Total : 1909
En attente : 8

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (669)
Entre hommes (113)
Entre femmes (50)
Transexuelle (60)
Premiere fois (108)
A plusieurs (649)
Jeune adulte (68)
Mature (17)
Soumis,soumise (142)
Inclassable (41)

EXHIB SANS CULOTTE SUR LE PORT
CONSEIL DE FAMILLE
Les dames me fatiguent .
Bon et mauvais souvenir de vacances 2
Bon et mauvais souvenir de vacances






PREMIERS PAS DE SOUMIS 7

Ecrit par ARCAY
Parue le 22 avril 2014
Il n'y a pas de commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 4123 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


Arès l'après midi passé dans le magasin de lingerie le sex shop, Maitresse EVE reprit le chemin du retour.
J'ai fait le voyage nu dans la voiture.
Arrivés chez elle, c'est au donjon que ns avons fait notre première halte.
Maitresse EVE voulait tester de nouveau le stimulateur électrique qu'elle avait acheté.
Je fus attaché sur la croix de Saint André et Maitresse EVE commençât à me branler.
J'ai vitre compris ce qu'elle voulait.
Elle prit dans la coffret la fine tige en métal pour me l'enfoncer dans le méat sur plusieurs centimètres.
Puis passant derrière moi et après avoir lubrifié mon petit trou elle y enfonçât un plug métallique.
Ces deux engins furent vite reliés aux fils électriques et l'appareil branché.
Au début la sensation était assez agréable et je bandais franchement.
Puis l'intensité fut de plus en plus forte.
La douleur m'envahit, je sentais les décharges douloureuses dans mon cul et dans ma bite.
Mon érection était retombée mais la tige étant bien maintenue elle ne ressortait pade ma queue.
Maitresse EVE fit durer le supplice plusieurs minutes avant de retirer la tige et le plug.
Au retour dans la maison elle me fit couler un bain.
"Tu vas me donner mon bain, petite bite"
J'étais assez excité à l'idée de la voir nue et ma bite se redressât.
"Peite salope, je t'ai interdit de bander, pour calmer tes ardeurs je vais te mettre la cage. Tu la garderas jusqu'à demain"
Ma bite fut vite emprisonnée dans une cage en fer ferme par un cadenas
"Déshabilles moi, petite bite"
Avec précaution je lui retirais ses vêtement et elle fut bientôt nue.
J'admirai son corps somptueux, ses anches larges, son sexe entièrement épilé, et ses seins un peu lourds dont les tétons pointaient
Elle entrât dans la baignoire et à genoux à son côté le la lavais avec une grosse éponge.
Je dû ensuite la rincer et l'essuyer. J'insistais sur ses fesses et sa chatte ce qui me valût une paire de gifles.
Avec la cage, impossible de bander et ma bite était douloureuse
Je lui servit son repas, mangeant à ses pieds dans mon écuelle.
A la fin du repas je fus ramené au donjon et enfermé dans une cage, toujours avec ma cage de chasteté.
Après une nuit inconfortable, j'entendis la porte du donjon s'ouvrir et la voix de Maitresse EVE crier des ordres.
Environ une demi heure plus tard je fus libéré et entrainé dans la grande salle du donjon.
Il s'y trouvait un homme, entièrement nu, attaché sur la croix.
Je dus assister à sa première punition qui consistait à l'application de 20 coups de cravache.
A la fin du châtiment Maitresse EVE s'approchât de moi, ouvrit e cadenas et libérât mon sexe.
"Petite bite, c'est terminé pour toi, le candidat suivant est arrivé, tu vas partir. Mais avant tu as le droit à une récompense."
Détachant mon remplaçant, elle lui dit :
"Tu vas donner la récompense de petite bite, à genoux et suces le"
Comme il n'obéissait pas assez vite elle lui cinglât les fesses.
Il se mit à genoux et approchât sa bouche de ma queue."Allez dépêches toi salope et caresses lui bien les couilles"
Je voyait bien qu'il n'avait pas envie de me prendre la bite en bouche mais il n'avait pas le choix.
Timidement d'abord il suçât le bout de ma bite qui se redressait déjà et Maitresse EVE lui appuyât sur la tête pour qu'il absorbe ma queue.
Il se mit à me sucer et petit à petit il accélérât la cadence.
J'étais tellement excité que je sentais la jouissance proche.
Maitresse EVE qui surveillait prit sa tête pour l'obliger à engloutir mon sperme qui jaillit très vite.
"Petite bite, tu s pars, tes vêtements sont dans l'entrée, je te contacterai pour te dire si tu es retenu comme esclave. Ne sois pas trop pressé, j'ai encore pas ml de candidats à voir"

Je la remerciais et lui baisais les pieds.
Sur la route du retour je pensais à ces deux jours qui m'avaient comblés et espérais que je serais retenu par Maitresse EVE.

Plus d'un mois s'est passé et je n'ai aucunes nouvelles de Maitresse EVE que ne n'ose pas rappeler.

ET puis mardi dernier à 18 h mon téléphone sonne.
"Petite bite, je t'ai retenu comme esclave à plein temps. Tu auras d'abord une période d'essai de deux mois.
Je t'attends dans une heure. N'oublies pas que je n'aime pas attendre"
C'est ainsi que je suis devenu l'esclave de Maitresse EVE

La suite de mes aventures sera racontée dans une autre histoire








Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !