Total : 2243
En attente : 12

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (723)
Entre hommes (160)
Entre femmes (54)
Transexuelle (64)
Premiere fois (169)
A plusieurs (705)
Jeune adulte (114)
Mature (33)
Soumis,soumise (170)
Inclassable (63)

Une tournée qui coûte cher
Le pêcheur 2
Le pêcheur
érection génante
Une défonce mémorable






SEX WEEK END *4*

Ecrit par CHANTALOUETTE
Parue le 21 08 2011
Il y a 2 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 5305 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


BONJOUIR


Nous retournons au salon,cette séance m'a bien retournée,j'ai déjà eu de violents orgasmes,mais de cette intensité,jamais,j'aimerais bien essayer...
Je prétexte un peu de fatigue pour proposer à Maurice de rentrer chez lui,les autres,très excités sont dejà bien occupés,Maurice me prend entre quatre zyeux:
"Chantal,n'oublie jamais que ce n'est qu'un jeu,on stoppe tout quand tu le désires,je ne suis pas un maniaque,je ne souhaite que ton plaisir.Je m'approche de lui,les yeux pleins de tendresse,langoureuse
et prête à partir ,il descend l'escalier pour sortir,je le suis,il se retourne l'air grave:
"Et le sac,c'est moi qui le porte???"

Je suis surprise,je remonte chercher le bagage,je le suis,il ne me tient pas la porte,je me débrouille seule.
Une fois dans la rue,il me demande de marcher devant lui,doucement en tordant mon cul de salope,je ne suis vêtue que de mon caraco blanc,de
mon string rouge et de mes bas résille:
"Va doucement,"la pute" on n'est pas pressés"
Je ralentis en tortillant mon derrière au maximum,je crains tout en l'espérant le passage d'une voiture,mais la rue reste déserte,on arrive à son portail,je suis trempée,mes tétons sont durs,l'imprévu me fait mouiller.
"Ouvre le sac "la salope"!!"
Je tire la fermature éclair,il y a un tas de trucs à l'intérieur,il en tire une paire de menottes,un frisson me parcourt le dos:
"Tu veux que je te les mette ou je te fais confiance?"
"Pour faire quoi?"
"Depuis quand "la pute" pose des questions?,contente toi de répondre aux miennes et tout ira bien pour toi,sinon,gare à tes fesses,alors,
menottes ou confiance?"
"Confiance"
"Voila,tu vas rester devant le portail,les mains sur la grille,tu attends que je revienne te chercher,quoi qu'il arrive,tu ne bouges pas tes mains de sur le portail,d'accord"la salope"?"
"D'accord"

Il me laisse seule devant l'entrée,j'ai la trouille,mais en même temps j'ai confiance en lui,mais si quelqu'un passait et me faisait du mal,que dois je faire?
Je décide d'attendre,le temps me paraît long,pas une seule voiture ne
passe,plus le temps avance,plusje mouille,je suis trempée,j'ai envie de me toucher,mais Maurice me l'a interdit,je joue le jeu.

Les lumières s'allument et s'éteignent chez lui,il doit me guetter. Que me réserve t'il?Je suis restée une bonne vingtaine de minutes,quand il réapparait:

"Monte "la salope",passe devant et tords ton cul de chienne"
Je passe devant et ondule des fesses,j'ai envie de savoir ce qui m'attend.Arrivés dans le salon,il devient autoritaire:
"Quitte ta culotte de pute et ton haut,garde juste tes bas et suis moi
à la chambre"
Je suis toute excitée,on approche du but,il me montre son lit:
"Je l'ai préparé pour toi"la pute"
A chaque coin du lit,il y a une corde terminée par une boucle:
"Allonge toi sur le ventre "la pute"

Nous y voila,je subis sa loi,je lui obéis,il attache mes poignets puis
mes chevilles,il teste le jeu que je peux avoir et effectue quelques réglages afin que je puisse lever mon cul pour me mettre en levrette,
il me tâte les fesses et passe une main sur ma chatte:
"Tu as un joli cul et une belle petite chatte,tu ne vas pas les reconnaître"
Il se déshabille,me tend sa bite:
"Suce moi "la pute".
Je le pompe un instant,il commence à bander,je suis sur son lit,les cuisses grandes ouvertes,chatte offerte en train de sucer une bonne queue qui durcit dans ma bouche de suceuse,je suis en toute modestie une experte en fellations,j'adore sucer,beaucoup d'hommes aiment se faire pomper sans que la femme ne le touche avec autre chose que la bouche.
C'est le cas ici,Maurice est bien dur,il va sans doute me sauter maintenant,en effet,il se retire et se lève,mais au lieu de s'occuper de mon cul ou de ma chatte comme espéré,il sort de la chambre et éteint la lumière,me laissant seule allongée,la chatte en feu..

Je suis dans le noir total,j'angoisse un peu d'autant que j'entends des bruits métalliques de l'autre côté de la porte ainsi que des bruits de perceuse,de ferraille sur laquelle on tape,je ne suis pas rassurée..

Il revient après un quart d'heure,il met la lumière,il veut encore se faire sucer,je m'exécute,je prends son membre au fond de ma gorge,je
veux lui faire plaisir à ce salaud adoré qui me donne des petites claques sur les fesses,il se lève et revient avec un martinet,il passe les lanières sur mes joues,dans mon cou,puis le fait descendre le long de ma colonne vertébrale,je frémis,mes poils se dressent,
instinctivement mon cul se relève:
"Tu es chaude"la salope",tu vas aimer"
Il se met au pied du lit,il peut contempler ma raie du cul et ma fente ouverte et poisseuse,et sans crier gare me met un coup de martinet,je suis surprise,il ne tape pas trop fort,c'est supportable,
il continue son manège une vingtaine de fois alternant sur chaque fesse,ça commence à chauffer,il s'arrête et va chercher un gode de belle taille:
"Tu aimes la queue,en voila une belle,lève ton cul "la pute",je vais te l'enfoncer,garde le bien car si il tombe de ton vagin,tu seras
sévèrement punie"
Il me l'enfonce,il rentre difficilement,il me remplit bien,je contracte mon vagin pour le garder en moi..

Maurice recommence ses coups sur mes fesses,il remonte un peu sur mes reins,parfois,il appuie un peu plus fort ,je sursaute,je me sens très
chaude,il frappe aussi mes flancs,là ça fait plus mal,c'est très sensible,ça pique un peu,je sens ce gros gode au fond de moi,je mouille comme une dingue,j'ai envie de me faire mettre par une vraie queue qui me défoncerait le cul et la chatte,je commence à remuer les hanches de désir,les coups continuent attisant mon désir de salope en
chaleur...

Maurice passe les lanières entre mes fesses et sur le haut de mes cuisses,là où j'aime tant être caressée,il tapote un peu,l'effet est immédiat,je feule comme une lionne:
"Continue comme ça c'est bon"
"Ferme ta gueule de salope"
Un coup plus fort que les autres vient ponctuer ses dires,il fait mal celui la,je serre les lèvres,des larmes me viennent aux yeux...

Il recommence ses petits coups à mes cuisses,je me cambre bien pour qu'il puisse frapper mon clito et mes poils,c'est divin,le plaisir monte,j'ai du mal à le cacher,je suis à sa merci,il me donne une nouvelle volée de coups et constate les dégâts:
"Tu rougis bien "la salope"
Qu'il m'appelle,"la pute","la salope" ou "la chienne",m'excite encore plus,je suis sa chose,il fait de moi ce qu'il veut,je ne peux que subir.
"Je vais te bander les yeux,tu ne verras plus arriver les coups,c'est
plus excitant,tu vas voir"

Il me met un masque sur les yeux,je suis dans le noir complet,il ne dit plus rien,je guette le moindre bruit,rien.Soudain mon cul reçoit une bonne rasade de lanières,ça surprend et ça fait plus mal,il recommence une douzaine de fois,à chaque fois la douleur augmente:
"Tourne ta tête"
Je sens son gland sur mes lèvres:
"Tête ma queue "la chienne",suce ton maître"
Je le pompe avec entrain,j'ai envie de me faire bouffer la chatte,de me faire prendre par tous mes trous,j'ai toujours un encombrant dans mon minou,je dois serrer mon vagin trempé pour le retenir,je me muscle les sphincters:
"Redresse ton cul"la pute"

Je relève mon postérieur et je sens le manche du martinet entrer sans douceur dans mon trou du cul,il m'encule avec son manche,c'est un peu
douloureux,mais ça rentre,j'ai les trois trous pris,les yeux bandés,je
suis bien,je me dis que tant que je l'ai dans le cul,il ne me frappera pas.

Maurice tourne le manche pour évaser mon anus,quel plaisir,il maintient ma tête contre son ventre,je suis en folie,je sens que je
vais jouir,Maurice le sent,il se retire de ma bouche,se lève et défait les boucles qui m'attachaient,puis il enlève le martinet d'entre mes fesses,et me reprend le gode fiché encore dans ma chatte.

Pourquoi fait il ça?,je suis en nage,je veux jouir,ma chatte miaule de désir,je tords mon cul pour l'exciter,rien à faire:
"Tu croyais que tu allais jouir,ce n'est pas pour ce soir,"la pute"ne
prendra pas son pied aujourd'hui,allez,dodo"

IL me tape encore un peu,je n'ai plus mal,tous mes sens sont excités,
j'ai besoin de jouir,mais il ne l'entend pas ainsi,il range ses affaires et vient vers moi:
"On va dormir maintenant"
"Donne moi le gode,je veux jouir,lèche moi la chatte,je ne peux pas dormir comme ça"
"Ferme la,demain sera plus rude que cet amuse gueule,alors prends des forces"


Il s'étend près de moi,je ne suis plus "la pute",je suis redevenue Chantal:
"Tu es super ma belle,Brigitte m'avait parlé de toi,tu es vraiment sublime,tu as aimé?"
"Fantastique"
"Tu es prête à continuer demain?ce sera un peu plus hard,mais tu arrêtes quand tu veux"
"Bien sur que je continue"

Je me sens en phase avec lui,j'ai envie qu'il vienne sur moi me faire l'amour doucement,il accepte.
Il m'embrasse en enfilant sa queue dans mon cratère,je le serre contre moi,je passe mes jambes autour de sa taille,il jouit en moi en
me disant qu'il m'aime,je le caresse,il me dit bonsoir:
"Ce sera mieux demain,tu auras un orgasme fabuleux,dors bien mon amour"
Sur cet espoir d'orgasme exceptionnel,je m'endors,vivement demain.

A BIENTOT CHANTAL LA PUTE CARESSES A TOUS


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !