Total : 2243
En attente : 17

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (723)
Entre hommes (161)
Entre femmes (55)
Transexuelle (64)
Premiere fois (171)
A plusieurs (706)
Jeune adulte (114)
Mature (33)
Soumis,soumise (170)
Inclassable (63)

Une tournée qui coûte cher
Le pêcheur 2
Le pêcheur
érection génante
Une défonce mémorable






La découverte (suite1)

Ecrit par Plaisir
Parue le 02 avril 2007
Il y a 5 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 10458 fois | Cette histoire erotique a une note de : 15/20

Noter ce récit erotique !


Lorsqu'ils sont entré, j'ai pu constaté que de voir mes initiateurs accompagnés de 2 autres hommes m'a excité au plus au point, et d'avoir confirmé que j'étais une salope qui en voulait encore, mes initiateurs sont sortit et les 2 nouveaux hommes ont sortit leurs bites pour me les mettre devant la bouche, et me suis jeté dessus pour les sucer comme la salope que j'étais à ce moment.

je les ai sucé alternativement, puis un m'a détaché les jambes et a mouillé de salive mon anus et enfoncé 3 doigts, puis après 2 à 3 minutes un quatrième, une fois bien ouvert il enfonça sa belle bite, la plus grosse des quatre que j'avais vu, j'ai à nouveau souffert de cette pénétration, mais moins que la première, la douleur s'estompa rapidement et fit place à la montée de ce plaisir qui devenais comme une drogue pour moi.

ils ont commencé une tournante, et de sentir ces 2 bites alternativement dans mon cul et dans ma bouche ma fait monté à la jouissance et j'ai éjaculé sur mon ventre une fois encore, ils ont changé une bonne dizaine de fois avant de tout gicler sur mon visage, et ils se mirent à caresser mon visage avec leurs bites en ramenant tout le sperme dans ma bouche ouverte, et sans qu'ils ne demandent quoi que ce soit, j'ai avaler, ils se rhabillèrent et partir.

Mes 2 initiateurs entrèrent, et me dire, alors grande salope tu as ton compte maintenant, je leur ai répondu oui mais que malgré la douleur de mon anus, si il n'était pas satisfait, il pouvais se satisfaire en moi, et ils rattachèrent mes jambes, mais pas au pieds du lit, mais à mes poignets, un se glissa pour me sodomiser de manière à ce que le second puisse également s'enfoncer dans mon cul, et là, j'ai hurlé de douleur de subir une double pénétration, mon anus déjà douloureux, devais être totalement éclaté.

Une fois bien enfoncé tous les 2, ils ne bougèrent pas pendant au moins une bonne minute, puis un commença à aller et venir, suivit peu de temps plus tard par le second, la douleur avait de la peine à partir, mais le plaisir montait, montait, et ce mélange de douleur et de plaisir me fit encore jouir, et lorsqu'il ont remplit mon cul de leurs sperme, je tremblais de tout mon corps et gémissais de plaisir à ameuter l'immeuble.


Après avoir repris leurs esprits, un à détaché mes pieds, pour les attachés à nouveaux aux pieds du lit et allèrent dans une autres chambres.
Au réveil, ils étaient devant moi, nu, et me présentaient leurs bites que je me suis empressé de sucer, après un long moment ils giclèrent leurs sperme au fond de ma bouche, et j'ai tout avaler, ils mon détaché, et nous sommes aller dans la cuisine pour un café, je l'ai rapidement bu, et me suis glisser sous la table pour leurs redonner vigueur, ce qui ne tarda pas, et je me suis relever et pencher en avant, le torse sur la table, j'offrais mon cul, un m'a sodomiser immédiatement sans préparatifs, et j'ai eu mal, mais le plaisir arriva à la vitesse d'un TGV, et je continuais à sucer l'autre, puis à un moment, un a dit, ont te garde toute la journée et tu vas faire la pute pour nous, tous les hommes qu'ont ramène tu devra les faire jouir, et ne jamais rien refuser, tu fera la pute et exécutera tous ce que les clients te demande et ne dit jamais non, vu que nous étions un samedi, ils m'ordonnèrent...

Et pourquoi pas tout le weekend. J'ai juste dit, il faut que je sois lundi à 9h au travail, et si vous le souhaitez, ma femme et loin pour la semaine, je peut être votre salope toute la semaine en dehors de mon travail, mais je demande une discrétion total, un m'a répondu, que tant que je ferais tout ce qu'il m'ordonne, je ne risque pas d'indiscrétion, mais que j'ai été filmé le premier soir et que si je ne fait pas tout ce qu'ils me disent, il enverrons une copie à ma femme, j'ai répondu, qu'il ne regretterais pas de me faire confiance.


J'ai passé une semaine fabuleuse, ou j'ai sucé chaque jour une moyenne de 9 bites par jours entre le lundi et le jeudi, les 2 derniers jours, ce fut un festival, le vendredi après le travail, ils m'ont fait partouzer par des hommes et je n'ai pas compté, ils m'ont juste dit avant de me coucher, t'ai une bonne salope et une grande pute, tu as pris 11 jouissance dans la bouche et sur le visage et t'ai fais jouir 16 fois dans le cul, demain ce sera plus puisque tu aura toute la journée pour te faire baiser comme la salope et la pute que tu ai.


Après le retour de ma femme, ils ne me firent plus revenir souvent, car je n'avait plus beaucoup de temps, ils m'ont remis la cassette de ma première soirée, et je l'ai cachée à la cave et quand je suis seul, je la regarde et me branle un max, j'avoue que ce manque de bites me rends nerveux, je suis vraiment en manque, comme un drogué, oui je suis en manque de bites.


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !