Total : 1951
En attente : 24

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (683)
Entre hommes (125)
Entre femmes (51)
Transexuelle (59)
Premiere fois (116)
A plusieurs (656)
Jeune adulte (77)
Mature (20)
Soumis,soumise (143)
Inclassable (45)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






Je découvre mon homosexualité (2)

Ecrit par micheljgay
Parue le 19 janvier 2015
Il y a 2 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 3372 fois | Cette histoire erotique a une note de : 15.4286/20

Noter ce récit erotique !


Une petite récapitulation vite fait : Après m’être fais dépucelé par un ami algérien et être devenu sa femelle et celle de son frère pendant environ deux ans, je ne me suis plus fait baisé pendant une vingtaine d’année. Et j’ai connu un homme qui m’a redonné le gout du sexe au masculin et avec qui j’ai partagé des mardis en soirée des plus excitantes, accompagné d’un deuxième ami qui lui aussi m’a régalé. Le problème c’est que je ne les voyais que le mardi et souvent j’avais un manque certains jours. Aussi je me suis mis à la recherche d’aventures sans lendemains.
Un jour ou j’avais très envie de me faire culbuter, je suis allé roder dans le petit bois ou j’avais mes habitudes, j’aperçus un gars courbé près d’un arbre ou il s’agrippait avec ses deux mains, je me suis approché et là j’ai vu un mec baraqué qui était en train de le pilonner, l’homme qui subissait les assauts de ce bel homme viril me fit signe de m’approcher et passant sa langue sur ses lèvres il m’invita à me mettre entre l’arbre et lui ce que je fis, j’avais déjà sorti ma queue et il commença à me sucer goulument pendant qu’il accompagnait le mouvement de cette bite qui le fouillait profondément, au bout d’un certain temps le sodomite se retira et me donnant une capote il m’invita a le remplacer, je ne me fis pas prier et je commençais une sodomisation assez énergique quand le mec actif a changé de capote j’espérais que c’était pour moi, je ne me trompais pas.
Il a commencé à me caresser les fesses en insistant sur mon petit trou, quand j’ai senti qu’il s’attardait de plus en plus avec le gland contre mon anus je lui ai donné mon tube de gel, il s’est enduit le sexe et doucement mais surement il a commencé à me pénétrer pour finir par me mettre ses vingt centimètres au plus profond de mon cul, par petits va et viens puis augmentant la cadence il m’a sodomisé pendant que moi je baisais celui qui était devant moi et qui râlait de plaisir cet enculage en série l’excitait au plus haut point, mon sodomite m’a attrapé par les hanche et à grands coups de butoir il m’a défoncé le cul, j’avais mal mais je prenais en même temps un plaisir immense, quand il a jouis j’en ai fait de même. Sans un mot il s’est essuyait la queue s’est rhabillé et en nous traitant de bonnes putes il est parti. Celui que je venais d’enculer n’avait pas jouis et m’a demandé si je voulais qu’il me baise, j’ai dit d’accord, il a mis une capote et 2 à 3 minutes plus tard il a jouis, il m’a remercié, embrassé et nous nous somment revêtus et on s’est quittés.
Sur internet j’ai trouvé un site qui signalait des lieux de rencontre pour gays, j’ai passé un bon bout de temps à étudier ceux où je pourrais m’y rendre en toute discrétion, il y en avait un pas très loin de chez moi donc je m’y suis rendu un après-midi pour m’assurer qu’il n’y avait aucun danger et surtout que l’endroit était discret. J’allais repartir quand j’ai vu le manège de deux hommes d’un certain âge qui se promenaient près de ma voiture, je me suis rapproché de mon véhicule et ils se sont mis à s’embrasser, je les ai regardés faire en montrant mon intérêt, le plus jeune m’a invité d’un signe de tête à les suivre, je leur emboitais le pas et on s’est retrouvés dans un sous-bois très propre il y avait même un sac à ordures ou il y avait des emballages de capotes, des préservatifs usagés, des mouchoirs et lingettes usagés, ils se sont déshabillés et j’en ai fait de même, nous nous somment caressés, branlés et on a commencé a ce sucer, le plus jeune qui devait avoir une cinquantaine d’années a commencé à me caresser le cul pendant que le plus âgé m’invitait a le sucer, j’ai senti qu’on me branlait le cul avec un gland, j’ai de suite réagis en disant que pour la sodomie une capote était obligatoire, pas de problème me signifiât le plus jeune que j’appellerais « Alain » et il entreprit de ma goder avec ses doigts qu’il avait enduit de gel, j’ai bien senti le premier , puis le second et enfin quand il m’a pénétré avec trois de ses doigts, j’étais déjà aux anges quand sans me prévenir le plus âgé que j’appellerais « Marcel » m’ a déversé son sperme au fond de ma bouche, j’ai voulu le recracher mais il me maintenait la tête et sa bite était au fond de ma gorge, j’ai donc tout avalé et je lui ai nettoyé sa belle queue.
Pendant ce temps Alain avait pris possession de mon cul et par de longs va et viens il me sodomisait, tant et si bien que je me suis mis à jouir, marcel s’en est aperçu et il s’est précipité pour boire mon jus. Alain s’est soudain activé et par de grands coups de bite il m’a pilonné et a jouit violemment.
Marcel a pris le relais pendant que je nettoyais la bite d’Alain en m’appliquant de lui passer la langue sur toute la longueur de sa hampe, c’était la première fois que je m’occupais de deux bites de taille normales et j’ai apprécié.
Après une courte accalmie Marcel m’a représenté sa queue pour que je la suce et Alain et venu lui aussi pour bénéficier de ma langue chaude et experte. Pendant que je suçais Marcel, Alain s’est emparé du cul de Marcel et l’a enculé sans capote, quand il a éjaculé, Marcel m’a rempli la bouche de sperme dont je me suis régalé, il était un peu acre mais onctueux. Après une accalmie les deux ont voulus m’enculer mais le terrain n’étant pas propice je n’ai pas voulu de double pénétration donc à chacun son tour ils m’ont sodomisés, au vu du sperme dans les capotes je suis resté admiratif devant tant de facultés à pouvoir baiser et jouir autant.
Je les ai remerciés et nous nous somment quittés nous promettant de se revoir bientôt.
J’y suis revenu quelques jours plus tard mais je n’ai rien trouvé d’intéressant pour ne pas être venu pour rien je me suis fait sucé par un gars qui au départ ne m’intéressait pas je l’ai quand même baisé et il m’a demandé de le sucer, je me suis exécuté et il m’a baisé ça n’a duré que quelques minutes, un peu déçu je suis reparti content quand même de n’être pas venu pour rien.
Pendant ce temps je continuais à voir mes amants du mardi, je commençais à penser à organiser un gang bang, mais je n’ai pas pu le réaliser avec eux, une fois un troisième gars c’est invité à nos ébats et j’en suis sorti meurtri, le cul en feu et épuisé. Il nous a invités à le rejoindre chez lui le mardi suivant, mais ça ne s’est pas fait. DOMMAGE j’aurais trop aimé.
Gang bang l’idée me trottait de plus en plus souvent, j’ai fait le tour de mes amants occasionnels et j’en ai sélectionné six que j’ai contacté pour savoir s’ils seraient d’accord pour que je les reçois un après-midi dans un hôtel discret, quatre ont répondus favorablement les deux autres n’étant pas disponible en cette période. Rendez-vous est pris pour un jeudi vers quatorze heures.
Albert est arrivé le premier, il s’est de suite déshabillé, s’est assis sur le bord du lit et m’a invité a le sucer ce que je m’empressais de faire, le connaissant je savais qu’il avait pris une pilule miracle et qu’il en aurait pour tout l’après-midi à bander, Gérard est arrivé quelques minutes plus tard, s’est dessapé et m’a présenté sa belle et grosse bite, lui aussi prenait des pilules, je me suis occupé de sa grosse bite, Henri et Jeff sont arrivés en même temps.
Nous étions donc complets et nous avons commencés notre partie de plaisir, Albert que j’avais déjà sucé m’a préparé le cul pendant que je suçais henri et Jeff, Gérard s’est joint à Albert et tous les deux se sont occupés de mon trou en y mettant plusieurs doigts je le sentait se dilater progressivement mais surement, Albert fut le premier à me pénétrer pendant que Jeff m’éjaculait pour la première fois dans la bouche j’avalais son suc avec gourmandise, je savais que j’en avalerais beaucoup au cours de l’après-midi, Gérard pris la place d’Albert pendant qu’Henri lui prenait possession de ma bouche, j’étais aux anges je me faisais baiser les deux trous en même temps, un vrais régal, tout l’après-midi j’ai eu les deux orifices de bouché, l’un m’enculais pendant qu’un autre me baisait la bouche, je ne saurais pas dire qui était dans ma bouche et qui d’autre me pilonnait le cul, Albert s’est couché sur le dos et m’a invité a le chevaucher c’est alors que Gérard a tenté une double pénétration mais ça m’a fait trop mal, il faut dire que Gérard est très bien monté, nous avons attendu un peu et c’est Jeff qui a son tour a présenté sa queue et bien que ça m’a fait mal il a réussi a me prendre en double, pour moi c’était la première fois, ils se sont accordés et m’ont baisés pendant un bon moment, je me suis libéré d’eux et Gérard en a profité pour me prendre et malgré sa grosse queue il m’a pénétré d’un seul coup, j’ai senti sa grosse bite me fouiller les entrailles mais je n’ai pas eu mal bien au contraire j’étais content, il s’en est aperçu et il a commencé à me pilonner à grands coups de rein, Henri en a profité pour me baiser la bouche pendant que je branlais Albert. Gérard s’est crispé et malgré la capote j’ai senti qu’il jouissait en éjaculant abondement. Henri a pris sa place et lui aussi après de longs va et viens a rempli sa capote de même que Jeff.
Après être passés à la douche Gérard, Jeff, et Henri se sont rhabillés, m’ont remerciés et ils sont partis, Albert qui lui n’avait toujours pas jouis a recommencé à me remplir la bouche de sa belle bite m’a retourné sur le dos a posé mes jambes sur ses épaules et m’a enculé une fois de plus, ça a duré un bon quart d’heure et quand il a senti qu’il allait enfin éjaculer il m’a branlé et nous avons jouis presque ensemble, j’étais comblé.
Nous avons pris une douche et comme je devais rendre la chambre le lendemain avant onze heure nous avons convenus de nous y retrouvait vers neuf heure, ce que nous fîmes, je vous passe les détails de cette nouvelle rencontre mais je peux vous dire que vers dix heure trente quand nous avons pris la douche j’avais le cul en feu mais j’étais très heureux.
J’ai revu Albert plusieurs fois et je le revois encore de temps en temps et il me comble à chaque fois.
A 70 ans j’en veux encore mais c’est plus difficile de trouver des actifs malgré que je sois encore vert et très présentable.
J’ai fait lire ce récit à Albert, il a reconnu que ce que j’écrivais reflétait bien notre vécu, ça la excité et il en a même bandé et m’a honoré d’une séance de baise magistrale.
Tous les prénoms ont été changés.




Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !