Total : 1951
En attente : 129

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (704)
Entre hommes (142)
Entre femmes (51)
Transexuelle (60)
Premiere fois (137)
A plusieurs (674)
Jeune adulte (83)
Mature (24)
Soumis,soumise (151)
Inclassable (54)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






Ma meilleure amie Catarina et le lycée

Ecrit par Erosamor
Parue le 20 mars 2016
Il y a 1 commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 2232 fois | Cette histoire erotique a une note de : 13/20

Noter ce récit erotique !


Salut à tous !

L'histoire que je vais vous racontez m'est arrivé à mes 18 ans c'est à dire il y'a trois ans.
Je fais 1 m 75 pour 78 kilo, je suis assez musclé même si le sport n'est pas trop mon truc (je suis flemmard) brun aux yeux gris.
Pour les besoins de l'histoire, je m’appellerais Yanis :),

Cette histoire m'est arrivé lorsque j'étais au lycée en terminale, à cette époque ma meilleure amie était une fille portugaise de 18 ans : Caterina.
Bon j'imagine que vous attendez la description donc je ne vous ferais pas attendre :) . Pour résumer c'est une BOMBE, le canon du lycée, le beau morceau, la bomba latina dont une bonne partie de notre lycée a déjà rêver coucher avec.
Elle fait 1 m 72 brune tirant sur le blond avec de grand yeux noisettes dans lesquels on peut se perdre des heures, de longs cils et un sourire de folie qui me faisait immédiatement bander surtout quand il était accompagné d'une blague cochonne.

Il faut dire que même si elle n'avait jamais eu aucune sorte de relations sexuelles (famille portugaise catholique oblige) elle était très libérée sur ce sujet et c'était souvent un de nos sujets de conversations. Niveau personnalité, elle est à la fois vivante, joyeuse et espiègle mais d'un autre côté elle a un côté un peu naïf et bête qui donne envie de la protéger....ou de la tringler brutalement selon les points de vues :).

J'ai l'impression d'avoir oublier quelque chose...ah oui une description un peu plus chaud ;) ne vous inquiéter pas les gens !
Il y'avait donc quelque chose d'assez unique chez elle qui la faisait connaître de tout le lycée...son cul... deux belles grosses fesses rondes et délicieusement bombés que je rêvais d'enculer. Ce boule de dingue était posé sur deux longues jambes aux cuisses de rêve, elle avait de larges hanches surmonté d'une fine taille et d'un ventre musclé et en plus de ça sa magnifique cambrure venait accentuer la rondeur de son superbe derrière...Et sa poitrine....que n'aurais je pas donner pour pouvoir saisir ces deux superbes sphères et me branler entre. Elle portait rarement des décolleté mais même sans, ses seins venait tendre le tissu et tout le monde reluquait ces deux délicieuses bosses avec envie.

Lorsque je l'ai connu en troisième il faisait déjà du 95 C à 15 ans, entre temps ils avaient grossis et devaient être entre du C et D, j'avais eu l'occasion de les toucher par "mégarde" et j'avais pu constater que malgré leur taille ils étaient délicieusement ferme et tendre tout en restant doux, moelleux et chaud.

Au début de nos années lycée j'ai éprouvé des sentiments pour elle et nous avions commencé à flirter, malheureusement cela avait cesser du jour au lendemain sans aller plus loin que des séances de massages, caresses dans le dos, les cuisses ou le ventre . Je n'ai jamais su pourquoi et dû me contenter du statut de meilleur ami.

Au fil du temps mes sentiments s'étaient estompés mais parfois lorsque j'étais chez elle et que je la voyais se pencher en avant dans la salle de bain m'offrant une vision sur ses fesses sensuelles j'avais soudain envie de me lever de lui baisser son jean et de violemment la baiser contre le miroir.
En fait elle avait un corps fait pour la baise et elle animait souvent les discussions des autres garçons du lycée, beaucoup voulant se la taper et me demandant mon aide et mes conseils de par mon statut "privilégié". Toutefois à cause de sa famille elle refusait la majorité des avances plus ou moins subtile qu'on lui faisait

Mon histoire commence le lundi de la rentrée après les vacances de décembre et les fêtes de fin d'année. Ce jour là j'arrive au lycée tôt comme à mon habitude, je vais parler à mes potes et on se raconte nos soirées des vacances pendant lesquels, alors que beaucoup on eu occasion de niquer je n'ai pu que tripoter une meuf à 5 h du matin complètement bourrer et ne réussissant ni à la doigter dans le bon orifice ni à bander (un échec total quoi)....Bref plusieurs mois que je n'ai pas baiser et quand Caterina m'a envoyer des photos d'elle en maillot de bain prise pendant son Noel en Thaïlande.....inutile de vous dire que je me suis astiquer la bite comme jamais ;)

Je la cherche donc dans la cour du lycée mais impossible de la trouver, je lui envoie un message :

- T ou ?

La cloche sonne et je monte en classe, peu après je reçois

- Chez moi j'ai pas cours le matin tu peux venir manger si tu veux, bisous :* ;)

Une fois passez les 10 secondes où mon esprit s'est perdu dans un fantasme où il était question de la sodomiser dans le lit de ses parents, je me réjouit de son invitation (et de pouvoir revoir ce putain de corps) et j'accepte avec joie.

Après la fin des cours je fonce chez elle, arrivé en bas de sa résidence je vais sonner quand une voix m'interpelle :

- Hé mec salut ! ta passez de bonne vacances ?

Je lève les yeux surpris, de l'autre côté de la grille se tient Antoine, une connaissance à moi du lycée, C'est un métis faisant 1 m 80 il a les yeux gris et les cheveux très court, il est plutôt musclé car il fait beaucoup de sport comme Caterina (et contrairement à moi ^^' ) Je m'étonne :

- Ah..euh..salut Antoine qu'est ce que tu fais ici ? t'avais pas cours ?

- Non moi aussi je commence l’après midi, j'était venu voir Caterina !

Je déglutis rapidement, qu'est ce que c'est que cette histoire ? il n'est même pas dans sa classe et je les ais vu se parler que très rarement...

- Ah bon ? pourquoi faire ??? lui dis je sur un ton un peu trop inquiet et paniqué.

- Ah et bien on est ensemble en sport (au lycée les classes de sports ne sont pas les mêmes que les classes normales) et vu qu'elle avait raté le cours d'avant les vacances je suis venu lui faire rattraper. Me dit il en souriant.

- Rattraper un cours de sport ? M'étonnais je.

- Ben ouais on fait musculation donc il fallait que je lui transmette des fiches de la part du prof... Répond-t-il

Je pousse un soupir de soulagement intérieur.

-....et aussi que je lui montre certaines positions. Finit-il pendant que j'avale de travers

Il poursuit :

- Bon c'est pas tout ça mais je vais manger moi j'ai cours après

- Ah OK...c'est sympa de lui faire rattraper le sport...

- Ah ba c'est normal...qui refuserait ? enfin de toute façon avec le corps qu'elle a elle a pas besoin de sport pas vrai ? Me dit-il avec un clin d’œil en s'en allant.

Je suis dans l'ascenseur avec une boule dans le ventre, que voulait-il dire ? personne n'aurait refusé parce que ça serait bête de pas aider une fille si gentil, sympa et mignonne ou bête de rater une occasion de faire quelque chose avec la bombasse dans la moitié du lycée veut faire son garage à bite ? et le commentaire sur le corps ? il parlait du fait qu'elle soit déjà musclé et mince ( à part ses formes, elle a une silhouette en sablier en fait) ou de ses magnifiques bosses ?
pas le temps de m'interroger plus que je toque à sa porte, elle ouvre une seconde après et je me concentre pour ne pas rester bouche bée mais c'est difficile.

Caterina est sublime, elle a un petit short de sport moulant et je peux détailler ses deux longues jambes fuselés à la peau brillantes et veloutés elle a les pieds nues, elle me fait un de ses sourire radieux qui rendrait sa joie de vivre au schtroumpf grognon et...mais qu'est ce qu'elle fait ? elle cache le haut de son corps avec une veste en jean de son cou à ses hanches qu'elle tiens serré contre elle , mais vue les deux admirables protubérances qui poussent à travers je doute qu'elle ait besoin de tenir la veste avec ses mains pour qu'elle reste en place. Je lève un sourcil mais je laisse les interrogations pour plus tard et m'avance pour lui faire la bise. Mais elle recule brusquement.

- Salut t'es en avance ! attend moi dans le salon je m'habille !

- Ah ok pas de problème. dis je en souriant.

Elle me tourne le dos et se dirige vers sa chambre en me laissant bouche bée...elle était nue derrière sa veste ! j'ai à peine le temps d'apercevoir son dos cambrée et bronzée (sans la marque du bikini en plus, elle a donc bronzer en topless ) et un dixième de seconde de ses fesses en short moulant qu'elle disparaît de ma vue. Je vais m'asseoir dans le fauteuil du salon en me mordant le poing et en tentant de calmer ma violente érection quand soudain quelque chose m'interpelle...
Putain...oh putain, OH PUTAIN ANTOINE il vient de descendre et elle était à moitié nue quand j'ouvre ??? MERDE putain c'est pas possible il se l'est faite ? l'enculé ! OK OK deux seconde je dois me calmer les apparences sont souvent trompeuse...il doit y'avoir une explication.

Catarina entre dans la pièce une minute plus tard, comme d'habitude j'ai envie de lui sauter dessus même si malheureusement elle est habillé chaudement pour l’après midi (on est hiver après tout) et porte un pull en laine quoique assez décolleté à ma plus grande joie ainsi qu'un jean qui moule bien son gros cul ( au même temps elle peut mettre n'importe quoi elle aura toujours l'air d'une allumeuse la pauvre)

- Désolé ! Dit elle en me faisant la bise pendant que je savoure la sensation de ses nichons frôlant mon torse et de ma main sur sa taille.

- C'est pas grave...dit j'ai croiser Antoine en bas et quand je monte je te trouve à moitié nue, c'est normal ha ha ? lui répondis je avec un rire nerveux et un sourire forcé.

- Ah oui il a flasher sur mon cul a la musculation et il est venu le découvrir plus en....profondeur.

- QUOI ??

- ha ha ha t'aurais vu ta tête, je rigole idiot !! entre mon cul et le monde il y'a ma famille, des fusils, des chiens voir des barbelés et je vais pas faire ça avec le premier venu..pour qui tu me prend. Finit-elle avec un petit air vexer me donnant envie de la bifler.

- Ah....désolé ha ha

- Bref il est juste venu me donner des feuilles et m'a proposer de me montrer les exercices que j'avait rater, du coup je me suis mit en tenue de sport et quand il est partit j'était en train de me changer mais t'es arriver. Explique-t-elle

Nous nous asseyons sur le canapé et elle me dit qu'elle veut me montrer ses photos de vacances sur sa télé, elle va allumer sa télé et se penche pour manipuler le lecteur DVD me donnant une vue royale sur l’arrière de son jean qui moule a merveille ses deux grosses demis lunes, elle se redresse dans un mouvement sensuel en se cambrant sans se rendre compte de l'effet qu'elle a sur moi et sur ma bite calfeutré dans mon pantalon mais qui montre des signes de forte activité sismiques depuis 10 minutes.
Catarina revient s'asseoir à côté de moi alors que j'ai poser un cousin sur ma bite pour cacher l'énorme bosse qu'elle provoque.

Je tente de passer mon bras par dessus ses épaules mais elle esquive en se penchant en avant, elle n'est plus trop amatrice des contacts physiques prolongés depuis que je suis passer de "flirt" à "friendzone".
Elle commence à faire défiler les photos sur sa télé en me décrivant ses vacances...extérieurement je l'écoute avec un sourire amical, intérieurement je l'insulte copieusement pour avoir préféré prendre plus de putain de photos en paysage plutôt que la bonasse qu'elle est en bikini. Soudain elle arrive à une vidéo prise la nuit à une sorte de fête avec plein de jeunes, elle se met à chercher fébrilement la télécommande pendant que j'observe l'écran.

Le cameraman filme les gens danser, fumer, s'embrasser, boire, crier bref le mélange habituel d'une fête entre lycéens ou qu'elle soit sur terre.La caméra arrive soudain à l'image d'une fille en short en jean et tee shirt décolleté dansant sensuellement debout sur un table, autour d'elle un groupes de jeunes la regardent les garçons bavent littéralement, les yeux exorbités en la sifflant tandis que les filles le regardent avec envie. Je les comprends. La fille en question danse admirablement du ventre, agitant sa lourde poitrine et balançant son popotin bandant de droit à gauche...MAIS MERDE C'EST CATERINA CA !!

Caterina change d'un coup de photo, ayant retrouver la télécommande, alors que mon pénis redoublant d'ardeur fait tomber le coussin qui le cacher. Je le remet précipitamment, heureusement Caterina n'a rien remarquer.
- WWOOWWW c'est quoi ça !!! M'exclamais je avec une grand sourire
- Non mais...euh...
- Allez ! Dis je, je t'ai reconnu.
- Rooo bon d'accord, c'était une soirée très arrosé, j'avais bu et on faisait un action ou vérité, voila t'es content ?
- Hum et quel autres gages t'as du faire ?
- Ben c'était chiant chaque fois que c'était au tour d'un garçon de choisir, j'écopais du gage, à part ça j'ai du en bécoter un ou deux, me laisser mettre une main, et retirer mon tee shirt....je croyais avoir effacer la vidéo... mais après ces gages là on a commencer a me demander des trucs bizarres du coup j'ai arrêter.
J'ai sentis qu'elle ne me disait pas tout vu comment elle détournait le regard en rougissant.
- Vas y fait voir la fin de la vidéo c'est tranquille !
- Non mais t'es malade ou quoi !
- Oh mais allez j'ai vu le début c'est bon ! en plus tu l'as dit toi même y'a rien de hard. Lui dis je avec mon plus beau sourire.
- Non c'est non. Dit elle en croisant les bras, soulevant ses grosses mamelles.

Je soupire...puis me jette sur elle pour lui arracher la télécommande des mains. Elle esquive en rigolant et je me met à la poursuivre dans le salon, je l'attrape en glissant mes bras sous ses aisselles en essayant de ne pas me retrouver la bite contre son divin tarpé ce qui s’avère difficile étant donné le volume du dit tarpé.
Je finit par tomber en sol avec, moi adosser contre l'armoire et elle à demi allongé, demi assise entre mes cuisses, je l'entoure avec mes bras en la serrant.
- Bon je te lâche que si tu me passe la télécommande.
- Hum je ne crois pas que ce soit possible...
- Au nom de la loi donne moi la télécommande
Elle se tourne à moitié vers moi au moment ou je me rend compte que j'ai les bras serré autour de sa poitrine qui, congestionné vers le haut sous la pression de mes membres, prenaient l'apparence de deux demis sphères gonflé au bord de l'explosion.

- Je ne crois pas que ça soit possible monsieur l'agent...me dit elle en papillonnant des yeux et en frottant une de ses jambes contre la mienne.

Catarina profite du fait que je sois troublé pour m'enfoncer son coude dans les côtes et s'en va au sautillant pendant que à terre, agonisant, j'observe ce cul glorieux s'éloigner, inaccessible. (insérer musique triste et pluie)

Je la rejoint juste après dans la cuisine alors qu'elle nous prépare à manger, je m’assois sur une chaise afin de contempler son merveilleux profil, et alors qu'on discute je ne peut résister à la tentation, je sort mon téléphone et enclenche discrètement la caméra puis je pose mon téléphone caméra vers le haut sur mon pied et m'approche d'elle dans son dos plaçant mon pied sous ses fesses. Je l'attrape par les hanches et curieusement elle se laisse faire, elle se tourne alors vers moi en me souriant :
- Va t'asseoir c'est prêt !
Merde, j'aurais pu a peine filmer 10 secondes...

L’après midi, on va en cours, sur la route les mecs se retournent à chaque fois dans son sillage et la foule s'écarte sur son passage tel la mer rouge sur moise (oui mes métaphores sont originales mais je trouvai pas mieux là XD) arrivés au lycée on se sépare pour aller en cours et j'aperçois mon meilleur pote Daniel qui vient vers moi avec un grand sourire.
- Salut gros ! alors les vacances ? wow je viens de voir passer Caterina...elle est toujours aussi bonne, t'as vu ses photos de vacances sur Facebook ? le feu !
- ha ha ha tranquille les vacances...toujours aussi pervers hein...
- Bon ramène toi on va en cours.
- Attend je vais te raconter un truc...

Sur le chemin de la salle je lui racontai ma matinée, l'histoire de Antoine et de la vidéo notamment. Sa réaction ne se fit pas attendre.
- Oh mais mec, obligé il l'a sauter ! qu'est ce que tu crois ?
- Quoi ? t'es sérieux ?
- Ben à mon avis, c'est un beau gosse et elle c'est un des plus gros canons du lycée forcément il lui a fait quelque chose, elle l'a au moins pomper ....elle est pas si innocente que tu crois...
- Attend...comment ça ?!
- Hum...ben je voulais pas t'en parler avant mais bon on va dire qu'elle a aussi flirter avec moi l'année dernière quand vous vous étiez disputez et qu'elle te parlait plus.
- QUOI ??? t'es sérieux ? et vous avez... ?
Il jeta un coup d’œil autour de lui et se pencha avec un air de conspirateur.
- Malheureusement non mais j'ai eu l'occasion de laisser mes mains se promener...même si elle voulait pas se déshabiller.
- Oh putain la salope !
- Wow du calme mec ha ha c'est arriver 2 fois puis elle m'a mit un stop.
- Non mais ça veut dire qu'elle m'a menti !....putain...j'ai flirter avec elle j'ai pas eu l'occasion de faire quoique ce soit merde.

Je commence a me demander ce qu'elle peut me cacher d'autre...cette pensée m'a occuper toute la journée, je l'imagine avec l'autre connard d'Antoine, dans ses bras nus, en train de....putain de bordel de merde ! à un moment je le croise dans le couloir et il me sourit, j'ai l'impression que c'est un sourire sympathique mais je peut pas m’empêcher d'avoir envie de le buter.

Ce soir là chez moi je revisionne la vidéo de ses fesses en me paluchant violemment, tout en essayant de ne pas réveiller mes parents ou ma sœur. Mince alors ce que j'aimerais baiser Caterina....



Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !