Total : 1951
En attente : 93

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (698)
Entre hommes (137)
Entre femmes (51)
Transexuelle (60)
Premiere fois (120)
A plusieurs (673)
Jeune adulte (79)
Mature (23)
Soumis,soumise (149)
Inclassable (54)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






JE CONTINUE MON APPRENTISSAGE DE PUTE EN ME FAISANT BAISER SANS ARRET

Ecrit par CHANTALOUETTE
Parue le 29 novembre 2016
Il n'y a pas de commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 1076 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


BONJOUIR


Kévin repart,Yannick se marre:
"Il en veut ce gamin,un vrai obsédé,il mate dans les bungalows,le soir,il va à la plage où ça partouze,j'ai réussi à convaincre une femme de le dépuceler,il ne le sait pas"
"Trop tard,je suis passée avant"
"Il va y passer quand même ce soir"
On se rhabille,je sors,Kévin m'attend un peu plus loin:
"Tu voulais que je t'attende?"
"Oui,j'ai envie de te voir tout seul demain,tu peux trouver un coin tranquille pour tous les deux?"
"On peut aller à mon bungalow,je suis seul avec ma mère,et demain elle
part toute la journée"
"On se retrouve vers le grand palmier vers quatorze heures,attends moi si je suis en retard"
Je le quitte sur un baiser et une caresse à la braguette...

Je repars sur mon vélo,j'ai bourré ma culotte dans ma raie des fesses,
j'ai envie de me montrer,je sens petit à petit que je deviens exhib,et
que ça m'excite...
Il est encore tôt dans l'après midi,je ne vais pas rentrer à la villa
maintenant.Je décide d'aller à la plage nudiste où Henri m'a amenée l'autre soir,c'est un peu loin du camping,je pédale le plus vite possible pour faire voleter ma jupette,je passe devant le chemin qui
mène à la villa.Je continue à longer la côte,après deux kilomètres,je passe devant un autre chemin qui mène aussi à la villa,je le prendrai
en revenant,ça fera plus court.La route grimpe de plus en plus,je suis en nage,je me mets en danseuse en exagérant le geste,je me fais klaxonner,ça me fait mouiller.
J'arrive en haut de la plage,il y a un peu de monde,surtout des couples,mais quand même quelques groupes,des hommes seuls aussi.
Certains sont très serrés.Je reste un moment assise sur un rocher,à mater,surtout les hommes,il y en a des bien montés,ça me trempe le fond de ma petite culotte.
Je n'ose pas aller sur la plage,il n'y a pas de femme seule,j'espère y revenir avec Henri de jour ou de nuit.
En attendant,je passe discrètement une main sous ma jupe et je me caresse la fente poisseuse,je me fais du bien.Je reste un moment avant
de repartir.Le début de la route est en descente,je vais vite,je sens ma jupe se soulever,et le déplacement d'air rafraîchir mes fesses,je
suis heureuse de montrer mon petit cul aux voitures qui me doublent.
La deuxième partie est est une petite route qui grimpe pas mal,il faut que j'appuie sur les pédale,je transpire,la sueur coule sur mon visage et entre mes seins,c'est dur,je m'arrête un moment près d'un petit chemin.Je m'enfonce un peu pour pisser.Je me libère à grands jets,je m'essuie avec ma culotte,ça fera une odeur de plus pour Henri.
Je reprends la route,ça monte encore,les cuisses me brûlent,je m'obstine,je ne veux pas poser le pied par terre,je suis une petite
tétue.J'arrive à la villa sans poser le pied par terre,je suis fière de moi...

Henri et Michelle sont sur la terrasse,je les salue,puis je vais voir un grand verre d'eau fraîche,je suis luisante de transpiration,Henri
l'a remarqué,il me dévore des yeux.J'attends un peu pour aller me doucher,Henrime rejoint feignant d'aller aux wc,il va d'abord au frigo,je suis dans le couloir où il me rejoint.
Il me prend dans ses braset m'embrasse de partout,mes joues,mes seins,
il me lèche la sueur,ça l'excite,je sens sa queue dressée contre mon bas ventre:
"Ne te laves pas la chatte s'il te plait,attends demain"
On se sépare,je vais me coucher,et comme prévu,je ne me nettoie pas la chatte,j'enfile un long tee shirt et remets la culotte d'Henri pour
l'imbiber encore un peu plus de mes odeurs intimes.
Michelle a déjà pris sa douche.On dîne,Je vais dans ma chambre pour lire un peu en me caressant avant de m'endormir..

Le lendemain,à peine réveillée,la porte de ma chambre s'ouvre,Henri se pointe,il est déjà à poil et a une belle érection,il se jette sur moi et m'embrasse avant de descendre sur mon bas ventre,il quitte ma culotte,puis il passe sa langue dans ma fente,il respire mon entre cuisses tout en me léchant,il est comme un fou,il attrape mes seins et les malaxe,un vrai chien,ça fait un sacré réveil.
Il stoppe ses caresses et vient vers moi,je sens sa queue à l'entrée de ma chatte,il voudrait bien entrer,mais je l'en dissuade,il ne se tient plus:
"Ca fait deux heures que je suis réveillé et que je bande en pensant à toi,tu me rends fou ma petite cochonne,j'ai envie de toi"
Il se met à genoux entre mes cuisses et passe son gland sur ma fente,il le promène jusque à mon petit bouton qui commence à s'éveiller,il est comme un gamin,il se branle un peu et gicle dans mes poils avant de s'allonger sur moi:
"Tu es bonne,je suis fou de toi,si tu savais comme j'ai envie de toi"
"Moi aussi,j'ai envie de ta queue,vivement la semaine prochaîne"
Il se relève,Michelle ne va pas tarder,je me lève un peu plus tard,je
remets ma culotte et mon tee shirt,je fais unpeu de ménage,puis j'aide à la cuisine,on mange et je me prépare à partir rejoindre Kévin et Yannick.
Je mets une mini robe d'été à fleurs et à volants,je garde ma culotte
rouge,mais ne mets pas de soutien-gorge,je pars à vélo,je descends à toute vitesse en faisant voler ma jupe.
J'arrive au camping,je trouve Kévin,il m'amène à son bungalow,je quitte ma robe,il me regarde ébahi et vient vers moi,il est radieux:
"Chantal,si tu savais ce qu'il m'est arrivé hier soir,une femme m'a dragué,on a fini dans son bungalow,on a baisé comme des fous,je suis rentré à trois heures du matin:
"Tu t'es fait engueuler par tes parents?"
"Je suis ici juste avec ma mère,et elle devait être chez un de ses amants,elle n'arrête pas,cette salope!!!"
"Et c'était bon pour toi?"
"Magnifique,c'est une femme de plus de quarante ans,une belle salope,
je suis un petit veinard,toi hier après midi et elle hier soir,je n'arrive pas à y croire"
Il me caresse les seins,pendant que je baisse son short,sa queue est
dressée contre son ventre,je descends pour le sucer,je l'avale en entier,je le pompe en caressant ses couilles,il adore,sa queue est bien dure,je vais sur le lit,et après avoir quitté ma culotte,je m'allonge les cuisses écartées:
"Viens,baise moi,donne moi ta queue de vrai mec maintenant!!!"
Il enfile son dard dans ma vulve brûlante,il me lime un moment avant
de se vider dans ma chatte,je l'attire à moi et je l'embrasse,il est heureux,il se retire et se lève:
"Chantal,excuse moi,mais ma mère ne va pas tarder,ça n'était pas prévu,mais on doit y aller"
"Ca n'est pas grave,dis moi où je peux trouver Yannick"
"Il travaille jusque à ce soir,tu ne pourras pas le voir"
Je suis un peu dèçue,je l'aurais volontiers sucé la bite avant de me faire enfiler,mais tant pis...
Je me rhabille et je m'en vais,je vais faire un tour en haut de la plage nudiste pour me faire mouiller et tremper un peu plus le fond de ma culotte.
Je retourne ensuite à la villa....

A SUIVRE

CHANTAL LA PUTE SUCEUSE DE GROSSES BITES BLACKS QUI AIME CA


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !