la robe un peu relevée,il me sourit,je lui fais signe de venir vers moi.
Il se plante devant moi,j'ai le visage à hauteur de sa braguette,je tire la fermeture éclair et défais le bouton du haut de son jean,je baisse son caleçon,sa bite s'éjecte toute seule,une jolie queue toute noire,déjà décalotée,elle est bien dressée,une bonne longueur,je la prends dans la bouche et l'avale en entier,j'ai le nez dans ses poils,je reste un moment sans bouger avant de monter doucement sur sa hampe en salivant beaucoup dessus pour lubrifier,bien que mon cul et ma chatte n'en aient pas besoin tellement je mouille...
Sa queue est bonne,je caresse ses couilles,il apprécie ma caresse et me prend la tête pour pouvoir me baiser la bouche,je sens bien sa queue,j'écarte mes cuisses pour me doigter.Seydou nous mate en se tripotant,j'ai envie de me faire remplir la chatte...

J'arrête de le sucer,je me relève,la jupe à le taille et les seins à l'air,je suis en folie,il me faut de la bite,et de la dure...
J'attire le jeune contre moi,je fléchis un peu mes cuisses pour mieux m'ouvrir,je prends sa queue à la main et la dirige à l'entrée de ma fournaise,je plaque contre moi:
"Baise moi,mets la moi,je te sens bien,défonce moi la chatte!!!"
c'est bon,il me baise à grands coups de reins,je cogne contre la porte arrière de la voiture,le bruit de la tôle souligne le rythme des va et vient dans ma chatte,je m'agrippe à son cou en l'embrassant.
Je remue mon bassin,soudain,je réalise et qu'il n'a pas de capote,je croyais qu'il était puceau,mais au fur et à mesure,je me rends compte qu'il sait y faire.Je le fais cesser,il se retire:
"Attends un instant"
Je me penche dans ma voiture pour prendre une capote dans mon sac,j'offre la vision de mon cul à Seydou et à son jeune ami.
Sylvain vante la marchandise:
"Tu as vu ce cul,tu peux l'enculer,elle adore ça,hein Chantal,tu veux bien qu'il te prenne le cul?"
"Bien sur,mais enfile une capote"
"Sors en une deuxième,voila son pote!!"

Effectivement,son collègue aperçu tout à l'heure sur le banc arrive l'air tout excité,il voit une salope à moitié à poil en train de distribuer des capotes.

Le premier,il s'appelle Faty,a déjà enfilé son morceau de caoutchouc,
je me penche en avant en creusant mes reins,la vue de ma chatte sous cet angle le rend fou,il enfile sa belle queue dans ma foufoune en feu et me baise à toute allure,je sens ses couilles claquer contre mes cuisses,je me redresse,ses coups de boutoir me plaquant contre la voiture,je suis coincée,embrochée par cet engin dans ma petite chatte,
que c'est bon!!je ne regarde même plus si quelqu'un arrive sur le parking,je fais confiance à Seydou,il conseille Faty:
"Encule la,elle est très accueillante,tu vas la faire gueuler!!"
Il sort de ma petite chatte brûlante,je me penche en avant à nouveau,j'écarte mes fesses,lui offrant mon petit trou du cul,il y enfonce sa bite sans ménagement,ça pique un peu au passage de ma rondelle,mais c'est si bon ensuite...
Il me prend à la taille et me lime douycement d'abord,puis de plus en plus vite,je le sens se crisper.Son copain Malou a sorti sa queue et me la donne à sucer,il bande déjà,je suce cette bonne queue,tout en recevant un autre bel engin dans mon anus,Faty est en bout de course:
"Je vais décharger,c'est trop bon ton cul salope!!!!"
Seydou l'avertit:
"Sors de son cul et viens dans sa bouche,elle aime le sperme cette pute!!"
Il sort aussitôt de mon cul et vient sur mes lèvres,je le happe,il se vide dans ma bouche,son sperme est chaud et épais,j'adore,je le garde un moment pour extraire les dernières gouttes de ce précieux et délicieux nectar.Malou en a profité pour remplacer son pote dans mon petit trou du cul,il est moins endurant que Faty,il jouit presque tout de suite et vient se vider au fond de ma gorge,Seydou me prend dans ses bras:
"Tu les as bien dégorgés les petits jeunes,ils sont contents tous les deux"
"C'était bon,tu peux reevnir quand tu veux ma belle!!"
"J'y compte bien,j'avertirai Seydou,vous me présenterez vos copains"
Je m'accroupis près du mur,j'ai envie de pisser,les jeunes n'ont jamais vu ça,j'envoie une belle giclée avant de me relever,Seydou me passe un doigt dans la chatte pour m'essuyer.
Je rajuste ma robe et je quitte mes amoureux,ils sont ravis tous les trois,j'ai un peu mal au cul,il y a eu du passage aujourd'hui.

Je dois retrouver mes maris chéris,la journée,déjà mémorable n'est pas finie.
Je retourne chez nous,il est presque dix neuf heures,mes chéris doivent être rentrés et doivent m'attendre.
Quand ils me voient arriver,ils sautent sur moi et commencent à me tripoter,je vais dans la chambre,je quitte ma robe et m'allonge sur le lit les jambes écartées,je me branle,ils sont à poileux aussi et bandent bien:
"J'ai envie de jouir,venez me baiser mes salauds,je veux de la queue pour mon petit cul de salope!!!"
Je me tourne pour me mettre en levrette,j'écarte les cuisses en remuant mon cul pour les exciter,et ça marche,Hervé me prend directement le cul,il coulisse dans mon anus,on se tourne sur le côté.
Robert vient contre moi,tête bêche,il me bouffe la chatte pendant que je le suce,mon clito devient énorme.
Hervé se démène derrière moi,c'est si bon de se faire prendre par l'homme que l'on aime pendant que mon autre amour me bouffe la chatte et le cul.
Je remue dans tous les sens,je sens venir l'orgasme,mes poils se hérissent sur mes bras et sur ma colonne vertébrale.
Robert appuie sa bouche sur mon clitounet,sa langue tendue joue avec mon petit bouton,je n'en peux plus,je jouis comme une folle,j'expulse Hervé de mon trou du cul et je repousse Robert.

Je récupère dans un coin du lit,je sanglote de plaisir,je renifle,j'ai
besoin de calme,de solitude,je ne supporte pas que l'on me touche après un orgasme aussi violent,je mets une main entre mes cuisses pout protéger mon petit clitounet.
Mes chéris se lèvent,ils sont un peu déçus,je fais un petit somme..

Quelques minutes plus tard,je rejoins mes hommes,tout en buvant un apéritif bien mérité,je leur raconte ma formidable journée de salope,
ils sont contents pour moi,mon récit les fait bander,ils se tripotent en m'écoutant:
"Dis donc,tu as passé deux bonnes journées de suite ma belle cochonne,
tu t'es régalée?"
"Superbe,j'étais trempée,et toutes ces belles queues pour moi toute seule,et demain on continue,tu te rappelles Hervé,on doit aller au chantier de Yannis,tu es toujours partant?"
"Bien sur,j'adore voir ma pute se faire tringler par deux mâles bien montés"
"Toi,Robert,tu pars tôt demain matin?"
"Oui,dommage pour moi,par contre je ne rentrerai sans doute pas demain soir,j'ai le ticket avec la femme d'un client,et quelque chose me dit qu'ils veulent bien faire une partie à trois,et comme c'est un bon client..."
"Elle est bien?"
"Oui,elle doit avoir la trentaine,lui au moins la cinquantaine.L'autre
jour,il m'a reçu chez lui pour parler affaires,elle était en face de moi,elle me souriait et j'ai bien vu qu'elle portait des bas et une culotte noire,et elle me frôlait quand elle nous servait à boire.Je bandais,mais je me suis retenu,elle m'a même proposé de dîner et de dormir chez eux si je le voulais,tu vois le truc,s'ils me proposent la même chose demain soir,je dis oui,ele me fait bien bander cette petite bourgeoise"

Je vais préparer le repas,et pendant que ça chauffe,je me douche vite fait.Je reste nue auprès de mes hommes.
Après le café,pendant qu'ils fument sur la terrasse,je vais chercher ma tenue pour demain matin et la pose sur lit de la chambre d'amis.
Je rejoins mes chéris pour fumer une clope moi aussi,il fait frais,mes
tétons pointent,je finis de fumer et vais me coucher,il faut que je me
lève de bonne heure demain matin..
Avant de dormir,je repense à cette belle journée d'amour et de sexe,
peuplée de belles queues,je me caresse doucement la chatte,le sommeil m'envahit doucement.....

A SUIVRE CHANTAL LA SALOPE AUX GROS NICHONS ET A LA CHATTE POILUE



Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !