Total : 1951
En attente : 129

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (704)
Entre hommes (142)
Entre femmes (51)
Transexuelle (60)
Premiere fois (137)
A plusieurs (674)
Jeune adulte (83)
Mature (24)
Soumis,soumise (151)
Inclassable (54)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






Le plaisir de vider un homme

Ecrit par rycame
Parue le 06 novembre 2013
Il y a 1 commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 4004 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


J' ai compris que jamais une femme ne sera intéressée par moi sauf pour les amuser mais je trouve que cela est trop rare mais je comprend que certain homme aime me deshabille des yeux surtout quand il voit un bout de mes petites bobettes, à la maison le voisin de palier va souvent fumer dehors et il surveille chez moi, je l'ai compris car j'ai fait une réparation sous son évier et il a vu ma petite bobette de femme, cela m'a mis mal à l'aise car il n'a pas laché mes fesses des yeux même devant sa femme. Ce soir il est dans la cour arrière presque dans ma fenêtre quand mon épouse part pour la soirée, je me demande ce qu'il ferait si j'était nu, sans le regarder je me deshabille et je garde ma bobette pour faire mon ménage, en jetant un coup d'oeil je vois qu'il regarde toujours, comme il commence à faire noir j'allume la lumière, je me place pour que la lumière montre la clarté de ma culotte, il ne bouge pas , je vais à la cuisine pour faire la vaisselle et je ne suis pas surpris de le voir à la fenêtre, je me décide et enlève ma bobette pour laver, je tourne lentement pour bien montrer le devant et l'arrière, je prend mon temps car j'aime ca, il reste à regarder plus d'une hrs. Maintenant à chaque fois que Lou va veillée, M. Rom apparait dans la fenêtre à me regarder, il ne se cache même pas, j'aime ca et je veux qu'il soit content, il me voit laver les plancher à quatre pattes sans ma bobette, je me place toujours pour qu'il voit bien mes fesses, je n'ai aucune gène, ce soir je le surprend car je fais la vaisselle avec le plumeau dans mes fesses, il ne se cache pas pour rire et cela me fait plaisir mais je voudrais fondre quand j'apercois que sa femme est avec lui.

J'apprend que Lou part en voyage pour une dizaine de jours mais elle me fige en disant que MMe Rom va s'occuper de moi et qu'elle va avoir des travaux à faire, le premier soir je n'ose pas me deshabillé car j'ai peur que Mme Rom apparaisse à la fenêtre mais je suis surpris d'entendre ouvrir la porte en avant, c'est elle qui me regarde et me fige.

Qu'est-ce que tu fais avec ton linge quand la patronne n'est pas là tu es toujours nu, alors tu reste en bobette, immédiatement.

C'est une femme assez grassette dans la cinquataine, elle me fait peur mais je lui obéis, " maintenant suis moi" la tête baissée je la suis chez elle, va te coucher sur la table dans la cuisine" sans relever les yeux j'obéis, allongé sur le dos je l'entend; " Cela fait assez longtemps qu'il t'agace maintenant contente toi" les yeux fermés je sens les mains de M. Rom se promener sur moi, il pince mes seins avant de descendre sur mon ventre, lentement il m'enlève ma culotte et caresse un peu mon pénis et mes testicules avec ses doigts, " regarde la belle petite queue et sa petite poche" je sens sa langue faire le tour, je le sens prendre mes jambes et les replier sur moi, je sens un courant d'air passer entre mes fesses mais les yeux m'ouvrent quand je sens sa langue descendre entre mes fesses pour s'attarder sur mon anus, je n'ai jamais pensé à ca mais c'est une vrai jouissance, je ne peux m'empêcher de me plaindre, j'entennd rire Mme Pom mais je ne peux me retenir, je n'ai pas d'érection et je n'y pense même pas tellemennt la jouissance est forte, j'ai mal au dos mais je n.ose le dire car je ne veux qu'il s'arrête, je suis decu quand il s'arrête et je reste dans la même position même si Mme Rom me regarde. Elle me donne l'ordre de laver le plancher du salon, je trouve le seau et les linges et quand j'entre dans le salon elle est assise à regarder la télé mais c'est M. Rom qui attire mon attention, il est assis sur le fauteuil nu, son pénis est bien raide et je vois ses testicules je n'ai jamais vu une aussi grosse poche, je prend mon temps pour laver en gardant un oeil sur M. Rom, si il serait seul je serais incapable de m'empêcher d'y toucher mais cela me fait peur, je suis rendu à ses pieds et je me dis que Mme Ron doit vouloir que je suce son mari, je fais cela très vite je relève la tête et d'un coup j'avale ce gros gland, rien ne se passe et je n'entend rien, alorsma tête descend lentement et voyant qu'il ne bouge pas ma langue lèche sa grosse queu, il se laisse faire sans bouger mais en le regardant dans les yeux je vois qu'il aime ca, je n'ai qu'une idée c'est de le faire éjaculer, je pense à la fois ou un gars m'a sucer et j'essais de faire la même chose. Cela me prend un bon quinze minutes mais quand il se vide il me prend la tête à deux mains pour me retenir, cela est très épais et je suis surpris de voir la quantité, je suis forcé de tout avaler et il me laisse quand il est complètement vide . Il sourit et je suis content je termine mon plancher.

J'avais raison je l'ai dit à Lou que quand il verrait une grosse queue il sauterait dessus, maintenant tu vas chez toi et tu écris ce que tu aimes et ce que tu veux ce qu'il t'arrive, je connais les tapettes de ton genre et je sais ce qu'ils aiment, si tu n'écrit pas la vérité je vais le savoir, reviens me le porter quand tu auras finis.

J'hésite à écrire mais elle me fait peur, alors je dis la même chose que sur l'ordi et j'y retourne à reculons.

Il n'y a rien qui me surprend mais tu as oublié une chose c'est que tu es une tapette et quand tu vois une veux tu n'es pas capable de t'empêcher de la sucer, rajoute le.

Je le fais et elle donne le papier à son mari qui le lit à voix haute, son pénis grossit lentement en lisant, je pense à ce qu'elle m'a fait rajouter et je crois que M. Rom veut se faire sucer alors je me place à genoux en me disant que je vais faire encore mieux. Je la sens grossir et ma tête donne des coups très vite, je pense que je suis entrain de le crosser avec ma bouche, c'est un peu plus long que la première fois mais quand je sens qu'il va exploser, je comprend qu'il ne me tient pas la tête mais je sais qu'il veut que j'avale, je le comble je ne perd pas une goutte j'avale tout, à mon départ elle me fige.

Je te l'ai dit Paul que tu finirais par avoir une bonne suceuse et en plus tu vas avoir une vrai chienne, toi reviens demain après ton travail.

Je ne comprend pas Mme Rom dit qu'elle a une suceuse pour son mari, je me demande ce qui va arriver, je ne comprend pas ce qu'elle a voulue dire en parlant de Lou.


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !