Total : 2243
En attente : 12

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (723)
Entre hommes (160)
Entre femmes (54)
Transexuelle (64)
Premiere fois (169)
A plusieurs (705)
Jeune adulte (114)
Mature (33)
Soumis,soumise (170)
Inclassable (63)

Une tournée qui coûte cher
Le pêcheur 2
Le pêcheur
érection génante
Une défonce mémorable






RETOUR A NANTES

Ecrit par arcay
Parue le 19 janvier 2016
Il y a 3 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 2801 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


Je venais d'avoir mon bac et m'étais inscrit à la faculté de NANTES pour mes études.
C'est la que j'avais passé mon enfance mais, l'année de mes 13 ans le travail de mon père avait obligé la famille à déménager à NICE puis à l'étranger.
Je n'étais jamais revenu dans l'Ouest et bien sur me faisais une joie de retrouver les amis d'enfance que j'y avais laissé et avec lesquels j'étais resté en relation.
Mes parents avaient hérité d'un appartement en plein centre ville.
Il était meublé et ils le louaient à l'occasion.
C'est la que je devais résider.
Ma mère avait contacté notre ancienne femme de ménage, qui à l'occasion m'avait servi de « nounou », pour faire le ménage dans l'appartement.
Elle était entrée au service de mes parents alors que j'avais quelques mois et au fil des années, elle faisait un peu partie de la famille.
C'était une femme qui avait maintenant la cinquantaine, souriante et affable.
Je me souvenais qu'elle avait provoqué mes premiers émois de pré ado lorsqu'elle s'occupait de mon bain alors que j'avais une douzaine d'année.
Je fantasmais sur son joli corps et ma petite queue durcissait lorsqu'elle me l'essuyait dans un grand drap de bain.
Pourtant n'étais pas trop enthousiaste qu'elle s'occupe de mon ménage, car je me doutais que ma mère lui avait demandé de me surveiller.
Il avait été convenu qu'elle viendrait tous les mardi matin de 8 heures à 11 heures

J'arrivais à NANTES un dimanche après midi et allais m'installer dans l'appartement.Irène était passée allumer le chauffage.
Elle m'avait laissé un petit mot :
« Bonjour,
Bienvenue pour ton retour à NANTES, je suis contente de te revoir.
Comme convenu je viendrai mardi matin.
Tu trouveras à manger dans le frigidaire.
Si tu as besoin de quelque chose, tu peux me téléphoner.
Je viendrais mardi comme convenu.
Je t'invite à dîner mardi soir à la maison.
CELINE»

Le lundi matin je me rendis à la fac pour les premiers cours et récupérer l'emploi du temps.
Je vis que je n'avais pas de cours le mardi, ce qui ne m'arrangeais pas à cause de CELINE qui viendrait faire le ménage. Je lui demanderai de venir un autre jour.

Le soir même je retrouvais quelques amis d'enfance.
La soirée s'était un peu éternisée et avait été arrosée et rentrais tard à la maison.
Il était a peine 8 heures lorsque le bruit d'une clé dans la serrure me réveilla.
Je me levais en vitesse, enfilais rapidement un tee shirt un caleçon et sortis de la chambre.
CELINE était dans le séjour et vint m'embrasser.
« Bonjour, j'ai l'impression que je te réveille.
Tu as bien grandi, te voilà devenu un beau jeune homme »
«Bonjour, oui comme je n'ai pas cours ce matin, je n'avais pas mis le réveil »
Mon érection matinale ne s'était pas calmée et ma queue faisait une bosse dans mon caleçon.
Je vis bien qu'elle jetais un œil à mon entrejambe.
« Je vais préparé un café si tu veux »
« Oui merci »

Elle partit à la cuisine. Je la trouvais encore bien pimpante malgré ses cinquante ans.
Elle portait une jupe assez courte et un chemiser clair.
Quelques minutes plus tard elle apporta le café et des tartines.
Elle pris un café et nous avons discuté un moment.
La conversation a roulé sur mes activités, mes parents et bien entendu l'époque ou elle m'avait vu grandir.

Après le petit déjeuner, je me rendis dans la salle de bain pour prendre une douche.
J'allais sortir de la cabine quand elle entra dans la pièce.
« Excuses moi, mais les produits de nettoyage sont dans ce placard » dit elle.
La paroi de la douche était en verre teinté si bien qu'elle ne pouvait que deviner ma silhouette.
Elle s'attardait et je pris la serviette que j'entourais autour de mes reins et sortis de la cabine.
« Tu est très musclé, je me souvenais d'un petit garçon menu »
« Je fais beaucoup de sport »
« Tu te souviens quand tu étais petit, c'est moi qui te lavais »
« Oui très bien c'était agréable »
« Tu veux que je t'essuies ? » dit elle d'une drôle de voix.
La sentant troublée j'acceptais.
Elle se plaça derrière moi et pris le drap de bain entouré autour de mes reins et commença à m'essuyer le dos.
Elle me frotta assez fort les épaules et le dos puis ses gestes se firent plus lents lorsqu'elle arriva sur mes fesses et mes cuisses, insistant bien sur ma raie.
« Retourne toi »
Je lui obéi et lui présentais mon anatomie.
Ses gestes avaient commencé à me faire bander et ma bite avait pris des formes.
« C'est vrai que tu as bien changé » me dit elle en fixant mon entrejambe.
Elle m'essuya le torde et descendit vers mon ventre.
Sans aucune gène, elle pris mon sexe en main, le décalotta et l'essuya doucement.
Mon érection ne fit qu'augmenter et ma queue était bien raide.
Elle lâcha ma bite et se mit à genoux pour m'essuyer les cuisses et les pieds.
« Tu as un très beau sexe, il me fait envie, tu veux bien que je te suce ? »
Je n'attendais que ça et lui lui pris la tête pour l'approcher de ma bite qu'elle enfourna.
Sa langue glissait sur ma tige, la faisant tressauter de plaisir.
Rapidement elle sentit que j'allais venir et se releva.
Elle me prit par la main et m’entraîna dans la chambre ou elle me fit allonger sur le lit.
Lentement elle enleva ses vêtements.
Malgré ses 50 ans son corps était bien conservé.
Lorsqu’elle fut nue et vint sur moi, me pris la queue bien raide et la guida vers son sexe humide.
Elle s'empala doucement et commença un va et viens de plus en plus rapide.
Je caressais sa poitrine menue roulant ses tétons durcis entre mes doigts.
Sa respiration s’accélérait et elle gémissait.
Bientôt ses gémissements se transformèrent en cris de jouissance.
Devant un tel déversement de sensualité, je ne pu me contenir et mon foutre chaud inonda son sexe trempé.
Elle se coucha sur moi et m'embrassa à pleine bouche.
« Merci, tu m'as fait jouir comme une folle »
Nous sommes restés un moment sans parlé, nos mains nous caressant.
Au bout d'un moment ma bite repris de la vigueur et sa langue experte se chargea de la faire se redresser.
« Tu as déjà essayé la levrette » me demanda elle.
Mon expérience était réduite et lui avouais que non.
Elle se mit à genoux et me présenta sa croupe.
Je me plaçais derrière elle et présentait ma bite devant sa grotte trempée.
C'est elle qui la guida en elle.
Je commençais a aller et venir, la position permettait de pénétrer plus profond et la sensation était merveilleuse.
« Retires toi, et encules moi, j'en ai très envie »
« J'ai peur de te faire mal »
« Ne t'inquiètes pas j'ai l'habitude »
Je me retirais et glissais ma bite entre ses fesses qu'elle écartait de ses mains.
Sa rondelle palpitait et je posais mon gland sur sa rosette.
Je la forçais doucement et entrais dans ses entrailles.
La sensation était merveilleuses.
Je me mis à la pilonner de plus en plus vite, mes couilles tapaient sur son cul offert et ça augmentait mon plaisir.
Rapidement nous avons joui et je lui remplis le cul.

Après avoir repris nos esprits nous avons pris une douche.
Elle a repris le ménage, entièrement nue, puis avant de partir elle m'a de nouveau sucé et fait jouir dans sa bouche.

Bien entendu maintenant je me réjouissait de ne pas avoir de cours le mardi matin.
Le ménage de l'appartement laissait un peu à désirer mais j'ai fait des progrès énormes.

Plus tard elle m'invita à dîner mais se sera l'objet d'un autre récit



Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !