Total : 1923
En attente : 25

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (677)
Entre hommes (118)
Entre femmes (51)
Transexuelle (59)
Premiere fois (111)
A plusieurs (653)
Jeune adulte (73)
Mature (19)
Soumis,soumise (143)
Inclassable (44)

Ma kiné a tout compris!
Le désir 6
Le désir 5
1ère fois
Les obligations du service






PATRICK

Ecrit par michelgay
Parue le 13 janvier 2015
Il y a 3 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 2786 fois | Cette histoire erotique a une note de : 15.6364/20

Noter ce récit erotique !


Je n’ai plus envie de draguer a l’extérieur, je me tourne donc vers des sites de rencontres spécialisés.
Une annonce attire mon attention ** Homme 40 ans actif de passage à Toulouse rencontre Homme mur passif pour moments agréables**.
Je me décide et je lui envoie un mot lui précisant mes attentes, je lui joins la photo de mes fesses.
Dans la foulée je reçois une réponse accompagnée d’une photo d’un superbe sexe en érection et un N° de tel, je trouve un prétexte pour sortir de chez moi car ma femme est la et je ne peux pas téléphoner devant elle, elle n’est pas au courant de mon homosexualité.
Au bout du fil il y a un gars a la voix posée un peu grave mais très agréable, je me présente il me demande si je peux me libérer facilement en après-midi ce à quoi j’acquiesce, nous nous présentons lui est uniquement actif et il cherche un homme mur pour des rencontres suivie lors de ses passages à Toulouse, où il loge à l’hôtel. Je lui dis que je suis marié et de ce fait je ne suis pas libre la nuit, ça lui convient il sait ce que c’est lui aussi est marié, il me demande de lui envoyer des photos en pied. Nous convenons d’un rendez-vous téléphonique pour le lendemain.
Arrivé chez moi je m’isole dans mon bureau et je lui envoi les photos demandées, je reçois pratiquement de suite les siennes, un beau brun bien bâtit d’un aspect jovial je dirais même mignon.
Il me signale qu’il serait à Toulouse deux jours plus tard et qu’au vue de mes photos il lui tardait de faire ma connaissance. Rendez-vous est pris à son hôtel habituel.
Le jour J arrive je me prépare soigneusement, un lavement, un mini slip, rasé de près et me voilà parti pour rencontrer celui qui devait devenir mon amant pendant plus de deux ans.
Arrivé à l’hôtel muni du N° de sa chambre je monte directement au premier et frappe à sa porte, il m’ouvre et me retrouve devant ce bel homme encore plus beau que sur ses photos, il me fait entrer, trouve que je fais plus jeune que mon âge, je le complimente aussi et il m’embrasse, il commence à me déshabiller et j’en fais de même.
Nous nous retrouvons nus en un temps record, il embrasse mon corps en me guidant vers le lit, il s’allonge et je constate qu’il bande déjà, il a une superbe queue pas très longue environs 18 cms mais assez grosse entre 4 et 5 cms.
Je prends ce superbe membre dans ma bouche et je commence une fellation lente mais appuyée je lui passe ma langue tout le long de sa tige et quand je redescends je vais jusqu’à prendre ses belles couilles dans la bouche, à chaque descente il frémit de plaisir, n’y tenant plus il se met à me baiser la bouche de plus en plus fort, il se déplace légèrement sur le lit pour attraper un préservatif sur la table de chevet et moi j’en profite pour me mettre un peu de gel.
Il me demande de me mettre sur le dos car il veut me voir pendant qu’il m’encule, je m’exécute moi aussi j’aime voir celui qui s’occupe de mon cul, il fait courir son gland le long de ma raie en s’arrêtant sur ma rose, au bout d’un petit moment il positionne sa bite contre mon petit trou et progressivement mais surement il introduit sa bite, j’ai une grimace de douleur quand il l’enfonce de toute sa longueur, mais très vite le plaisir remplace la douleur et je ferme les yeux pendant qu’il effectue des va et viens lents mais en faisant entrer et sortir son membre de toute sa longueur, ni tenant plus je lui demande d’aller plus vite et plus fort et là il se met à me pilonner violemment, il s’est soudain contracté et a éjaculé de longs jets de sperme, il est resté en moi un très long moment, m’embrassant et me caressant, il s’est retiré m’a proposé un verre, comme je ne bois pas d’alcool il m’a offert un jus de fruit.
Je me suis recouché sur le lit ou je venais de prendre un énorme plaisir, il s’est allongé près de moi et m’a caressé, j’ai entrepris de le branler et il a de suite réagis, sa queue a commencée a raidir et à gonfler, je l’ai prise dans la bouche et j’ai recommencé une fellation, ça n’a pas duré longtemps, il m’a demandé de me mettre à quatre pattes, il a mis une capote et m’a pénétré a fond d’un seul coup, j’ai vibré de bonheur.
Il m’a baisé bien plus longtemps que la première fois, de temps en temps il ressortait son sexe entièrement et me le remettait d’un seul coup tout au fond, j’étais aux anges.
Il a jouis et a continué par de petits va et viens jusqu’à ce que je jouisse moi aussi heureusement qu’il avait prévu une serviette sur le lit car j’ai éjaculé en grosses giclées de sperme.
Il a débandé en étant toujours dans mon cul et sa bite est sortie toute seule sans la capote, je suis allé aux WC en tenant la capote serrée entre mes doigts, j’ai enlevé le préservatif et ce faisant du sperme a coulé sur mes doigts, machinalement j’ai sucé mes doigts et j’ai trouvé un bon gout à sa liqueur, il m’a vu faire et il est venu se faire sucer pour la nettoyer.
Nous avons parlé de tout et de rien et nous avons pris rendez-vous pour se revoir à son prochain passage, il m’a remercié et complimenté pour le plaisir qu’il a pris avec moi, et je suis parti repu et super content.
On s’est revu plusieurs fois et a part que je l’ai sucé à fond à chaque fois, nos après-midi se déroulaient pratiquement de la même manière.
Un jour il est arrivé comme d’habitude en début d’après-midi ce qui lui laissait tout le temps pour me rencontrer, quand je suis arrivé il était habillé ce qui n’était pas habituel, il m’a embrassé et m’a dit qu’il était bien embêté car il y avait un collègue a lui dans une chambre au même étage, je lui dit que ce n’était pas grave et que l’on se reverrait la prochaine fois, lui avait très envie de moi et se caressait l’entre jambes, j’ai pris le relais et il a sorti sa bite et j’ai commencé à le sucer, on s’est déshabillés et il m’a pris de suite, nous en étions là de nos ébats quand son collègue a frappé à la porte, machinalement il lui a dit d’entrer, vu notre position je suis devenu rouge de honte mais l’homme qui venait d’entrer n’a pas bronché, il dit à Patrick : ben mon cochon tu t’embête pas, je peux participer ? Mon amant m’a demandé si je voulais je lui ai dit oui.
Et la a commencé une séance que je n’ai pas oublié, je suçais l’un pendant que l’autre m’enculait, et ils échangeaient leur place, j’avalais leur sperme chaud et onctueux, cela dura tout l’après- midi, j’avais le cul en choux fleur et la bouche distendue mais j’en redemandais encore, a un moment donné ils ont essayé une double pénétration mais ça m’a fait tellement mal j’ai cru qu’ils m’avaient déchiré le cul, je me suis redressé, et je suis allé prendre une douche pour calmer la douleur, ils se sont excusé, Marc le collègue de mon amant est venu me voir sous la douche et m’a sucé, au bout d’un bon moment j’ai éjaculé dans sa bouche et à mon grand étonnement il a tout avalé. Je me suis rhabillé et avant de partir Patrick m’a avoué que l’arrivée de Marc dans la chambre était préméditée mais que si j’avais refusé il aurait demandé à Marc de partir.
Je les ai embrassés et leur ai dit qu’il n’y avait pas de problème et que si un jour on avait la possibilité de recommencer ce serait avec plaisir mais qu’il fallait oublier l’idée d’une double pénétration, il faut dire que tous les deux était très fortement membrés (une ça va, deux attention les dégâts)
Je n’ai pas revu Marc dommage, Patrick lui je l’ai revu pendant près de deux ans et pour mon plus grand désespoir il a eu un changement de secteur, fini le sud-ouest il s’est retrouvé dans le nord-est, nous avons correspondu quelques temps puis plus de nouvelles.
Heureusement il reste toujours les sites spécialisés, mais ça c’est pour le prochain récit.
Je précise que cette histoire est vraie et que je l’ai vécue il y a une dizaine d’année.




Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !