Total : 2243
En attente : 17

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (723)
Entre hommes (161)
Entre femmes (55)
Transexuelle (64)
Premiere fois (171)
A plusieurs (706)
Jeune adulte (114)
Mature (33)
Soumis,soumise (170)
Inclassable (63)

Une tournée qui coûte cher
Le pêcheur 2
Le pêcheur
érection génante
Une défonce mémorable






Tony et moi - ma decouverte 1

Ecrit par Jonni
Parue le 14 octobre 2012
Il y a 4 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 4823 fois | Cette histoire erotique a une note de : 14/20

Noter ce récit erotique !


Je m'appelle Jonathan, j'ai 36 ans, je suis brun, grand, pas trop mince et pas trop gros, et pas trop musclé mais juste assez.
Je suis normal, quoi.

Il y a 4 ans j'étais aussi normal. Normalement "parfait" .

À l'époque j'habitais encore avec Claire, on vivait dans la région nantaise dans une maison toute blanche, en location. Vous savez, ce genre de maison trop grande dont tous les couples normaux rêvent pour vivre avec leurs gosses. Ba c'était ça, ma vie. Avec Claire on essayait d'avoir un premier enfant. J'étais heureux, plus ou moins, disons plutôt que je n'étais pas malheureux.

J'avais un job dans une agence immobilière. Des collègues sympas, parfois on sortait boire un ou deux verres le vendredi soir, pour fêter le week-end.
Bon ça je le disais pas à Claire, chacun sa vie pour ces choses là.

C'était au mois de septembre je crois. Avec les gars du boulot on est allés boire un verre en ville, un bar que je ne connaissais pas pour ma part. C'était assez branché, pas une boîte mais un bar à concert. C'était une chanteuse russe ( ou bulgare peut-etre ) qui passait ce soir là. Pas mal, belle voix jazzy.
On s'est installés dans des banquettes autour d'une table, on a passé nos commandes. L'ambiance était super, la chanteuse avait une voix splendide et on était tous les 5 en train de la dévorer des yeux en sirotant nos boissons.

Dans un coin du bar j'ai remarqué quelqu'un, qui semblait m'observer . Je jetais des regards furtifs pour ne pas avoir moi-même l'air de le regarder. À vrai dire avec l'obscurité j'avais du mal à voir si c'était une femme ou un homme. J'ai quand même fini par m'apercevoir que c'était un homme. Sur le coup ça m'a énervé. Je suis sorti sur la terrasse rejoindre un collègue en train de fumer. Moi-même je ne fume pas, mais j'avais besoin de prendre l'air.
Arrivé sur la terrasse je cherchais des yeux mon collègue, et je me suis rendu compte que "le type" m'avait suivi. Il s'avancait vers moi et semblait nerveux.

-- Excusez-moi...je ne voulais pas vous gêner...
Il avait les yeux légèrement rouges.

-- Nan nan, c'est pas grave.

Tout à coup il a posé sa main sur mon visage.

-- S'il te plaît ! ... Aide-moi, j'ai besoin de toi ! Tu es celui qu'il me faut...

C'était super dérangeant ! Il avait un ton suppliant, tout ce que je voyais de la terrasse mal éclairée c'était ses yeux rougis et comme bouleversés. Ça me mit extrêmement mal à l'aise, je cherchais à me dégager de lui, je ne pensais qu'à partir, rentrer chez moi...
Il a sorti tout à coup un papier et un crayon de sa poche :

-- C'est mon numéro... Appelle-moi je t'en supplie ! J'ai besoin de toi !

Il paraissait prêt d'éclater en sanglots. Je pris machinalement le papier qu'il me tendait et le chiffonai dans ma main. Je suis parti à toute vitesse, sans me retourner, sans saluer mes collègues, en courant presque jusqu'à ma voiture. Une fois dedans j'ai verrouillé toutes les portes et j'ai jeté le petit papier que j'avais gardé dans la main sur le siège passager, comme pour l'éloigner le plus possible de moi. J'étais en proie à une sensation d'intense malaise. Je respirai plusieurs fois à fond, parcouru de frissons glacés. J'essayais de me dire que c'était qu'un timbré, ou qu'il était en plein bad trip, ou je ne sais quoi.

Je suis rentré chez moi. Je me rappelle avoir été très froid avec Claire en rentrant. Il était hors de question que je lui raconte ça. Déjà qu'elle pensait que j'avais été en rendez-vous avec un client de l'agence, et pas dans un bar avec les collègues... Je n'en ai parlé à personne. Pas par honte, orgueil ou quoi que ce soit. Simplement cette rencontre bizarre m'avait tellement bouleversé...
Qui était cet homme ? Que me voulait-il ? Pourquoi moi ? Est-ce qu' il avait vraiment besoin de moi ?
J'avais gardé le petit papier couvert de chiffres. Une semaine après la soirée j'ai décidé de l'appeler. Rien que pour vérifier s'il était simplement bourré ou shooté à cette fameuse soirée. C'était samedi matin, Claire était partie faire du shopping avec ses amies.
Trois tonalités...

-- Allô ?
-- Euh bonjour, je ne sais pas si vous vous souvenez de moi, vous m'avez donné votre numéro...
-- Oui, oui ! Oh, je suis tellement heureux que vous m'appeliez !

Sa voix était légère, joyeuse, tout le contraire de ce que j'avais entendu avant. Mais je la sentait fragile, aussi.

-- Écoutez, je ne sais pas ce que vous me voulez, mais...
-- On peut se voir ? S'il vous plaît ! Vous connaissez le restaurant le Bambou d'Or ? À midi là-bas !

Et il a raccroché. Je ne savais pas quoi faire. Je n'osais pas le rappeler pour lui dire que je n'irais pas. J'aurais très bien pu ne jamais me pointer dans ce restaurant.
Mais ce type me troublait. Quelquechose dans ses yeux avait semblé me dire qu'il avait vraiment besoin d'aide.


//* J'attends vos commentaires. Il n'y aura pas de suite si mon histoire ne plaît à personne. Jonni


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !