Total : 1951
En attente : 111

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (700)
Entre hommes (142)
Entre femmes (51)
Transexuelle (60)
Premiere fois (130)
A plusieurs (673)
Jeune adulte (80)
Mature (23)
Soumis,soumise (149)
Inclassable (54)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






JE SUCE MON FRERE AVANT QU'IL NE ME BAISE

Ecrit par CHANTALOUETTE
Parue le 07 décembre 2016
Il y a 3 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 1339 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


BONJOUIR

J'étais en plein sommeil lorsque j'ai senti une grosseur tenter de se frayer un passage entre mes jambes,je suis une bonne fille,j'ai écarté mes cuisses pour lui faciliter le passage,je sens sa queue s'enfoncer dans mon vagin trempé,je passe mes bras autour de son cou,et mes jambes autour de sa taille.
"C'est bon mon chéri,continue,baise moi bien,défonce ma petite chatte,
tu me rends folle avec ta grosse queue!!"
Ca l'excite,il décharge presque aussitôt et remplit ma chatte en gémissant:
"Tu es trop bonne ma petite salope,je t'adore!!"
Il se retire et m'embrasse:
"A ce soir ma chérie,bonne journée!!"
Je me tourne et me rendors.

Je me réveille vers huit heures,j'ai bien dormi,je suis en pleine forme.Je descends au salon,mon ptit dèj est prêt,il n'y a qu'à passer
le thé.Une fois fini,je me lave un peu le minou,j'enfile mon short et mon top,mes talons et je rentre chez moi.

Sandrine et Bernard sont là,sur le point de partir,Bernard m'informe:
"On va chez Sandrine,pour écouter les appels sur le répondeur de ses
parents,puis on va à la plage et faire quelques boutiques,Sandrine a
de l'argent à dépenser"
Ils partent,on doit se revoir ce soir.
Je me déshabille,je fais une lessive à la main des vêtements portés depuis deux jours,puis je fais un peu de ménage.
Il est à peu près dix heures,je ne sais pas trop ce que je vais faire
après manger,peut être un tour au village pour tenter de trouver une
bonne queue à satisfaire pour me satisfaire,on verra bien...
En attendant,je vais sur la terrasse,je prends un livre et les écouteurs pour écouter un peu de musique,je mets un panaché de plusieurs morceaux de musique classique très douce.
Je lis un moment,puis sans que je m'en rende compte,je me mets à somnoler.
Je ne sais pas combien de temps j'ai pu dormir,je me réveille doucement,j'émerge,je me sens observée,je regarde derrière,il y a mon
frère Bernard qui est là en train de me regarder.Ca ne me gêne pas d'être à poil devant quelqu'un,même devant mon frère..
Il s'asseoit près de moi sur le matelas,je m'étonne de le voir seul:
"On est allé chez les parents de Sandrine,on a écouté le répondeur
comme tous les jours,il y avait un message de ses parents qui lui
demandaient de venir les cher cher sur le lieu de leurs vacances.En effet,ils lui ont laissé leur voiture car la sienne est en panne.Ils
sont à quatre cents kilomètres d'ici,elle part tout à l'heure,et demain il y a un anniversaire d'une cousine je crois,et elle revient
dimanche dans la journée avec ses parents"
"Tu te retrouves tout seul alors?"
"Oui,je vais voir ce que je fais"
"Tu restes manger à midi?"
"Bien sur,tu es seule toi aussi?"
"Oui"
Tout en me parlant,je vois qu'il s'intéresse à mon corps et à mes formes,non plus comme un frère,mais comme un mâle excité par une femelle,il me la joue grand frère:
"Je n'avais pas vu que j'avais une petite soeur aussi belle et désirable,j ecomprends les hommes qui te draguent,ils ne doivent pas être déçus"
Je suis troublée par ses déclarations,je sens mes lèvres se gonfler et ma chatte s'humidifier,mon frère est à moins de vingt centimètres
de moi,l'atmosphère est pesante,je n'ose pas bouger,je suis allongée
sur le dos,nue,les yeux mi clos.
Bernard pose une main sur mon ventre,d'un seul coup,je sens mon ventre s'irradier,j'ai l'impression que le Vésuve,l'Etna et le Stromboli viennent d'entrer en éruption en moi,sa main posée sur moi me brûle,il la bouge un peu:
"Tes amants doivent être heureux de caresser une peau si douce"
Je ne me tiens plus,mes tétons se dressent comme jamais,je commence à respirer plus fort,je me cambre un peu en relevant le ventre,je sens
que Bernard a envie de moi.
J'en ai envie moi aussi,mais j'hésite encore,dans un dernier sursaut devolonté,je me lève et rentre dans la maison,Bernard me suit et me
rattrape,il me prend les épaules par derrière,il me plaque contre lui
et me maintient fermement contre lui,il passe ses mains autour de ma taille et pose sa bouche sur mes épaules,je me laisse faire,je ne réagis plus,je n'ai plus la volonté de dire stop...
Il embrasse mes épaulse et mon cou,ses mains se séparent,la droite descend le long de mon ventre,elle s'arrête sur mes poils et joue avec
un moment,pendant ce temps,la gauche caresse mon sein gauche en roulant mon téton entre ses doigts.Je n'en pouvais plus,je me suis laissée faire,surtout qu'il sait y faire,il a passé un doigt dans ma fente et a fait quelques allers et retours dans ma fournaise,il se colle contre moi,je sens une grosseur sur mes fesses,je rejette la tête en arrière pour mieux m'offrir,je suis vaincue.Il continue ses
baisers dans mon cou,il mordille le lobe de mon oreille tout en continuant ses explorations manuelles:
"Tu mouilles bien ma petite cochonne,tu es chaude!!"
Pour toute réponse,je gémis langoureusement en remuant lentement mes fesses,Bernard se fait pressant:
"Dans tout le village,on dit que tu es une super suceuse,je peux me rendre compte si c'est bien vrai?"
Je me retourne et approche mes lèvres des siennes,je me fais chienne
et prends ma voix rocailleuse de chaudasse:
"Tu vas bientôt savoir,mais d'abord,embrasse moi"
Nos lèvres se joignent,nos langues s'entrecroisent,mes gros seins s'écrasent contre son torse,sa bouche est fraîche,il embrasse bien.
Je passe mes bras autour de son cou,ses mains se promènent sur mon corps,ça me donne des frissons de plaisir,ma main droite s'empare de son sexe,il a l'air énorme au toucher,je n'arrive pas à en faire le tour,on s'embrasse un long moment avant que nos bouches se séparent,la
mienne a envie de voir à l'étage inférieur le gabarit du monstre.Je n'ai pas été déçue en découvrant la taille du sexe de mon grand frère,
une belle bite,bien longue,bien tendue et surtout une circonférence rare,je n'en avais en tout cas jamais vu d'aussi épais à cette époque,
et j'en ai rencontré peu depuis.Je décalotte son gros gland luisant,je
le prends dans ma bouche,je me l'enfonce au maximum,je n'arrive pas à
l'avaler en entier,elle est trop longue et trop épaisse,je vais le plus loin possible,Bernard est impressionné malgré tout,il caresse mes cheveux:
"C'est bon,tu suces bien,tu mérites bien ta réputation!!"
Je m'applique sur sa tige,j ela lèche sur toute sa longueur en caressant ses grosses couilles poilues,je salive sur son gland,je suis
toute excitée,toute sa queue y passe,je l'humecte sur toute sa longueuer pour faciliter la pénétration,bien que vu comme je mouille,
mon vagin doit être bien lubrifié pour accepté cet intrus,ça ira en
profondeur,mais en épaisseur,il faut voir.
En attendant,je continue de me régaler sur ce gros calibre.Dire qu'il y a une dizaine de jours,j'étais encore pucelle,et je suis là en train de pomper la grosse queue de mon frère.
Après un bon quart d'heure accroupie devant Bernard,il me fait relever
et on va dans ma chambre,il me pousse sur le lit,j eme retrouve sur le dos,les cuisses écartées,je lui tends les bras,toute excitée,chaude comme la braise:
"Viens,viens sur moi,baise moi!!"
Il s'agenouille entre mes cuisses,l esexe tendu,bien raide,il pose son énorme gland à l'entrée de ma petite chatte,il entre sans forcer,
ça me remplit bien,mais mon vagin l'accepte avec plaisir,son gland progresse lentement,Bernard est très délicat avec sa petite soeur chérie,un fois en butée,il s'inquiète:
"Ca va?"
"Parfait,continue comme ça"
Il revient en arrière puis commence à me limer,de plus en plus vite,je
mouille énormément,je passe mes jambes autour de sa taille,Bernard embrasse mes seins,je deviens folle de plaisir,des sensations inconnues s'emparent de moi,j epasse mes bras autour de son cou,j ele veux tout contre moi,l esentir,m'imprégner de ses odeurs de mec transpirant,je commence à me cabrer en rythme avec ses coups de rein,c'est vraiment bon,il a du mal à se retenir,il va sans doute bientôt jouir..
"Viens dans ma bouche,je veux goûter ton sperme,viens"
Il quitte ma chatte pour pour offrir son gland à ma bouche,à peine le
contact établi,il envoie une formidable giclée de foutre dans ma gorge,son sperme est un nectar velouté qui ravit mes papilles,c'est chaud et épais,un délice...
Je le garde un moment afin de faire sa toilette,il gémit doucement.Une
fois sa queue nettoyée,je me blottis dans se bras et l'embrasse doucement.On reste un long moment sans rien dire,heureux tous les deux.Je suis toujours aussi chaude,j'ai encore envie,je caresse mon frère sur son torse,il a un peu de poils,mes doigts jouent avec ses tétons avant de deescendre sur sa bite,je le branle doucement,il tourne sa tête vers moi:
"Tu as encore envie petite soeur?"
"Touche un peu,tu verras..."


A SUIVRE CHANTAL SUCEUSE DE GROSSES QUEUES BIEN DURES ET BIEN DRESSEES


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !