Total : 1909
En attente : 8

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (669)
Entre hommes (113)
Entre femmes (50)
Transexuelle (60)
Premiere fois (108)
A plusieurs (649)
Jeune adulte (68)
Mature (17)
Soumis,soumise (142)
Inclassable (41)

EXHIB SANS CULOTTE SUR LE PORT
CONSEIL DE FAMILLE
Les dames me fatiguent .
Bon et mauvais souvenir de vacances 2
Bon et mauvais souvenir de vacances






TANTE CLAUDINE

Ecrit par ARCAY
Parue le 30 janvier 2015
Il y a 3 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 11174 fois | Cette histoire erotique a une note de : 15/20

Noter ce récit erotique !


Cette année la mes parents n'ont pas pris de vacances. Ils venaient de racheter un commerce dans une grande ville touristique et ne voulaient pas rater la saison.
Je me voyais rester à la maison pendant que mes copains partiraient se la couler douce au bord de la mer ou à la montagne.
De plus ma petite amie du moment partait 2 mois aux USA.
J'étais assez en colère mais il n'y avait pas de solution.
Mon salut arriva de façon inattendue.
Le premier dimanche de juillet le frère de ma mère, l'oncle PAUL vint déjeuner avec son épouse, tante CLAUDINE.
Je les aimais beaucoup, et nous étions partis souvent en vacances ensemble.
L'oncle PAUL dit à mes parents que cette année son épouse partirait seule dans leur maison du bord de mer tout le mois de juillet et qu'il ne la rejoindrait qu'en Août ;
Des travaux étaient prévus dans leur résidence secondaire et ils souhaitaient surveiller le travail des artisans qui allaient effectuer ces travaux.
« Pourquoi n’emmènerais tu pas BRICE avec toi, ça te ferait de la compagnie et il pourrait profiter de la mer et de la piscine de la maison »
Je trouvais l'idée excellente et espérait que mes parents allaient accepter.
Bien sur ils protestèrent pour le principe, mais je voyais bien que cela leur convenait, heureux de ne pas m'avoir dans les jambes pendant un mois.

Dès le lendemain matin, ma tante passa me chercher et après plusieurs heures de route nous sommes arrivés NOIRMOUTIERS ou se trouvait la maison.
Une voisine était venue ouvrir et faire les lits.
Il était presque 20 heures et tante CLAUDINE déclara qu'elle n'avait pas trop envie de préparer à manger et qu'ils iraient dîner dans un petit restaurant situé à quelques rues de la maison.
Le repas fut rapidement expédié, ma tante étant fatiguée par le trajet en voiture.
Au retour à la maison, elle me dit qu'elle allait prendre une douche et se coucher.
Elle se rendit dans la salle de bain et j'entendis l'eau de la douche se mettre à couler.
Je décidais d'aller dans ma chambre pour lire un peu.
En passant devant la salle de bain, je vis que la porte n'était pas complètement fermée.
Je glissais un œil et vis ma tante qui se savonnait. Comme elle me tournait le dos je restais pour la regarder.
A la vue de ses fesses superbes, je commençais à bander et passais la main dans mon short pour me caresser la bite qui devenait de plus en plus raide.
Lorsqu'elle ferma les robinets, je m'empressais de gagner ma chambre.
Je m'enfermai, retirai mon short et me mit à me branler en pensant à l'image du cul de ma tante.
Rapidement je lâchai un grand jet de sperme.
La nuit fut peuplée de rêves érotiques et le matin je bandais encore comme un fou
Lorsque j'arrivai à la cuisine ma tante était déjà habillée et prenait son petit déjeuner
Je pris à mon tour mon petit déjeuner et ma tante me demanda de l'accompagner au supermarché.
« D'accord, je vais prendre une douche et je te rejoins »
Sous la douche je me savonnais énergiquement. L'effet de l'eau tiède déclencha un début d'érection.
En ouvrant la porte, je me rendis compte que ma tante était entrée dans la salle de bain pour se brosser les dents.
Très mal à l'aise je cachai mon sexe derrière mes mains.
« Ne sois pas si pudique, ce ne sera pas la première fois que je te vois tout nu, ne fais pas l'idiot ; retire tes mains »
Malgré ma gêne l'écartai les doigts.
« Tu es devenu un homme maintenant la nature t'a bien gâte »
Elle s'avança, pris ma bite entre ses doigts et commença à me branler.
« C'est que tu bandes bien petit cochon »
Ma queue tressautait dans sa main et je sentit que j'allais rapidement exploser.
Elle s'en aperçu et cessa de me branler, serrant fort la base de ma queue pour m’empêcher de jouir
Elle s'agenouilla et s'amusa à titiller mon gland du bout de la langue.
Elle absorba ma queue dans sa bouche et se mit à me pomper vigoureusement,
Lorsqu'elle relâcha sa main qui serrait ma bite, je sentis le sperme qui montait le long de ma verge,
Je tentais de me libérer de sa bouche mais elle m'agrippait les fesses et je déchargeais dans sa bouche,
Elle avala toute ma semence et me nettoya longuement la queue avec sa langue,
« Tu as été trop vite, mais à ton âge ça doit remonter vite »

Je terminais de me préparer et la rejoignit dans la voiture,
Les courses furent rapidement terminées,
Sur la route du retour, elle glissa la main dans mon short et sortit ma bite qui commençait déjà à grossir, Elle me branlait doucement,

Arrivés à la maison, elle retira rapidement sa robe légère. Elle ne portait pas de sous vêtements et je restais muet devant son sexe épilé et ses petits seins en poire,
« Enlève ton short et ton tee shirt »
Je ne le fis pas dire deux fois et me retrouvais nu devant elle,
Ma bite était bien dure et dressée.
Elle me fit basculer sur le canapé et vint s'empaler sur mon membre, sa chatte était trempée et ma queue la pénétra facilement.
Elle commença des va et viens de plus en plus rapides,
Je m'accrochais à ses hanches l'accompagnant dans ses mouvement,
Elle sentit que j'allais jouir et elle se retira rapidement.
« Tu vas me prendre en levrette, tu connais ? »
J'étais complètement ignorant et c'est elle qui me montrant comment m'y prendre,
J'appréciais beaucoup cette position, ma bite entrait profondément en elle, mes couilles venaient taper sur ses fesses,
Lorsque j' accélérais elle se mis à gémir puis à crier de plus en plus fort.
« Défonce moi avec ta grosse queue, mets la bien profond. »
Ses paroles m'excitaient et je sentis mon foutre partir et lui emplir la chatte.

Elle se retira et vint me lécher la queue pour enlever le sperme qui coulait encore, puis elle m'entraîna dans la salle de bain pour une douche commune.

« Tu vas rester tout nu, comme ça je t'aurais à portée de main, ça ne te dérange pas ? »
Je trouvais ça plutôt excitant et j'acceptais.
« Tu as déjà léché le sexe d'une femme »
« Non jamais »
« Viens je vais te montrer »
Elle s'allongeât sur le canapé, les cuisses écartées.
Je mis la tête entre les cuisses et commençais à lui titiller le clito.
Elle me guidait, me montrant les endroits qui lui donnaient du plaisir.
Rapidement, je sentis sa cyprine qui coulait et je trouvais le goût agréable.
Il ne fallut pas longtemps pour qu'elle jouisse.
Je bandais de nouveau et me relevant je vins la pénétrer.
Elle contractait son vagin qui enserrait ma queue tendue.
Je me retenais pour ne pas jouir trop vite et je réussis à la faire jouir deux fois avant d'envoyer mon foutre en elle.
« Tu te débrouilles bien et tu as un engin superbe, je crois que nous allons passer de bonnes vacances »

Après le déjeuner, que nous avons pris nus sur la terrasse, je la baisais de nouveau au bord de la piscine.
« Tu va me tuer, tu es vraiment insatiable »
Je voyais dans ses yeux qu'elle adorait se faire baiser et c'est elle qui revint à la charge deux autres fois dans l'après midi.

Le lendemain matin, elle me demanda de m'habiller car les ouvriers devaient venir dès 8h pour repeindre les deux chambres d'amis.
Effectivement une camionnette se garât devant la porte un homme corpulent d'environ 50 ans en sortit, accompagné de deux jeunes d'une vingtaine d'année.
« Bonjour Madame, je suis venu avec mes apprentis, ils vont préparer les pièces à repeindre »

Je jetais un œil vers ma tante et vis qu'elle regardais les deux jeunes avec envie.

Ils travaillèrent toute la matinée et vers midi ma tante leur proposa un rafraîchissement qu'ils acceptèrent la chaleur étant étouffante.
Ils étaient torse nu et ma tante regardait de près leur poitrine musclée.
Elle s'était changée et portait une robe très courte, très légère.
Je me doutais bien qu'elle était nue sous sa robe.
J'allais me diriger vers la maison pour la laisser avec les deux garçons, mais elle me retint.
« Non reste, tu ne me déranges pas «
Se tournant vers les deux garçons qui avaient les yeux fixés sur elle et en particulier sur son entrejambe, elle leur dit.
« Vous avez bien travaillé, une petite récompense vous ferait plaisir ? »
Ne comprenant pas bien que quoi il s'agissait, ils acquiéssèrent.

Elle se leva et fit passer sa robe par dessus ses épaules et se retrouva nue devant eux.
Ils se mirent à rougir mais leurs yeux ne quittaient pas le corps qui leur était offert.
« Allons ne soyez pas timides, approchez. Vous pouvez toucher si vous voulez »
Comme ils ne bougeaient pas elle s'approchât de l'un d'entre eux, lui pris la main qu'elle posât sur ses seins.
Il commençât à la caresser timidement pendant qu'elle glissait la main dans son pantalon en me faisant un clin d'oeil.
Comprenant ce qu'elle voulait, je retirais mon short. Je bandais déjà et me glissait derrière ma tante plaquant ma queue sur ses fesses.
Pendant ce temps elle avait sorti l'engin du garçon et elle se penchât en avant pour le prendre en bouche. Bien entendu je profitais de sa position pour glisser ma bite bien dure entre ses fesses, mais cette fois au lieu de descendre jusqu'à sa chatte humide et forçais doucement sur sa rondelle.
Comprenant mes intentions elle se penchât plus en avant pour bien dégager son petit trou.
Ma bite forçât doucement le passage et je rentrais en elle .
Il ne fallut pas beaucoup d'effort et je devinais qu'elle avait l'habitude de se faire enculer.
Pendant ce temps elle suçait vigoureusement le garçon et je me doutais qu'il n'allait pas tenir longtemps.
Je fis signe à son copain qui baissa son pantalon, exhibant un engin d'au moins 25 cm, et s'approchât de nous.
Je pris la main de ma tante toujours occupée à sucer et la poser sur la queue monstrueuse.
Elle fut tellement surprise qu'elle relâchât la bite qu'elle avait en bouche pour regarder le gourdin qui se présentait.
Elle se mit à le branler et il prit encore plus de volume.
La vue de cette queue m'excitait aussi et je me mis à aller de plus en plus vite dans le cul de ma tante jusqu'à ce que j'éjacule dans son petit trou,
Je ne retirais rapidement afin qu'elle puisse profiter de l'énorme bite du garçon.
Elle s'allongeât sur le dos et lui fit signe de venir s'empaler sur elle.
Il ne se fit pas prier et la pénétra jusqu'aux couilles. La grosseur de l'engin la fit un peu grimacer mais rapidement elle se mit à gémir sous les coups de boutoir qu'il lui donnait.
Son copain regardait le spectacle en se branlant.
Je lui fis signe de s'approcher de ma tante qui pris sa queue en bouche et se mit à le sucer.
Tous les rois jouirent en même temps.

Bien entendu, pendant tout le temps qu'ils passèrent à la maison, ils ne se privèrent pas de sauter ma tante qui n'attendait que ça.
D'ailleurs dès leur arrivée, elle les faisait de mettre à poil et dès que l'envie la prenait elle allait se faire mettre un petit coup de bite.
Elle me gardait pour le soir et la nuit,

Cette orgie a duré deux semaines.
A mon retour, ma mère m'a trouvé fatigué et n'a pas bien compris que je n'ai pas pris trop de couleurs loris de mon séjour à la mer.

Depuis je n'ai pas pu revoir ma tante et son cul me manque, mais hier soir ma mère m'a dit avoir reçu un appel de tante CLAUDINE qui va aller fermer la maison de vacances à la Toussaint et qui demande si je veux bien l'accompagner pour qu'elle ne fasse pas la route toute seule.

Vous pensez bien que je n'ai pas dit non.


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !