Total : 1951
En attente : 111

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (700)
Entre hommes (142)
Entre femmes (51)
Transexuelle (60)
Premiere fois (130)
A plusieurs (673)
Jeune adulte (80)
Mature (23)
Soumis,soumise (149)
Inclassable (54)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






Moi, Lucie le travesti ma transformation et la découverte de ma soeur

Ecrit par Lucie72
Parue le 10 octobre 2016
Il y a 1 commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 4091 fois | Cette histoire erotique a une note de : 14/20

Noter ce récit erotique !


Bonjour à toutes et à tous,

J'ai toujours eu un corps très féminin, avec un visage aux traits fins, les lèvres plutôt pulpeuses, les fesses rebondies et les hanches rondes. De plus, j'ai la taille fine. Enfin, j'ai une voix plutôt fluette qui faisait penser au gens que j'étais une femme. J'ai toujours aimé enfilé des habilles de femme, mais ma famille ne le sais pas.

Voila 8 mois que j'ai quitté le domicile familiale à Lyon pour aller m'installer à Lille. Depuis, je me laisse pousser les cheveux que je coiffe dorénavant en carré cour noir. Je m'épiles régulièrement les sourcils, les jambes ainsi que le maillot en ticket de métro. Pour le torse et la barbe, j'ai tout fais enlever aux lasers. Il y a 4 mois, je me suis fais poser des seins, du 85C bien ferme et rond qui tiennent en place. De plus, je me suis fais enlever la pomme d'Adam. Enfin, j'ai fais modifier mon nom pour m'appeler Lucie D. dans la vie de tout les jours. Mes parents et ma famille plus généralement ne savent toujours pas pour ma transformation car cela fait plus de 8 mois que je ne les ai pas vue et que je ne leurs parles que par téléphone.

Nous avions programmées, ma sœur et moi, un weekend à Paris. Nous devions partir le vendredi matin pour rejoindre la capitale et ma sœur, Fanny, devait me rejoindre à Lille pour partir ensemble le lendemain matin. Ma sœur a les cheveux châtains mi- longs, de petits seins en forme de poire mais de belles fesses ronde à levrette. Ces lèvre sont pulpeuses. Elle s'habille toujours très sexy mais classe.

Vers 13h45 le jeudi, je me suis rendue à la gare pour accueillir ma sœur toute angoissée de lui avouer enfin.
Je l'attendais sur le quai et son train est arrivé. Elle me regarda et me dit:
- Vincent, c'est vraiment toi?
- Je ne m'appelle plus Vincent mais Lucie, lui répondis-je toute rouge.
- Rougis pas, me dit elle, cela te va très bien, tu es une très belle femme, mais tu t'es fais enlevée ton sexe d'homme?
- Non pas encore...
- Allons chez toi tu va me raconter ton histoire.

Arrivées dans mon appartement j'ai commencée à lui raconter autours d'un verre de vin:
- Voila, depuis toute petite j'aime m'habiller en femme, je piquais des affaires dans l'armoire de maman et la tienne pour trouver de la lingerie et des vêtements. Depuis que je suis arrivée ici, j'ai eu le déclique et j'ai commencée la transformation. Les parents et la famille ne sont pas encore au courant. J'aimerai que tu gardes le secret dans la mesure du possible. J'ai eu beaucoup d'amant...
- Mais cela ne leurs a pas fais un choque de te voir avec une bite? Parce que faut dire que tu ressembles vraiment à une femme, et plutôt jolie qui plus est.
- Si pour une minorité, mais j'ai pour projet de me la faire couper et de me faire implanter une chatte.
- Mais sa se passe comment vos ébats?
- Tu sais, je suis très passif, je les suces et après ils m ramonent pour ceux qui n'ont pas gicler dans ma bouche...
- Je vois que tu es très coquine, on va être deux pures salope à Paris, tu peux me croire!
- Comment ca?
- Tu sais, pour ma part, ces derniers mois ou tu étais absent n'ont pas étés de tout repos niveau sexe! Je me suis faites limer dans tout les sens, en orgie, en gang-bang, en partouze. J'ai même investie dans de la lingerie ultra sexy. J'ai tout emportées avec moi.

Sur ces paroles nous sommes allées préparer ma valise. J'ai placée dedans avec l'aide de ma petite sœur:
- Plusieurs guêpières: une blanche, une noire, une rouge, une rouge et noire, et une noire et violette.
- Plusieurs strings en dentelles ou ficelles de toutes les couleurs
- Plusieurs boxers en dentelles noirs
- Des bas résilles ou non, noirs, blancs
- Des portes jarretelles noirs et blancs
- Des talons plus ou moins hauts, aiguilles ou compensés et de différents types
- Des nuisettes
- Des jupes, mini-jupes, robes, minirobes, minishorts, des tailleurs jupes, des débardeurs, des chemisiers, des slims, des hauts...
- Ma trousse de maquillage

Puis nous nous sommes installées devant un film ou j'ai commencée à me mettre du vernis rouge. La journée et la soirée ont défilées à toute vitesse.
Le lendemain nous nous sommes levées pour nous préparer. Nous avons toutes les deux enfilées un string ficelle monté au plus haut possible, un slim, un débardeur. Nous avons décidées de ne pas mettre de soutien gorge pour allumer les gars sur notre passage. J'ai enfilée des escarpins pointus et Fanny des talons aiguilles à lanières croisées sur le dessus du pied et à plateforme.
Dans le train, nous nous sommes accoudées sur une table au bar pour montrer nos beaux petits cul à levrette et nos strings. Plusieurs regards se sont retournés sur nous.

L'après midi à Paris: nous avons fais du shopping. Dans une boutique, j'ai choisie une nuisette noires fendue au milieu et ma sœur un body blanc. Nous somme rentrées dans la même cabine d'essayage et nous nous sommes changées en lingerie en remettant les talons:
- T'a vu comme il est mignon le vendeur? me dit Fanny.
- Lequel?
- Le grand noir super mignon
- Mmmmmm, en plus il a l'air d'être musclé
- Attend! me dit t'elle. Pssst toi, viens voir, rentre dans la cabine me dire comme tu me trouves habillée comme ca.

Le beau vendeur est rentré dans la cabine et nous a vu toute les deux en lingerie super sexy et s'est mit à rougir.
- On dirait qu'on lui fait de l'effet à ce salaud me dit t'elle d'un air coquin
- Oooh oui, en plus il à l'air bien membré lui répondis-je avec une main sur son jean.

Je me suis retrouvées à genoux pour lui défaire la braguette. Sa queue dure sortie d'un bond. Elle était imposante, longue d'une trentaine de cm et assez imposante niveau diamètre.
Le chanceux s'est retrouvés à se faire sucer par une petite pute transsexuelle et se faire gober par une brunette salope.
- Celui la seurette il est pour toi me dit-elle
Je me suis levée pour me mettre jambes tendues, les mains sur la paroi de la cabine.
- Je crois qu'il va te faire un peu mal vu sa bite le salaud, j'espère que tu n'as rien contre le fait qu'il t'encule a sec, j'ai oublier mon lubrifiant à l'hôtel.

Il posa sa queue contre ma rondelle toute serrée et à commencé à pousser doucement. Je serrais les dents avec un grand mmmmmmmmmmm. Ma sœur me regardait en m'écartant les fesses me faire bourriner comme une lapine par un noir TTBM.
- Il va jouir le con!
Elle a alors sorti sa queue monstrueuse de mon petit cul fraichement dilaté et à gobée sa bite. Les jets étaient puissant et en grande quantité. Je l'ai tirée par les cheveux pour la remettre debout et l'embrasse à pleine langue pour avoir moi aussi mon due.
Puis ma sœur Fanny poussa le vendeur noir hors de la cabine, et nous nous rhabillées.

Pour la soirée nous nous sommes apprêtées. J'ai enfilée une guêpière rouge et noire avec le string ficelle assorti et des bas noir. J'ai enfilée une robe noire très moulante avec un décolleté laissant apparaître une bonne partie de mes seins. Des escarpins étaient de rigueur.
Ma sœur a optée pour une jupe arrivant mi-cuisses, un chemisier avec plusieurs boutons d'ouverts, des bas noir accrochés à un porte jarretelle de même couleur, et des escarpins.

Nous sommes allées nous asseoir dans un restaurant branché sur les champs. Les regards des hommes sur nos cuisses nous faisaient beaucoup d'effet.
Nous nous sommes donc assises après avoir mangée dans un bar. Et la miracle, le beau vendeur était la avec trois beaux copain a lui:
- Salut, après ce que Thomas nous a raconté nous ne pouvions pas ne pas vous dire bonjour.

Les présentations faites: Thomas le vendeur beau gosse TTBM, Louis, Vincent et Guillaume les amis musclés de Thomas, Lucie et Fanny les salopes en manque; nous sommes montés tout les six dans la chambre d'hôtel.
Cela a été l'orgie du siècle: je me faisais casser le cul par Louis pendant que Vincent me mettais sa bite dans la bouche, ma sœur était prise en double (une dans le cul une dans la chatte). Nous jouissions à l'unisson. La pénétration a durée une bonne heure et demie.
La fin approchait, nous nous sommes mises à genoux au sol. Nous branlions chacune deux bites. Ils nous ont giclés dessus en grande quantité sur nos visages. Ca a été un plaisir de lécher le sperme sur le visage l'une de l'autre.
Ils sont repartis. Peu de temps après, nous nous sommes mis dans le lit en nuisette, en bas et en string ficelle, moi le tout noir et Fanny le tout blanc pour aller dormir car cette journée intense de baise nous a fracassée. Au bout de cinq minutes je suis allée ouvrir la porte car une personne venait de frapper. C'était l'homme de la sécurité et le veilleur de nuit de l'hôtel. Moi j'avais enfilé mes escarpins pour ne pas abimé le dessous de mes bas:
- Bonsoir messieurs, que puis-je pour vous?
- Nous venons voir si vous allez bien car nous avons vu quatre hommes sortir de votre chambre.. et quelqu'un nous a signalé du bruit dans cette chambre
- Je suis sincèrement désolée, je ne voulais pas déranger, je suis à Paris que pour le weekend et je voulais simplement m'amuser un peu vous comprenez.

Ma sœur venait de me rejoindre les escarpins aux pieds:
- Qui est-ce?
- Le personnel de l'hôtel seurette, ils venaient voir si tout allait bien parce que, apparemment, les 4 nous ont tellement bien défoncés que l'on a trop criée.
- Fait les rentrer, je veux encore de la bite.

Les deux hommes se sont empressés d'entrer à la requête de Fanny. Elle en a poussé un sur le lit, puis l'a sucée et s'est empalée dessus le buste droit face à lui. De mon coté je ne voulais pas sucer, Je me suis mise en levrette, genoux sur les coussins, et les mains sur le haut du canapé. Nous leurs avons dégorgées les poireaux et ils sont repartis:
- Encore désolée du dérangement... Leurs dis-je

Le weekend se déroula entre beaux mecs, orgies, baises hard, orgasmes et champagnes.

A bientot


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !