Total : 1951
En attente : 129

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (704)
Entre hommes (142)
Entre femmes (51)
Transexuelle (60)
Premiere fois (137)
A plusieurs (674)
Jeune adulte (83)
Mature (24)
Soumis,soumise (151)
Inclassable (54)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






Tois jours à me faire enculer

Ecrit par Bill 20
Parue le 25 08 2014
Il n'y a pas de commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 4943 fois | Cette histoire erotique a une note de : 14.6667/20

Noter ce récit erotique !


Ce matin M.Gill me prend à nuef hrs, il arrive avec un campeur motorisé, M.Jos conduit, j'entre avec mon sac et m'installe à l'arrière, tout en roulant M.Gill me rejoins et il vérifie mon sac.

Tu as pensé à tes lavements c'est bien, lève toi.

Debout devant lui il soulève mon gilet et il sourit en voyant ma petite bobette, ses mains remontent sur mes seins et il les pince très fort, cela me fait mal mais j'aime ca et il m'enlève mon gilet, sa bouche se colle à mon téton et il le suve, je pousse le torse pour montrer que je veux qu'il continue, il mord mes tétines et j'entend mon souffle de douleur et de plaisir, mon pénis veut exploser et je suis content de sentir ses mains m'enlever ma bobette, j'entend rire M.Jos et d'un regard je le vois regarder dans le miroir, M.Gil s'allonge et je me retrouve à quatre pattes sur lui, je veux qu'il continue et je mets mon téton sur sa bouche, il le merd aussitot, ses deux mains prennent mes fesses et les écarte, je sens un courant d'air passer entre mes fesses, je ne vois pas passer le temps quand je me retrouve coucher sur le dos et les jambes repliées, il est à quatre pattes sur moi et je sens sa langue passée entre mes fesses, il me pince les tétons et je vois son pénis mou, c'est plus fort que moi et je l'avale, il reste mou et je ne ne réussis pas à le faire grossir mais je vois qu'il aime ca et je continue pour ne pas qu'il arrête. Mais tout a une fin et il se lève et s'habille, je reste assis, il chanche de chauffeur et M.Jos s'assis du coté passager, il tourne son siège et me fait signe d'approcher, je vois la bosse dans son pantalon alors je me place à genoux et je défais son pantalon, il ne dit pas un mot et ducement je sors son pénis qui veut exploser, je passe ma langue sur son gland et doucement je l'avale, je n'ai pas d'érection mais je sens mon pénis pendre et se promener, il ne me touche pas mais je sais qu'il aime ca, je sais qu'il a beaucoup de sperme et je veux le contenter mais je ne veux pas qu'il tombe une goutte sur son linge alors j'avale souvent pour être certain et j'avoue que j'aime ca, ma langue travaille autant que ma bouche et je suis content de le voir jouir, il doit me repousser pour me faire comprendre d'arrêter, je retourne à l'arrière, son phone sonne.

J'arrive dans une hrs, oui j'amène la grande vache, vingt avec un beau petit cu à faire bander un cheval et une paire de tétons en plus, pas trop bonne comme suceuse mais elle aime ca, prend pacience.

Pas une bonne suceuse, je me demande quoi je n'ai pas fait de bien, je pense encore à ca en arrivant, ils sortent et je dois tout entrer à l'intérieur, il y a un lac et je comprend qu'ils viennent à la pêche, il y a deux voitures et en entrant je vois quatre hommes qui m'examinent.

Vous voyez que je dis la vérité, une belle grande vache mais n'oublier pas, son cu est petit et vous devez l'agrandir avant de l'enculer et surtout avec une capotte, un va passer un bon congé.

À chaque fois que je passe il y en a un qui me pogne les fesses ou le pénis, cela les fait rire, comme je termine M.Gil m'arrête etdebout devant lui il me caresse, sa main passe entre mes fesses, son doigt descend vers mon trou, je ne peux me retenir et j'écarte les jambes, son autre main prend mon pénis qui gonfle, son doigt pousse sur mon anus et et je me penche un peu cela les fait rire mais je l'oublis car il caresse mon pénis qui veut exploser et il explose en sentant son doigt me pénétrer, je me vide et les rire explose en voyant un filet couler lentement.

Trois gouttes et il est vidé pour la journée, une femme a laissée un message sur son site (Deux gouttes et il n'est plus capable de bander pour la journée) elle le connait bien cela doit être son ex, comme ca il ne pensera plus à sa queue.

Je N,ai pas le temps de penser que je me retrouve allonger sur la table quatre main me taponne et m'écarte les jambes, je sens une graisse entre mes fesses quand je vois un pénis approcher ma figure, je sors la langue et il pose son gland, j'allonge le bras et le pose sur ses fesses pour l'attirer à moi, je sens une chose me pénétrer doucement mais je me concentre sur ce pénis, je veux faire mieux, ils parlent mais je n'entend rien, je sens un objet plus gros me pénétrer, un peu de douleur mais j'aime ca et pour le montrer je soulève lentement les fesses, du plaisir au deux bouts j'ai de la misère à me concentrer sur une seul chose, un autre pénis se pose sur mon autre joue et je me concentre sur l'autre por le vider pour aller à l'autre, je ne perd pas une goute même si je sens un autre objet me pénétrer, j'avale l'autre quand il retire l'objet, cela me fait drole de sentit l'air entrer en moi quand un autre objet me pénêtre, je sens la douleur quand je comprend que c'est un pénis qui est très serré, j'essais d'écarter les jambes encore plus mais la douleur est toujours là, il commence ses va et vient et il accélère sans s'occuper de moi, la douleur est atroce mais j'ai aussi du plaisir, pour oublier la douleur je me concentre sur mon pénis que je veux bien sucer. Les coups accélèrent dans mon cu et je sens son pénis frémir et je comprend qu'il se vide, aussitot retiré un autre pénis pousse sur mon anus, il me pénêtre lentement, son pénis est plus petit car j'ai moins de douleur et je sens beaucoup plus le plaisir que ses mouvements me donnent. Le souffle me coupe quand le gars m'enfonce sa queue dans la gorge, il se vide et je n'ai pas le temps de gouter car tout tombe dans l'estoma, il se retire et là j'ai la joie de sentir celui qui me laboure, j'entend rire et je comprend pourquoi, je ne peux m'empêcher de me plaindre et ils comprennent que c'est du plaisir que je sens. Je recois l'ordre d.aller me laver dans le lac. Je passe la journée seul car ils sont sur le lac, je me promène sur le bord de l'eau et je vois bien que cela les fait rire mais je vois bien qu'ils aiment car ils me regardent, je me place pour qu'ils voient mon pénis pendre et surtout mes fesses, ils reviennent vers dix huit hrs.

Je préparent le poisson et le repas finit vers vingt hrs, ils sont devant un feu devant le lac et je fais la vaisselle quand M.Jos entre, il m'ordonne de me pencher et aussitot je sens son gland pousser sur mon trou, il n'a pas mis de graisse et il pousse, je lache un cri de douleur mais il pousse s'en s'arrêter, c'est atroce mais il continue, je veux retenir mes cris mais j'en suis incapable, il me tient les hanches et ses coups sont atroce, cela dure une éternité mais je sens son sperme jaillir en moi, enfin il se retire et retourne au feu, debout j.écarte mes fesses pour enlever la douleur et je sens un liquide couler sur mes cuisses, je vais au lac pour me laver, je les entend.

J'ai un avantage, c'est ma vache j'ai pas à mettre de capote et pas d'huile, je veux profiter de son petit cu serré et quand cela ne sera plus le cas je m'en débarasse.

Cela me fait de la peine mais je n'ose pas parler, je vais tout faire pour le combler et il va peut être vouloir me garder. le matin ils vont à la pêche sauf un qui reste, il veut m'enculer je m'installe comme il le dit et il joue avec mon anus,il met de l'huile et me graisse partout, je crois qu'il va faire agrandir mon trou mais il me surprend, je le vois mettre sa capote et il approche son gland et lentement il m'enfonce, mes cris doivent se faire entendre sur tout le lac.

C'est ca lamente toi comme la putain que tu es, tu es bonne qu'à ca.

Même si je veux retenir mes cris j'en suis incapable, j'espère que M.Jos entend et qu'il va les avertir, il part une fois vider, je me lave au lac et je les vois qu'ils me regardent, ils viennent le midi et retourne sur le lac. M'Gil est le dernier et je me plaind pour le matin, il me fige devant le lac, il enlève sa ceinture et je recois un coup très fort sur les fesses, deux autre coups arrivent et j'en pleure.

Si tu te lamente un autre fois tu vas en recevoir cinq coups, si tu n'es pas assez intelligent pour garder ton trou ouvert, bien endure le, la seule règle c'est d'avoir une capote.

Je vais obéir à ses ordres et je passe la journée avec un objet entre les fesses, je trouve un certain plaisir en me promenant sur la plage, je marche plus carré et j'aime la sensation, je m'éloigne et en revenant je vois M'Gil et un autre homme, ils enlèvent tout, l'autre m'approche avec le pénis gonflé, il m'ordonne de m'allonger,il place son pénis sur ma joue et s'en attendre je passe ma langue, M.Gil se place à genoux sur moi et je sens ses mains me pincer les seins, je sens mon pénis grossir, une main tient mon pénis bien droit, je suis conventré sur ce pénis quand je sens mon pénis se faire serrer, Le plaisir de sucer ce pénis, de ma faire pincer les tétons et le mouvement sur mon pénis, je ne pense qu'à tourner ma langue, soulever le torse et soulever les fesses, c'est le bonheur quand il se vide, je ne veux pas perdre une goute, il se retire comme j'éjacule et je vois M.Gil monter et descendre sur ma queue, je le vois se lever et je vois mon pénis tomber comme une feuille, j'ai honte de ce que je comprend, j'ai enculé un homme. J'entend rire sur le lac et je comprend que tous l'ont vue. Ils reviennent pour la soirée et je prépare le repas, après je vais la vaisselle, ils jouent au carte , tous nus je vois deux pénis en érection sous la table, j'ai une hésitation et je me retrouve sous la table avec un pénis dans la bouche, je ne vois pas leur visage et je ne sais pas qui je suce, j'aime ca, une fois fini je dois sortir mais aussitot je me fais allonger sur la table, les mains attachées au dessus de la tête j'ai les jambes repliées, écartées et attachées,les rire arrivent quand ils voient l'objets dans mes fesses, ils sortent faire un feu, j'entend rire et je suis content d'entendre qu'ils reviennent, M.Jos entre avec un homme que je ne connais pas, j'apprend qu'il est le gardien.

Regarde moi cette belle chienne si tu la veux pour la nuit vient la chercher dans une hrs , je te fournis les capotes.

M.Jos reste et aussitot il retire mon objet, le pénis bien droit il me défonce sans attendre, la douleur est moins forte mais mes cris sont aussi fort, il a autant de sperme et en se retirant j'en sens couler, il sort et deux autre arrivent, aussitot la capote placé, il m'enfonce, la douleur est moins forte avec le sperme qui lubrifie, le plaisir est plus fort et j'espère que M.Jos m'emplira avant les autres, je suis content car je vois qu'ils aiment ca, je crois tous les avoir comblés, le dernier me détache et m'amène au lac, il prend l'objet aussi,en sortant M.Gil me le donne et je comprend que je dois le mettre devant eux, cela les amuse beaucoup, une hrs plus tard le gardien revient et je le suis comme son petit chien.

Je n'ai pas eu de sexe depuis six mois, tu peux faire quoi.

Je n'ai rien à dire, c'est vous le patron.

Je ne l'ai pas cru mais c'est vrai que tu es une vrai chienne, montre moi ton cu, enlève cette bouteille, c'est merveilleux j'ai une putain pour la nuit, occupe toi de ma queue.

Allonger je lui enlève tout, sa queue veut exploser, elle ressemble à celle de M.Jos, il va me faire mal comme lui mais si il ne met pas de capote la douleur est moins forte, sans penser à rien je m'installe sur lui et lentement je descend, c'est trop fort pour lui il m'enfonce d'un coup, mes cris sont énorme mais cela ne l'arrête pas, ses coups sont terrible, je n'ai jamais vue un visage aussi content de m'enculer, je bouge les fesses autant que lui, c'est une explosion que je sens dans moi, il ne donne plus de coup et je me soulève, je vois sa belle queue couchée,je la nettois avec ma langue et je vois qu'il aime ca,il se lève en me disant de ne pas bouger, la tête sur le lit j'ai le cu bien haut, je sens couler entre mes cuisses, assis il prend une bière et fixe mon cu, je pense à mon voyage quand je sens jouer avec mon trou, à peine les yex ouvert son pénis me défonce, le premier coup est atroce mais son pénis ramène son sperme et c'est moins douleureux, je pousse mes fesses vers lui à chaque coup qu'il donne, j'aime l'entendre se plaindre, c'est plus long et j'en suis content, je le supplis de continuer, il aime ca et après s'avoir vider il reste en moi, j'aime sentir son pénis amollir. Je suis brulé et je m'endort, durand la nuit je me sens soulever les fesses et écarter les fesses, la pénétration me réveille et là il me laboure durand quinze minutes, le matin il me donne un dernier coup avant de me ramener, il donne à M.Jos les capotes, après son départ je recois l'ordre de me placer à quatre pattes sur la table, je sens la colère dans sa voix, il voit un liquide entre mes fesses et je dois tout lui avouer, il me traine à l'extérieur et entre deux arbres il m'attache les bras en haut et écartés, les jambes écartés et attachées, il prend sa ceinture et la douleur est atroce j'ai les fesses gonflées et je le supplis, il arrête et je crois que c'est terminé mais le coup arrive sur mon pénis et mes testicules, quand il a fini je suis incapable de marcher, la pêche est fini.

Te plaint pas, tu n'es pas capable d'obéir, c'est ton cu qui te mène, je n'ai rien à faire d'une putain comme toi.

Arrivé chez moi, il me donne un gilet et me met dehors, je suis content d'entrer chez moi.


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !