Total : 1951
En attente : 129

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (704)
Entre hommes (142)
Entre femmes (51)
Transexuelle (60)
Premiere fois (137)
A plusieurs (674)
Jeune adulte (83)
Mature (24)
Soumis,soumise (151)
Inclassable (54)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






Ma vie 1

Ecrit par asna
Parue le 30 09 2014
Il n'y a pas de commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 3221 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


Chaude, très probablement, j'ai trouvé très tôt le moyen de me faire du bien, beaucoup de bien, de plus en plus et de plus en plus souvent !

Vu famille et religion pas question d'avoir un petit copain (aujourd'hui,je suis totalement athée).

Je me souviendrai toute ma vie de ma grande
soeur allongée sur la table de cuisine, en larmes, jupe levée et culotte baissée, pour qu'une matrone appelée par ma mère, vérifie son pucelage, sa sacro-sainte virginité, son hymen sacré, sa précieuse corolle !

Tout cela parce qu'un de mes frères l'avait vue embrasser un garçon sur la joue !

Beaucoup ont tourné autour de moi, mais terrorisée je n'ai jamais cédé, même à un bisou, à mon grand regret.

Lycéenne, je suis tombée follement amoureuse, d'un surveillant un peu plus âgé que moi.

Sentiment partagé qui me valorisait car il avait
beaucoup de succès... et de la réputation...

Toutes les occasions sont bonnes pour nous embrasser à pleine bouche... au lycée je ne risque pas qu'un proche me voit...

Prof de math malade... je viens quand même pour être avec lui...

Il est sans permanence à surveiller, il m'entraîne dans sa chambre à l'internat

Folie ! folie pour la première fois un homme voit mes seins, les caresse les suce...

Intenable, je suis en feu de partout !

Il en veut plus bien sûr...je lui explique ma
situation, il approuve et me dit que l'on peut très bien se faire du bien sans qu'il me pénètre.

Nue et nu, je n'ose pas prendre sa queue dans ma
main.

Il m'amène à me coucher sur lui, glisse son membre entre mes cuisses tout contre ma fente, m'assurant de ne rien craindre.

Le contact fait son effet et je me masturbe contre sa queue... je ne tarde pas à trouver un plaisir et lui le sien.

Je sens le liquide chaud qui m'enduit les cuisses.

Nous restons comme cela immobiles, épuisés, satisfaits, un long moment.

Puis je sens son doigt enduit de sperme entre mes fesses, à la recherche de mon petit trou.

Il pénètre un tout petit peu puis va chercher une nouvelle provision de liquide onctueux et s'enfonce un peu plus, puis le manège continue.

Il m'annonce alors qu'il a envie de m'enc..., que ça ne laisse pas de traces, qu'il fera très doucement et
qu'il arrêtera si j'ai mal.

Bien sûr dès le début j'avais compris son intention, et c'est une éventualité que j'avais envisagée depuis longtemps, ayant lu que beaucoup de filles de ma religion pratiquaient ainsi pour garder les
garçons et leur "innocence "

En position, il entre très lentement, je m'efforce de respirer pour me décontracter, je sens mon petit conduit se dilater sous la poussée sans pratiquement de douleur.

Quand il est bien au fond il commence à aller et venir, sa main trouve mon petit bourgeon.

Je sens qu'il me remplit au moment ou je commence à jouir !

Surtout pas de regret, nous faisons mutuellement notre toilette, pour la première fois j'ai sa queue dans la main la lavant au dessus du lavabo.

Le résultat ne se fait pas attendre il retrouve la forme et comme j'en suis aux découvertes sans risque je m'assied sur les toilettes et le porte à ma bouche.

Ma tête dans ses mains il impose son rythme.

Contente de moi, je deviens (presque) une fille comme les autres.

Juste une petite appréhension sur le goût et la quantité de ce que je vais recevoir, mais le lavabo est là et je peux recracher si je veux.

Il se met à gémir et j'en ai eu plein la bouche.

Tiède, un peu gluant, pas vraiment de goût, pas si désagréable, en faisant mouvement vers le lavabo j'ai dans un faux mouvement involontairement commencé à avaler...et puisque j'ai commencé, je continue.


Il me remercie, me dit que je suis une fille formidable, étonnante, courageuse et qu'il m'aime...il me renverse sur le lit,m'écarte les jambes et sa langue commence à me titiller, à fouiller mon intimité.


Il insiste sur mon entrée déjà bien trempée sans aller en profondeur,ce qui me rassure (je ne sais si une langue peu déchirer un hymen ?).

A la façon dont je mouille, lui aussi me boit.

C'est parti sans prévenir, un orgasme comme je ne m'en étais rarement donné, au point que je défaillis
pendant quelques instants.

Pour une première, c'est une première !

Rassurée sur ce que l'on peut faire sans crainte nous avons profité de toutes les occasions possibles, et il y en a eu beaucoup.

Puis nous nous sommes éloignés.

Mais je savais quoi négocier avec un garçon pour rester vierge, et ma soif de diversité ne faisait que commencer.


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !