Total : 1951
En attente : 108

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (700)
Entre hommes (142)
Entre femmes (51)
Transexuelle (60)
Premiere fois (127)
A plusieurs (673)
Jeune adulte (80)
Mature (23)
Soumis,soumise (149)
Inclassable (54)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






VENGEANCE 3

Ecrit par ARCAY
Parue le 25 mai 2014
Il y a 4 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 7388 fois | Cette histoire erotique a une note de : 14/20

Noter ce récit erotique !


PIERRE est rentré chez lui après avoir été enlevé et torturé

Sa nuit est agitée et il se réveille trempé de sueur.
Hébété par les somnifères et l'alcool, il pense avoir fait un affreux cauchemar mais en passant la main entre les jambes, la ceinture de chasteté le ramène à la réalité.
Il se lève, passe un peignoir et cherche une solution pour se sortir de cette affaire.
Perdu dans ses réflexions il n'entend pas la porte d'entrée s'ouvrir.
C'est AGNES qui vient faire le ménage.
« Hé bien qu'est ce que c'est que ça. Il me semble que ce n'est pas comme ça que tu devais m'accueillir »
« AGNES, soyez raisonnable, si vous me laissez tranquille je vais vous faire un gros chèque chaque mois et vous ne serez même plus obligée de venir faire le ménage»
« Pas question, à genoux et vite sinon j'appelle madame »
Au ton de sa voix il vit qu'il faut mieux obéir.
Il enlève son peignoir et se met à quatre pattes.
Elle vérifie que la cage de chasteté est bien en place et lui dit :
« C'est bien mon toutou, j'ai envie de boire un café, vas m'en préparé un café mais avant écarte bien ton cul que j'y mette le gode »
C'est dans cette position qu'il se rend dans la cuisine, et prépare le café
»Tu me serviras au salon »
Il pose la tasse sur un plateau y dépose le sucrier et une assiette de biscuits et rapporte le tout dans le salon.
AGNES s'est confortablement installée dans un fauteuil.
Elle lui demande de rester à ses pieds pendant qu'elle déguste son café.
Lorsqu'elle a terminé elle lui demande d'aller chercher l'aspirateur
« Aujourd'hui c'est toi qui va faire le ménage, je suis un peu fatigué »
Elle sort son téléphone de son sac et prend quelques photos de PIERRE, l'obligeant à prendre des poses humiliantes.
« Je vais les envoyer à Madame, je suis sure que ça lui fera beaucoup plaisir.
Vers 11 heures il a terminé et elle lui demande son chèque qu'il lui remet sans discuter.
« Avant de partir, je vais te faire un petit cadeau »
Elle se lève et commence à enlever ses vêtements.
Lorsqu'elle est un string et soutien gorge elle vient se frotter à lui pour l'exciter.
PIERRE commence à bander mais la cage empêche sa queue de prendre du volume.
Ce début d'érection est très frustrant et surtout très douloureux.
Elle quitte enfin et il s'empresse de retirer le gode et de prendre une douche froide afin de faire tomber son érection.
C'est le même scénario les semaines suivantes et PIERRE commence à prendre l'habitude.des visites d' AGNES.
Parfois, par plaisir elle lui reproche des fautes imaginaires et lui assène 10 ou 20 coups de cravache
La fin du premier mois va bientôt arriver, moment ou sa cage sera enlevée et il pourra vider ses couilles devenues douloureuses, Mais il redoute la menace de ce faire enculer à cette occasion.
Quelques jours avant le terme il reçoit un appel d' ANNE qui lui donne l'ordre de se présenter chez elle le lendemain accompagné d' ANNE.
Il espère que ce sera le moment de se soulager et passe une nuit sereine
A son arrivée, ANNE est souriante et le fait entrer dans le salon.
AGNES lui remet la clé de la ceinture.
« Déshabilles toi complètement »
Il s'empresse de retirer ses vêtement et attend, face à elle la suite des événements.
« Si j'en crois les marques sur ton dos, tu n'as pas été toujours obéissant »
Elle s'approche d lui, soulève sous sexe toujours emprisonné et le libère enfin.
Aussitôt il se met à bander et prend sa queue pour se branler.
« Je ne t'ai pas autorisé, les mains derrière le dos. Ne t'inquiète pas, tu vas pouvoir les vider »
On entend des bruits d pas dans le couloir de l'immeuble on sonne à la porte.
« AGNES, tu veux bien aller ouvrir s'il te plaît »
Il tourne le dos à la porte et ne peut voir entrer les visiteurs.
Il entend une voix d'homme qui s'écrie : » quel beau petit cul »
Cette voix le fait pâlir, il pressent qu'il va passer un mauvais moment.
«Faites en ce que vous voulez, il est a vous, mais avant vides lui les couilles »
Il sent une main se poser sur son épaule puis descendre dans son dos et lui caresser les fesses.
Les deux hommes se mettent face à lui.
Ils peuvent avoir une trentaine d'année, très costauds, vêtus de cuir.
L'un d'entre eux lui attrape la bite et se met à le branler avec vigueur
Privé de sexe depuis un mois il sent la jouissance monter rapidement en lui, mais au dernier moment, le garçon cesse son mouvement et lui pince fortement la base de la bite pour l'empêcher d'éjaculer. La manœuvre se reproduit à plusieurs reprises, et finalement, il relâche la queue juste au moment ou il va jouir.
Son sperme jaillit mais il ne ressent aucun plaisir.
«Cochon tu as sali le parquet, allez nettoies tout ça, lèche tes saloperies »
Le second homme le force à se mettre à genoux et à lécher son foutre jusqu'à la dernière goutte.
« Maintenant il est à vous amusez vous bien »
Le plus jeune a déjà défait sa ceinture et baissé son pantalon, faisant apparaître une queue déjà dressée, assez fine mais d'une d'une longueur respectable.
Il la présente devant son visage et le force à la prendre dans sa bouche.
« Suces moi, petite salope »
Son comparse le maintient fermement et il est contraint, malgré son dégoût de sucer le membre durci par l'envie.
Il ne peut se retirer lorsqu'il crache son foutre et est obligé de l'avaler,
Il est à peine remis de cette épreuve que l'autre à déjà retirer pantalon et slip et lui présente une bite énorme sillonnée de grosses veines qui lui pénètre la bouche.
Il se met à la pomper frénétiquement pour être débarrassé au plus vite de ce cauchemar, mais rapidement l'homme se retire et passe derrière lui.
« Jambes que je la mette dans ton cul de salope ».
Il sent l'énorme engin glisser sur sa raie offerte et se présenter devant son anus.
D'un grand coup de reins la bite pénètre profondément, lui arrachant un cri de douleur.
L'homme se met à le pilonner avec vigueur, ses couilles viennent s 'écraser sur son cul.
PIERRE se met à pleurer de douleur et de honte.
Fort heureusement le supplice de dure pas très longtemps et le garçon jouit en jet puissants qui l'inondent.
«Parfait la récréation est terminée, allez vous laver. Les garçon veillez à ce qu'il ne se branles pas »
Après la douche, AGNES lui remet sa cage et ils repartent.
« J'ai passé un bon moment, pas toi?»
Mortifié il ne répond rien.


********


Les mois passent et PIERRE subit les punitions et humiliations sans cesse renouvelées.
AGNES et ANNE font preuve d'une perversité qu'il n'imaginait pas.
Peu à peu il se résigne et prend même du plaisir à son état.
Elles s'en rendent compte raidement et en fond part à Madame.
Celle ci décide de le voir et le fait conduire jusqu'à elle de la même façon que la première fois.
Il se retrouve à nouveau devant le tribunal.
« Voici maintenant plus d'un an que tu es en notre pouvoir. Malgré quelques fautes tu t'es assez bien comporté. Je suis contente de toi.
Mais ne crois pas que tout est fini.
Toutefois j'ai décidé que changer ton statut.
Tu vas entrer à mon service à temps complet
Sous la surveillance d' ANNE et AGNES, tu vas vendre ta maison, abandonner tous tes biens et venir vivre ici pour nous servir.
Tu seras à notre disposition pour répondre à tous nos besoins.
Mais attention, si tu ne donnes pas satisfaction, tu seras chassé et puni sévèrement.
Je ne te demandes pas ton avis, tu n'as pas le choix.»

Depuis PIERRE est au donjon de Madame, attentif à satisfaire tous ses désirs et ceux de ses amies.
Il s'est adapté à sa condition de soumis, convaincu maintenant de la supériorité féminine.
Il accepte avoir joie d'obéir aux ordres, de servir de cobaye pour les nouvelles tortures imaginées par ses gardiennes.
Il a parfois l'honneur de participer au dressage d'autre soumis
Pour lui la sexualité est devenue secondaire et n'imagine pas vivre sans sa cage de chasteté.



Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !