Total : 1909
En attente : 8

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (669)
Entre hommes (113)
Entre femmes (50)
Transexuelle (60)
Premiere fois (108)
A plusieurs (649)
Jeune adulte (68)
Mature (17)
Soumis,soumise (142)
Inclassable (41)

EXHIB SANS CULOTTE SUR LE PORT
CONSEIL DE FAMILLE
Les dames me fatiguent .
Bon et mauvais souvenir de vacances 2
Bon et mauvais souvenir de vacances






Une autre fessée

Ecrit par Bill 20
Parue le 29 08 2014
Il n'y a pas de commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 3191 fois | Cette histoire erotique a une note de : 16/20

Noter ce récit erotique !


Quatre jours après avoir recue la pire fessée de ma vie, je ne peux plus me retenir je veux m'exhiber, je vais sur le site que j'ai abandonné depuis un certaine temps, il y a plusieur messages, en voyant ma présense je recois l'ordre d'ouvrir ma cam, nu et debout j'obéis, je tourne lentement et là j'attire les commentaires en voyant les marques de ceinture qui sont très voyante, je répond àux questions et après une hrs ils connaissent tous les détails de mes trois jours de congé, je ne suis pas en colère car je l'ai mérité mais oui j'ai un regret, je leur ai fait perdre une journée, ils auraient du me garder. Toute la semaine je m'exhibe mais je ne peux toucher à mon pénis car les testicules me font trop mal, il y en a un qui m'attire avec son commentaire:

J'aime les petits cu bien rouge, si j'étais celui qui t'a donné la fessée tu aurais passé la journée attaché à l'arbre.

Il me questionne à tout les jours et ses ordres sont sec, comment j'aime être traité, ce que j'aime, il veut tout savoir, ison dernier message: (viens me trouver sur mon site), j'y vais aussitot.

Tu es une grand vache et je te veux sur notre site, nous sommes un groupe d'amis mais avec des gouts différent, si tu le veux tu peux aller avec celui que tu veux, tu n'appartiens à personne mais quand tu es avec un tu dois lui obéir, dans deux jours je te donne un ordre et si tu m'obéis tu deviens la chienne de tous les membres.

Je relis ce message vingt fois et ma réponse est clair, j'accepte, je dois le rejoindre à dix huit hrs, j'ai une belle bobette avec un deshabillé transparent, les seins pointent à travers, j'enlève mon manteau il m'examine avec un sourire, il va sur son ordi et il écrit: ( Soyez devant votre ordi dans trente minutes pour voter), je dois être accepté par tous, je suis stressé et avant de comprendre je me retrouve les bras et les jambes attachés, les bras en vers le plafond et les jambes écartées, assis il me regarde. Les lumières allumées il se met un micro à l'oreille et ouvre son ordi, je les entend parler.

Regardez les gars, devant comme derrière, c'est une vrai putain elle est arrivée comme ca, elle a vingt deux ans et elle accepte nos règles à vous de décider,

Enlève lui tout ca. ( Il déchire mon linge.)
La grande queue qui pend, cela doit être un beau morceau bandé.
Sur son site il y a des commentaires, elle bande pas.
Des belles petites fesses je vais prendre plaisir à les enculer, elle a des restriction ?
Depuis quand que tu demande à une putain si elle veut.
Elle a pris des médicaments pour se faire grossir les tétons ?
Je comprend je dois répondre: Non j'ai des seins depuis mon tout jeune age.
Maintenant répondez ? On est tous d'accord, voici son adresse...., elle va répondre à vos ordres mais soyez patient, c'est un la fois.

Il ferme son ordi et il m'approche, dans sa main je vois une courroie de cuir, je recois de petit coup sur les fesses, cela pince mais pas de grosse douleur, de petit coup sur les seins, cela n'a rien à voir avec M'Jos, je le vois tout enlever et un très grand pénis pend, à chaque coup qu'il me donne jevois son pénis sursauter et grossir, si je le pouvais je sauterais sur ce beau morceau, j'ai des frissons dans le pénis, ce sont les coups, je sors les fesses avant que la courroie arrive, je sens un filet couler de mon pénis et il le voit avec un sourire, ses coups sont plus fort et son pénis veut exploser.

C'est ca sort ton cu pour en demander encore, tu parle d'une chienne à se vide sans bander.

Je ne le vois pas me détacher mais en le comprenant je me jette à ses pieds et j'avale son gland, une belle grande queue maigre, je la travaille autant avec ma bouche que ma langue, il me défonce la gorge et quand il éjacule je sens son sperme très épais, je ne veux pas perdre une goute.

Va me chercher une bière, prend un seau et des linges pour laver le plancher.

Assis il me regarde il ne lache pas mes fesses des yeux, je fais tout le plancher mais en laissant toujours mes fesses dans sa direction, comme je termine j'entend sa bière tombée, à quatre pattes je la ramasse et lui donne, je sens son pied sur mes fesses et je comprend que je dois tourner, ses orteils poussent entre mes fesses.

Ton dernier lavement ? Juste avant de venir,
Écarte tes fesses je veux voir ton trou.
Un petit trou depuis, quand tu te fais enculer ? Cinq ou six mois.
Tu n'as pas décidé à 22 ans de te faire enculer, tu as commencé à quel age et tu t'es servit de quoi avant de te décider à avoir une queue ?
J'ai commencé à qiuinze ans avec un doigt, après une carotte, un concombreet, le manche d'une brosse ou une petite bouteille de champoux.
Prend cette bouteille et l'huile sur la table, assis toi dessus, j'attend.

Je huile mes fesses et lentement je descend, je dois agrandir mon trou avec un doigt, je bouge beaucoup car je vois qu'il aime ca, cela me prend du temps mais j'arrive à me pénétrer une partie, elle va en grossisant et je ne suis plus capable, il me prend par la taille et il me place debout, la bouteiille est restée sur la table, il me fait plier et placer les mains sur la table, il va m'enculer et avant qu'il le dise j'écarte les jambes, son gland pousse sur mon trou qui c'est refermé, il me prend deux poignées ser le coté et là il pousse sans s'occuper de mes cris, avec de petit arrêt il recommence.

C'est ca ma salope lamente toi comme une vache, si je serais capable je t'enculerais toute la nuit.

Il me promène comme une poupée, ses testicules frappent les miennes à chaque coup, il me traite de tous les noms et j'aime ca, ses coups sont plus fort juste avant de se vider.

Il y a des gars qui t'on offert de payer pour ton cu ?
Oui mais j'ai toijours refusé je ne fais pas ca pour l'argent.
J'ai pensé que tu avais le cu comme une autoroute, je me suis trompé, les gars vont trouver que tu es la meilleur putain qu'on a eu depuis des années, ce soir j'y ai pas aller trop fort mais cela ne sera pas toujours comme ca, tu vas finir par le demander toi même j'en suis certain .

Je me demande si il lit mes pensées.

Je veux que tu me réserve un vendredi sur deux comme ca je t'aurai pour tout le samedi, envois moi un message pour le confirmer.

Je lui confirme mon accord immédiatement, il sourit, il me donne mon manteau et il me reconduit chez moi.




Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !