Total : 1951
En attente : 71

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (696)
Entre hommes (130)
Entre femmes (51)
Transexuelle (60)
Premiere fois (120)
A plusieurs (665)
Jeune adulte (78)
Mature (23)
Soumis,soumise (148)
Inclassable (51)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






TELLE MERE TELLE FILLE

Ecrit par ARCAY
Parue le 12 mars 2015
Il y a 3 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 14639 fois | Cette histoire erotique a une note de : 13.5/20

Noter ce récit erotique !


Dans « Histoire vraie », j'avais raconté l'aventure qui m'était arrivée avec une femme mure alors que j'avais tout juste 18 ans.

J'étais devenu son amant et je la rencontrais une ou deux fois par semaine.
C'est elle qui m'a tout appris sur le sexe.

Comme presque chaque mercredi, j'avais passé l'après midi chez elle. Nous avions passé notre temps à faire l'amour.
Vers 18 heures au moment ou j'allais repartir, elle me demanda de lui rendre un service :
« Peux tu passer demain déposer un colis chez ma mère. Elle habite pas loin de chez toi et demain je ne peux m'y rendre »
J'acceptais de lui rendre ce service.

Le lendemain vers 17 heures je me rendis à l'adresse indiquée,
C'était un pavillon récent et bien entretenu.
Je sonnais à la porte et quelques instant plus tard, j'entendis la clé tourner dans la serrure.
Une femme, la soixantaine passée vint m'ouvrir,
Malgré son age, elle était bien conservée,
« Bonjour Madame, votre fille m'a demandé de vous remettre ce paquet »
« Oui, elle me l'a dit, mais ne reste pas dehors, entre, tu vas bien boire quelque chose »
« Merci madame »

Je la suivit dans son salon.
Je la trouvais bien foutue et sentis ma queue commencer à réagir,
« Ma fille m'a parlé de toi, tes visites chez elles lui fond très plaisir. Il faut dire que sont mari n'est pas très bien monté. Elle m'a dit que tu avais une belle bite, tu veux bien me la faire voir ? »
J'étais un peu surpris de sa demande, mais j'avais très envie de m'exhiber devant elle.
Je me levais, défis ma ceinture et fis glisser mon pantalon et mon slip.
Ma queue n'attendait que ça pour se dresser.
« Mon dieu quelle belle bite ma fille avait raison, je peux toucher? »
« Bien sur allez y »

Elle s'approcha, pris ma bite déjà bien dure entre ses mains et commença à me branler.
Je posais mes mains sur ses épaules et appuyais pour qu'elle se baisse vers mon bas ventre.
Elle compris tout de suite, s'agenouilla devant moi et engloutit mon membre déjà bien dur.
Sa langue agaçait mon gland, puis remontait le long de ma hampe pour venir enfin me lécher les couilles. Elle était experte en pipes et je sentais déjà la sève qui montait.
Je me reculais, la fit se lever et passais les mains sous son pull.
Ses tétons étaient durs et je les fis rouler entre mes doigts.
« Viens dans la chambre on sera mieux »
Elle me fit basculer sur le lit et se mis nue en quelques instants.
Son corps était encore appétissant, ses petits seins pointaient, son sexe était lisse.
Elle vint s'empaler sur moi et commença à onduler.
Ma queue tapait le fond se son vagin trempé de cyprine.

Je lui caressais les seins biens durs et elle commença à gémir.
Elle jouit très vite, avant que je n'ai pu lâcher mon foutre et s'affala sur le lit.
Je la fis mettre à genoux et lui écartais les fesses.
Sa rondelle brune palpitait.
« Écartez bien les fesses je vais vous enculer »
« Oui j'adore »
Je mouillais mes doigts dans sa chatte trempée et lui lubrifiait la rondelle.
Doucement, je fis glisser ma bite sur sa raie bien lisse et la présentais devant son petit trou.
D'un coup sec je m'enfonçais en elle jusqu'aux couilles.
« Oui c'est bon, défonce mon cul avec ta grosse queue »
Je commençais des va et viens de plus en plus rapides et sentais mes couilles pleines taper sur ses fesses.
Pendant ce temps elle se caressait le clito.
Je sentis que j'allais exploser.
« Je vais remplir votre cul de salope »
« Oui vas y jouis dans mon cul »
Mon foutre partit en gros jets lui remplissant le cul.
Je ressortis d'elle, le sperme coulait sur ses cuisses.
Elle se retourna et vint me nettoyer la bite pleine de foutre.
« Si vous voulez je peux vous en remettre un coup tout à l'heure »
« Oui c'est tellement bon, il y a longtemps que je n'avais pas joui comme ça »

Pendant que nous discutions j'entendis la porte de la maison s'ouvrir.
Je sursautais, prêt à remettre mes vêtements.
« Ne t'inquiète pas, c'est mon mari, il sait bien que je me sauter par d'autres »
« Chéri je suis dans la chambre »
Quelques secondes plus tard, il pénétra dans la pièce.
Il était parfaitement à l'aise et je ne me sentais pas tout à fait tranquille.
« Il a du bien te faire jouir avec une bite pareille »
« Oui c'était super, on va remettre ça tout à l'heure, tu veux bien nous apporter à boire ? »
Il sortit de la pièce et revint quelques minutes plus tard avec une bouteille de champagne.
Il s'adressa à moi : » tu veux bien ouvrir la bouteille ? »
Pendant que je m'exécutais, il se mit à poil et vint nous rejoindre dans le lit.
Il était un peu enveloppé et son sexe était fin et long, bien entendu il bandait déjà.
« J'ai envie que vous me preniez tous les deux en même temps. Toi mon chéri tu vas m'enculer et toi tu vas me bourrer la chatte, ta bite est un peu grosse pour mon cul, j'ai eu un peu mal tout à l'heure »

Il la mit en position de levrette, la pénétra sans difficulté. Puis la fit basculer sur le coté, toujours bien en elle.
Elle releva une cuisse m'offrant sa chatte luisante de cyprine.
Je m'approchais et pénétrais sa vulve avide de bite.
Doucement d'abord, nous nous agitions en elle.
Je sentais la bite de son mari aller et venir à travers la paroi mince.
Sous nos coups de bite elle se mit à couiner et onduler comme une salope.
Pour mieux la pénétrer, son mari me tenait les fesses, et je sentis son doigts glisser dans ma fente et venir titiller mon petit trou.
C'était plutôt agréable et le laissait faire, il en profita pour enfoncer son doigts et venir titiller ma prostate, ce qui décupla mon érection.

Sa femme hurlait de plaisir et nous avons continué à la pilonner.
« Je vais te jouir dans le cul salope »
Moi aussi je sentais que j'allais exploser.
Je me retirais et lui présentais ma bite qu'elle prit en bouche juste avant que je lui lâche mon foutre.
Son mari lui remplissait le cul pendant qu'elle avalait tout mon foutre brûlant.

Nous sommes restés allongés un moment pour reprendre notre souffle et elle nous nettoya la queue avec la langue.
Après avoir bu le champagne, je repartis chez moi.
« Tu reviens quand tu veux, on aimerait bien te revoir »


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !