Total : 1951
En attente : 96

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (698)
Entre hommes (137)
Entre femmes (51)
Transexuelle (60)
Premiere fois (122)
A plusieurs (673)
Jeune adulte (80)
Mature (23)
Soumis,soumise (149)
Inclassable (54)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






RESILLE ET CUISSARDES POUR LA SALOPE

Ecrit par CHANTALOUETTE
Parue le 14 09 2016
Il y a 1 commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 1370 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


BONJOUIR

Le lendemain matin,je me réveille de bonne heure,je suis en pleine forme,je me caresse un peu pour réveiller ma foufoune,la journée risque d'être chaude pour elle...

Je me lève,mes hommes dorment profondément,je fais une toute petite gym pour me dérouiller,puis je bois un café avant de me doucher et de me maquiller vulgaire comme une vraie pute notamment le rouge à lèvres agressif .Il ne me reste plus qu'à m'habiller,mais vu ce que je dois mettre,j'ai le temps,je vais réveiller Hervé,je pose ma bouche fardée sur sa tige,ça le fait bander illico,je le stoppe dans ses envies:
"Non mon amour,garde tes forces,lève toi,on part bientôt"
Il se lève à contre coeur,puis va se préparer.
Je fais de même,je vais dans la chambre d'amis,mes vêtements sont étendus sur le lit,je prends d'abord une combinaison en résille noire à manches longues trouée devant et derrière aux bons endroits.
Je l'ajuste bien,elle découvre bien ma chatte et mes fesses,mes tétons dressés passent à travers les trous des résilles.
Par dessus,je mets un mini kilt rouge et noir,il couvre tout juste mes fesses,le clou de ma tenue c'est une paire de cuissardes rouges,
elles sont magnifiques,elles moulent mes jambes et mes cuisses jusque à quinze centimètres au dessus de mes genoux,elles ont des talons vertigineux,sans doute quinze centimètres..
J'ai un peu de mal à les enfiler,mais elles me vont bien et ne me font pas mal,elles viennent du stock de la mère de Tristan.
Je me regarde dans la glace,une vraie pute...
Je mets un gilet sans manche en cuir noir ainsi qu'un petit string qui cache à peine mon clitounet d'amour.Je peux ouvrir ou fermer à volonté mon gilet pour montrer ou cacher mes seins.

Voila,je suis prête,Hervé aussi,il me saute dessus,je le calme:
"Chéri,on doit y aller,je vais voir Robert et l'on s'en va"
Je vais dans notre chambre,j'active la lumière tamisée afin qu'il puisse me voir,puis je soulève le drap et enfourne sa queue dans la bouche,il se réveille et ne bouge pas,il apprécie,je serre les lèvres sur sa tige,lui laissant des galons rouges,je me relève:
"Je te plais comme ça?"
"Salope,tu ressembles vraiment à une pute!!!"
"A demain chéri,baise bien ta salope,fais honneur à la famille,téléphone moi ce soir!"
Je l'embrasse,je rejoins Hervé et l'on sort,il y a un petit air frais qui s'infiltre sous ma jupette et le fait voleter.
Il n'y a personne dans notre rue,Hervé passe sa main sur mes fesses.
On arrive près de l'entrée du métro,il y a de plus en plus de monde.
Les gens sont scotchés de voir cette pute montée sur des échasses.
On descend sur le quai,c'est difficile de descendre les escaliers,je ne m'en sors pas mal,j'ai l'habitude des talons hauts..
On attend un moment sous le regard des mecs qui matent mes cuisses.
La rame arrive,on reste debout,il n'ya pas de place assise,Hervé vient contre moi et écarte mon gilet pour laisser voir mes seins à tous les voisins de la rame.Il passe sa main sous mon kilt,mon string ne le gêne pas trop,il passe un doigt un doigt dans ma fente,je mouille énormément,mes lèvres sont gonflées,les mecs me matent,je leur souris,je suis heureuse d'exhiber mes seins en public pendant que mon chéri me doigte la chatte,je remue mes fesses,j'imagine tous ces mecs sur moi,la bite dans ma bouche,ma chatte ou mon cul..
Hervé est comme un démon,il se colle contre moi,je sens sa bite contre
mon ventre.
On arrive à notre station,je sors sous les regards affamés des passagers,je tords mon cul,une vraie salope..
Une fois sur l'escalator,Hervé passe sa main sous ma jupe et me doigte
le trou du cul,je me penche en avant afin de mieux m'ouvrir,il est en folie mon petit chéri,ma tenue l'excite au plus haut point.

On arrive dans la rue,Hervé laisse ouvert mon gilet offrant mes seins au regards des passants,il marche à côté de moi en me caressant les fesses sous mon kilt.
Tout en marchant,je pense à Yannis et j'imagine Steven,j'espère qu'il est bien monté,j'ai envie de me faire prendre par de belles queues,
longues et bien dures,je suis trempée,mes lèvres gonflent de désir.
Hervé me coince contre un poteau et m'embrasse en me caressant les seins avant de passer sa main sous ma jupe,il tire sur mon string,il veut me le quitter,il est vrai qu'il ne sert pas à grand chose,il est gros comme une pièce d'un euro et camoufle à peine mon clitoris,Hervé me le quitte et le met dans sa poche,je ne sens pas la différence.

On arrive au chantier,il y a de la lumière,on franchitla palissade,on distingue deux silhouettes de haute taille dans la pénombre,on s'approche,Hervé me quitte mon gilet,je me dirige vers Yannis,il me prend dans ses bras et m'embrasse de partout:
"Je suis heureux de te revoir ma belle!!"
Il fait les présentations,Steven me mate de haut en bas,mes seins l'attirent particulièrement,il s'adresse à Yannis:
"Tu m'avais parlé d'une belle femme,pas d'une femme superbe et aussi désirable,je suis sur le cul!!"

Je le regarde,il est grand,mince,à la limite de la maigreur,il a aussi un sourire de carnassier,il a envie de bouffer de la salope,je lui fais un sourire et me blottis dans ses bras,j'appuie mes seins contre son torse,on s'embrasse pendant que Yannis,derrière moi et caresse mes seins,je sens sa queue contre mes fesses,il bande bien déjà,j'envoie une main en éclaireur pour jauger de la dimension du
morceau de Steven,ça a l'air de convenir,une bonne taille,bien dur,il faut aller voir de plus près...

A SUIVRE CHANTAL LA SUCEUSE DE GROSSES BITES QUI AIME CA


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !