Total : 1923
En attente : 24

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (676)
Entre hommes (118)
Entre femmes (51)
Transexuelle (59)
Premiere fois (111)
A plusieurs (653)
Jeune adulte (73)
Mature (19)
Soumis,soumise (143)
Inclassable (44)

Ma kiné a tout compris!
Le désir 6
Le désir 5
1ère fois
Les obligations du service






Moi, Lucie le travesti ma première sortie en femme

Ecrit par Lucie72
Parue le 09 08 2016
Il n'y a pas de commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 640 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


Bonjour,

Hier j'ai reçu une lettre de mon meilleur ami qui me disait:
"Ma chérie, j'ai enfin déménager de chez ma mère. J'habite donc seul. Je te donne une clé de ma porte pour pouvoir entrer comme bon te semble. Envois moi un message si tu veux venir. Signé ton Homme."

J'étais tellement heureux grâce à cette nouvelle, je lui ai envoyé un message pour lui dire que j'arriverai à 17 heure le jour même, et que je resterai quelques jours.

Je me suis donc épilé de la tête aux pieds, pris ma douche et enfilé ma fausse poitrine et mon faux vagin.
Puis j'ai placé sur mon crâne ma perruque brune bouclée longue qui m'arrive aux omoplates, et je me suis maquillé avec du fon de teint, du rouge à lèvre rouge, du mascara, et du vernis aux ongles.
Je me suis enfin présenté devant mon armoire: je ne savais que porter. J'ai opté pour un string en dentelle noir, un soutien gorge assorti, un jean slim, un débardeur et des escarpins ouverts sur le dessus de 8cm.

Dans mon sac à main j'ai placé deux guêpières (une noire et une rouge), des bas rouges et d'autres noir, des strings ficelles, des nuisettes, des collants, des bodies, un deuxième jean, un mini short, une robe, une jupe moulante, différents hauts, des talons fermés sur le dessus par des lacets (12 cm) ...

A 17h, je me suis présenté devant sa porte et j'ai pénétré la clé dans la serrure puis j'ai effectué quelques tours. Je suis entré et j'ai dis en déposant mon sac à main à coté de la porte:
-" Coucou chéri, c'est moi. J'espère que tu as envie parce que moi je suis bouillante. Je te veux!"
J'ai entendu un voix de femme commencer à rigoler. C'était sa mère, je n'étais pas au courant qu'elle était présente. Elle me dit:
-"Ouuaaah, c'est vraiment toi? On dirait vraiment une femme!! C'est donc toi qui as dépucelé mon fils? C'est vraiment gentil! Je pourrai vous regarder une fois, pour voir mon beau bébé en action, cela m'intrigue?
-Euuuuh, oui si vous voulez!"

La mon meilleur ami c'est levé et c'est approché de moi pour m'embrasser. Je le tenais de mes bras autour de son cou, et lui me plaquait contre son bassin avec ces mains sur mes fesses. Je me suis agenouillé devant lui pour défaire sa braguette et sortir son chibre. J'attendais cela depuis quelques jours, et la je touche au grâle. Je le suçais devant sa mère, lui gobant de temps à autres ces belles boules, le léchant la verge de haut en bas, et enfournant son gland le plus loin possible dans ma gorge, en faisant de long va et viens. Il râlais de bonheur. Sa queue était devenu dure comme du bois et sa mère dit:
-"tu te débrouilles bien, vraiment!
- C'est vrai, tu es devenue une vraie pro!" dit son fils

J'ai à peine eu le temps de me lever qu'il m'enlevait déjà le pantalon me laissant mes talons, mon string, mon débardeur. Je me suis placé face à la table, penché dessus avec une jambes replié sur la table, laissant l'autre tendu au sol. Il présenta sa belle et grosse queue bien tendu sur ma petite rondelle et poussa pour entrer.
Sa mère s'écria:
-"tu as un sacré cul à levrette, je comprend que mon fils le veuille! C'est impressionnant, vu la taille de la queue de mon fils, je ne pensais pas qu'elle puisse entrer sans lubrifiant!"

Plus il poussait, plus je lâchais un râle de plaisir. Au fur et à mesure de ces vas et viens, je jouissais par des: "oh oui, c'est bon, continu, plus fort, j'adore ta queue....".
Au bout d'une vingtaines de minutes, il me dit: "putain chérie je viens!". Je me suis enlevé son sexe, et me suis placé à genous devant lui. Je le branlais tellement bien qu'il à giclé 4 gros jets de foutre sur mon visage.

Sa mère me dit alors:
-"et bah, je ne pensais pas que tu pouvais être aussi salope, malgré ce qu'il m'a dit. Mon fils du as de la chance d'avoir une petite chienne comme elle à ta disposition. Bon je files. Merci pour le spectacle et bonne soirée."

Sur ce, je suis allé me débarbouillé le visage souillé de sperme et me remaquillé pendant qu'il préparait l'apéritif.
J'ai enfilé une nuisette noire et des bas avec les talons fermés à lacets en gardant ma perruque, mon maquillage, mon string et mes faux seins.

Je l'ai regardé avec un sourire lorsqu'il est revenu. Il m'a demandé ce qu'il ce passait, et je lui ai répondu que je suis content d'être devenu sa petite chienne. Il se mit à rire.

Nous avons bu une bière pour lui, et moi un kir. Après le repas nous nous installés sur le canapé pour regarder la télé. C'était un film qu'il adorait. Je voulais le taquiner car il était concentré sur son film. J'ai écarté l'élastique de son pyjama pour prendre son sexe encore mou en main. Je le branlais plus ou moins vite, pour la faire durcir en rien de temps. Il avait retrouvé sa taille d'action. Je me suis agenouillé devant le canapé pour le sucer pendant qu'il regardait son film. J'y allais lentement, pour qu'il prenne vraiment son pied. Lui lâchait quelques râle de plaisir sans se déconcentrer de son film.
Je me suis empalé sur lui en écartant mon string, de dos et la tête collée sur la table basse pour ne pas le gêner durant son visionnage. Il a adoré le geste et me claqua d'une main ferme et forte le fessier pour me remercier. Je gémissais et respirais de plus en plus fort, j'aimais faire la soumise. D'un seul coup, il s'est figé, son sexe s'est contracté et m'a lâché quelques jets de sperme chaud dans mon petit cul. Putain ce que c'était bon.
Je me suis retourné et il me fit un sourire plus que coquin.

Le lendemain matin, je l'ai sucé longuement avec sa queue dure matinale. Je l'ai réveillé comme ca car je sais qu'il adore. Le sperme sorti il me dit qu'il allait chercher les pains aux chocolats. J'en ai profité pour me maquiller, et pour enfiler ma guêpière rouge ainsi que les bas et le string assorti, le rouge étant sa couleur préférée. J'ai aussi enfilé mes talons aiguilles ouverts sur le dessus de 12 cm. Je me suis allongé d'une manière sensuelle sur la canapé en l'attendant. Il ouvrit la porte et dit:
-"putain tu es bandante comme ca, attend j'arrive!"
Il est revenu avec des écharpes et nous sommes allés dans la chambre. Il m'attacha alors les main au deux angles supérieurs du lit et me releva les jambes et lâcha:
-"Ce coup ci je vais t'exploser réellement le cul, tu ne va plus rien sentir".
Il posa son gland déjà bien dur et plus gros que d'habitude tellement il était excité sur ma rosace. Puis il poussa d'un coup sec et se retrouva contre la garde. J'ai lâché un cri de surprise et de mal.
-"Putain tu y va fort ce matin! J'ai la rondelle encore fermé de la nuit. En plus ta queue est plus grosse que d'habitude!
-En même temps tu m'a bien excité ce matin avec ta pipe. Quand je suis allé à la boulangerie j'ai croisé une fille ultra bandante habillée très court, ca m'a excité encore plus! Et la de te voir comme ca sur le canapé, c'était fini, je voulais te baiser très violemment. "
Il commença à me bourriner, en faisant claqué ces boules. Il me donnait des fessés violente, il me donnait aussi des claques. C'était la première fois que je me faisais prendre aussi hard, mais j'adorais déjà ca à la folie. Je ne jouissais plus, j'hurlais mon plaisir. Il se finit sur mon bas ventre, éclaboussant au passage mes bas et ma guêpière.

Je devais maintenant rentrer chez moi. Il était 14 heure, si je rentrais chez es parents habillé en femme ils ne se rendraient pas compte car ils sont au travail. J'ai donc enfilé mes talons fermé à lacets, mes chaussettes haute m'arrivant aux genoux, ma petite jupe plissé, un chemisier, un string ficelle. Je gardai bien entendu ma perruque, mon maquillage, mes faux seins et mon faux vagins.

Je suis monté dans la voiture et je suis parti habillé comme cela. Manque de chance, au croisement précédant ma rue, la police procédait à des contrôles. Ils m'ont fait signe de m'arrêter et je stoppa la voiture à leurs niveau.
-"Bonjour, nous allons pratiquer un contrôle des papiers. Veuillez nous les présenter s'il vous plait!
-Monsieur l'agent, j'ai un petit soucis. Voila je suis travesti.
-Ah! Eh bien suivez nous au poste."

Arrivés au commissariat, je suis allé avec un agent dans un bureau. Il me dit qu'il allait pratiquer une fouille complète, puis fit claquer le gant. Il me dit de me lever et de me pencher les mains sur le bureau, jambes tendues et écartés. Je voyais quelques-uns de ces collègues regarder par la fenêtre. Je le vis mettre du lubrifiant sur un de ses doigts et lui dis pour rigoler avec un léger sourire et droit dans les yeux:
-"vous savez, avec moi vous n'avez pas besoin de lubrifiant.
-comment cela?
-J'ai vu un ami depuis hier, jusqu'à maintenant. Il m'a défoncé, je dois donc avoir la rondelle distendue.
-Mmm, d'accord c'est intéressant."

Il me mit un doigt pour me fouiller. Les gants laissaient passer la chaleur de sa main. Il mit ensuite un second doigt pour mieux me visiter. Etant donnée que j'ai le cul ultra sensible, j'ai commencé à gémir.
-"Vous savez que si nous passons à l'acte les deux, mes deux collègues en permanences aujourd'hui avec loi devront vous passer dessus...
-C'est pas un problème, je peux même m'occuper de vous trois en même temps.
-Fallait pas me dire cela."

Il appela ces deux collègues qui se sont empressés de nous rejoindre. Celui déjà présent bandait déjà comme un taureau. je me suis mis sur le dos sur le bureau, le premier me leva les jambes et m'encula d'un coup sec. Les deux me présentaient leurs bites pour que je les suces et les branles à tour de rôle.
Ils me prirent le cul chacun leurs tours. J'aimais c. C'était ma première partie à plusieurs, et je gémissais comme pas deux. De plus, les uniformes m'excitaient au plus haut point.
Ils se finirent sur mon visage et dans ma bouche.


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !