Total : 1951
En attente : 129

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (704)
Entre hommes (142)
Entre femmes (51)
Transexuelle (60)
Premiere fois (137)
A plusieurs (674)
Jeune adulte (83)
Mature (24)
Soumis,soumise (151)
Inclassable (54)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






Sovenir, souvenir 3

Ecrit par Michelcool06
Parue le 28 juin 2016
Il y a 2 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 634 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


Je découvre ma bi-sexualité.
Longtemps avant d'avoir même commencé à réfléchir sur ce sujet, j'étais bi.
Je me suis longtemps soumis aux exigences d' André. Un jour, il voulait me prendre, et me faire prendre par ses amis dans une soirée à Nice, Antibes ou Canne. Un autre, je devais le faire en plein air à vaugrenier ou sur le bateau d'un autre de ses amis. J'ai passé tout l'été 81 à satisfaire ses exigences sexuelles. J'étais jeune et j'avais des envies et des fantasmes à réaliser. André ne mettait pas de forme pour me baiser. Il n'y avait pas de tendresse ou même d'amour dans nos ébats, seulement le sexe et le plaisir de jouir à deux ou à plusieurs. Dans ces soirées, il y avait des hommes, mais aussi des femmes, jeunes et moins jeunes se mélangeaient, au sens propre, comme au sens figuré. Ses dans ses soirées, que j'ai découvert ma bi sexualité. Je me faisais sodomiser avec plaisir, tout en pénétrant une partenaire féminine au sexe ouvert et accueillant.
C'est dans une de ces soirées, que j'ai rencontré René et Catherine, respectivement, 54 et 49 ans, sans enfants.
Ils vivaient sur les hauteurs d'Antibes, pas très loin de l'autoroute, dans une petite villa très confortable et discrète. Ils m'ont invité chez eux pour une journée sexe et piscine. J'ai des suites acceptées la proposition. Et sur place, la journée, à tenu toutes ses promesses. À peine arrivés, ils m'ont mis alaise en me déshabillant eux même, tout en me servant un rafraîchissement. Nous avons commencé par une baignade, pendant là quel, ils m'on tâter, touché, embrassé, léché, doigté l'anus et écrasé fermement les couilles. Ils m'avaient prévenu dès le départ, ils voulaient un soumis docile, car leurs envies étaient très perverses et très vicieuses. Comme j'avais accepté dès le départ, de me soumettre, je me suis laissé faire sans rien dire et en baissant les yeux, comme preuve de ma totale soumission.Après m'avoir testé, ils m'ont ordonné de sortir de la piscine et de les suivre à l'intérieur de la villa. Je me suis exécuté, et j'ai découvert une chambre dédiée au plaisir, il y avait des godes de différentes tailles un petit fouet, un gode ceinture, des verres a champagne, du champagne et d'autres boissons et alcool. C'est Catherine qui a ouvert le jeu en me fessant et en me traitant de vilains garçons. Puis René m'a attaché les poignets, à deux sangles qui pendaient, ainsi que les chevilles, à deux autres sangles, accrochées au sol. Je n'ai eu aucune crainte quant à leurs intentions, en fait, j'étais en totale confiance. Lorsque j'ai été sanglé, Catherine, c'est frotté contre mois, provoquant une belle érection de mon sexe. Elle m'a masturbé m'excitant au maximum, puis d'un coup, elle m'a frappé le sexe avec le petit fouet à cinq lanières. Elle a répété l' action à plusieurs reprises, en dosant subtilement le coup de fouet pour ne pas me blesser. J'ai découvert ce jour là que l'on pouvait jouir en mélangeant l'exitation et la douleur légère que t'inflige ton partenaire. René, décida de refaire l'action en me sodomisant. Et j'ai joui et éjaculé une nouvelle fois.Puis ils m'ont allongé et sanglé sur une table. Là j'ai longuement sucé René, pendant que Catherine s'empalais sur mon sexe. Elle a jouis la première, puis m'a serré les bijous de famille dans sa main, en mordonnant de m'apliquer et de bien faire jouir son homme, tout en n'oubliant pas d'avaler jusqu'à la dernière goute. Ce que j'ai fais une minute plus tard, car René a déversé sa cemence profondément dans ma gorge.
Après ce bondage soft, Catherine m'a enmené dans la salle de bain, ou j'ai du la regardé faire pipi,et luis essuiller le sexe avec ma langue juste après.
Tout cela pour mois était une première, mais sur tout une découverte de mois même. Je me suis redu compte que je ne me donnais aucune limite dans ma soumission, je me demandais seulement jusqu'où j'allai aller avant de dire stop.
Après une douche à trois, et une bouteille de champagne, ils m'on demander, " reste avec nous toute la nuit, nous te baiserons comme tu ne la jamais été, et si demain ça ta plus, nous te proposerons de travailler pour nous, pour notre seul plaisir, ici, et avec un salaire."
J'ai accepté l'expérience et je suis resté jusqu'au lendemain.
À suivre.


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !