Total : 1951
En attente : 71

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (696)
Entre hommes (130)
Entre femmes (51)
Transexuelle (60)
Premiere fois (120)
A plusieurs (665)
Jeune adulte (78)
Mature (23)
Soumis,soumise (148)
Inclassable (51)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






PAPY AU MAGASIN

Ecrit par ARCAY
Parue le 14 juillet 2014
Il y a 5 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 12173 fois | Cette histoire erotique a une note de : 15/20

Noter ce récit erotique !


Dans un PAPY BIEN VERT on se souvient que Monsieur RENAUD un retraité âgé était doté d'un sexe énorme dont profitait AUDE sa jeune voisine qui venait lui faire le ménage.

Un matin il lui demande si elle voulait bien l'emmener au bourg voisin pour acheter quelques vêtements neufs.
Elle accepta volontiers il dès le jeudi suivant elle passa le prendre chez lui.
Ils burent un café, il lui mit un grand coup de bite et ils montèrent en voiture.
M RENAUD qui n'était pas très à l'aise dans les grandes surfaces lui demanda de le déposer dans le centre ville dans un magasin ancien qui vendait des vêtements pour femmes hommes et enfants.
De plus la propriétaire de la boutique assurait les retouches.
AUDE le déposa et lui dit qu'elle repasserait le chercher dans deux heures.

Il rentra dans la boutique ou il n'avait jamais mis les pieds car c'est son épouse qui s'occupait avant des achats de de vêtements et se présenta.
La propriétaire une belle femme d'une quarantaine d'année l'accueillit aimablement :
« Que désirez vous Monsieur »
« Il me faudrait deux chemises et deux pantalons, ainsi que des slips et des tee shirt »
« Quel style souhaitez vous »
« Vous savez, je ne suis plus tout jeune alors il me faut quelque chose de confortable »
« Je vois, attendez je vais vous chercher ça »
Elle revint quelques minutes plus tard avec plusieurs chemises et pantalons.
« Venez dans la cabine pour essayer »
En fait c'est l'arrière boutique qui servait de cabine d'essayage et d'atelier pour les retouches.
M RENAUD se mit en slip et tee shirt et passa tout à tour les vêtement qu'elle lui avait apportés.
Il fit son choix et elle lui proposa de faire les bas de pantalon, ce qu'il accepta.
Quand elle se pencha pour poser les épingles, il eut une vue plongeante sur son décolleté ce qui le rendit tout guilleret.
« Voila, c'est bon. Pour les sous vêtements que voulez vous ? »
« Du coton bien confortable, s'il vous plaît »
« Restez là, vous savez je ne vend plus guère ces modèles et ils sont stockés dans cette pièce »
Elle monta sur un escabeau et attrapa de grands cartons, ce qui lui permit de lorgner sous sa jupe.
« Voici tout ce que j'ai en coton, slips à poche et tee shirt sans manches »
« Très bien, je voudrais que ça ne soit pas trop serré »
Elle sortit un modèle très grand et lui tendit :
« Cette taille devrait convenir »
« Je peux l'essayer s'il vous plaît ? »
« En principe non mais pour vous je vais faire une exception »
Elle sortit de la pièce pendant qu'il passait le sous vêtement
« Il a l'air de convenir, qu'en pensez vous ? »
Elle rentra de nouveau et regarda M RENAUD
« Effectivement il vous va bien, l'autre modèles est un peu différent, voulez vous le passer aussi ? »
« Je veux bien »
Pendant qu'elle recherchait il retira son slip.
Lorsqu'elle vit la bite énorme de M RENAUD elle resta bouche bée.
« Mon dieu quel engin vous avez la »
Il se mit à rire :
« C'est vrai que j'ai cette chance »
« Et elle fonctionne encore ? »
« Bien sur, vous voulez la toucher ? »
« Je n'ose pas »
« Si allez y elle ne mord pas »
Elle s'approcha et saisi la bite à pleines mains.
« Elle est toute douce «
Elle se mit à le branler doucement, découvrant le gland bien rouge et rapidement M RENAUD se mit à bander.
« Je n'en reviens pas, combien mesure elle ? »
« 23 centimètre »
« Pas possible, je vais vérifier »
Elle attrapa un mètre ruban et le posa sur queue dressée.
« Effectivement, 23 centimètre »
Elle mesura ensuite la circonférence de la queue
« 16 Centimètre c'est énorme »
Reposant le mètre elle s'agenouilla devant lui et commença à le sucer avec avidité.
De la main droite, elle lui caressait les couilles qui durcissaient.
« Voulez vous que je vous baise? »
« Je ne sais pas si je pourrais prendre un si gros morceau »
« Mais si je vais y aller doucement »
« J'en ai très envie »
« Mettez vous toute nue et allongez vous sur la table, les cuisses bien écartées »
Elle retira sa robe et apparut en sous vêtements.
Elle portait un soutien gorge rouge en dentelle et un string assorti.
« Tournez vous que je regarde vos jolies fesses »
De bonne grâce, elle présenta son cul aux regards de M RENAUD qui émit un sifflement.
« Quel beau fessier, il aurait été dommage de ne pas me le montrer »
Elle se retourna et passa les mains derrière le dos pour dégrafer son soutien gorge, libérant ses seins lourds mais fermes.
Elle fit glisser lentement son string sur ses cuisses bronzées dévoilant sa chatte déjà humide.
« Comment voulez vous que je vous prenne »
« J'adore la levrette, vous voulez bien ? »
« Bien sur, mettez vous à quatre pattes »
Elle lui obéit et se pencha en avant pour lui offrir son sexe.
Il s'approcha, caressant sa raie avec le bout de sa bite et la présenta devant la chatte trempée.
Il n'eut aucun mal à la pénétrer, enfonçant son mandrin jusqu'aux couilles.
Elle ondulait pour mieux sentir la queue énorme en elle, et quand il commença à aller et venir, elle se mit à gémir de plaisir.
Il accéléra le mouvement et elle se mit à crier de plaisir
« Oui défonce moi comme une salope, enfonce la jusqu'aux couilles, fais moi jouir. »
Il redoublait de vigueur mais se retenait pour la faire jouir plusieurs fois.
« Vous la voulez dans le cul ? »
« Oui, encules moi, remplit mon cul avec ta grosse bite »
Il se retira et glissa sa queue luisante de cyprine entre les fesses écartelées la présentant devant la rondelle palpitante qu'il força sans aucun effort.
Elle avait l'impression que son cul était rempli par cette bite qui allait et venait en elle.
Elle jouit très vite, mais il continuait à la pilonner sans ralentir la cadence.
Elle sentit de nouveau la jouissance monter en elle et elle se mit à se caresser le clito pour jouir une nouvelle fois.
« Retires toi, je veux prendre ta semence dans la bouche »
Elle s'allongea sur le dos et il présenta sa queue qu'elle pris en bouche.
Sa langue était douce et elle suçait avidement le membre prêt à exploser.
Il lâcha son sperme à grande giclées et avala tout avec volupté

Lorsqu'ils furent remis de leurs émotions, il règla ses achats et pris congé.
« Les retouches seront faite la semaine prochaine, venez les chercher à partir de jeudi » lui dit elle avec un grand sourire.


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !