Total : 1951
En attente : 129

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (704)
Entre hommes (142)
Entre femmes (51)
Transexuelle (60)
Premiere fois (137)
A plusieurs (674)
Jeune adulte (83)
Mature (24)
Soumis,soumise (151)
Inclassable (54)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






La corse me porte chance (2)

Ecrit par michelgay
Parue le 06 janvier 2015
Il n'y a pas de commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 2692 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10.8333/20

Noter ce récit erotique !


Après un court séjour en corse dans ma famille j’ai pris le bateau le samedi soir (reprise du boulot le lundi matin).
Fort de l’expérience de mon dernier voyage, dès la sortie du port je me suis baladé dans les sanitaires réservées aux douches et toilettes, a la troisième tentative alors que je faisais semblant de me brosser les dents (qui étaient déjà très propres) j’ai vu arriver deux hommes l’un la trentaine et l’autre la cinquantaine, sans un mot ils sont entrés dans une cabine de douche. J’ai ouvert puis refermer la porte principale tout en restant à l’intérieur. Quelques secondes après j’ai entendu un bruit de succion qui ne laissait aucun doute sur ce qui se passait sous la douche. Ils étaient très discrets pendant leurs ébats mais pour une oreille avertie certains chuchotements ne laissaient aucuns doutes, ils faisaient l’amour.
Une bonne demi-heure après, ils sortirent de la cabine et quand ils m’ont vus ils ont compris que je les avais espionnés, le plus âgé a eu vers moi un regard complice qui en disait long.
Je finissais de me coiffer quand il s’est approché de moi et m’a demandé si cela m’avais plu, je lui répondis oui et que si j’avais osé j’aurais frappé à la porte pour participer.
Il me caressa les fesses et me dis, nous verront ça plus tard car ils avaient réservés pour le petit déjeuné, il m’a donné son numéro de cabine et m’a donné rendez-vous vers huit heures trente.
Tout émoustillé j’ai pris une douche en me masturbant le cul d’une main et de l’autre la queue tout a l’idée de ce que j’imaginais qui allait se passer et j’ai jouis.
Très impatient et après avoir repéré leur cabine je suis resté dans les parages en attendant l’heure fatale.
Huit heures trente, le plus âgé arrive et entre dans sa cabine sans refermer complètement la porte, j’ai attendu un moment mais le plus jeune n’arrivant pas je me suis décidé à entrer, il était la nu sur sa couchette une superbe bite en érection, visiblement il m’attendait, à la vue de ce beau sexe j’ai refermé la porte, il m’a demandé de ne pas la verrouiller car son ami allait bientôt arriver.
Très excité je me suis approché de lui, me suis déshabillé et j’ai entrepris de m’occuper de cette belle queue qui n’attendait que ma bouche, je l’ai sucé tout en m’occupant de ses tétons je lui ai léché les couilles pendant que je le branlais, il grognait de plaisir, j’en ai profité pour lui caresser les fesses en insistant le long de sa raie, il avait l’ère d’apprécier aussi je me suis enhardi et mouillant mes doigts j’ai commencé à lui en introduire un plus un deuxième et pendant ma fellation je lui ai branlé le cul.
Il a jouis, j’ai dégusté son sperme très abondant avant de tout avaler, il m’a demandé de me mettre à genoux et il est passé derrière moi et m’a sucé la raie et mon trou, il a enfoncé sa grosse langue à l’intérieur pendant qu’il m’était une capote, et enfin ce que j’attendais est arrivée il a introduit doucement mais surement sa belle queue, j’ai eu un peu mal au début car elle était épaisse mais cela me faisait tellement du bien que j’ai oublié la douleur pour profiter de cette langueur qui envahissait tout mon corps, c’est à ce moment-là que son compagnon arriva, devant le tableau qui se présentait à ses yeux il se débarrassa de ses fringues en un tour de main et se plaça devant moi me tendant lui aussi une bite de gros gabarit et longue d’environ une vingtaine de centimètres et je m’empressais de gober ce bel engin, pendant que le plus âgé me pilonnait le cul le plus jeune me baisait la bouche et à chaque fois qu’il arrivait au fond de ma gorge j’avais l’impression que j’allais me faire défoncer la glotte, je déglutissais et ça passait au bout d’un très long moment je l’ai ai sentis se raidir, tressaillir et brusquement ils ont jouis tous les deux a quelques secondes d’intervalles, j’avais la bouche pleine de sperme que je me suis mis à déguster avant de tout avaler.
Après une petite pause le plus âgé m’a demandé de le sucer pendant que le jeune s’occupait de mon cul, la pénétration a été plus difficile car il avait vraiment une très grosse bite et je n’en avais jamais pris d’aussi grosse mais une fois à l’intérieur tout s’est bien passé, il m’a limé doucement au départ puis il a accéléré le mouvement pour finir par me pilonner comme un bucheron et malgré ma crainte et mes réticences j’ai adoré ce moment, j’ai reçu d’un seul coup une abondante quantité de foutre dans la bouche que je me suis empressé d’avaler, le plus jeune a lui aussi éjaculé et il y a eu une grosse quantité de sperme dans la capote.
C’est à ce moment-là que j’ai appris leurs prénoms le plus jeune René le plus âgé Albert, quand René a demandé à Albert de prendre une photo de mon trou resté béant, quand j’ai vu le cliché et vu ce gros trou bien rond je me suis demandé si c’était vraiment le mien (et oui c’était bien lui).
Je me suis rhabillé et Albert m’a demandé de revenir après diner pour recommencer car ils n’en avaient pas fini avec moi, j’ai donné mon accord et je suis parti prendre une bonne douche.
Vers 15h je suis retourné voir mes deux amants et nous avons commencés à nous câliner, avant de passer aux choses sérieuses, Albert m’a demandé si je voulais me faire sucer car le matin je n’avais servi que de femelle, j’ai de suite été d’accord, c’est René qui a commencé pendant qu’Albert me caressait le cul et l’anus en y mettant les doigts pour me branler, j’étais aux anges, je me suis mis à baiser la bouche de René qui était un super suceur et j’ai faillis éjaculer a plusieurs reprises mais j’ai réussis a me contrôler car je voulais qu’Albert me suce aussi, je le lui ai dit et il s’est exécuté, il avait une technique incomparable et bien sûr j’ai jouis lui déversant un abondant flot de sperme qu’il s’est empressé d’avaler.
Nous nous somment reposés un moment et c’est là que j’ai appris qu’ils étés père et fils et qu’ils s’enculaient entre eux depuis que René avait 16 ans. Et on a recommencés à ce faire du bien tous les trois. Nous avons servis chacun notre tour de vides couilles avec la bouche et le cul pour les deux autres on s’est régalés et nous nous somment quittés heureux et comblés, ils m’ont donnés une adresse mail et j’ai fait de même, nous avons correspondu pendant quelques année et depuis 5 ans plus rien, mes mails me sont revenus et je n’ai plus insisté. Dommage je garde un impérissable souvenir de cette traversée. (Bien sur ce sont des prénoms d’emprunt car cette histoire est strictement vraie et vécue il y a 9 ans)



Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !