Total : 1951
En attente : 241

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (717)
Entre hommes (158)
Entre femmes (52)
Transexuelle (64)
Premiere fois (154)
A plusieurs (696)
Jeune adulte (106)
Mature (32)
Soumis,soumise (155)
Inclassable (58)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






Ma première expérience à trois

Ecrit par Danieljod
Parue le 02 mai 2007
Il y a 2 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 18573 fois | Cette histoire erotique a une note de : 13.5/20

Noter ce récit erotique !


Les prénoms des protagonistes ont été changés pour ne pas nuire à personne, strictement car l’histoire est tout à fait véridique.



Je sortais avec une copine Marie-Ève 23 ans, belle petite brune toujours habillée sexy, 5’4 112 lbs, cheveux mi-longs, elle portait constamment des talons haut ou sandales à talons. Moi 39 ans et je venais tout juste de divorcer. Tout un changement pour moi de me retrouver au côté d’une petite jeune pleine de vie et très sexuée qui me convenait à merveille suite à 17 ans de mariage rempli de frustration surtout sur le plan sexuel.



Marie-Ève avait un frère Gilles 27 ans et sa femme Julie 26 ans, nous nous rencontrions très souvent en couple mais au niveau sexuel nous n’avions jamais fait aucune allusion sur le sujet. Évidemment je remarquais que surtout en présence de Marie-Ève sa belle-sœur s’efforçait toujours d’être à son meilleur au niveau du look car Marie-Ève avec son côté sexy et ses jupes courtes et talons attirait continuellement l’attention des mâles autour d’elle et comme elle le faisait exprès et bien elle s’en amusait beaucoup.



D’ailleurs depuis que j’étais avec Marie-Ève je réalisais pratiquement tous mes fantasmes c'est-à-dire de baiser dans des endroits excitants tels que parcs, bois, ascenseurs, parkings et même un de ses jeux favoris était de se mettre en petite culotte dans mon décapotable sur les autoroutes et lorsqu’elle voyait des camions approchés elle se penchait pour me sucer lorsqu’ils passaient ou encore elle me demandait de les dépasser lentement, moi aussi d’ailleurs ça me plaisait énormément ou encore de la tripoter sous sa robe ou en sortant ses beaux petits seins de son corsage. Aussi dans les grands magasins dans les salles d’essayages elle me faisait entrer avec elle pour me sucer ou encore elle laissait la porte entrouverte pour se faire voir en résumé on passait de très agréables moments ensemble.



Un jour son frère Gilles m’appelle à la maison et me dit qu’il aimerait me rencontrer pour prendre un café car il avait une demande spéciale à me faire mais il préférerait m’en parler seul à seul, je n’aimais pas tellement mais je décidai d’y aller quand même et le lendemain au café il me confie qu’il aimerait que je baise Julie, sa femme, car elle lui a dit que des fois elle avait ce fantasme et que lui voulait qu’elle le réalise mais à condition d’être présent et qu’il se masturberait devant nous. Inutile de vous dire que j’étais abasourdi de cette demande mais en même temps ça répondait parfaitement bien à mon côté cochon et vicieux, car Julie était aussi une fille pas mal bien faite et à peu près du même physique que Marie-Ève, sauf que ça impliquait de tromper Marie-Ève et là ça me posait un problème mais je lui dis que je vais y réfléchir et lui en reparler dans quelques jours.



Évidemment Gilles me rappelle le lendemain mais je lui dis que je n’avais pas pris de décision encore et que de toute façon Marie-Ève était à la maison et que je ne voulais pas parler de ça dans le moment mais que je l’appellerais dans deux ou trois jours. Au bout de la troisième journée je lui dis que je suis d’accord mais que je me sens pas vraiment bien là-dedans, et que je ne veux surtout pas pour aucune considération que Marie-Ève apprenne ça et ce jamais, et que l’on va attendre un moment propice pour le faire.



Trois semaines plus tard Marie-Ève me dit qu’elle doit aller à Québec pour une convention de produits durant deux jours et je juge que le moment est bon pour exécuter le plan de Gilles et Julie, j’appelle Gilles et l’on se coordonne pour le vendredi après-midi et il me donne le scénario suivant, quand j’arrive chez lui il m’amène dans la chambre et Julie sera étendue sur le lit sommeillant toute habillée en jupe, chemisier, bas et talons haut et je commencerai à la caresser lentement là j’avoue que je commençais à bander devant un scénario semblable. Comme prévu, je sonne et il me dirige vers la chambre et Julie porte des talons haut rouges, bas noirs, jupes noire et chemisier noir elle est étendu sur le dos une jambe un peu replié et je m’assois sur le lit près d’elle et débute mes caresses du bas de ses jambes en remontant doucement et durant ce temps Gilles s’installe sur une chaise de côté et nous observe et après quelques minutes je parviens à oublier sa présence et je commence à monter doucement sur ses cuisses jusqu’à la lisière de ses bas dim-up et je caresse sa peau nue au dessus de ses bas et elle ouvre finalement les yeux et écarte un peu ses cuisses pour me donner accès à sa petite culotte noire et elle ouvre un peu la bouche pour me montrer sa satisfaction et je me rends compte au toucher par-dessus sa culotte qu’elle est déjà toute mouillée, je remonte ma main plus haut pour lui détacher son chemisier, elle referme les yeux pour se laisser faire et durant ce temps Gilles avait sorti sa queue et il était bandé comme un cochon tout comme moi d’ailleurs dans mon jogging et c’est à ce moment qu’elle prend une position assise dans le lit pour que je lui enlève son chemisier et son soutien-gorge noir aussi et elle se recouche pendant que je lui suce les seins et qu’elle étire le bras pour me caresser la queue par-dessus mon jogging.



De voir Gilles qui se masturbait aussi était vraiment excitant et finalement après avoir tripoté la chatte rasée de Julie en suçant ses seins je change de position et en lui soulevant les fesses je lui enlève sa jupe et en la regardant avec ses bas, talons et petite culotte je me lève pour me déshabiller aussi et elle voit ma queue bien bandé et s’empresse en s’assoyant dans le lit de commencer à me sucer mais sans aller trop vite pour conserver chacun de ces moments précieux et Gilles l’encourage allègrement en lui disant : suce le bien, mange lui les gousses et toutes sortes de phrases pour nous exciter encore plus.



Je prends la tête de Julie et pendant qu’elle me suce et que je lui donne des bons coups dans la bouche je lui dis que j’aime une femme qui fait la pute comme elle et que moi aussi je voulais la baiser comme ça depuis longtemps, ce qui l’encourage encore plus et elle me met un doigt dans la raie pour se rendre jusqu’à mon petit trou qu’elle titille en même temps, mais je lui recommande d’arrêter car je ne tiendrai pas bien longtemps comme ça. Par la suite je la fais mettre à quatre pattes et je lui enlève sa petite culotte en lui laissant les bas et talons et la remet sur le dos pour bien sucer sa belle petite chatte toute rasée et elle ruisselle de bon jus onctueux que je m’empresse de bien avaler et elle se lamente comme une cochonne et Gilles traverse l’autre côté du lit pour lui tenir les bras comme si elle était attachée et moi je me régale de la goûter, de la sentir et de l’entendre.



Finalement je la remets à quatre pattes pour bien voir son petit cul, j’ouvre ses fesses et je lui mange l’anus et elle criait de plaisir en me disant que j’étais un vrai cochon et de bien la fourrer et c’est à ce moment que je décide de la baiser d’un coup sec pour commencer et par la suite lentement en sortant ma queue pratiquement complètement pour la rentrer doucement pendant que Gilles en face d’elle se masturbait et a joui en râlant comme un malade. Pour terminer je l’ai remis sur le dos en demandant à Gilles de venir la sucer et moi de l’autre côté j’ai mis ma queue dans sa bouche et je me suis masturbé avec sa bouche en lui tenant la tête et avec l’accord de Gilles en lui tenant la tête bien solide je lui ai tout déchargé dans le fond de la bouche et elle se débattait car y en avait trop mais en fin de compte elle a tout avalé comme une cochonne et en s’étendant pour se reposer, elle m’a embrassé et a demandé à Gilles de finir son fantasme avec moi c’est à dire qu’il me prenne dans sa bouche pendant qu’elle m’embrassait. Nous avons terminé notre séance de cette façon Gilles qui me suçait, Julie qui m’embrassait pendant que je lui mettais un doigt dans le cul.



Voilà ma première expérience à trois.



Si vous avez des commentaires n’hésitez pas.



Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !