Total : 1951
En attente : 82

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (696)
Entre hommes (133)
Entre femmes (51)
Transexuelle (60)
Premiere fois (120)
A plusieurs (670)
Jeune adulte (79)
Mature (23)
Soumis,soumise (148)
Inclassable (53)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






Londres

Ecrit par clark0188
Parue le 03 décembre 2016
Il y a 1 commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 1361 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


Londres... 18h45...

La brume à déjà recouvert le 3/4 de la ville, la journée de boulot à été rude, debout depuis 2h du matin pour arrivée à l'aube sur un chantier londonien pour un simple devis à 14000€... J’espère que le vieux Canardier va signer et que ma venue ici 'aurai pas servie à rien.
J'ai crée mon entreprise en 2002, une société réputé de classe européenne spécialisé dans le domotique, la fainéantise des gens ont fait de moi un homme riche...
Des volets automatisés, des caméras visionnées à l'autre bout du monde, le chauffage de la maison automatisé et réglable de son travail, la porte du garage qui s'ouvre et se ferme à la seul volonté de la pensée de l'homme... sont quelques tours de mon sac que je proposes à ma clientèle... je le répète... la fainéantise des gens ont fait ma richesse.

Mon compte en banque ressemble plus à celui du créateur de facebook qu'a celui d'un etudiant, j’exauce mon moindre désir en quelques secondes... ma dernière folie... ma Camaro noire... mon bolide qui explore le moindre centimètre de pavé avec une classe indéfini....
Et pourtant, un manque existe dans ma vie, le sexe ! Pa que je ne couches pas avec personne, l'argent et mon physique sportif me donnes un avantages considérable pour affecter le genre féminin... mais le plaisir, le vrai.. lui... est devenu une quête pour moi... alors je me suis promis de tout essayé, de tout voir, je veux savoir ce que le sexe offre de mieux, je suis prêt à tout pour ça... Le commerce du sexe s étend et gagne du terrain chaque jour. et je fait partie de ceux qui aimes dénicher ce genre d endroit.et quitte passez par une ville comme Londres... Voyons ce qu'il peut me réserver....




J’avais entendu parler du "charlestone" cette boite branchée, toujours pleine à craquer, même en semaine. On ne peut pas dire qu' elle doit son succès à sa devanture, et encore moins à son quartier, sombre, sale, les trottoir lugubre et des allées ou ma voiture se sentirait bien étroite. Mais je devais y allez, parce que ce qu'elle abritait cette boite.. valais le coup d'oeil apparemment.
L'entrée se fait sans encombre, un petit clin d’œil à la jolie minette qui a pris mon manteau et qui m'a tendu le billet pour le retour.. elle si je ne déniche rien se soir, je reviendrais la voir pour lui montrer autre chose que ma carte bancaire ! .

J’entre enfin dans ce palace, oui palace.. c'est le mot, 8 grandes salles toutes les plus belles les unes que les autres, 8 salles, 8 thèmes de musiques différentes... beaucoup de femmes et d'hommes autour de moi, en effet c'est un endroit qui marche, mais moi, c'est l’ascenseur au bout du couloir qui m’intéresse.... Je m y approche et la le vigile me demande d'un air droit et sec : « Mot de passe » A cet instant je me sens en infiltration à la James bond,

AKDNEJND

« entrez » Me ache le serveur en me tendant la carte de fonctionnent du l'ascenseur.

« Merci brave homme » je ne pouvais empercher mes petites pointes d'humour. Peut être me prenais je vraiment pour Pierce Brosnan pares tout.

J'entre dans le monte charge et insert la carte dans la fente, la porte se ferme et je me se descendre...Puis ma vue se pose sur un sous sol...ou plutôt... des vitrines...12 exactement. chacune abritant sa call girl, mon choix n'as pas traîné, elle était si belle, Rousse, cheveux longs jusqu au milieu du dos, elle me fixait droit dans les yeux.. elle était à quatre pattes sur cette peau en fourrure, j'adorais l'idée de ces femmes que l'on venait choisir comme un chien au chenils, ou plutôt comme une chienne.... je tape à la vitre pour l'appeler, je pose un billet de 200€ sur la vitre et la voilà qui approche encore tirant la langue de faim... je sors un autre billet mais de 500€ cette fois ci , que pose à coté du premier... elle salive.. me montre la fente ou les billets doivent être déposé... je souris...Ses yeux pleins d'envies me regardent fixement, Après quelques minutes de jeu de regard, je met fin à l'attente et met un billet de 500€ dans la fente, les charnières qui maintienne la vitr face à moit s'enroulent et cette paroi qui me separe d'elle s'abaisse....

Plus rien ne nous separe, j'entre dans son box, elle se leve et se colle à moi,

Bonjour Charmant jeune homme, 500€ pour un simple début ? Vous savez ce que vous voulez dîtes moi....

Je suis près à vous donner beaucoup plus que cela suivant les services que vous allez m'offrir...

Beaucoup plus ?

Beaucoup... Beaucoup... Beaucoup plus....



D'un geste sans frein, elle attrape et tire mon bras et ensemble nous passons la porte du fond de sa cage, donnant sur une magnifique chambre mitoyé d'une salle de bain vraiment classe, à croire que se sous sol est jumelées avec un hotel de luxe !

Elle m'assois sur le lit puis fait tombé le petit châle de ses épaules... sont corps debout est une vrai merveille à regarde ;.. un porte jar-telle dessinant maintenant ses cuisses, des liens touchant sa peau douce, son nombril parfaitement dessiné, ses seins maintenue par ce soutien gorge similaire au détail prés à ce bas rouge feu.

A ses mots, je sors une liasse de billets de ma veste quelques billets de 100, 200 € et de 500 € mélangés, au bas mots 10 ou peut-être 15000 € en liquide que je dépose juste à côté de moi.

- vous êtes fous de vous trimballer par ici avec une telle somme d'argent sûr vous
- après notre petit entretien c'est vous qui devrait vous méfier de cela plus moi
-Que voulez-vous dire ?
-Tout simplement que si vous êtes à la hauteur de mes exigences cet argent sera le vôtre
Un Ravalement de salive, un regard perplexe et son cœur qui commence à battre de plus en plus fort je comprends tout de suite que j'ai mis le point là où il fallait, elle recule ferme la porte à clé puis avance vers moi de nouveau...
-Je suis à vos ordres que voulez-vous monsieur
- et bien commencer donc par un classique, danse pour moi !

Sans même une seconde d'hésitation cette jolie rousse face à moi commence une danse plus que sexy chaque mouvement est en adéquation avec le suivant, elle caresse la moindre partie de son corps pendant que ses yeux ne me lâche à aucun moment les miens...

Son regard enflammé attise mon envie, elle se retourne, danse de plus en plus sensuellement descend puis remonte lentement ses fesses légèrement sortie de son axe
Comment mon sexe pourrait-il rester sage dans mon boxer alors que je m'apprête à toucher cette magnifique créature.
D'un geste très élégant son bras droit dégrafe son soutien-gorge pour le faire tomber au sol sa main gauche vient se poser sur sa poitrine puis elle se retourne....j'imagine déjà ses seins splendide sans même les voir, elle, sourit comme si elle aimait m'affliger le fait de ne pas découvrir ses 2 mamelons. Mais que me réserve telle encore.,,,, ?
C'est lentement qu'elle retire son bras de ses seins puis laisse ses mains en l'air jusque dans ses sa crinière rousse ! Un magnifique 90C se place face à moi, mon sexe tout comme moi apprécie la vue de son déhanché ,,, Elle continue et m'offre vraiment un spectacle splendide... ses mains décident alors de descendre le long de cette peau nue... jusqu a ce porte jar telle qu elle commerce a titiller... son regard s enflamme alors, tandis que ces genoux se plie pour revenir à 4 pattes... je redécouvre la chienne que j'ai choisis il y a quelques minutes de cela... elle approches... lentement, sa tête frôle mon entre jambes... ses mains remonte lentement de mes chevilles jusqu mes genoux pour finir à la boucle de ma ceinture.... Toujours d une élégance qui lui est propre... elle déboucle. déboutonnes et liberes mon membre qui commençais à étouffé dans sa cage de coton...
Sa main s'ouvre pour l' attraper et sa langue se dépose en bas pour remonter lentement jusqu a mon gland; Ma respiration en prend un coup quand je vois son regard m'annoncé ses intentions torrides, je vois sa bouche s ouvrir pour enfermer completement mon sexe à l'interieur !
De là s’enchaîne plusieurs mouvement de va et vient tous plus délicat les uns que les autres... son poignet durcit mon membre, signe de plaisir, quelques instant de suce sont rythmés par des montés de langue qui me rende fou, puis ces lèvres gourmandes reprennent de plus belles leur investigation.

Hum, tu as bien fait de me le présenté celui là » Me dit elle entre 2 gorgées

Ces mains caresses mes testicules pour me prouver que son nouveau jouet lui plaît

Sa main droite remonte sur mon joystick pour accentuer la masturbation de mon sexe dressé spécialement pour elle.
J’attrape un billet de 200 euros que je glisse dans sa jolie culotte... elle le prend... souri... et reprend mon membre a pleine bouche !
je la relève face à moi et met a mon tour à genou ! j attrape son bas... dernier rempart entre moi et son entrejambes ! je le glisse jusque ces chevilles... Sa jolie fente ne demande qu'a être manger, ce que je fait immédiatement, ma langue.. ma bouche mes lèvres... je prend un plaisir illimité à lui lécher ces partis intimes sous son tortillement guidé par le plaisir infligé... son liquide qui coule dans ma gorge, ma langue qui la pénétré lentement, pour sentir chaque millimètre de sa petite chatte criant famine,
2 billet de 500 euros en mains. je les glisse dans la fente de ses fesses... pendant que je continu mon œuvre
- Hum oui... encore...? j’aime baiser pour ton argent" me dit elle avec un souffle de plaisir....

Je la retourne, ses fesses en l'air, sa petite chatte offerte et moi venant lui manger son clitoris, ses cris me guident, mes mains sur ses fesses sente son corps se cambrer, ses gémissements accélère et son corps se tord de plus en plus....

Quelques minutes de léchage en règle, elle se jette sur le lit, face à moi, les jambes écartés tenu pas ses mains, son vagin bien écarté face à moi.



- Prend moi, viens me baiser comme je le mérite

Ça y' est, ces mots veulent dire une seule chose, elle est au pays du désir, elle à atteint le point de non retour, celui que les femmes adore et déteste en même temps, celle ou seul le glaive d un homme qu elle désire y mettra un terme.

Mon braquemart à la main, je m'approche d’elle, de sa grotte prête à accueillir son aventurier, je la pénètre, mon sexe entre sans peine guider par sa mouille intense, je glisse mon épée en elle jusqu au fond, son corps se cambre et sa tête recule en arrière.
Il est temps de donner à cette demoiselle ce qu elle mérite, mes mains sur ces genoux pour me fixer confortablement et voilà mes va et viens partis comme une furie limant son sexe à une vitesse incroyable, ses cris rythme le débat, ses seins qui s affolent face à moi me donnent encore une idée, j'attrape une nouvelle liasse de billet et fouette ses 2 jolies ballons fortement tout en continuant à alterner brutalement mon sexe en elle

-OoOOOh Putin oui fouettes moi avec ton salle pognon !

Au cas ou vous ne le sauriez pas, les insultes en plein ébat amoureux est très bon signe

- Taie toi, lui dis je en lui glissant un billet dans sa bouche qu' elle referme bien volonté le papier entre les dents.



Ses fesses empoignées pas mes mains, je ressort mon sexe luisant et trempé de foutre pour la placé à 4 pattes, son petit trou en parallèle à son entre, je reglisse ma verge en elle, tirant ses cheveux en arrière, la vue de son dos nue courbé est très excitant, la liasse repris en main, c'est à ses fesses que j inflige d 'énormes coup de liasses accompagné de mes coup de reins, sa chatte trempé, mon sexe glisse extrêmement bien en elle, une osmose se crée et ses cris sont tellement intenses que je ne tarde pas à commencer à éjaculé en elle, je reprend cette princesse du sexe face à moi, mon membre la main, prêt à cracher mon venin, elle l'attrape comprenant très vite la suite du programme, elle me m offre une branlette entre ses seins pour remettre popole en bouche avant d'accueillir ma semences qui se vide dans sa bouche... elle sourie, attrape quelques billets sur le lit pour se caresser les seins avec...



Je sourie, m'allonge à coté d'elle complètement crevé, elle pose son corps nue sur le mien et me glisse à l'oreille un gentil et sincère « Merci, Merci pour ça »


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !