Total : 1951
En attente : 46

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (693)
Entre hommes (126)
Entre femmes (51)
Transexuelle (60)
Premiere fois (119)
A plusieurs (658)
Jeune adulte (77)
Mature (20)
Soumis,soumise (145)
Inclassable (48)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






LA VIEILLE FILLE SUITE

Ecrit par ARCAY
Parue le 12 avril 2014
Il y a 1 commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 10494 fois | Cette histoire erotique a une note de : 13/20

Noter ce récit erotique !


Dans le précédent épisode, quatre jeunes garçons s'étaient vengés en allant chez Mademoiselle Dominique pour lui faire subir tous les outrages sexuels.
S'ils parvinrent à leurs fins, Mademoiselle Dominique y prit gout et devint même totalement dépendante au sexe.
Depuis elle ne manquait jamais l'occasion de aire l'amour surtout avec les jeunes ados du coin.
Si en public elle se montre réservée voir coincée et porte toujours des vêtements stricts chez elle c'est autre chose.
Elle se rend régulièrement dans la ville voisine afin d'assouvir ses envies, toujours avec des jeunes hommes.
Mais les déplacements l'ennuie et elle souhaite avoir quelqu'un de disponible à tout moment.
Elle imagine alors un scénario.
Elle consulte les sites de petites annonces et y passe la demande suivante :
" Dame seule cinquantaine, recherche pour entretien maison et petits travaux, homme à tout faire. Nourri logé salaire intéressant. Jeune débutant bienvenu"
Au bout de quelques jours elle a reçu une dizaine de réponses.
Elle contacte les divers prétendant, en leur posant des questions anodines sur leur expérience mais aussi plus insidieusement sur leur physique et leur vie familiale.
Trois personnes retiennent son attention et elle leur donne rendez vous, à des heures différentes, dans la ville voisine.
Pour ce déplacement elle porte ses vêtements stricts.
le premier garçon est petit très brun. Elle lui pose quelques questions personnelles mais ses réponses ne lui conviennent pas. Il semble très sur de lui et elle a l'impression qu'il se moque d'elle.
Elle le remercie donc et attends le second candidat.
C'est un grand jeune homme d'environ 25 ans bien habillé et très poli. Elle pense qu'il fera l'affaire, mais il lui dit qu'il est fiancé et ne souhaite pas être logé.
Elle commence à s'inquiéter redoutant que le dernier ne face pas l'affaire non plus.
Puis je garçon arrive, l'air timide et un peu gauche. Il est de taille moyenne et porte des cheveux courts.
Ses vêtements usés mais très propres montrent qu'il est très soigné
"Pourquoi pas" se dit elle.
Il répond qu'il est contraint de trouver un emploi car sa mère divorcée est décédée depuis peu et qu'il n'a pas de revenus.
Son père est partit refaire sa vie en Espagne.
Mademoiselle Dominique pense fortement que ce jeune homme convient parfaitement à ses besoins et lui propose de la prendre à l'essai pendant un mois, ce qu'il accepte aussitôt.
Elle lui propose de commencer dès le lundi suivant le temps pour lui de régler quelques affaires matérielles.
Rentré&e dans son village elle explique, pour ne pas éveiller les soupçons, que le fils d'une de ses cousines, devenu orphelin va venir habiter chez elle.
Le lundi suivant le jeune Romain se présente dès huit heures.
Pour tout bagage, il n'a qu'une petite valise.
Il reste abasourdit lorsqu'il découvre Mademoiselle Dominique, qui, pour l'occasion a revêtu une jupe courte etun chemisier assez transparent largement déboutonné.
"Venez Romain, je vais vous montrer votre chambre et ensuite je vais vous expliquer ce que j'attends de vous"
Quelques minutes plus tard il la rejoint dans le salon.
Elle est assise dans un fauteuil, ja jupe largement relevée, laissant apparaitre le haut de ses bas.
Il rougit et elle le fait assoir en face d'elle.
"Voyez vous ja maison est grande et j'ai besoin d'un coup de main pour le ménage. De plus j'ai un très grand jardin et je souhaite que vous vous en occupiez. Comme vous avez vu vous avez une chambre spacieuse avec un salle de bain. Nous partagerons les repas ensemble, vous disposerez de votre dimanche et de votre mercredi. Cela vous convient il?
- C'est très bien madame je vous remercie de me faire confiance
- J'aurais aussi de temps en temps quelques services à vous demander
- Bien sur ce sera avec plaisir"
Elle sourit en pensant au genre se services qu'il s'agissait.
"Bien, maintenant nous allons boire un verre pour fêter votre arrivée, allez dans la cuisine vous trouverez les apéritifs dans le placard de droite, je prendrais un porto, prenez ce qui vous fait plaisir, les verres sont sur l'étagère du haut."
Il revient quelques instants plus tard et pose verres et bouteilles sur la table basse.
Mademoiselle Dominique lui sourit et le remercie.
Pendant son absence elle à relevé encore un peu sa jupe et écarté légèrement les cuisses, si bien que de sa place, il peut apercevoir son string rouge.
Le malheureux est troublé et ne sait ou poser le regard.
Elle reprend la conversation et l'oriente vers sa vie personnelle lui demandant s'il a une petite amie ou un flirt allant même, à mots couverts, jusqu'à lui demander s'il était toujours vierge
Romain ne sait plus ou se mettre rougissant jusqu'aux oreilles et bredouillant des réponses confuses.
Mademoiselle Dominique s'amuse beaucoup de son trouble se penchant pour dévoiler la naissance de ses seins croisant et décroissant ses jambe en faisant crisser la soie de ses bas.
Puis elle se lève, passe derrière lui et lui pose une main sur l'épaule.
"Ainsi, tu es puceau" lui dit elle en se penchant vers son oreille.
"Oui Madame" réussit il à balbutier.
"Et as tu déjà vu une femme toute nue
- Non jamais
- Et ça te plairait?
- Je ne sais pas
- Tu n'est pas attiré par les hommes quand même?
- Non pas du tout"
Elle repasse devant le canapé et voit qu'il est rouge jusqu'aux oreilles.
"Si tu veux, on va vérifier tout de suite si le corps d'une femme te fait plaisir"
Il ne répond pas, interloqué par ces propos.
Mademoiselle Dominique défait un à un les boutons de son chemisier quelle laisse tomber sur le sol, puis dégrafe sa jupe qui tombe à côté du chemisier
Romain a les yeux écarquillés en découvrant cette femme qui ne porte que ses sous vêtements.
Elle tourne devant lui pour lui faire découvrir ses fesses.
"Comment me trouves tu
- Très belle madame
- Tu as envie que je retire le reste
- Oui beaucoup
- Voila qui est mieux mon petit Romain."
Rapidement elle dégrafe je soutien gorge qui reste un instant suspendu à ses seins puis tombe au sol, elle retire ses bas puis son porte jarretelles.
Elle fait glisser doucement son string sur ses cuisses, dévoilant son sexe lisse et déjà humide.
"Je vois que ça ne te laisse pas indifférent" dit elle en regardant la bosse qui déforme son pantalon de toile.
Il ne sait quoi répondre se tortillant sur le canapé.
"Tu ne trouves pas que c'est injuste, je suis nue,tu profite de mon corps et moi je n'ai rien, allez lèves toi et approches toi"
Il obéit à la demande inquiet de ce qui va se passer.
Elle glisse les mains sous son tee shirt qu'elle fait passer par dessus ses épaules et le jette négligemment sur le canapé.
Puis elle défait sa ceinture et s'attaque au boutons de son pantalon qui se retrouve rapidement descendu sur ses chevilles.
Son boxer contient péniblement son sexe en érection.
"La pauvre, elle n'a pas beaucoup de place, il faut la laisser libre" dit elle en baissant le boxer à mi-cuisses.
Aussitôt son sexe jaillit et se dresse.
"Dis moi tu a été gâté par la nature du as une très belle bite bien longue et épaisse. Allez enlèves vite tout ça"
Ne sachant ce qui lui arrive il s'exécute.
"N'aies pas peur approches toi, viens me caresser"
Maladroitement il pose une main sur son épaule qu'il commence à caresser. Voyant qu'il est complètement bloqué et prend l'initiative, saisissant sa main et la posant sur la poitrine.
La chaleur de cette main fait durcir ses tétons.
De son côté elle ne reste pas inactive et elle découvre le corps de Romain, sa main passant sur sa poitrine puis descendant vers son ventre et enfin sa bite dressée qu'elle saisit commençant à la branler doucement.
Romain s'enhardit et commence à promener ses mains sur ce corps offert et tendu vers lui.
Elle se laisse glisser à genoux et prends sa queue dans la bouche, titillant le gland du bout de la langue. Elle remonte doucement le long de la hampe et vient lui lécher les couilles bien dures.
Puis elle avale le sexe jusqu'au fond de sa gorge et se met à le pomper avec vigueur.
Romain sent une onde délicieuse l'envahir et enfouit ses main dans les cheveux de Mademoiselle Dominique.
Il sent qu'il ne va pas tenir longtemps et le plaisir monte très vite en lui.
Il tente de se retirer, mais elle s'accroche à ses fesses et le pompe de plus en plus fort.
Son sperme jaillit dans la bouche qui le suce et me cesse pas de s'activer sur sa bite.
Mademoiselle Dominique avale toute sa semence, ralentit ses va et viens, lèche les dernières goutes au bout de son gland puis se retire
"Tu es allé un peu vite mais c'est normal si c'est la première fois, tu as aimé
- Beaucoup c'était merveilleux
- Ne t'inquiètes pas à ton age tu vas vite bander de nouveau"
Il se baisse pour ramasser son boxer mais elle l'interrompt
"Reste tout nu j'en envie de profiter de ton corps"
Il sent sa bite qui peu à peu reprend une taille normale. Il est moins gêné que tout à l'heure et se dit que tout compte fait il a trouvé une place agréable.
Mademoiselle Dominique s'est assise à côté de lui sur le canapé et a posé sa main sur sa cuisse.
Il n'est pas en reste et lui caresse les seins.
Elle se saisit de sa queue encore molle et joue avec, la faisant rouler entre ses doigts, découvrant son gland.
Ses gestes deviennent plus actif et petit à petit elle sent la bite durcir de nouveau.
Elle accélère la cadence et bientôt la queue de Romain a repris toute sa vigueur
"Quelle belle bite, combien mesure elle?
- Je ne sais pas
-Attends moi on va la mesurer"
Elle se lève et revient avec un mètre de couturière.
"21 cm quel bel engin"
"Maintenant tu vas me donner du plaisir, laisse toi faire" dit elle en s'allongeant sur le canapé, les cuisses largement ouvertes.
"Viens sur moi je vais te guider"
Prenant appui sur les avants bras il se place au dessus d'elle et descend son bassin. Sa queue touche son sexe.
Mademoiselle DOMINIQUE se saisit de la bite très raide et la guide vers son sexe trempé de cyprine.
Il la pénètre maladroitement, sa bite s'enfonce en elle.
De légers mouvement de reins elle fait coulisser son membre dans son vagin, ses mains se posent sur les hanches de Romain, lui imprimant un rythme de plus en plus rapide. Elles sent son souffle dans son cou. Le plaisir monte rapidement en elle elle se contracte serrant la belle queue qui la ramone et jouit dans un grand soupir.
Romain s'active de plus en plus, prenant très vite ses marques et profitant de ce plaisir.
Elle sent qu'elle va jouir de nouveau et ondule sous lui.
Ils jouissent en même temps, son sperme l'inonde et il s'abat sur elle, le souffle court.
"Tu m'as baisée comme un pro, j'ai joui deux fois, je te remercie mon petit Romain"
Il se relève et ne prend même pas la peine de se couvrir se se sentant maintenant parfaitement à l'aise.
"A présent tu peux me tutoyer et m'appeler Dominique quand nous sommes seuls. Par contre en présence d'autre personnes tu me dit vous et m'appelle Madame, d'accord
- Oui Dominique j'ai bien noté
- Quant tu auras envie de baiser tu me le dis, j'ai beaucoup de retard à rattraper et pour tout te dire j'adore ça"
Cet arrangement convient parfaitement à Romain qui découvre le sexe et se sent très attiré par sa jolie patronne.
Les semaines qui suivirent furent remplies de leurs ébats, et Romain fit de rapides progrès.
Il faut dire qu'elle était un professeur doué, payant de sa personne et qu'il était un élève attentif montrant de grande aptitudes.







Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !